Ce chiffre a effectivement été donné par l’exécutif à plusieurs reprises, la dernière étant une déclaration d’Emmanuel Macron, hier, à Verdun (Meuse). Interpellé au sujet du prix du carburant par un citoyen devant les caméras de télévision, le président a eu cette déclaration :

«Le carburant, c’est pas bibi! Il y a des taxes, je les assume, mais le prix du carburant, quand vous parlez de l’augmentation, qui est vraie, je la vois comme vous, il faut regarder d’où elle vient l’augmentation : à 80%, ou au trois quarts, cela dépend, le sans-plomb ou le gazole, elle vient des cours mondiaux (du pétrole)»

Comme nous l’avions expliqué il y a quelques jours dans un précédent article, les chiffres donnés par Emmanuel Macron sont justes, si on évoque l’augmentation du prix du carburant depuis un an.

En un an, le litre du sans-plomb 95 est passé en moyenne en France de 1,343 euro (20 octobre 2017) à 1,556 euro (19 octobre 2018). Soit une hausse de 21,3 centimes (15 %). Le litre de diesel est lui passé sur la même période de 1,235 euro à 1,523. Soit une augmentation de 29 centimes (23,3 %).

Quelle est la part de la fiscalité dans cette hausse ? La fiscalité sur le carburant repose sur deux piliers. La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), qui est fixe. Et la TVA (20 %), qui s’applique au produit hors taxe, mais aussi au montant de la TICPE.

C’est la TICPE que le gouvernement a décidé d’augmenter. Au 1er janvier 2018, la taxe a ainsi progressé de 6,33 centimes par litre pour le gazole, et de 3,22 centimes par litre pour le SP 95. Mais la TVA (20 %) s’appliquant au produit de la TICPE, cette hausse se traduit aussi mécaniquement par celle de la TVA. Au total, l’augmentation de la fiscalité sur les carburants au 1er janvier s’est traduite par une hausse de 7,6 centimes par litre pour le gazole, et de 3,9 centimes par litre pour le sans-plomb 95.

https://www.liberation.fr/checknews/2018/11/07/macron-a-t-il-raison-de-dire-que-le-carburant-c-est-pas-bibi_1690389

Mais la réalité est bien toute autre… Le baril est au prix de 2007, on devrait donc payer le litre d’essence autour de 1 euro…

 

Tout simplement, l’essence augmente parce que l’Etat a besoin d’argent… pour accueillir les migrants et offrir une place à part à l’islam  !

Pour entretenir les 2500 mosquées actuelles et toutes celles qui arrivent, il va en falloir, des augmentations d’essence.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/11/07/essence-la-taxe-augmente-parce-que-la-consommation-dessence-diminue/

Par ailleurs,  même si on admettait que ce Macron subît des hausses dues au prix du baril,  il aurait le pouvoir, en jouant sur la TICPE, de baisser les prix… Et il aurait le pouvoir de ne pas faire la chasse aux automobilistes et au diesel, entre autres.