11 novembre : summum de l’abjection, pas de défilé militaire pour ne pas froisser l’Allemagne…


11 novembre : summum de l’abjection, pas de défilé militaire pour ne pas froisser l’Allemagne…

Illustration : la prochaine étape, faire du 11 novembre un jour travaillé, histoire de faire disparaître complètement la mémoire de nos victoires et de nos guerres ? 

Nous sentions venir l’immonde, mais nous n’avions pas compris le pire, il n’y aura pas de défilé militaire le 11 novembre.

Etape 1

Nous avons compris que chacune de NOS fêtes est l’occasion pour Macron de les salir ( fête de la musique ), de les ignorer ( Macron absent de la commémoration de la bataille d’Amiens ) de les vider de leur sens ou de carrément les utiliser pour ses perspectives multiculturelles et mondialistes.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/10/14/jai-peur-que-va-inventer-macron-pour-profaner-notre-11-novembre/

 

Etape 2

Il insulte les soldats de 14, devenus de vulgaires civils….

http://resistancerepublicaine.eu/2018/10/23/cest-fait-macron-a-son-tour-insulte-les-poilus-de-14-et-les-fait-mourir-une-seconde-fois/

Il annonce qu’il ne célèbrera pas la victoire française et qu’il n’y aura plus rien ou presque de militaire…

On apprend d’abord, sans surprise que Macron consulte Merkel pour savoir comment doivent se dérouler les cérémonies commémoratives.

De façon générale, Emmanuel Macron ne souhaite pas de cérémonie «trop militaire» ; une décision prise en accord avec l’Allemagne, qui sera représentée par la chancelièr e Angela Merkel. «Le sens de cette commémoration, ce n’est pas de célébrer la victoire de 1918», dit-on rue du Faubourg-Saint-Honoré.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/10/22/01016-20181022ARTFIG00001-11-novembre-l-elysee-ne-veut-pas-celebrer-la-victoire-militaire-de-1918.php

On découvre ensuite qu’il va falloir en sus de la longue liste de nos fautes et culpabilités il va falloir demander pardon aux poilus de les avoir envoyés se faire tuer à la guerre… Bientôt ne va-t-on pas les accuser de ne pas avoir désobéi, de ne pas avoir refusé de la faire, cette guerre, et d’être les seuls responsables de leurs morts ?

Car pour l’Élysée, commémorer la victoire militaire comporte deux écueils: cela reviendrait à rendre hommage aux huit Maréchaux victorieux dont Philippe Pétain, héros de Verdun… et chef du gouvernement de Vichy. Mais à en croire l’Élysée, cela irait surtout à l’encontre de l’idée que la France contemporaine se ferait de la Grande Guerre: non pas une grande victoire, mais une «grande hécatombe».

Le 11 novembre prochain, il s’agira donc de célébrer un poilu débarrassé de ses oripeaux militaires: «Les combattants (…) étaient pour l’essentiel des civils que l’on avait armés», résume-t-on à l’Élysée. La phrase n’a pas manqué dimanche d’agiter les réseaux sociaux. Michel Goya, historien et ancien colonel d’infanterie, parle d’une «insulte aux soldats de 1918».

On n’a pas encore entendu Macron dire que célébrer une victoire était gênant, voire outrageant pour nos amis allemands, que cela leur rappellerait leur défaite. Que tout cela révélait un esprit guerrier qui n’est plus le nôtre, que n’est bien évidemment pas l’esprit de l’UE, que grâce à l’UE il n’y a plus de guerre ( je suis sûre qu’on va entendre ça le 11 novembre….). Il osera, oubliant délibérément la guerre atroce que nous mène l’islam et ses terroristes, l’islam et ses frères musulmans.

Le pacifisme rétro-actif fait des ravages. Comme le dit Michel Goya dans l’article du Figaro, Macron insulte salement les soldats. Qu’ils aient été appelés et non engagés ne changent rien à l’affaire. Ils sont partis parce que cela fait partie du pacte. Notre pays est censé nous offrir aide et assistance, et en échange nous nous engageons à le défendre. C’est exactement la prolongation du pacte moyenâgeux entre les différentes classes de la société. Enfin, je devrais dire « c’était ».

D’autant plus que Macron veut même réécrire le passé, faire disparaître tout ce qui le gêne. Ou plus exactement tout ce qui gêne les gauchistes.

Je l’écrivais la semaine dernière : Macron est de plus en plus seul, les électeurs LR qui avaient voté pour lui sont de moins en moins nombreux à le soutenir et sa politique anti-retraités ne va pas arranger les choses. Il ne lui reste que la « gauche », l’extrême-gauche, les descendants d’immigrés et les immigrés naturalisés. Sa seule chance et celle de LREM aux élections  à venir c’est de basculer ouvertement de leur côté.

D’où Castaner. D’où Schiappa. D’où Fresnau. D’où ses vomissures sur la France et les Français ( même s’il le pense vraiment, il sait quel électorat il flatte quand il parle des crimes de la France).

Le 11 novembre sans rien ou presque de militaire ? C’est donner des gages à toute la frange anti-militariste et anti-France, celle qui voudrait voir disparaître toutes nos commémorations, tout notre passé, notre roman national. 

Que cela leur plaise ou pas la Première Guerre Mondiale fait partie de notre roman national. Mais pour Macron « roman national » est un gros mot. On voit arriver le moment où il va proposer de réécrire la Marseillaise, chant trop guerrier, à moins qu’il ne veuille la remplacer par un chant d’ouverture aux clandestins…

On va donc assister à un 11 Novembre insultant les Poilus, les Français, notre histoire.

A chacun d’aller voir son Maire afin de savoir comment se déroulera la cérémonie dans sa ville, dans son village et pour que partout l’on sache que les Français sont horrifiés de voir comment Macron traite leurs ancêtres.

Complément de Jack

Honte à Macron, l’homme du déshonneur. Si l’État-major et les hauts gradés des diverses forces armées ne réagissent pas, ce sera le déshonneur total, une pure lâcheté envers les sous-officiers et soldats. Voici le défilé de la victoire, 14 juillet 1919 :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/10/22/le-11-novembre-on-ne-doit-plus-parler-de-victoire-militaire-bientot-la-re-ecriture-de-la-marseillaise/

Etape 3

Le summum, suppression totale de tout élément militaire. Pas de défilé militaire. Sous le prétexte de ne pas froisser Merkel, comme si l’immigrationniste folle avait pu être froissée lors des différents défilés français où elle a été invitée sous Hollande et Macron.

Décision prise à peine 3 semaines avant la date, alors que, dans tous les corps d’armée, on prépare de longue date cette parade, orgueil de la nation. Fête patriotique.

Que des gros mots. Nation, victoire, France, soldats, patrie.

Le sans-couilles Macron, l’hystéro-dingue Macron n’aime que la violence illégitime, celle d’un Benalla, celle d’un petit braqueur noir, celle des djihadistes.

Mais la violence légitime des policiers, des soldats, au service de l’ordre, des Français et de la France, il faut l’interdire, la cacher, la rendre honteuse.

Jamais je crois, depuis 17 mois que ce traître mondialiste occupe l’Elysée je n’ai eu autant de haine.

Mais il faut lui reconnaître une qualité, même s’il parsème ses discours de « en même temps » rendant sa pensée inaudible, c’est un mondialiste assumé, qui fait ce pourquoi il a été mis là, détruire notre nation, notre pays et faire disparaître et notre histoire et notre patrimoine.

L’étape 4

On peut s’attendre au pire, ré-écriture de la Marseillaise, suppression du 11 novembre comme jour férié… C’est pour l’an prochain, si Macron est toujours en place ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


58 thoughts on “11 novembre : summum de l’abjection, pas de défilé militaire pour ne pas froisser l’Allemagne…

  1. gigobleu

    Bref, 100 ans après, la France donne la victoire de 14-18 à l’Allemagne! Des millions de soldats français morts pour rien! Le comble du déshonneur!

    1. Jean-Paul Saint-Marc

      Ce n’est pas histoire de donner la victoire à l’Allemagne, c’est la négation de la guerre de récupération de l’Alsace et la Lorraine, la négation de la morts de millions d’hommes et la souffrance de tous dans cet enfer que fut la première guerre mondiale pour que ne soit plus accepté ces guerres de conquêtes sur d’autres peuples…

  2. Joël

    «Les combattants (…) étaient pour l’essentiel des civils que l’on avait armés»
    Phrase incomplète, il aurait dû préciser : envoyés au casse-pipe par des politiques comme lui qui comptabilisaient le nombre de morts comme un banal fait divers entre 2 coupes de champagne et bien à l’abri et au chaud.

    1. Jean-Paul Saint-Marc

      Clemenceau est allé dans les premières lignes visiter les poilus !
      Ce n’est pas pour rien qu’il fut appelé le père la victoire…
      Pétain, celui de 14-18, était aimé des soldats car économe de leurs vies, ce n’était pas Nivelle !
      Malheureusement, rien n’effacera l’Histoire des fusillés de 17 !

      1. Mariana

        C’est une HONTE , le DÉSHONNEUR TOTAL et rien d’autre . Pourvu que l’Armée manifeste son désaccord au moins pour le symbole .
        Les Français pas trop courageux pas trop virils , pour pas parler de leur absence de c…es , ont avec la commémoration l’occasion d’avoir une fierté
        celle de fêter une grande victoire sur un pays qui les a rabaissés et humiliés en 40 et qui aujourd’hui commande l’UE dont bien sûr notre pays , pour tout économie , migrants , islamisation .
        La décision de EM est celle de la lâcheté , chronique depuis 40 ? , avec l’Allemagne .
        Dans toutes les villes de France et jusque dans les villages il y a un monument en mémoire des soldats de 14/18 j’espère que les municipalités seront à la hauteur du centenaire , même si cela ne lave pas le déshonneur que le PR fait à la mémoire et à l’inconscient collectifs des Français !!!
        Quelle HONTE sans pareil brader notre Histoire , les familles ayant perdu un mari un père ou des fils apprécieront le mondialisme qui guide EM jamais sans la Merckel …

  3. dmarie

    Il est grand temps de vider les poubelles de l’Europe et de les nettoyer consciencieusement !
    Vite, sortons les déchets mac cron et mémérequelle ! Il faut arrêter la pollution à tout prix !

    1. Charles Martel 02

      Et suppression des congés payés, des weekend-ends et foutre les français a crever au boulot pour nourrir leurs nouveaux remplaçants arabo-africains si chers à Macron et à Merkel

      1. dmarie

        sans oublier de nourrir le mac aussi ! et toute sa bande de profiteurs et d’incapables au pouvoir ! ceux en place et les précédents toujours en vie.

  4. Fomalo

    Grand merci pour le film du défilé du 14 juillet 1919!
    Etape 5 « Le défilé du 14 juillet 2019 sera maintenu ou pas suivant les résultats des élections européennes » ?

  5. Hubert MORENT

    Ne pas célébrer le centenaire de la fin de cette boucherie aurait été une erreur. Maintenant, je me pose la question (et certaines assos d’anciens combattants aussi) : faut-il célébrer le 11 novembre encore longtemps ??? Pas par anti-patriotisme, mais dans cet ordre d’idée, on pourrait fêter aussi l’anniversaire de Marignan ou d’Austerlitz. Et que voudra dire le 11 novembre 2054 ou 2072 pour nos petits-enfants ? Alors, supprimer le 11 novembre comme jour férié et, a fortiori, le 8 mai aussi, oui, mais les remplacer par un nouveau jour férié dédié aux morts de toutes les guerres, le premier vendredi de juin, par exemple : il fait beau, les « anciens » ne risqueront plus d’attraper la grippe dans les brumes de novembre, et cela fera automatiquement un WE de 3 jours.

    1. Amélie Poulain

      « faut-il célébrer le 11 novembre encore longtemps ??? »

      Oui car il y a encore actuellement beaucoup de Français touchés par cette guerre atroce ce qui n’est pas le cas des guerre que vous citez.

      C’est un hommage, bien mince en regard de l’ampleur des souffrances, que la Nation leur rend car c’est « nommé » et donc « significatif  » (pas le cas de « toutes » les guerres).

      Respect !

    2. Crina

      Je suis un peu contrariée de votre désinvolture avec laquelle vous méprisez des milliers des tombes , des vies innocentes dédiés à la patrie et à nous, pour un minable confort d’un jour férié.

  6. clairement

    …Mais MACRON EN MEME TEMPS SAIT Y FAIRE pour ne pas froisser les susceptibilités régionales ( Lozère Cantal Haute Loire )
    Il envoie son premier ministre et celui des anciens combattants et de la culture au MALZIEU qui a payé son tribut à la Première Guerre mondiale avec son lot de poilus mais également s’est distingué pendant la Seconde Guerre mondiale par la Résistance.
    Situé au PIED DU MONT MOUCHET et des Gorges de la Truyère, il a servi de point d’appui à la résistance ou 3000 hommes se sont battus contre les nazis.

  7. Charles Martel 02

    Je suis à peu près certain que ce petit merdeux inculte et arrogant qui squatte l’Élysée n’a jamais visité un site comme Le Linge où on voit dans quelles conditions abominables se battaient les poilus face a des allemands bien protégés, logés dans des tranchées « confortables » bien organisées et efficaces. C’est sûr que l’histoire de France n’existe pas pour ce petit con. On devrait le plonger pendant quelques semaines dans une tranchée merdique au froid à patauger dans la merde, la boue et le sang, à crever de faim et n’avoir pour se remonter qu’une gnôle frelatée. Peut être comprendrait-il ce qu’ont endurés les poilus et montrerait il un peu plus de respect pour ces héros qui se sont battus pour la France, parce que contrairement à ce freluquet, eux ils l’aimaient la France. A gerber ce Macron!

    1. Jean-Paul Saint-Marc

      La gnôle frelatée… à l’éther !
      Mon grand père qui a embroché l’allemand, qui en même temps l’a blessé, n’a rien senti ! Il ne s’est rendu compte de sa blessure qu’à son retour dans la tranchée !

    2. Amélie Poulain

      Et vous avez oublié

      – les rats….
      – et la mort quasi certaine à la sortie de la tranchée,
      – les visages méconnaissables car ravagés (« les gueules cassées),
      – ceux qui ont été fusillés pour l’exemple parce que l’Armée n’arrivait plus à contenir les hommes fous de souffrance et de terreur qui n’arrivaient plus à assumer la situation inhumaine qu’ils vivaient,
      – la folie aussi certains n’ayant jamais plus reprendre pieds dans la réalité,
      – les disparus que l’on n’a jamais retrouvés,
      – les blessés à vie dans leur âme et dans leur corps…

      et j’en oublie sûrement…

      Je ne peux plus supporter ces gens qui traînent la France, son Histoire et donc les Français (les vrais) dans la boue. Ils sont pourris.

      Là, j’en ai les larmes aux yeux.

      1. vieux patriote

        a votre tour vous venez de m’a rracher les larmes, mon grand pere que j’ai bien connu a été blessé deux fois a cette horrible guerre de 14, ce qui l’a sauvé c’est sa deuxieme blessure a verdun, c’etait grave il a été sauvé inextremisme,quand je suis parti a l’armée ,il m’a dit et surtout tiens toi droit, ces vieux poilus avaient autre chose dans les veines que les générations de maintenant,ce pseudo president qui nous « dirige » avec ses derives fait tout ce qu’il faut pour entretenir cette molesse dans notre société et notre jeunesse, c’est voulu pour faciliter la domination de cet horreur qu’est l’islam, j’espere que notre jeunesse se réveillera pour éviter le désastre qui nous attends si nous ne faisons rien.

        1. Amélie Poulain

          Je comprends que cela vous touche doublement car moi je ne suis pas atteinte directement comme vous.

          Le sens de l’honneur, le respect de l’Autorité, le sens de la Patrice et les valeurs étaient différentes effectivement,

          Pensées pour votre grand-père, vous pouvez en être fier. Comme quoi, chacun a son heure… car survivre dans un tel enfer c’est presque incroyable.

      2. Alexcendre 62

        Chère Amélie l’émotion que vous manifestez vous honore , la mémoire de cette guerre dès plus dure et dès plus tragique de notre histoire après cent ans nous secoue toujours avec beaucoup d’intensité .

        1. Charles Martel 02

          Oui Alexcendre 62, mais de toute évidence et contrairement à nous, la mémoire de cette guerre des plus dures et des plus tragiques de notre histoire Macron, lui, il chie dessus comme sur les vrais français et sur la France. Macron mérite le peloton d’exécution pour haute trahison!!

        2. Amélie Poulain

          Merci Alexcendre.

          Oui je pense que les Français sont très marqués et même s’il y a cent ans de passés, il semble dans les esprits que c’était hier.

          1. Charles Martel 02

            Effectivement Amélie, je n’étais pas né quand cette guerre a eu lieu mais dans ma famille il y a des oncles, des grands pères, qui ont souffert, dont certains dans les tranchées et ils ont « raconté ». La mémoire de ces moments terribles m’a été transmise et aujourd’hui j’éprouve une haine féroce envers ce piteux crétin de Macron, qui s’assoie sur tout ça.et montre un manque de respect inédit envers nos ancêtres qui ont souffert et donné leur vie pour la France

          2. Amélie Poulain

            Moi je n’ai de connaissances concernant cette terrible guerre par les lectures, les différents documentaires et je suis allée à Verdun aussi (très touchée par le silence du site et ce que l’on y ressent…) mais comme vous @Charles Martel 02 , je suis écoeurée au plus haut point et même révoltée, je n’ai pas de mots.

            Je ne comprends pas qu’on le laisse faire ça.

            En règle générale je suis triste de voir tant d’hommes, jeunes pour la plupart mais peu importe l’âge bien sûr, massacrés ou blessés à vie, dans toutes ces guerres.

            Quand c’est pour défendre le pays ou des Français (cf Kolwezy où les gens devaient être heureux de voir la Légion arriver…. pensez-y les « anti-militaristes » et réfléchissez), l’Humain étant ce qu’il est, on est bien obligé d’en passer par là et on leur doit remerciements et honneurs, c’est la moindre des choses (Honte à Macron avec une grand « H »).

            Quand c’est inutile pour satisfaire les idéologies, c’est encore plus triste….

      3. Charles Martel 02

        Oui Amélie, la liste des horreurs qu’ont endurées ces braves est longue et c’est un sacrilège de bafouer leur mémoire ainsi que s’apprête à le faire ce petit résidu de fond de couche-culotte qu’est ce freluquet de président (sans P majuscule). Cela suscite en moi un sentiment de haine sans limite pour ce Micron minable!!

  8. HopliteHoplite

    Tellement d’anniversaires,tellement de guerres, ça n’en finira jamais. Plutôt fêter celles qu’on a évitées ce serait plus sain.

    1. Amélie Poulain

      On ne « fête » pas on marque le respect des disparus et de ceux qui ont souffert.

      D’ailleurs ce n’est pas la Marseillaise qui retentit le plus souvent mais c’est la Sonnerie aux Morts lors de ces commémorations..

    2. Victoire de Tourtour

      Hoplite
      Il s’agit d’un hommage et d’un devoir de mémoire envers ces Français qui ont tant souffert.Mais peut-être, comme Freluquet mignon, ignorez-vous l’empathie ?

  9. Laurent PLaurent P

    Faites savoir CONCRÈTEMENT au président Manu que vous partagez pleinement l’opinion exprimée dans cet article : Imprimer l’article et le lui envoyer par la poste à son adresse postale publique que vous trouverez sur la page
    https://formalites-administratives.ooreka.fr/fiche/voir/632053/ecrire-au-president-de-la-republique
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/u5Zn85 )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 110% et la taille d’image 100%
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les quatre pleines pages de la version PDF que vous venez de créer, en deux feuilles imprimées chacune recto-verso.
    Optionnellement, vous pouvez personnaliser ce courrier en signant de votre prénom et ville, dans la (toute petite) zone restée blanche au bas de la dernière page (inutile de risquer des représailles en indiquant naïvement vos coordonnées complètes).
    Notez bien qu’il est indiqué sur la page du site formalites-administratives.ooreka qu’il n’y a PAS BESOIN de timbrer le courrier destiné au président pour lequel vous n’avez pas voté, alors raison de plus pour lui dire vos quatre vérités noir sur blanc : ça ne vous coutera même pas un timbre !

  10. berger

    Beau défilé mais…où est la Belgique ? On a oublié Liège et sa résistance qui a retardé l’invasion et joué sur la Marne ?

  11. eitan

    Rappelez-vous de Giscard qui voulait supprimer les 8 mai et 11 nov. et les remplacer par « une journée du souvenir ».

  12. eitan

    la guerre fut déclenchée après l’assassinat de Jaurès, ce socialaud de mes deux qui avait réussi à fédérer tous les syndicats européens pour lancer une gigantesque « révolution socialiste » européenne. les petits présidents, kaiser, roitelets et autres archiducs préférèrent lancer une « petite guerre » de 3 ou 4 mois pour massacrer les ouvriers et les paysans afin de leur ôter toute velléité révolutionnaire.
    pas un village français qui n’ait pas son monument aux morts. un massacre à la tronçonneuse grâce à des pétain, nivelle et autres. pour couronner le tout , il y eu la grippe asiatique qui fit autant de morts que la guerre elle-même.
    cette guerre dont l’europe (entendez continent) ne s’est jamais complètement relevée, et qui a abouti à cette europe-là qui va aboutir si on ne se les bouge pas, par un massacre de masse à l’échelle mondiale.

  13. pier

    mikron a été élu , hélas !
    son programme était de tout réformer
    tout foutre en l ‘air
    changer la population
    augmenter les taxes & impôts , les péages , etc ..
    réformer les retraites
    diminuer les retraites
    etc ..
    il n ‘a pas encore finit de détruire
    ne paraissez pas étonné

  14. BobbyFR94

    Cet ETRON qui fait « office » de présiflan réussit quelque chose d’incroyable : mettre la majorité des gens ENSEMBLE et surtout CONTRE lui !!!

    Ca en fait du monde, ça …

  15. néo

    Sans vouloir me répéter le 11 nov., c’est la veillée de la naissance de Mohamed, pour les muzzs c’est comme la veillée de Noël du 24.!! Le 12 nov., MacronCon présentera ses salutations aux muzzs, d’une façon ou d’une autre. A suivre….

    1. The European

      Et qu’est ce qu’elle a réussi, l’Allemagne? L’Allemagne telle que je la connaissait est en train de disparaître, dans 50 ou 60 ans tout au plus nous serons minoritaires dans notre pays , tout comme les Francais de souche seront une minorité dans le leur. Les révoltes, les epidémies, les pénuries et les guerres n’ont pas pu détruire ni la nation francaise ni la nation allemande, la destruction des peuples, c’est l’apanage du multiculturalisme et des globalistes.
      L’ennemi n’est plus de l’autre côté du Rhin. Et j’apprécie beaucoup qu’on honorent ceux qui sont morts au combat, qui ont donné leur vie pour la défense de la partie, l’honneur et le devoir exigent qu’on les commémore dignement, mais cela ne devra pas se faire dans un esprit rancunier, avec un désir de vengeance ou pour ranimer et exaspérer les rivalités entre la France et l’Allemagne. Comme j’ai déja dit: l’ennemi est ailleurs.

  16. Quousque tandem

    La lapidation continue. Rappelons-nous la course de plusieurs milliers de jeunes Français et Allemands au milieu des tombes pour le centenaire de la bataille de Verdun. Leur jogging indécent était accompagné par les Tambours du Bronx! À l’époque, c’était Flamby qui menait le bal. Amis patriotes, arborez tous un coquelicot à la boutonnière le 11 novembre, un petit coquelicot en papier rouge, un « poppy », comme le font les Anglais qui semblent plus respectueux pour ceux qui sont tombés en 14-18 et au diable la grosse Bertha.

      1. Quousque tandem

        En effet, le bleuet est le symbole de la mémoire envers les anciens combattants, les victimes de guerre, les veuves et les orphelins. Les bleuets continuaient en effet à pousser dans la terre retournée par les milliers d’obus qui labouraient quotidiennement les champs de bataille de la Grande Guerre. Ces fleurs étaient le seul témoignage de la vie qui continuait et la seule note colorée dans la boue des tranchées. Alors que le coquelicot est très arboré à la boutonnière chez les natifs du commonwealth, au moment où les commémorations patriotiques du 11 novembre en France tendent à être sabotées, voire même complètement effacées, n’est-il pas temps de relancer une vaste campagne en faveur du bleuet!

  17. Cril17

    Et à propos de  » République  » écoutez bien ce qu »Eric Zemmour dit dans cette vidéo mise en titre de Une à 13 h 09

    Un proche conseiller de Hollande a dit à Éric Zemmour : « Quand t’es à l’Elysée et que tu vois remonter les infos sur l’insécurité, tu as l’impression d’être dans un pays en guerre »
    Francois | 23/10/2018

    http://www.fdesouche.com/1092549-un-proche-conseiller-de-hollande-a-dit-a-eric-zemmour-quand-tu-es-a-lelysee-et-que-tu-vois-remonter-les-infos-sur-linsecurite-tu-as-limpression-detre-dans-un-pays-en-guerre

  18. Gladius

    Merci Christine. Tout l’essentiel est dit.
    Et je suis totalement en phase avec Mariana

    Par contre Hoplite, cher à mon coeur (pour la référence bien sûr, le Légionnaire romain lui devant tout) : votre commentaire désabusé me surprend. J’aurais pensé à mieux de votre part, avec un « nom de guerre » aussi martial et prestigieux, traducteur d’un idéal de courage et de dévouement à sa Cité.

    Donc le petit salopard a non seulement trouvé le prétexte de l’armistice victorieux de 1918 pour déshonorer à nouveau la France, mais il serait bien capable de récidiver, en pire, le 11 novembre prochain, devant Merkel et le Monde médusé, en crachant à nouveau sur la France mais également sur la mémoire des soldats de la grande Guerre, de tous ses morts ou disparus au combat.
    Et je vous parie qu’il ne glorifiera pas les innombrables poilus combattants mais les quelques « fusillés pour l’exemple » , en pointant du doigt un crime « mémoriel » des Hauts-gradés.

    Je fais alors une suggestion (ne sachant pas si elle est « faisable », de nos jours ? les spécialistes en question de « pouvoir d’autonomie et de d’organisation militaires » y répondront) :

    Dans le temps de mon service, les chefs de corps ( les colonels de régiments) organisaient souvent des défilés de leurs troupes dans les villes de garnison. J’y ai participé plusieurs fois avec beaucoup de joie et de fierté. Je trouve dommage que que cette tradition ait été abandonnée (sauf dans le Sud-est, notamment à Fréjus où l’on n’a pas honte d’honorer nos Gloires militaires passées, et à la satisfaction de la population) ;

    Apparemment l’organisation de tels défilés (avec musique en tête bien sûr) , (et avec les autorisations du pouvoir civil qui y étaient attachées) était assez facile à monter. Pourquoi n’en serait-il pas de même encore aujourd’hui ? Et si cela reste encore « faisable » de nos jours, ne pourrait-on pas avoir le plaisir de voir quelques Colonels couillus prendre la décision de suppléer aux défections de l’Etat et remplir à sa place,le Devoir de Mémoire qui s’impose pour un tel anniversaire? Quel beau pied-de-nez ce serait pour celui qui se pose, sans vergogne, en Chef des Armées.

    De mon temps, quand des chefs de corps (colonels de régiments pour être précis) organisaient des défilés de leurs propres troupes dans leurs villes de garnison, cela ne posait pas de problème et il suffisait certainement alors d’un accord passé entre l’autorité militaire locale et les maires concernés ?

  19. Karl der Hammer

    « la victoire française »

    Si les USA de Woodrow Wilson n’étaient pas entrés en guerre en 1917, c’est peut-être (et vraisemblablement) l’Allemagne qui fêterait l’armistice de la Guerre Mondiale du début du XXème siècle, et il n’y aurait ni Macron ni Merkel aujourd’hui au pouvoir parce qu’il n’y aurait pas eu non plus l’abominable que je ne nommerai pas.

  20. Baribal

    Deux de mes grands oncles sont morts pendant la 1ère guerre mondiale. Un à Gallipoli, l’autre à Verdun. Ils faisaient partis des zouaves venus d’Algérie. Cela fut un drame pour ma famille, comme pour des dizaines de milliers de familles françaises. Ils avaient à peine 20 ans…

    Cent ans plus tard, un minable, un imposteur sans foi ni loi, un Micron de l’histoire de France, leur crache à la gueule en baissant la culotte devant les Allemands. Heureusement que les millions de soldats qui ont combattu pour défendre la Patrie n’avaient pas du sang de navet dans les veines car nous serions en Germanie depuis un siècle.

    Dans le même ordre d’idée, je me souviens de Mitterrand qui, à peine arrivé au pouvoir, avaient fait désarmer les avions militaires français présentés au Bourget car la France ne devait pas apparaître comme un pays belliqueux. Attitude typique de l’univers de mensonges et d’hypocrisie dans lequel se vautre le PS, parti le plus pourri de France, dont Macron est le digne héritier.

  21. Conan

    Foin des 11 Novembre et 8 Mai….
    Regroupons donc toutes ces commémorations au 19 Mars, avec Ouyahia ou Boutef s’il tient debout, et, pourquoi pas avec Benalla, histoire de remobiliser mon électorat…

  22. Amélie Poulain

    Et quand je pense qu’aujourd’hui Macron, toujours en hyperbole quand il s’agit de l’étranger, a vite fait, de porter au pinacle ce qu’il appelle des « héros », nouvelle génération qui n’ont rien à voir avec nous et qui sont sur notre territoire en toute illégalité en plus.

    Justement, que faisait cet originaire du Mali en France, jeune et en bonne santé (il l’a prouvé) quand on sait nos propres soldats en train de se battre là-bas ?

    Par contre, pour Macron c’est « lui » le « héros » et lui, il l’a bien « honoré », contrairement aux vrais héros de notre Histoire qui ont fait que nous sommes là aujourd’hui.

    Quelle démesure….

  23. Charles Martel 02

    Oui Amélie, avec Maconnard 1er, ce misérable fourbe, c’est léchage de cul, baissage de froc, extase et apologie de l’africano-arabo-musulman qui envahit, parasite et déteste la France et dédain total des vrais français qui, silencieusement, pendant des siècles ont fait de la France ce qu’elle « était » (je dis bien ce qu’elle était)

    1. Amélie Poulain

      Oui je ne sais pas s’il a suffisamment de recul pour comprendre et mesurer ça, seul le but compte (il le dit lui-même d’ailleurs)….

      On a l’impression que seule l’image compte pour lui et surtout le souci de faire plaisir à ceux qui sont derrière lui ne voulant pas les « décevoir », car je suis quasi certaine que c’est le paysage actuel, il ne fait pas ça tout seul.

      1. Charles Martel 02

        Non bien sûr, Macron roule pour la grande finance, l’Europe des technocrates, les banquiers et les patrons du CAC 40. le reste il n’en a cure

  24. Catherine Terrillon

    les poilus sont donc morts pour rien. L’Europe ne m’a apporté qu’un seul « bienfait » : un coût de la vie 6 fois plus cher et donc je suis 6 fois plus pauvre qu’avant 2000; Ceux qui profitent de l’Europe sont les plus riches. Et les peuples dans tout ça ?

  25. Heatclif

    Le traitre à la Nation ne fait pas dans la demi mesure, sa forfaiture va jusqu’à donner notre arme nucléaire à l’allemagne ! Le 22 octobre s’est tenu au ministère des armées sous la présidence du chef d’état major des armées une réunion sur la mise en concertation avec l’allemagne de l’utilisation de la force nucléaire française.

  26. LEXXiS

    MORTS POUR LA FRANCE OU MORTS POUR RIEN?

    Le bilan de la première guerre mondiale est clair: au prix de sacrifices incroyables, nos soldats ont valeureusement gagné cette guerre. Mais par des concessions indignes, nos politiques ont galvaudé la paix et la seconde guerre mondiale leur doit beaucoup

    Son jeune âge, sa formation et ses choix font que, même s’il se prétend le chef des Armées, notre Président ne se rattache pas aux premiers et on a tout lieu de craindre qu’il ne s’apparente aux seconds. lorsqu’il ne recadre pas sèchement les visées de la Chancelière sur le partage avec son pays de notre siège permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU.

    Ainsi donc, avec un tel hommage mesquinement amputé par quelqu’un qui a certes le sens du théâtre et de la repentance, mais pas celui du régalien, ni celui du respect dû aux combattants, beaucoup de familles endeuillées par la perte de l’un ou de plusieurs des leurs sont en droit de se demander si au lieu d’être effectivement morts pour la France, ils ne sont pas, aux yeux des ingrats qui nous gouvernent, morts pour rien.

    Et force est de déplorer que ce Président s’inscrive parfaitement dans la suite de son sinistre prédécesseur qui, voici quelques années, avait envoyé des nuées de collégiens gambader sur les pelouses de la nécropole Notre-Dame de Lorette.

Comments are closed.