Brève: Béziers, frappées à cause de leurs tenues vestimentaires qui font honte au Coran


Brève: Béziers, frappées à cause de leurs tenues vestimentaires qui font honte au Coran
Trois jeunes aides soignantes biterroises ont été frappées par un homme à la sortie d’une boîte de nuit à Béziers.
Le mis en cause, âgé de 23 ans, sera jugé le 28 novembre prochain devant le tribunal.

Trois jeunes femmes se sont fait agresser le 29 septembre dernier à la sortie d’une boîte de nuit de Béziers. Conduites aux urgences, l’une d’elles a été opérée d’une double fracture du nez, la seconde a été sérieusement touchée à la tempe et la troisième n’a rien eu car elle est parvenue à casser la figure à leur agresseur de 23 ans et qui n’a pas demandé son reste.

Elles témoignent pour dire leur ras-le-bol face à ce genre de situation.

« Si nous avons été agressées, c’est tout bêtement car nous portions une tenue vestimentaire qui ne plaisait pas à cet homme.

Il nous a insultées. Il nous a dit que nous faisions honte au Coran racontent-elles. Nous réagissons aujourd’hui après le viol de cette jeune femme à la gare de Béziers, car nous trouvons la ville de moins en moins sûre.

Cela ne peut plus durer.

Nous ne sommes pas leurs objets et si nous avons envie de sortir en décolleté rien ne peut nous interdire de le faire. »

Interpellé  à son domicile

Le mis en cause a été interpellé quelques heures plus tard à son domicile par les policiers du commissariat de Béziers. Il était parti se changer car il avait du sang sur ses vêtements.

Quelques heures avant de s’en prendre aux trois jeunes femmes il avait agressé un homme, quartier Gambetta pour une raison qui n’est pas déterminée.

Placé en garde à vue, il a subi des analyses toxicologiques. Il était sous l’emprise de l’alcool et de la cocaïne.
Remis en liberté sous contrôle judiciaire, il devra se présenter devant le tribunal de Béziers le 28 novembre prochain pour répondre de ses actes.
Ses victimes pourraient être présentes afin d’expliquer, devant la justice, leur sentiment de crainte face à ce genre de situation.
J.-P. A.
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “Brève: Béziers, frappées à cause de leurs tenues vestimentaires qui font honte au Coran

  1. AvatarMachinchose

    « Il était sous l’emprise de l’alcool et de la cocaïne. »

    application immédiate de la Charia

    mains liées dans le dos, tête posée coté droit sur un billot et un grand coup d’ épée sur une nuque préalablement rasée

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Comme pour Ramadan.

      Fornication.

      Application immédiate de la Charia.

      Lapidé par 100 gardiens dans la cour de la Santé : on prendra soin de choisir les pierres adéquates prévues par ladite Charia.

      1. AvatarTimur

        Ca serait l’idéal.
        Mais l’islam étant une religion éclairée et égalitariste, en cas d’adultère, seule la femme est tenue pour responsable.
        C’est le cas même au Maroc tellement civilisé, que tout les politiques français prennent pour lieu de villégiature.

        D’ailleurs cette été, une français qui visitait Marrakech pour s’essayer à la merguez (elle venait pourtant des Haut-de-Seine qui n’en manquent pas) a été chopée au plumard avec son prince de la Mamounia, qui apparemment était marié. Moralité : pour faire du tourisme sexuel au Maroc, mieux vaut être un homme. Et puis être un pote à Momo VI ça aide toujours.

  2. AvatarMachinchose

    houlà , en plein soleit, ça doit cocotter sous le sac poubelle noir mobile 😆

    l’ exquis fumet qu elle doit répandre au plumard…..a te bouleverser les sens olfactifs ,

    et dire qu on a accepté de supporter ces frénésies de provocation chez nous, en France, ces summums d’ imbécilité hypocrite que tu ne verras nulle part en Maghreb …d’ ou viennent ces insultes a la femme !!

    la femme?? quand tu te dis que c’est un monstre de laideur qui se cache derrière ce linceul noir…..ou que c’est peut etre un terroriste! n’ oublions pas que Redoine Faïd a usé de ce subterfuge pour se balader incognito pendant deux mois…

  3. AvatarUN GAULOIS

    Il aurait été intéressant que la jeune femme qui s’est défendue amoche l’agresseur et de connaître alors la position de celui-ci et de la justice. Ce con aurait bien porté plainte pour coups et blessures.
    Une belle jurisprudence qui nous échappe.
    En tout cas, bravo à cette jeune femme.

  4. AvatarMoktar

    C’est tout de même curieux le nombre de toxicomanes adeptes de cette religion maléfique? à croire que mohamed le pieux se choutait en permanence avant de s’unir aux verges (pardons aux vierges).
    Quoiqu’il en soit AUCUNE EXCUSE, AUCUN PRETEXTE pour ces racailles, cette lie de caniveau que l’on devrait engloutir dans une fosse à purin.

  5. AvatarDavid

    Il ne risque rien! A part deux heures de GAV, une tape amicale sur l’épaule et encore!
    Affaire classée! La routine quoi!

  6. AvatarRogers

    Encore un lâche musulman qui veut imposer ces barbares coutumes de sauvage..il est temps de neutraliser ces sauvages et leurs belfegors qui polluent nos villes…soyons unis et solidaire…et stoppons islamisation de notre pays… redonnons à notre France ces vrais valeurs morales et chrétiennes. REG.

  7. AvatarAnge rogers

    Chers patriotes cet honteux que la France soit si meurtrie parpar ces racailles sauvages qu’ils veulent vous imposer leurs barbares coutumes…je dit bien « qu’ils veulent » car je suis corse et sur notre île aucun sauvage ou organisation viendra nous imposer sa religion ,et barbares coutumes . Si on respecte nos valeurs , et nos traditions , on est les bienvenues , mais dans le cas contraire mieux vaut pas venir….le départ ce ferait allongé..? Je ne peut que vous souhaitez bon courage…la France est confrontée à son pire cauchemar son islamisation et la guerre civile. Ange R.

  8. Avatarfrejusien

    Encore un nuisible remis en liberté, un de plus,
    un boug**** à expulser sans autre forme de procès, si on avait un gouvernement raisonnable et des juges censés,

    j’aurais bien voulu qu’elle le fracasse, pour qu’il en garde un souvenir inoubliable

  9. AvatarUbersender

    « alcoolisé et sous l’emprise de la drogue » : pas « déséquilibré » mais néanmoins pas responsable ; suffisamment lucide pour émettre un jugement moral sur la tenue vestimentaire de ses victimes, comparativement aux prescriptions coraniques, mais pas assez courageux pour assumer pleinement ses actes. A moins qu’il ne s’agisse d’une perche tendue aux juges en vue d’une sentence conforme aux exigences du maintien de la paix civile et du vivre ensemble.

  10. AvatarRogers

    Oui il est indispensable pour une femme faire du sport de combat…mes deux enfants en font , ma fille avait eu une tentative d’ agression par deux racailles à la sortie de son lycées….cela c’est soldé par hospitalisation des individus pour multiples fractures…sans aucune suite judiciaires pour ma fille celle-ci ayant agis en état de légitime défense…les racailles étaient armés de couteaux…

Comments are closed.