« La vérité sur Bolsonaro », remarquable video de Damien Rieu (11′)


« La vérité sur Bolsonaro », remarquable video de Damien Rieu (11′)

Le jeune youtubeur Damien Rieu fait une très juste présentation de Bolsonaro qui démonte tous les mensonges qu’on a pu comme pour Trump colporter sur sa personne.

Il fait en même temps un très bon exposé de ce qu’est la situation réelle du Brésil qui n’est pas que carioca et football mais aussi un pays excessivement dangereux auprès de 500000 personnes décèdent de fait de violence par an dans ce pays de 210 millions d’habitants.
Un pays raciste ? Alors qu’il y a 45 % de Blancs, 45 % de Métis et 10 pour cent de Noirs en plus de ceux d’origine amérindienne répartis dans ces trois communautés…

Bolsonaro raciste, misogyne, homophobe  ?  Et quoi d’autre encore, n’importe quoi Damien Rieu démonte tout cela avec brio.
Et encore le Brésil a peut-être de la chance par rapport à nous, certes  il y a beaucoup de violence  (et on peut espérer que grâce à Bolsonaro cela va se résorber assez vite ) mais la présence de l’islam y est plus que réduite, c’est plutôt une très bonnes chose.

 

Je présume que le nouveau président du Brésil n’aura pas trop envie d’ouvrir ses frontières à des gens venus de l’autre côté de l’Atlantique mais aussi de l’autre côté de la Méditerranée que ce soit au sud de cette Méditerranée ou à l’est de celle-ci suivez mon regard.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “« La vérité sur Bolsonaro », remarquable video de Damien Rieu (11′)

  1. Poum

    Apparemment, la droite française a compris la leçon à tirer des élections américaines, hongroises, italiennes, polonaises, brésiliennes et même du référendum sur le Brexit : lutter contre le populisme.
    Pour Laurent Wauquiez, il faut « une droite qui permette d’arrêter cette vague populiste »
    https://t.co/KCgwkhK53G

  2. SarisseSarisse

    Je tiens à faire mes excuses par avance auprès du lectorat pour les fautes d’orthographe à volontaires qui sont liés à la reconnaissance vocale imparfaite.
    Trop de confiance dans la technologie Google et compagnie😉

  3. SarisseSarisse

    Je tiens à dire que nous avons trouvé le Paul Watson français voire francophone car il n’y a nul équivalent en Belgique ni en Suisse ni au Québec.
    Excellent il est même passé ce matin sur Sud Radio interrogé par Bercoff.
    Clair net précis concis dans toutes ses réponses.
    Identitaire certes mais ni raciste ni antisémite ce qui doit en fâcher quelques-uns , mais patriote sûrement!

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Trump prévoit de signer un décret pour mettre fin à la citoyenneté par la naissance
    TRADUCTION YANDEX
    :::: https://translate.yandex.com/translate?url=https%3A%2F%2Fwww.telemundo.com%2Fnoticias%2F2018%2F10%2F30%2Ftrump-planea-firmar-una-orden-ejecutiva-para-terminar-con-la-ciudadania-por&lang=es-fr

    Et nous alors ; c’est toujours interdit ?

    Commode cette foutue bis-nationalité.

    Aux dernières nouvelles, une championne de karaté, issue de l’immigration, franco-algérienne, prévoit de représenter l’Algérie aux prochains jeux olympiques ou du monde.

    Que fait-elle en France ? Que fait-elle en tous cas avec sa nationalité française ?

    Ce n’est pas le premier cas de choix ; de la part de sportifs, de représenter le pays de leurs origines pour des championnats et l’on trouve bien sûr cela parmi les bis-nationaux.

    C’est très inquiétant, parce que le choix de la patrie d’origine ne se pose pas que dans le sport.

    En effet, il y a 4, 5 ans j’avais lu des rapports ou des articles faisant état du comportement de certains soldats dit français, parce que bis-nationaux et donc français de papier, qui refusaient d’accomplir certains ordres du fait qu’ils avaient un rapport avec la religion ou la nationalité de ceux contre qui ils devaient les exécuter.

    On est donc en présence d’une sacrée fragilisation de notre armée et donc de la défense et de la sécurité de notre pays.

    Les nationalistes ont depuis longtemps dénoncé le problème que soulève de la bis-nationalité. Ou on est français et on agit comme tel en toutes circonstances qui le concernent ; où l’on est d’une autre nationalité ; ce qui est incompatible pour la défense des intérêts et e la sécurité de la France.

    Le cas de cette dame, remet la question sur la table ; une question vitale qui requiert une réponse honnête et sage. Où l’on privilégie de ne pas froisser la sensibilité de certains, ou l’on privilégie de façon maximale, la sécurité et les intérêts auxquels ont roit et la France et les Français.

    Cet épisode met le doit sur la question du choix des bis-nationaux sur ce qu’ils défendront lors d’un conflit militaire qui mettra en confrontation la France et leur patrie d’origine.

  5. Desespoir50

    Très belle vidéo pleine d’espoir.
    Ce n’est pas notre GG à pédale qui peut se targuer d’un tel hommage.
    Les Racailles En Marche ont beaucoup de soucis à se faire avec la progression du populisme partout au monde.

  6. SarisseSarisse

    Une chose très importante aussi sur Bolsonaro c’est qu’il n’y a aucun fait de corruption qui pèse sur ses épaules et ça ça change énormément la donne.

    Cela dit mise à part l’histoire des parlementaires qui est une belle saloperie comme l’a démontré Monsieur Bruno Gollnisch , Marine Le Pen n’est susceptible d’aucun enrichissement personnel en France, ni d’ailleurs un Nicolas Dupont-Aignan,ni un François Asselineau, sauf qu’Asselineau se tait sur l’islam et veut recycler de vieux caciques des anciens partis qui nous ont planté.
    Il faudrait une sorte de Bolsonaro en France mais il n’ y a aucune illusion à se faire Bolsonaro est parti d’une culture américaine, la culture brésilienne est extrêmement libre plus encore même que la culture nord- américaine.
    Dans un pays extrêmement violent il conforte la fonction publique d’autorité que sont la police et l’armée mais cela n’a rien à voir avec une dictature militaire contrairement à ce que beaucoup craignent, il s’inspire beaucoup plus du modèle des États-Unis et en particulier du New York de Giuliani , que de celui des anciennes dictatures sud-américaines de Pinochet ou de Videla.
    Il ne veut pas remettre en cause l’État de droit mais il veut que cet de droit soit un état respecté dans les fonctions des plus régaliennes qui soit la sécurité, le travail , l’ordre qui s’inscrit dans la devise même du drapeau brésilien; pas de progrès sans ordre: « Ordem e Progresso ».

    Il est mal que dans tous les pays du monde, dans toutes les démocraties il y ait une droite et une gauche mais la gauche est malade elle est ravagée par le gauchisme, communautarisme le multiculturalisme le socialisme qui vire au sociétalisme, qui a totalement perdu le peuple les gens simples et simples ne signifie pas qu’il soient des demeurés: elle s’est complètement disqualifiée.

  7. Reconquista...

    Ce que dit le jeune youtuber est correct.
    La presse colaboracioniste publie que la jeunesse brésilienne est contre Bolsonaro. C’est l’inverse. C’est la jeunesse qui soutient spontanément ses réseaux sociaux contre la diabolisation de Bolsonaro dans la grande presse.
    Il n’y a pas de parti «d’extrême droite» au Brésil. Mettre une étiquette «d’extrême droite» sur Bolsonaro et ses électeurs ne correspond pas à la réalité. Ce sont simplement des citoyens et des militants de «droite», certains plus conservateurs, d’autres plus libéraux, d’autres plus radicaux. Normal.
    Les militants-miliciens du PT sont beaucoup plus radicaux, intolérants et violents, mais ne sont pas considérés comme «extrême gauche». Toujours deux poids et deux mesures!
    Quoi qu’il en soit, nous vivons dans un pays extrêmement violent où les extrêmes sont féroces et le chaos total. Nous ne nous attendons pas à ce que Bolsonaro fasse des miracles. Ce ne sera pas facile de gérer un pays géant avec des problèmes gigantesques …
    Nous serons vigilants, prudents, mais réalistes …

  8. frejusien

    J’aime beaucoup son commentaire sur les « fausses bonnes idées » de la gauche

    on en a vues un tas de ces fausses bonnes idées, la gauche en a des cartons pleins,

    à quand un Bolsonaro chez nous ???

  9. Sébastien Cappanera

    ?? « auprès de 500000 personnes décèdent de fait de violence par an  » tu veux sûrement dire « ou près de 50.000 personnes décèdent de fait de violence par an  » faute de syntaxe et tu mets un zéro de trop, ça fait très amateurs tout ça surtout que son élection a eu lieu a cause de l’insécurité donc autant être précis sur les chiffres. En plus tu le dis toi-même dans ta video à 2m30s : « un demi-million de personnes ont été tuées par homicides ces dix dernières années » donc ce n’est pas par an mais par décennie.

  10. Sébastien Cappanera

    Loi d’amnistie générale pour les crimes commis dans les deux camps. Mais tu te fous du monde ou quoi? Tu tournes la phrase de cette manière sur un ton innocent pour faire croire que c’est une lois juste. Alors que ça a permis aux tortionnaires de la dictatures de ne pas être poursuivis. Ceux qui auraient eu le courage de commettre des crimes contre ces tortionnaires ont eux-même été massacrés durant cette dictatures qui a duré 20 ans

Comments are closed.