Patrice Quarteron : 13 novembre, lettre ouverte à tous les hypocrites qui crachent sur la France


Patrice Quarteron : 13 novembre, lettre ouverte à tous les hypocrites qui crachent sur la France

Le Poing final de Patrice Quarteron : 13 novembre, lettre ouverte à tous les hypocrites qui crachent sur la France

À tous ceux qui se permettent de m’insulter pour mon patriotisme,

À tous ceux qui insultent la France,

À tous ceux qui insultent les Français,

À tous ceux qui sont titulaires d’une carte nationale d’identité française,

À tous ceux qui vivent en France et qui crachent sur elle,

À tous ceux qui travaillent en France et qui crachent sur elle,

À tous ceux qui vivent des aides sociales versées par la France et qui crachent sur elle,

À tous ceux qui crachent sur la France, mais qui demandent l’extradition vers elle quand ils rencontrent des difficultés judiciaires à l’étranger, parce qu’ils savent…

À Karim Benzema, qui s’est permis de cracher pendant la minute de silence en l’honneur des victimes du terrorisme, et qui aujourd’hui pleure pour revenir en équipe de France ;

En janvier 2015, à la suite des attaques contre Charlie Hebdo et l’Hyper cacher, certains — toujours les mêmes — m’ont insulté pour mon soutien aux victimes et pour mon patriotisme : parce que oui, il était essentiel, compte tenu des circonstances, d’être solidaires à l’égard des victimes françaises, quelle que pouvait être leur origine, race, religion, croyance ou culture.

Je n’ai jamais lu — ou soutenu — Charlie Hebdo, je ne suis pas juif, mais qu’importe parce que c’étaient nos valeurs qui étaient attaquées, notre vivre-ensemble, et qu’à ce moment là, il était primordial d’affirmer, non, de crier notre fraternité, notre patriotisme et de défendre nos valeurs.

Quelques mois plus tard, les victimes étaient cette fois de toutes origines et là, certains se sont enfin réveillés, pour se rendormir malheureusement très rapidement.

L’hypocrisie de ces individus m’énerve : votre patriotisme de girouette, votre dévouement fantasmagorique envers un pays qui ne vous connaît pas, dans lequel vous ne vivez pas, dans lequel vous ne vivez rien, dans lequel vous ne bénéficiez de rien, dans lequel au mieux vous passez quelques jours par an, et in fine pour lequel vous avez une vision idyllique et vraisemblablement faussée… Mais en fait tout ceci n’a aucune importance car quelque soit quel que soit votre paradis rêvé, c’est bien en France que vous vivez.

Alors à vous tous, ingrats : Je vous invite à la réflexion, et à tout le moins à faire preuve d’un minimum de cohérence avec vous mêmes et avec vos idées : il devient impérieux, vital, que vous alliez vivre vos rêves dans vos paradis rêvés…

Oui La France a ses défauts, mais elle a aussi d’innombrables qualités et vertus, qui offrent par exemple à tous la possibilité de se soigner gratuitement, de s’instruire gratuitement, de se loger… et de s’élever. Et beaucoup de pays ne peuvent – malheureusement – pas se targuer de défendre et d’appliquer de façon non discriminatoire autant de valeurs…

Alors oui pour toutes ces raisons et pour encore bien d’autres, j’aime mon pays, j’aime ma France !!!

https://www.valeursactuelles.com/societe/le-poing-final-de-patrice-quarteron-13-novembre-lettre-ouverte-tous-les-hypocrites-qui-crachent-sur-la-france-100677

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


17 thoughts on “Patrice Quarteron : 13 novembre, lettre ouverte à tous les hypocrites qui crachent sur la France

  1. Samia

    En total accord avec Patrice Quarteron. Je pense exactement la même chose et mon ressenti est le même à l’égard de tous les hypocrites qui peuplent la France : les Benzema, les Rokaya Diallo, les Bouteldja… et tous les autres qui sont malheureusement en nombre et qui pourrissent l’ambiance de la France.

  2. Hope

    Bravo pour cet amour sincère pour votre pays la France. Merci pour le crier si fort cependant ne vous y trompez pas le vivre ensemble aussi est une hypocrisie pour cela il faut des gens qui partagent vos valeurs et les miennes!
    Je vous remercie et vous félicite pour votre sincérité.
    Ne changez rien

  3. frejusien

    Très belle lettre, sincère et patriote,

    Les hypocrites cités ne comprendront pas malheureusement car ils sont trop cons,
    Qu’ils rentrent chez eux vivre leurs rêves et qu’ils arrêtent de nous pourrir la vie, !
    Que les journaputes cessent de les inviter sur les plateaux, car on en a ras la casquette, et on veut vivre en France avec les Français de cœur, les autres, du balai !
    Laissez-nous respirer le bon air de notre patrie que vous empuantissez de vos miasmes nauséabonds !

  4. dmarie

    Merci monsieur Quarteron pour cette mise au point ! Si tout le monde était comme vous, nous n’aurions aucun souci aujourd’hui !
    Que ceux qui n’aiment pas la France partent définitivement et retournent dans leur pays qu’ils n’auraient jamais dû quitter !
    La France n’a pas pour vocation d’entretenir la racaille du monde entier.

  5. SarisseSarisse

    Un excellent rappel, et ne pas oublier qu’être français ce n’est pas afficher un faciès particulier, mais c’est avant tout saisir son drapeau par la hampe et aller à la charge contre les ennemis de la France et de ses valeurs et de botter le train des faux-culs et de marcher sur les faux -jetons.
    Excellente initiative de RR que de publier le texte de cet athlète antillais et patriote.
    RR n’est pas racialiste (les Conversano font résolument fausse route et servent finalement la chorba à qui vous savez), les couleurs de la France furent aussi bravement portées par des Alain Mimoun, ne l’oublions pas, et un général Dumas qui chargeait les prussiens avec ses officiers et soldats en saississant le drapeau tombé à terre par la hampe et le sabre au clair, aussi bravement que le malheureux Joachim Murat!
    Je sais j’ai une petite tendance bonapartiste, mais il serait temps que la charge soit sonnée pour bousculer nos ennemis et écarter les traîtres.
    Mieux vaut être tricolore que vert de trahison.
    Que l’esprit de Bouvines, de Valmy et de Verdun nous le rappelle, la France n’a pas besoin de héros, mais de vainqueurs!( je cite Georges Clémenceau , même si je n’aime pas toutes les périodes de ce grand homme).

  6. Diogène

    Ce jeune homme, sportif de haut niveau, m’est sympathique.
    Le texte qu’il propose, malgré quelques fautes de français, est plein de lucidité.

  7. Catherine Terrillon

    C’est bien dit. Nos ancêtres se sont battus pour créer la « patrie des droits de l’Homme » alors que la plupart des autres pays dans le monde sont des dictatures ou les gens peuvent être emprisonnés à vie sans avoir le moindre procès. Si tous ces gens qui crachent sur la France en étaient si mécontents, ils partiraient. Alors si ils ne sont vraiment pas contents, la porte est toujours ouverte.

  8. La moutarde me monte au nez

    Si l’education nationale, d’une part, avait fait correctement son travail, si le gouvernement, d’autre part, avait pris des dispositions pour interdire à l’islam de polluer les esprits, nous n’en serions pas là.
    L’integration républicaine aurait pu fonctionner et la question du vivre ensemble ne se poserait même pas.
    Lorsqu’on parle de vivre ensemble, c’est qu’il y a déjà un problème.
    Cela signifie qu’il y a plusieurs communautés divergentes qu’on essaye de faire cohabiter.
    La République Française est une seule communauté indivisible qui vit. Point.
    Nous aurions des centaines de gars comme ce Patrice Quarteron, dont nous serions fier et que nous admirerions.
    Il n’est pas seul dans son style.
    Je me souviens avoir vu, dans les années 2000 à la Tv, un arabe dont j’ai oublié le nom, vainqueur d’une épreuve de judo internationale.
    Il disait au journaliste qui l’interviewait: «  j’aime la France, je sais trop ce que je lui doit »
    Chaque fois que j’y repense, j’ai les larmes aux yeux.
    Pas comme ce connard de Noa(de Coco) qui disait le soir de son Rolland Garos: «  la France. J’en ai rien à foutre, moi je suis camerounais »
    Il y a des mecs bien chez les blacks et chez les arabes, dont on peut se sentir frère.
    Le malheur, c’est qu’ils sont très peu nombreux et que leur valeur est masquée par les exactions des racailles qui nous exaspèrent.

  9. zipo

    La vérité est belle comme toujours .Honte a ceux qui nous crachent dessus qu’ils rejoignent rapidement leur pays d’origine ou qu’ils quittent la France car au lieu de cracher sur notre Pays il faudrait que dans leur téte d’illuminés réfléchir un tant soit peu et se dire qu’ils ont la liberté de se casser et d’aller voir ailleurs!
    Un peu de courage allez faites votre valise!!

Comments are closed.