Efficacité de Trump : plus un sou pour le Honduras qui n’empêche pas l’immigration de ses ouailles aux USA


Efficacité de Trump : plus un sou pour le Honduras qui n’empêche pas l’immigration de ses ouailles aux USA

Planche  des titres du webzine hondurien LaPrensa.hn

http://resistancerepublicaine.eu/2018/10/23/7233-migrants-partis-du-honduras-marchent-sur-les-etats-unis-alerte-maximale-pour-trump/

INQUIÉTANT – C’est un phénomène d’Amérique centrale très, très inquiétant ; et il se propage, grossit…

On retrouve ce thème concernant tous les pays limitrophes.

https://www.laprensa.hn/

Comme par hasard, on arrive en période la plus froide même si le mois le plus froid est décembre et que les températures oscillent autour de 23 degrés, que l’on peut qualifier de douces.

Il est clair qu’il y a une réelle stratégie pour abattre les frontières. Le mode opératoire est le même que pour l’invasion européenne. Et partout, qu’il s’agisse de migrants du Moyen-Orient, de l’Afrique ou de l’Amérique latine, tous migrent parce qu’ils ont très pauvres, mais tous sont hyper branchés et connectés. La fameuse plateforme numérique WhatsApp, c’est un réseau social…

Je transmets à Résistance républicaine l’information venant directement de ces pays. Ce qui se passe est très grave et va avoir un impact historique. Pour le coup, vraiment Trump se présente en héros planétaire, on peut lui reprocher certaines choses et ne pas forcément être d’accord sur tout avec lui ; mais franchement sur cette question il est fort, très fort et déterminé et l’avenir qu’il gagne la partie ou la perde prouvera au monde qu’il avait raison.

Les Européens doivent impérativement être attentifs à ce qui se passe aux frontières des USA, non seulement parce que nous avons l’équivalent, en pire, en Europe et que de sa victoire dépend, aussi la nôtre qui ne peut que s’appuyer sur la conviction que ce que l’on défend est correct et juste, nécessaire et vital.

Les articles ci-dessous parlent du Honduras,  mais c’est un déchaînement de pays d’Amérique du Sud qui abattent leurs frontières pour migrer aux USA, une contagion.

Vous trouverez en téléchargement 3 courts articles évoquant les caravanes qui se préparent à leur tour partir du Salvador :Des salvadoreins préparent aussi une caravane

 

ARTICLE : Trump va commencer de réduire  l’aide économique au Honduras à cause d’une caravane de migrants
URL : https://www.elheraldo.hn/pais/1226817-466/trump-comenzar%C3%A1-a-cortar-ayuda-econ%C3%B3mica-a-honduras-por-caravana-de-migrantes
JOURNAL : El Heraldo.hn [HONDURAS] AUTEUR : La Rédaction
DATE : 22/10/2018

Le président des Etats-Unis a déclaré que, puisque  les pays du Triangle du Nord n’avaient pas été en mesure de stopper la caravane de migrants, il leur retirerait l’aide des Etats-Unis.

WASHINGTON, ETATS-UNIS.- Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a annoncé lundi qu’il allait commencer à réduire l’aide économique au Guatemala, à El Salvador et au Honduras.

Dans une série de tweets, le président américain a précisé que ces pays « n’ont pas su faire ce qu’il fallait pour empêcher les gens de quitter leur pays et de se rendre illégalement aux États-Unis ».

Il a ajouté : « Nous allons dès maintenant commencer à réduire considérablement l’aide étrangère très importante qui leur est habituellement accordée. »

Et comme il l’avait déjà fait par le passé, Trump a de nouveau reproché aux démocrates « de ne pas nous donner les voix nécessaires pour changer nos lois pathétiques sur l’immigration ! Ayez à l’esprit les examens partiaux ! Si injustes pour ceux qui entrent légalement ».

Trump a également déploré les actions menées par les agents frontaliers du Mexique et du Guatemala et a de nouveau mis en garde contre l’affectation de patrouilles frontalières et de membres de l’armée sur la frontière sud des États-Unis.

« Il s’agit d’une urgence nationale », a-t-il écrit et a affirmé que parmi les migrants d’Amérique centrale, il y a « des criminels et des étrangers du Moyen-Orient ».

Auparavant, Trump avait qualifié les membres de la caravane de « criminels chevronnés » et dimanche, il a annoncé qu’il ferait tout son possible pour empêcher les Honduriens de voyager en groupe.

Selon les médias internationaux, plus de sept mille compatriotes -(des Honduriens)- se trouvent actuellement à la frontière entre le Guatemala et le Mexique pour traverser le pays aztèque et atteindre les États-Unis.

Un autre groupe se trouve aux douanes du Honduras et du Guatemala, tandis que certains faisaient fi de la surveillance des frontières et poursuivaient leur route à la recherche du « rêve américain ».

Également le bruit a couru qu’un groupe de Salvadoriens espère partir le 31 octobre en une caravane à destination des États-Unis.

****A propos de fonds****
Début 2017, les États-Unis avaient donné au Honduras 125 millions de dollars pour décourager les migrations, dans le cadre du Plan d’alliance pour la prospérité du Triangle du Nord.

Pour mettre en œuvre ce plan, le Congrès des États-Unis a approuvé deux dépenses de 750 millions de dollars destinés aux pays du Triangle septentrional afin de créer des opportunités et de réduire les niveaux d’insécurité dans chaque pays.

Ce projet a été mis en place après que les États-Unis eurent affronté en 2014 l’une des plus grandes crises migratoires de l’histoire.

La même année, le gouvernement américain a lancé une stratégie d’expulsion et au début de 2016, plus de 790 ordonnances d’expulsion avaient été émises dans le cadre de cette sortie.

Traduction pour Résistance républicaine par Marchersurdesoeufs

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


4 thoughts on “Efficacité de Trump : plus un sou pour le Honduras qui n’empêche pas l’immigration de ses ouailles aux USA

  1. Avatarpier

    En 14 nos ancêtres ont arrêté les casques à pointe
    en 40 nos pères ont tenté d ‘arrêter les verts de gris
    et en 2018 l ‘on va les chercher en méditerranée

    si en 42 les japonais avaient voulu débarquer en Californie qu ‘auraient fait les ricains ?
    a quoi sert tous ces armements ?

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Le rapport entre les flux migratoires de l’Amérique Latine vers les USA et ceux des pays du¨Proche Orient et de l’Afrique vers l’UE, Merckel et Macron

    I.- SITE : http://cece-owen.net/ – CENTRE D’ETUDES COMPARATIVES DES ELECTIONS
    UNIVERSITE PANTHEON SORBONNE PARIS 1
    UNIVERSITE PANTHEON-ASSAS PARIS 2
    Le Centre d’Etudes Comparatives des Elections a représenté un bouleversement de la recherche dans ce domaine qui jusqu’alors n’avait pas l’indépendance souhaitable. Le Centre a été formé lors d’une réunion le 16 février 1988 dans la Salle des Conseils de l’Université Paris 2 en présence du Président de l’Université et des enseignants et chercheurs français représentant les divers aspects de la recherche. Il a été décidé que le Centre serait domicilié dans le Département de Science Politique de l’Université Paris 2. L’initiative de la réunion revient à Jacques CADART, Claude EMERI, Jean-Luc PARODI et Bernard Owen.

    ****ARTICLE : Macron – Ce n’est pas parce que ça brille que c’est de l’or, sauf si on est financé par Soros****
    URL : http://cece-owen.net/macron-ce-nest-pas-parce-que-ca-brille-que-cest-de-lor-sauf-si-on-est-finance-par-soros
    AUTEUR : Bernard Owen, Maria Rodriguez-McKey
    DATE : 30/03/2017
    ________________________________________

    II.- SITE : http://cece-owen.net/
    ****ARTICLE : Le rôle insoupçonné des systèmes électoraux dans la vie politique des Etats****
    URL : http://cece-owen.net/le-role-insoupconne-des-systemes-electoraux-dans-la-vie-politique-des-etats
    AUTEUR : Bernard Owen

    Le mode de scrutin ne doit pas être considéré comme étant un élément passif, qui va reproduire plus ou moins fidèlement en nombre de sièges une volonté inéluctablement présente dans l’électorat. Un scrutin à la majorité relative ne présente pas aux citoyens la même image de l’enjeu électoral qu’un scrutin de liste proportionnel, ce qui a pour résultat que les voix ne se dirigent pas vers les mêmes partis, car la notion de « vote utile » (le « lost vote » des anglo-saxons) a une signification très différente selon le mode de scrutin utilisé.

    Les études en cours font apparaître que le scrutin à la majorité relative tend à un quasi bipartisme modéré, alors que le scrutin de liste proportionnel mène à un affaiblissement de tous les partis , qui ne peuvent pas s’appuyer sur des groupements de nature sociologique englobant une large part de l’électorat, par exemple : le syndicalisme ouvrier ou une Eglise Catholique possédant une solide structure d’associations militantes. Or, en régime parlementaire, la situation des partis présents au parlement exerce une influence prépondérante sur la nature des gouvernements, allant du gouvernement homogène majoritaire aux gouvernements minoritaires (même parfois de coalition). Il est certain qu’une période de six mois avec un gouvernement désigné pour régler les affaires courantes sans soutien parlementaire, pendant que 3 ou 4 partis tentent de définir un programme de gouvernement, peut convenir à un pays européen de petite taille (les Pays Bas) destiné depuis longtemps à la démocratie, alors qu’une telle situation peut être fatale à des pays plus grands et accédant nouvellement à la démocratie. L’histoire européenne fournit suffisamment d’exemples de gouvernements de coalition faibles et de courte durée pour considérer avec circonscription le scrutin de liste proportionnel.

    Considéré sous l’angle électoral, le gouvernement de coalition présente un inconvénient certain, quand une part significative de l’électorat veut sanctionner l’action du gouvernement sortant, alors qu’aucun parti de l’opposition ne lui paraît suffisamment crédible pour représenter l’alternance. C’est alors qu’un parti de protestation peut soudainement apparaître et obtenir une représentation parlementaire, en franchissant les barrières imaginées par les lois électorales (les Partis du Progrès danois et norvégien, apparus en 1973 et représentant actuellement près de 10 % des députés de leur Assemblée).

    D’autre part, la notion même de gouvernement de coalition place la synthèse parlementaire des différentes tendances de l’électorat national dans le bref instant qui sépare l’élection législative de la formation du gouvernement (synthèse de courte durée qui ne dépassera pas la vie du gouvernement), car les partis de faible importance, du fait même de leur petite taille, ne peuvent que représenter un groupe ou une tendance déterminée assumant ainsi un rôle analogue à celui d’un groupe de pression. Au contraire, un pays qui présente un quasi bipartisme possède des partis qui représentent une synthèse (qui s’effectue sur de longues périodes de temps) des différents courants présents dans la nation.

    Gardons bien en vue que l’électorat de toute nation contient un pourcentage comparable d’extrémistes, qui voteront pour un parti d’extrême droite ou d’extrême gauche, si les institutions et le système électoral en particulier permettent, lors d’évènements favorables, la représentation parlementaire de ce type de parti.

    Lectures développant la structure recommandée pour approfondir la recherche sur le sujet.

    – REF : «Proportional Western Europe : The Failure of Governance. », publié par l’éditeur américain Palgrave MacMillan.
    IMG : Couverture du livre
    :::: https://i0.wp.com/cece-owen.net/wp-content/uploads/2018/10/PR-WEST-EUROPE.jpg?resize=194%2C300

    – REF : « Le système électoral et son effet sur la représentation parlementaire des partis : Le cas européen», LGDJ – 2002..
    IMG : Couverture du livre
    :::: https://i1.wp.com/cece-owen.net/wp-content/uploads/2018/10/THESE-2-1.jpg?resize=197%2C300

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ENQUÊTE EXCLUSIVE
    MS13 Mara Salvatrucha le gang qui fait trembler l&
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=NSI6WGv71F4

    Toutes les grandes villes du monde sont confrontées à la montée de la violence.

    À los angeles les grandes avenues qui n’en finissent pas les façades de verre ou les villas de pierres blanches sous un ciel bleu intense donne une fausse impression de luxe et de sérénité.

    Presque tous les quartiers sont aujourd’hui la cible d’une guerre entre gangs ;
    ****c’est aussi devenu une guerre contre la police contre l’état **** une guerre dont les premières victimes sont les enfants.

    Nous avons choisi ce soir de nous intéresser tout particulièrement à l’un de ses gants il s’agit du MS-13. Il est d’origine salvadorienne il est si dangereux que le FBI a estimé nécessaire de créer une unité spéciale pour lutter contre lui.

    Aujourd’hui le MS-13 recrute dans les écoles primaires.

    Certains de ses membres ont moins de 10 ans ces rites d’initiation sont extrêmement violents .

    MS-13, le gang qui fait trembler l’Amérique.

Comments are closed.