Les Allemands sont trop cons, ils remplacent Merkel par les Verts immigrationnistes


Les Allemands sont trop cons, ils remplacent Merkel par les Verts immigrationnistes

Ce n’est pas encore cette année qu’il y aura un Salvini à la tête de l’Allemagne.

Même si Merkel a pris un bon revers, même si l’AfD progresse et entre au Parlement régional ( et au Parlement national ) il n’empêche que les grands gagnants sont les Verts, qui font deux fois plus que l’AfD et que Merkel va peut-être continuer à gouverner, certes affaiblie, au sein d’une coalition CDU, SPD et Verts.

Le parti de la chancelière arrive en tête avec 27 à 28 % des voix dans cet Etat régional, mais enregistre un recul de plus de 10 points par rapport au précédent scrutin en 2013. Avec 20 % des voix, le SPD perd également dix points selon ces sondages des chaînes de télévision publique ARD et ZDF. Les Verts obtiennent pour leur part 19,5 %.

Avec 12 % à 13 % des voix, l’extrême droite fait en revanche son entrée dans le Parlement régional, le dernier en Allemagne où le parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) n’était pas encore représenté.

Ces résultats devraient permettre à la CDU de rester au pouvoir soit en reconduisant son alliance avec les Verts, soit en s’associant au SPD dans la région. Mais l’hémorragie se poursuit pour les conservateurs et les sociaux-démocrates avec le risque d’attiser les tensions au sein de la « grande coalition » au pouvoir à Berlin.

Mi-octobre, en Bavière, l’Union chrétienne sociale (CSU), alliée incontournable d’Angela Merkel, avait déjà subi son plus grave revers depuis 1950 aux élections régionales dans son propre fief.

La coalition CDU-CSU-SPD a déjà failli éclater à deux reprises en raison de divergences sur l’immigration et la proximité présumée de l’ex-chef des services de renseignement Hans-Georg Maassen avec l’extrême droite. Dans le camp social-démocrate, nombreux sont ceux qui plaident aujourd’hui pour un retour dans l’opposition.

L’état du gouvernement de coalition allemand n’est pas acceptable, a déclaré dimanche soir Andrea Nahles, la présidente des sociaux-démocrates (SPD) associés aux conservateurs d’Angela Merkel au sein de la « grande coalition ».

« Les politiques menées au niveau fédéral ont largement contribué aux pertes du SPD dans la Hesse », a réagi dimanche soir Andrea Nahles, la présidente des sociaux-démocrates. « Et ceci pour deux raisons : d’abord, quelque chose doit changer au sein du SPD (…) Ensuite, l’état du gouvernement est inacceptable », a-t-elle déclaré, tirant les premières conclusions de ces nouvelles élections régionales.

Mme Nahles réunira lundi la direction de son parti afin qu’il décide s’il reste ou non au sein de la « grande coalition » difficilement mise en place en mars, plus de cinq mois après les législatives.

Un départ du SPD de la coalition signerait la fin du gouvernement actuel et probablement celle de la carrière politique d’Angela Merkel, avec des nouvelles élections à la clé. « La Hesse va-t-elle faire exploser la grande coalition ? », se demandait dimanche le quotidien conservateur allemand Bild, le plus vendu du pays.

https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/10/28/allemagne-le-parti-de-merkel-et-le-spd-lourdement-sanctionnes-lors-d-elections-regionales-dans-la-hesse_5375823_3214.html

Donc rien n’est fait… Mais les anti-migrants ne remportent toujours pas la mise, malgré les problèmes apportés par les nouveaux venus…

Désespérant.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


14 thoughts on “Les Allemands sont trop cons, ils remplacent Merkel par les Verts immigrationnistes

  1. AvatarFranck

    C’est pourquoi Chère Madame Tasin, les prochaines victimes de cette immigrations n’ont cas s’en prendre qu’à eux mêmes ! Si le peuple souhaite le multiculturalisme eh bien qu il faut qu’il en accepte les inconvénients.

  2. Avatargigobleu

    Décidément, depuis un siècle c’est vraiment le peuple le plus doué pour mener l’Europe vers la catastrophe. Et les verts minent tout.

  3. Avatarpaul-andré tournelle

    Les allemands n’ont pas encore assez souffert.
    S’ils étaient dans la situation de la France ou de la Belgique, ils voteraient tout de suite AFD.
    Ils n’ont pas retenu les leçons des agressions sexuelles et des viols du jour de l’An à cologne.
    Meme en France , les français ont voté pour le mondialiste macron.
    Il faut dire qu’avec le matraquage médiatique quotidien qu’on subit, les gens sont lobotomisés par la propagande gaucho-islamo-mondialiste.
    Personnellement , ça fait longtemps que je ne regarde plus les « infos » à la télé.
    Je soupçonne néanmoins fortement les « élites » de truquer les résultats des urnes.
    Avec le vote électronique , c’est facile.

  4. Avatarangora

    ce que je n’arrete pas de dire: les gens suivent les infos en pointillés, voire pas du tout.
    ils ne savent pas ce qui se passe autour d’eux, qui veut quoi(la preuve!).
    la droit de vote est une escroquerie.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Je suis d’accord avec ce que vous dites.

      J’ai déjà raconté ici l’histoire d’une femme allemande qui se plaignait de l’immigration en Allemagne ne reconnaissant plus son pays…. et qui regrettait que Angela Merkel ne soit pas réélue….

  5. Avatargigobleu

    Renseignements pris, l’étoile montante des verts allemands qui ont remporté ces élections régionales porte un nom typiquement allemand: Tarek Al-Wazir
    Tandis que la Présidente du parti Ecolo, récent vainqueur des élections en Belgique porte un nom typiquement belge: Zakia Khattabi. Les deux portent la couleur de leur religion: le vert. Pure coïncidence ?
    Tarek Al-Wazir est originaire de la ville musulmane de Sanaa au Yemen, tandis que Zakia Khattabi, d’origine marocaine est née à Saint-Josse, commune de Bruxelles actuellement dirigée par le Bourgmestre d’origine turc musulman et grand ami d’Erdogan: Emir Kir. Pour info, Emir Kir a toujours farouchement nié le génocide des kurdes. Bon, j’arrête ici car je m’éloigne du sujet de l’article …

  6. SarisseSarisse

    Tant pis pour eux les scénarios de Cologne se répèteront il y aura de nouvelles violences, et encore des meurtres d’autochtones.
    Cela étant dit les Verts n’endigueront pas la lame de fond des peuples (non musulmans pour l’essentiel et de plus en plus rétifs aux « joies » de la mondialisation): Etats-Unie, Hongrie, Pologne, Slovénie, Italie, Autriche, Philipinnes, Brésil…c’est un phénomène mo diam qui répond dans les urnes à des menaces mondiales.
    Les allemands ne l’ont pas encore compris, mais ils finiront par compre’dre que la menace identitaire et environnementale vont de pair.
    Les Verts , die Grünen , sont d’abord des gauchistes et des idéologues avant d’être des environnementalistes et,…, plus grave, des patriotes conscients de ces menaces.

  7. AvatarJC.P.

    La bonne nouvelle c’est que La grasse teutonne continue de s’en prendre plein sa sale tronche.
    Les mauvaises nouvelles sont que L’AFD ne progresse pas de façon suffisamment significative et que les verts gochiasses, immigrationnistes récoltent des voix et des sieges

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Mais ceux qui sont là sont toujours des socialistes, vous en doutiez ? Se sachant en désuétude ils ont manipulé le Peuple aux élections, c’est tout.

  8. AvatarJean-Francois Morf

    Les verts sont hypnotisés par les mahométans menteurs, et les barbares menteurs aiment le vert et font le salut nazi. Les barbares menteurs traitent les AFD de nazis, alors que c’est justement les mahométans qui sont les nazis voulant dominer le monde entier.

Comments are closed.