Nouvelle Calédonie : Macron fier d’être « neutre » quand il devrait défendre les intérêts de la France


Nouvelle Calédonie : Macron fier d’être « neutre » quand il devrait défendre les intérêts de la France

Quelle honte !

Non seulement le scrutin s’est déroulé d’une façon tout-à-fait antidémocratique, mais en sus Macron a refusé de s’engager pour la France et les Français.

Scrutin antidémocratique ?

Près de 30 000 Calédoniens auraient été empêchés de voter à cause de l’impossibilité faite à ceux arrivés après 1994 de voter et la Nouvelle Calédonie est un climat propice à faire des centenaires, chez les Kanaks uniquement puisque 10 000 d’entre eux, de plus de 90 ans, seraient allés voter. Tout cela pour un corps électoral de 180 000…

Tout cela est l’oeuvre de l’immonde Jospin, celui qui avait aussi proposé l’autonomie aux Corses… qui l’avaient refusée !

Et les habitants de Nouvelle Calédonie commencent de se bouffer la gueule à propos des deux autres referendum qui leur ont été promis – là encore un vrai scandale, on les fera voter jusqu’à ce qu’ils votent comme on veut… c’est l’exemple du TCE de 2005  ( voir http://resistancerepublicaine.eu/2018/11/04/les-lepreux-gagnent-en-nouvelle-caledonie-les-kanaks-vont-ils-refaire-une-guerre-dalgerie/). 

Les Caldoches affirment que les deux autres referendum ne sont pas obligatoires, les Kanaks que oui… Ça promet des jours fastes et heureux aux Caldoches. D’autant que le résultat, 55% contre 45%  ouvre grand les espérances des Kanaks, presque assurés de l’emporter au deuxième referendum, dans deux ans, ou au troisième en 2022. La démographie aidant, les nôtres au cimetière et les jeunes en étant de voter chez eux.

Et quand on connaît l’incapacité économique des Kanaks…

https://ripostelaique.com/nc-j-7-quand-les-kanakistes-sauront-gerer-les-cagous-auront-des-dents.html

C’est le début de la fin pour la Nouvelle Calédonie française… Entre les pressions, les émeutes, les attentats, les voitures brûlées et les espoirs électoraux, qui va vouloir encore construire, investir… dans une terre promise à plus ou moins court terme au destin de l’Algérie ?

Que vont devenir nos pauvres Caldoches ?

Je parlais ce matin de guerre d’Algérie… et je disais que je ne ferais pas l’honneur à Macron de commenter son pitoyable discours à propos du referendum de ce jour… Mais quand même ce gros usurpateur a eu le front de parler de neutralité…

Son devoir, en tant que représentant de la France, est de dire clairement qu’il est pour l’intérêt de la France et des Français.

Il aurait donc dû dire qu’il était avec les Caldoches, qui sont français, non ?

Il aurait ensuite dû dire quel était l’intérêt de la France. Que la Nouvelle Calédonie reste française ou pas ?

Le nickel de Nouvelle Calédonie, il vaut mieux qu’il profite à la France ou à la Chine ?

L’industrie agro-alimentaire locale dont dépendent de nombreux emplois concerne la gastronomie européenne. Faut-il laisser ce fleuron aux Asiatiques ? Idem pour l’industrie de la viande et celle des boissons .

Quant au tourisme, fleurissant actuellement, que deviendra-t-il lorsque les Kanaks, leur violence et leurs incompétences auront dissuadé les touristes d’aller en Nouvelle Calédonie ?

Certes, la Nouvelle Calédonie coûte cher à l’Etat français, qui paye toutes les infrastructures, tous les fonctionnaires, mais sans ces transferts, sans ses aides, sans les aides de l’UE, la Nouvelle Calédonie indépendante ferait partie des pays pauvres dont les habitants s’enfuiraient pour venir chez nous…

Alors, Macron, au lieu d’être neutre, devrait penser à tous ces Français, tous ces Caldoches d’origine européenne qui depuis des lustres et pour certains des générations ont créé la Nouvelle Calédonie, à la sueur de leur front. Nous leur devons de préserver leur héritage, leur pays, en ne le bradant pas par idéologie aux barbares.

Mais dire ça à Macron, autant pisser dans un violon.

 

P.S

Pour en savoir plus sur la Nouvelle Calédonie, lire un excellent article de Marcus Graven qui date de 2011. Il explique fort bien, entre autres, le scandale de ces citoyens de seconde zone, qui, bien que français, n’ont pas le droit de voter dans leur pays. Et là-bas c’est non pas la préférence nationale mais la préférence ethnique…

https://ripostelaique.com/nouvelle-caledonie-l’archipel-ou-la-republique-s’assoit-sur-ses-principes.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


14 thoughts on “Nouvelle Calédonie : Macron fier d’être « neutre » quand il devrait défendre les intérêts de la France

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    I.- Laurent Cohen-Tanugi :
    – « La meilleure réponse face à la démagogie des populistes est la mise en avant de ses ravages »
    :::: http://www.ceuropeens.org/interview/laurent-cohen-tanugi/la-meilleure-reponse-face-la-demagogie-des-populistes-est-la-mise-en-

    Voilà un livre en forme de signal d’alarme adressée aux démocraties en péril. C’est votre dixième livre. Or à chaque fois, vous avez été précurseur. Votre ouvrage « le Droit sans l’Etat » en 1985 expliquait la montée en puissance du droit américain dans le monde et pourquoi la France devait se préparer dans un monde global à faire appel plutôt à des juristes aptes à la négociation qu’à énarques adeptes du « top/down ».Dans « l’Europe en danger » paru en 1992, vous souligniez déjà la vulnérabilité intrinsèque de la construction européenne qui, hélas, se confirme de nos jours. Avec « Résistances », vous exposez d’une manière circonstanciée, pourquoi la France, bien qu’ayant échappé aux errements des élections américaines et du référendum sur le Brexit, est elle aussi exposée au danger du populisme.

    ================================================
    II.- Edito de Noëlle Lenoir : « L’Europe des valeurs doit avoir le dernier mot face à Victor Orban »
    :::: http://www.ceuropeens.org/article/edito-de-noelle-lenoir-l-europe-des-valeurs-doit-avoir-le-dernier-mot-face-victor-orban
    mardi 2 octobre 2018 à 14:32

    Il faut être réaliste : L’Europe comme Union économique ne convainc guère faute de construire une zone euro qui en a les attributs nécessaires (budget digne de ce nom et projets communs, notamment). L’Europe économique avance à n’en pas douter, mais hésite et cherche encore des remèdes à la fragmentation des politiques économiques.

    De son côté, l’Europe politique connaît un reflux : unis dans les temps calmes, les Etats-membres sont divisés dans les temps agitées. Or l’Europe politique exige une vision commune et un volontarisme qui manque actuellement même à des Etats fondateurs, comme l’Italie.

    C’est l’Europe des valeurs qui tient bon en dépit de tout, et en particulier des coups de boutoir d’une crise migratoire qui génère populisme et mise en cause des fondements de l’Union, à savoir la liberté de circulation, non seulement des biens et services ou des capitaux, mais avant tout des hommes et des femmes y inclus ceux qui viennent légalement en Europe.

    _______________________________
    « Il faut savoir écouter et ne pas s’enfermer dans des certitudes »
    mercredi 29 août 2018 à 10:19
    :::: http://www.ceuropeens.org/interview/noelle-lenoir/il-faut-savoir-ecouter-et-ne-pas-s-enfermer-dans-des-certitudes
    Noëlle Lenoir
    Chapô:

    Un nouvel « Entretien autour de l’informatique ». Serge Abiteboul et Claire Mathieu interviewent Noëlle Lenoir, juriste,magistrate et femme politique. Première femme et plus jeune membre jamais nommée au Conseil constitutionnel, ministre des Affaires Européennes entre 2002 et 2004, elle a occupé de nombreuses fonctions, et en particulier a suivi la mise en oeuvre de la loi informatique et libertés française. Elle parle à Binaire des liens entre le droit et l’informatique.
    Corps du texte:

    Reply
  2. claude t.a.l

    Macrouille la fripouille !

    Espérons qu’ il ne sera qu’un visiteur au sommet de l’Etat.

    ( vous voyez à quoi je fais allusion ? ).

    Reply
          1. Joël

            1er de la série et de loin le meilleur. A prendre au second degré évidemment, mais vous devriez le voir à l’occasion. On a rarement l’occasion de se marrer ces temps-ci.
            La rencontre avec le facteur est une scène d’anthologie.

  3. Charles Martel 02

    Quand on sait que ce petit étron de Macron avait déclaré lors de sa campagne, en Algérie que les familles de pieds noirs étaient coupables de « crime contre l’humanité » on ne peut pas être surpris de son attitude de félon, baisser la tête et tendre son fion à ceux qui veulent anéantir la France il ne sait faire que ça.. Il n’a pas plus de respect pour les caldoches que pour les pieds noirs

    https://lelab.europe1.fr/a-alger-emmanuel-macron-qualifie-la-colonisation-francaise-de-crime-contre-lhumanite-2979101

    Reply
  4. Alexcendre 62

    Nos politiques ne sont jamais neutres ils ont tous toujours tenu plus ou moins avec ceux d’en face , ensuite on récupère des drames où rien n’est clair pour aller chercher un sauveur lorsque la France peut en avoir un, apparemment en ce moment ce n’est pas le cas , ne désespérons pas ça va venir .

    Reply
  5. Rinocero

    Il s’est quand même félicité dans un message Twitter (après coup) du choix des électeurs de rester dans le cadre français. 13% du budget de la Nouvelle Calédonie provient de la France métropolitaine, on continuerait de la même façon à « cracher au bassinet » dans le cadre d’accord de coopération par crainte que ce territoire se tourne vers la Chine ou l’Australie. En plus en cas d’indépendance le maintien des Caldoches dans l’île ne serait plus garanti et comme le dit Christine, une partie de la population Kanak chercherait à immigrer vers la France, s’installant dans l’Hexagone comme cela s’est fait dans beaucoup d’anciennes colonies après l’indépendance.

    Reply
  6. Dorylée

    En cas d’indépendance en 2022 on imagine facilement la suite : les canaques incapables d’exploiter le nickel (dont le prix s’est effondré) feront appel à des trusts internationaux qui vont tout dépouiller en deux coups les gros. Le gisement épuisé et l’environnement saccagé, les exploitants vont plier leurs gaules et abandonner les autochtones à leur caillou où plus personne n’ira en villégiature. Revenus à l’état préhistorique, ils feront comme les Algériens : retour vers la France avec d’autres Aquarius pour pleurer des aides et assistances diverses.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *