Elections américaines : ça va être dur pour Trump avec les démocrates majoritaires à la Chambre


Elections américaines : ça va être dur pour Trump avec les démocrates majoritaires à la Chambre

Hélas pour cette fois les sondages avaient tout bon.

Trump conserve le Sénat où les Républicains ont la majorité absolue.

Mais à la Chambre ce sont les démocrates qui l’emportent. Il leur faut 218 sièges et à l’heure où j’écris ces lignes c’est  fait.

https://www.lemonde.fr/elections-americaines-mi-mandat-2018/live/2018/11/07/etats-unis-suivez-les-resultats-des-elections-de-mi-mandat-2018-en-direct_5379846_5353298.html

Les deux ans de mandat qui restent à Trump ne vont pas être faciles, on peut s’attendre à une guérilla permanente à la Chambre pour lui mettre des bâtons dans les roues sur le sujet de l’immigration, bien sûr, mais ils vont aussi multiplier les enquêtes, les procédures contre lui…

Comment des gens qui, il y a deux ans, ont mis Trump aux manettes peuvent-ils à nouveau voter démocrate alors que les deux dernières années sont une réussite incontestable, baisse du chômage, augmentation du niveau de vie, entrperises délocalisées raptriées, America first partout… Les Etats-Unis et Trump ont le vent en poupe…

C’est une énigme… Même les Noirs traditionnellement électeurs démocrates avaient lancé leur mouvement de blexit !

http://resistancerepublicaine.eu/2018/10/29/blexit-ces-noirs-americains-qui-ne-veulent-plus-entendre-parler-des-democrates/

Il ne faut certes pas sous-estimer les facultés – et les moyens – de nuisance des Soros et autres Clinton, mais tout de même…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


22 thoughts on “Elections américaines : ça va être dur pour Trump avec les démocrates majoritaires à la Chambre

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci amie j’ai été prise loin de l’ordi presque toute la journée hier et ce jusqu’à 1 h du matin alors j’ai accumulé pas mal de retard dans les courriels et les articles pardon

      Reply
  1. Sarisse

    Pour certains il a limité la casse et il ne faut pas trop se focaliser sur cette courte défaite aliments dare niveau de la chambre il y a aussi quelques victoire républicaine de candidats beaucoup plus pro Trump , et la Cour suprême des États-Unis reste à forte majorité républicaine.
    D’autres présidents se sont retrouvés dans la même situation avec une chambre hostile et ont finalement été réélus.
    La lutte contre l’état profond est extrêmement difficile et on le voit bien dans la politique extérieure de Donald Trump .
    la sale guerre de l’Arabie Saoudite des toujours pas terminée au Yémen et les États-Unis doivent très vite se débarrasser de cet » allie » plus qu’encombrant donc on connaît le rôle lors des attentats du 11 septembre 2001.
    Je ne suis pas un inconditionnel absolu de Donald Trump mais je déteste les démocrates et je souhaite qu’il soit réélu, les résultats qu’il a obtenu y compris d’ailleurs diplomatie n’ont pas été si calamiteux il n’y a pas de guerre directe où les États-Unis sont impliqués mais c’est déjà un moindre mal.
    Il se montre ferme avec l’Iran en souhaitant qu’il se montre ferme également avec l’Arabie puissance sunnite.
    Autres faits intéressants il y a moins d’attentats islamiques sur le sol américain depuis les attentats d’Orlando sa politique semble donner des résultats.
    Même si je préfère Poutine je trouve que Trump ne s’en sort pas mal.

    Reply
    1. denise

      en tous cas , j’entendais sur les chaines , pour la première fois , des discours élogieux sur Trump , alors qu’il était de bon ton de.le prendre pour un fou ; plusieurs intervenants ont osé dire que les journalistes français se moquait ,se permettait de juger alors qu’il a de bons résultats , et qu’il se servira de cette victoire en demi teinte , pour dire que si il échoue , ce ne sera pas à cause de lui ! il a jusqu’à présent , brillamment essuyé quelques tempêtes donc pas trop de soucis à se faire sinon qu’il n’arrivera pas à construire son mur, promesse de campagne , mais même aujourd’hui il n’avait pas les fonds semble t il .

      Reply
  2. claude t.a.l

    Bien sûr, nous aurions souhaité un meilleur résultat, mais il est loin d’être catastrophique.
    Même france inter l’a dit ce matin !

    Si l’on se réfère à l’historique des élections de mi mandat :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_de_mi-mandat_aux_%C3%89tats-Unis

    on s’aperçoit que seuls 2 présidents des USA ont entièrement gagné les élections de mi mandat depuis 1910 : George W Bush en 2002 et Franklin Roosevelt en 1934.

    Reply
    1. ISWT

      C’est juste. D’un autre coté les 3 présidents (depuis 1945) qui avaient perdu les 2 chambres avaient été par la suite réélus.

      Reply
  3. Jean-Louis

    Soit les américains sont des veaux comme nous, soit on a fait voter démocrate des gens qui habituellement ne votent pas (pas intéressés, pas en capacité de décider, influençables, devant la télé H24), soit les élections sont truquées (on sait tous que le vote électronique ou traditionnel est infalsifiable). Ou un cocktail des 3 à la fois.
    Comme chez nous en somme.

    Reply
    1. frejusien

      L’argent de Soros est passé par là, quoi de mieux pour faire voter des pauvres des quartiers défavorisés,
      d’ailleurs, une femme muz à foulard a été élue pour le parti démocrate

      Reply
  4. néo

    Trump n’a rien à craindre de la chambre des représentants…. deux armes de poids : le décret et le budget. Le décret comme l’ordonnance chez nous s’applique immédiatement et l’opposition de la chambre devra amender pour enfin, obtenir l’annulation sur 18 mois en moyenne. Le budget aussi car, même si la chambre peut interférer, elle doit aussi en accepter les arrangements. Je reste très optimiste, même si, la gauche bobo continuera, comme en France, à embastiller les minorités à des fins électorales. Par contre, comme en France, c’est l’extrême gauche qui sonne le glas de la fin d’une gauche traditionnelle et acceptable au pouvoir. Le jeun commence…

    Reply
    1. ISWT

      La Chambre a un grand pouvoir en terme de commission d’enquête. Pour les décrets vous avez raison, mais ils peuvent être tout aussi facilement annuler par un autre président

      Reply
  5. Malou30

    Comme vous Christine , je ne comprend pas comment les américains ont , encore , pu voter démocrates ! Et en plus élire 2 musulmanes ! Dont une palestinienne 🤮 ….

    Reply
    1. mac namee

      desole mais votre analyse est pessimiste a tort car aux USA c’est le senat la chambre forte qui tranche en dernier recours, contrairement a la fwonce

      Reply
  6. Sarisse

    C’est vrai qu’il y a fait marquant c’est le vote de de musulmanes: en revanche au Pakistan il y a jamais eu le vote deux chrétienne mais il y a Asia Bibi, dont le sort n’est en fait pas réglé sous la pression des islamistes les plus radicaux et quand je dis islamistes les plus radicaux il faut savoir que le Pakistan est déjà par nature islamiste et radical.

    Reply
  7. Rnocero

    Malheureusement il ne faut pas oublier qu’il a été élu du fait du système des grands électeurs mais en nombre de voix son score était inférieur à celui d’Hillary Clinton. Cette distorsions s’explique par le fait que le candidat qui arrive en tête dans un état remporte 100% des grands électeurs. Donc hélas en nombre de suffrages le parti républicain n’était pas majoritaire, simplement il était arrivé en tête dans un plus grand nombre d’états avec sans doute moins de voix que la candidate démocrate dans les états où elle était arrivée en tête, ce qui lui a permis d’obtenir plus de grands électeurs.

    Reply
  8. Rinocero

    Qu’un candidat arrive en tête dans un état avec 51% des voix et qu’un autre candidat arrive en tête dans un autre état avec un plus grand nombre de voix, mettons 55% , cela ne changera dans les deux la candidat arrivé en tête rafle la totalité des grands électeurs . Hor le nombre de grands électeurs diffère d’un état à l’autre en fonction du nombre d’habitants. Probablement en 2016, Trump avait dû remporter certains états clés comprenant de nombreux grands électeurs sans pour autant avoir obtenu autant de voix , tout état confondu que sa rivale. Ce qu’il ressort de cette élection de mi-mandat. c’est que l’électorat de Trump lui est restée fidèle et n’a pas diminué par rapport aux présidentielles de 2016, mais qu’il n’a pas gagné de nouveaux électeurs., malgré les succès économiques actuels, le clivage entre démocrates et républicains se faisant sur une base idéologique. plus que sur une appréciation de l’état actuel de l’économie aux EU.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *