Augmentation des prix : nous payons pour oeuvrer à notre propre disparition


Augmentation des prix : nous payons pour oeuvrer à notre propre disparition

On le voit, les prix de mai sont largement dépassés !

Sans être un politique, les 18 mois qui viennent de s’écouler apparaissent catastrophiques, rien de la situation ne s’améliore. Il suffit de ne pas être naïf…

Commençons par la fameuse réforme phare, la suppression de la taxe d’habitation.
Le gouvernement Macron prétend à la compensation totale pour les communes, représentant de 10 à 26 MM (milliard) d’€, des chiffres débattus et en évolution avec son application, démonstration de l’approximation de l’opération, en bref, la démagogie macronnienne…
Depuis déjà plusieurs années la dotation aux communes se restreint, alors que la suppression de la taxe d’habitation appelle à son augmentation ! On ne voit guère comment cela pourrait intervenir dans un contexte de restrictions des dépenses de l’Etat. Enfin restrictions, cela dépend pourquoi et pour qui ?
Dans un premier temps, on a vu que nombre de communes tentent de limiter leurs pertes de recettes, c’est déjà le cas de 6000 environ. La taxe d’habitation est concernée, mais aussi l’impôt foncier, qui n’est pas appelé à disparaître, va prendre une envolée certaine. Les perdants finalement, les proprios qui ont trimé pour se mettre chez eux (20% d’entre-eux devraient finalement en bénéficier face au mécontentement qui monte) !

Autre blague, les départements seraient ponctionnés de certaines recettes foncières… qui risquent d’en rechercher d’autres !
Le BORDEL, en conclusion !

Autre conséquence de la suppression de la TH, la mise en tutelle des maires et mairies… L’adage qui paie décide n’est pas un leurre...

Passons rapidement sur tout un tas de mesures à l’impact plus ou moins important, important sur le particulier sur qui cela tombe… La hausse de la CSG associée à la moindre revalorisation des retraites frappe ceux qui peuvent le moins se défendre…

Passons à ces fumeuses taxes sur les carburants, et de façon plus générale sur l’énergie. Il s’agit d’un défi osé pour en percer les mystères !

Pour se faire une idée de la masse financière en jeu, sachons que nous consommons 40 MM (milliard) de L (litre) de gazole*, 10 MM de L d’essence, 275 TWh (terawattheure) de gaz (domestique) par an…
https://fr.statista.com/themes/3953/la-consommation-de-carburant-en-france/
1 centime, pour essence et gazole représente près de 500 M (million) d’€ (* diverses détaxes pour paysans, pécheurs, routiers réduisent les recettes, seuls 35 MM de L de gazole doivent être concernés).
La composition du prix des carburants :
https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/structuration-des-prix-de-l-essence-et-du-gazole-france
En gros, la recette de l’Etat TICPE + TVA voisinera les 44 MM d’€ en 2018 !
Pour 2019, La TICPE sur le gazole doit augmenter de 6,5c/L et 2,9c/L sur l’essence (+20% de TVA) ce qui devrait augmenter les recettes des taxes sur les carburants de 3,7 MM d’€ !

Prévisions en 2017, déjà obsolètes en 2018…

Pour ce qui est du gaz, s’applique la TICGN (Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel) en fonction des MWh (mégawattheure). 1 m3 de gaz a pour pouvoir énergétique entre 10 et 14,5 kWh (fonction de sa nature, composition, pression : voir le coef. sur sa facture de gaz). Sur les 42 MM de m3 de gaz, 59% sont consommés par les ménages.

En 2018 la TICGN a augmenté de 47,3%… de 565,4% depuis 2014. Devrait avoir augmenté de 1161,4% à la fin 2022 !
https://selectra.info/energie/actualites/politique/taxes-gaz-2018-ticgn-devrait-exploser-prochaines-annees
Pour un ordre de grandeur, 1 centime sur le MWh de TICGN représente 3,30 M d’€ TVA comprise.
En 2018, pour le taux de 8,45€/MWh (+TVA 20%), cela représente (que) 2,8 MM d’€, ce serait près du double en 2022 où le taux est prévu à 16,02€/MWh .
Autre taxe, la CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement).

A traiter, l’électricité...
Pardon, mais encore plus difficile à traiter avec les différents tarifs où se mêlent les des variations selon les communes…
En résumé :
TCFE (Taxe sur la Consommation Finale d’Electrité) : 9,58€/MWh en ce qui me concerne, un des plus élevés.
CSPE (Contribution au Service Public d’électricité : Éolien, nucléaire : provisions entretien-démantèlement-surgénérateur, photovoltaïque qui enrichit la Chine, etc.  ) : 22,25€/MWh depuis le 01/01/2016 (19,5 €/MWh 01/01/2015 – 3 €/MWh en 2002 !).
La CTA (pour l’assurance vieillesse des employés des IEG – Industries électriques et gazières)
L’avenir s’annonce brillant, certains prévoient le doublement des factures d’ici 2023 !

A noter, que le prix des produits pétroliers influe sur le prix final, ce qu’il est difficile d’inclure dans étude…

Après ces coups de massue successifs, quelle utilisation ?

Pensez-vous que ce soit pour l’ECOLOGIE ? Elle a bon dos ! Une partie mineure des recettes vient alimenter les diverses et nombreuses opérations (aide véhicules propres, production d’énergies renouvelables, isolation, etc…).
Je n’ai pas fait de recherches à ce sujet, mais sur RL « Le rapport spécial du Sénat sur la transition énergétique au PLF 2018 est très clair : « Sur les 3,9 milliards d’euros de recettes supplémentaires en 2018*, seuls 184 millions de TICPE seront alloués au compte d’affectation spécial « transition énergétique » pour financer les engagements passés au titre du développement des énergies renouvelables ». »
* : confirme l’ordre de grandeur de mes calculs de l’augmentation des taxes sur les carburants en 2019…
https://ripostelaique.com/la-hausse-du-prix-des-carburants-va-couter-tres-cher-a-macron.html

Par contre, financer les opérations politiques bidons comme la suppression de la TH qui sera de toute façon compensée par nombre de bénéficiaires qui travaillent ou retraités. Encore « mieux », l’accueil de migrant qui envahissent, colonisent la France et… ne travaillent guère !
Jamais aucun peuple, aucune civilisation n’a autant investi pour sa PROPRE DISPARITION !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Résistance républicaine Aquitaine


11 thoughts on “Augmentation des prix : nous payons pour oeuvrer à notre propre disparition

  1. Joël

    « Sur les 3,9 milliards d’euros de recettes supplémentaires en 2018*, seuls 184 millions de TICPE seront alloués au compte d’affectation spécial « transition énergétique »

    Ben évidemment puisqu’ avec le reste vous payez le gaz, l’eau, l’électricité des centaines de milliers de foyers des zones de non-droit où personne n’est assez suicidaire pour aller relever les compteurs.

  2. kancau11

    Pour info, je suis allé en ESPAGNE il y a 3 semaines, j’ ai fait le plein à 1.209€ dans une station à EMPURIABRAVA, j’ai regardé sur le site de la société, le prix a encore baissé, les français ont élu un escroc qui nous donne peu dans une main et nous reprend beaucoup dans l’autre.

  3. romulusromulus

    Ce qui est caché à travers toutes ces opérations de taxations diverses, au grand jour ou cachées (radars),est la pénurie à venir des énergies non renouvelables (nous serions actuellement en phase de bascule de par le jeu offre-demande). Mais au lieu de préparer de façon relativement sereine cette transition dans l’intérêt des peuples, l’occasion est trop bonne pour les pouvoirs en place et leurs servants de faire perdurer le système existant, et même de l’accélérer sous couvert de pseudo-taxes écologiques. Il suffit de voir à qui profite l’appauvrissement actuel des classes moyennes. Le gaulois réfractaire verra sous peu une grosse partie de ses revenus disparaître pour assurer ses déplacements professionnels et son toit. Et d’un ton paternaliste les dirigeants de lui dire « mais de quoi vous plaignez vous puisque vous avez un emploi et vos efforts seront récompensés par le paiement d’une retraite ou des soins » (ce qu’il en restera). Le retour au 19e siècle! Alors que nécessairement, c’est dans la refonte totale de la société, redevenue productive surtout par nécessité, que viendra le salut. Cela supposera la destruction obligatoire des inutilités actuelles (économiques, culturelles, un catalogue à la Prévert, adieu concurrence artificielle et dispendieuse) et la redécouverte des métiers physiques et manuels, car il ne faut pas croire que le fameux progrès technique (l’innovation à toutes les sauces) palliera totalement à l’énorme efficacité du pétrole, plus globalement aux sources d’énergie et aux métaux en grandes quantités Avec tout ce que l’humanité a déjà engrangé comme savoir philosophique, cela pourrait déboucher vers de nouvelles autonomies accompagnées de Droits de l’homme (et de ses Devoirs) salutairement revisités.

    1. Joël

      Et il y a 80 000 navires de plus de 120 mètres qui sillonnent les mers.
      Mais que ne ferait pas la ménagère de moins de 50 ans pour avoir des fraises le 1er janvier ?

      1. Jean-Paul Saint-Marc Post author

        Les fraises ne viennent pas par bateau !
        On les fait venir par avion !
        Ce n’est guère mieux !

  4. Conan

    Irpp, tva, csg, taxes et contributions en tous genres, c’est le p’tit maqueron qui fisc et confisque à tout va !
    Normal, faut bien se donner les moyens d’accueillir et d’entretenir tous ces branleurs expédiés par tous ces pays exportateurs de chômeurs !!…
    Ben quoi ? C’est bien conforme au choix des français !!….
    Il a été élu pour ça …
    Attention, ça fait populiste année 30 que de critiquer une telle politique ethnomasochiste !!….

  5. Hervé

    Il faut bien trouver de l’argent,pour subvenir aux besoins des ces migrants musulmans,toujours plus nombreux..! Nous sommes un peuple au service d’un président qui veut nous détruire,et qui se sert de notre propre argent,pour arriver à ses fins. Du jamais vu,dans toute l’histoire de l’humanité,et finalement Pétain était un ange,comparé à ce Macron..!

  6. Equaliser

    Ce ne sont pas des blocages ou autres boicotts qu’il faut faire, tout cela, les politiques s’en foutent complètement, ça ne les touche pas.
    Qui vote les lois ? les budgets de l’Etat etc ? VOS DEPUTES ! ! ! !
    investissez les permanences des parlementaires, des députés, sénateurs, sièges de LREM dans les grandes villes etc…là, ça les touchera plus directement, ils se sentiront réellement menacés, sinon, ça ne servira à rien. Faites passer ! ! !

  7. frejusien

    Investir les permanences, oui, mais il faut y aller en nombre, sinon l’idée est bonne,
    il faut au moins un meneur par département et réunir minimum cinquante personnes, avec des demandes bien précises

Comments are closed.