Puisque c’est comme ça, installons des gazogènes sur nos voitures !


Puisque c’est comme ça, installons des gazogènes sur nos voitures !

On vient d’apprendre que… pour contrer les  » gilets jaunes  » et la journée du 17 novembre, le premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé des  » mesures « , en urgence.

La seule mesure qu’il n’a pas prise, c’est de baisser les taxes scandaleuses sur les carburants qui touchent dramatiquement  » ceux qui ne sont rien « , comme disait Macron.

D’accord Philippe…

Mais, tu sais ce qu’on va faire, Edouard ?

On n’achètera plus ni gazole ni essence.
Comme ça, les taxes, zéro !

Mais nous continuerons à rouler quand même :

– Dans nos voitures diesel, nous mettrons de l’huile de friture
( ça marche dans un diesel ).

– Sur nos véhicules à essence, nous installerons des gazogènes
( ça marche aussi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gazog%C3%A8ne )

Et puis, ça nous rappellera les  » heures sombres  » dont ils nous rebattent les oreilles :

– Quand seule une minorité pouvait acquérir le carburant dont ils avaient besoin,
– Quand une partie, avant l’ensemble, du territoire était envahie et occupée.

En plus, ça tombe bien : ça ressemble à la situation actuelle.

Allez , on bricole tous des gazogènes :
 » C’est en effet un appareil simple à fabriquer, ne demandant que des matériaux faciles à se procurer.  » ( wikipedia )

Et puis, c’est pas si moche :

https://www.google.fr/search?q=gazog%C3%A8ne&rlz=1C1CHBD_frFR699FR699&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwi-r-zs1NPeAhVPyRoKHQogB2cQ_AUIDygC&biw=1366&bih=657#imgrc=ZtFmHtLcr3l8aM:

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Puisque c’est comme ça, installons des gazogènes sur nos voitures !

  1. Charles Martel 02

    Bien sûr qu’il y a des solutions pour rouler sans gasoil ou sans essence mais ne vous faites aucune illusion, le but inavoué étant de nous tondre jusqu’à la peau, cette bande de salopards nous trouveront un prétexte à la con comme la sauvegarde de la planète ou de notre santé pour interdire purement et simplement l’utilisation de dispositifs permettant d’échapper aux taxes ignobles de Macron et de sa bande d’ordures et Macron ne trainera pas à rédiger les ordonnances ad’hoc

  2. Hollender

    Ça marcherait aussi pour aller gazer les rats de Matignon et de l’Elysee ???? Avec une pause pipi en route vers la l’assemblée des putois ??

  3. Armand LANLIGNELArmand LANLIGNEL

    Pendant la guerre, vers 1941 – 1945, le manque d’essence avait provoqué l’installation de gazogènes à charbon de bois sur les véhicules (en particulier sur le côté des camions). Ça ne passait pas inaperçu car très encombrant. Le mécanicien du village en avait installé un sur le tracteur de mon père … quelle corvée de nettoyage ! C’était souvent encrassé et à chaque fois, il fallait démonter une partie du système plein de cambouis. Mon grand frère aîné s’en souvient …
    (C’est très encombrant car le charbon de bois est excessivement léger, il en faut beaucoup pour obtenir la même énergie qu’une lampée d’essence). Dans ce genre de poêle à bois, la combustion est incomplète et produit du gaz inflammable, le monoxyde de carbone (très toxique) qui est aspiré par le moteur. La combustion de ce CO dans les cylindres du moteur donne alors du dioxyde carbone (non toxique) en produisant une énergie mécanique.
    mécanique récupérable.

    1. SarisseSarisse

      Au Brésil beaucoup de voitures roulent déjà à l’éthanol.
      On ne parle même plus de ce français qui vient de décéder qui avait découvert un moteur aller à air comprimé, son brevet trouve une seconde vie en Inde chez l’industriel Tata qui risque bien de commercialiser ce type de véhicule.

      Et cette histoire de pollution est un alibi, de toute façon les voitures diesel récentes ne polluent pas beaucoup plus que des voitures à essence ordinaire, voire parfois moins.
      C’est du gros foutage de g…le.

  4. Joël

    Menaces de philippe : Nous veillerons à ce qu’ils (les gilets jaunes) ne mettent pas le « bololo ».
    Je ne sais pas où il a fait son service militaire (comme officier d’artillerie selon wikipédia, donc au mieux il a fini aspirant).
    Moi je connais un bololo à Bangui, c’est une zone de non-droit de la banlieue interdite aux blancs à moins de vouloir en ressortir sous forme de steacks.
    Une comparaison pour le moins hasardeuse, je trouve.

  5. Joël

    Je propose la voiture à ânes : votre voiture sans faire tourner le moteur et tirée par 3 ou 4 membres de l’ENA.
    Comme ils sont bêtes à bouffer du foin, ça ne devrait pas poser trop de problèmes côté transition.

  6. JMM

    Ils s’en prennent aux automobilistes soient disants pollueurs mais ferment les yeux ou font semblant de sévir lorsque la racaille incendie des véhicules par centaines.
    Quel est le taux de pollution d’un véhicule incendié ? . Mai là ce n’est pas grave puisqu’ iils n’ont rien à empocher et c’est le propriétaire qui est dans l’embarras.

  7. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    TITRE : Gilets jaunes – Éric Zemmour : “Le 17 novembre, une jacquerie fiscale”
    URL : https://fr.novopress.info/212611/gilets-jaunes-eric-zemmour-le-17-novembre-une-jacquerie-fiscale/
    AUTEUR : NOVOpress
    DATE : 16/11/2018

    Blocages des routes et points stratégiques, actions de sensibilisation symboliques, manifestations contre la hausse du prix des carburants… Les “gilets jaunes” veulent mettre la France à l’arrêt, samedi 17 novembre. Plus de 1.500 actions sont attendues sur tout le territoire. Mais seule une centaine a été déclarée en bonne et due forme auprès des autorités. Ces dernières ne craignent pas forcément de débordements majeurs mais restent vigilantes face au haut degré d’improvisation du mouvement.

    “Emmanuel Macron n’est pas l’expression d’un nouveau monde mais l’aboutissement ultime d’un système qui a plusieurs décennies, déclare Éric Zemmour. C’est l’incarnation de la fin du système qui fait la même politique depuis 30 ou 40 ans (…) qui privilégie les métropoles contre tous les autres territoires“, ajoute-t-il.

    Selon Éric Zemmour, la mobilisation du 17 novembre “est ce qu’on appelle une jacquerie. C’est une jacquerie fiscale. C’est très inquiétant mais c’est le gouvernement qui a créé ça“, estime-t-il, à travers “l’augmentation de la fiscalité que l’on dissimule derrière un paravent écologique“.

    VIDEO : Éric Zemmour : « Le 17 novembre, une jacquerie fiscale »
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=spJXm_O-dSc
    16 nov. 2018
    DURÉE : 08mn 20s

  8. Georges. S

    Le 17, il suffit de bloquer les ronds points, en faisant le tour à pied « sur les passages piétons » pour obliger les automobilistes à stopper et créer des bouchons. Si les flics t’arrêtent, tu leur dis que tu est chômeur et que tu traverses la rue pour trouver du travail

Comments are closed.