Un terroriste de mon ancien quartier en Algérie apparut sur le marché couvert de Montréal…


Un terroriste de mon ancien quartier en Algérie apparut sur le  marché couvert de Montréal…

Un terroriste islamiste de mon ancien quartier en Algérie était apparu dans l’encadrement de la porte d’entrée du marché couvert.

Voici le genre d’aventures qui arrive de plus en plus souvent dans nos pays de dhimmis qui acceptent n’importe qui. Et notamment des terroristes se faisant passer pour des demandeurs d’asile.

On se souvient de l’horreur vécue par une jeune Yézidie, réduite en esclavage par l’EI en Irak, qui a retrouvé son bourreau en Allemagne, devenu comme elle demandeur d’asile. Elle l’a rencontré à deux reprises :

«Je me suis figée lorsque j’ai vu son visage. C’était Abu Humam, avec la même barbe effrayante et le même visage répugnant», raconte Ashwaq Ta’lo, citée par Bas News. La jeune femme affirme avoir vu à deux reprises, en 2016 et 2018, son bourreau, en Allemagne.

Celui-ci lui aurait dit : «Je suis Abu Humam et tu étais avec moi pendant un moment à Mossoul. Et je sais où tu vis, avec qui tu vis et ce que tu fais.»

Lire l’ensemble de l’article ici :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/08/17/lex-esclave-yezidie-tombe-nez-a-nez-avec-son-bourreau-devenu-refugie-en-allemagne/

Terrorisée, elle a préféré quitter l’Allemagne…

Voici que la même traumatisante et terrifiante aventure est arrivée à Montréal à un immigré venu d’Algérie, pour fuir ses assassins potentiels. Le voici plein d’espoir, plein d’attente, avec la vision traditionnelle du Québec, terre accueillante restée proche des valeurs des premiers pionniers, exigeante, dynamique, laïque…

Je me souviens qu’au moment de mon installation les acquis de la Révolution tranquille étaient palpables pour un immigrant venant d’Algérie. L’une de mes premières impressions n’avait rien à voir avec les avancées politiques et encore moins la déconfessionnalisation que je croyais généralisée aux autres institutions publiques et à l’espace public, même s’il y avait profusion de noms de Saints et de Saintes donnés aux artères des villes et des villages ainsi le nombre des églises. Elle touchait beaucoup plus, dans ma tête de Nord-africain, les signes du succès social et du progrès industriel atteints par les Québécois.

Mon intérêt initial concernait la transformation du tissu économique en de multiples pôles industriels. Avec une carrière faite dans les transports aériens, j’avais hâte de connaitre les sites professionnels de Bombardier, Pratt & Whitney et CAE (chef de file mondial en formation dans les domaines de l’aviation civile), les institutions internationales (IATA & OACI).

Il y avait aussi la culture francophone, les arts et les festivals de Montréal dont la renommée était internationale. Afin de regrouper mes connaissances du Québec, j’avais focalisé sur les actualités et notamment celles relatives aux institutions politiques et l’organisation citoyenne.

Et voici qu’au détour d’une rue :

Se faire une petite place au sein des CA d’organismes communautaires n’était pas chose aisée. J’ai dû faire tester ma compréhension de ce que je découvrais de la société québécoise. J’avais beaucoup entendu parler de la résistance du peuple québécois francophone, noyé dans un océan d’anglophones. J’avais découvert que sa force résidait surtout dans sa résilience et dans sa capacité à la transformer en force de l’innovation et de la créativité.

Les islamistes étaient déjà au Québec

Ce que je n’avais pas anticipé, c’était l’adage suivant: «Le passé te rattrape au moment où tu t’y attends le moins». En mars 2002, j’avais commencé à rencontrer des Québécois. Une visite au marché Jean-Talon s’était imposée. J’allais être marqué de façon magistrale.

Un terroriste islamiste de mon ancien quartier en Algérie était apparu dans l’encadrement de la porte d’entrée du marché couvert. Nos regards se sont croisés. La main de mon accompagnateur me tira de cette vision presque irréelle. Mon ami Hacène me dit: «tu sais très bien que le Canada, les É.-U., la Grande-Bretagne et la France ont accueilli « nos terroristes« . Il est là comme demandeur d’asile politique et peut-être comme clandestin». Je me suis demandé si les Québécois étaient stoïques ou simplement s’ils ignoraient qu’un nombre potentiellement élevé d’islamistes habitaient déjà la province!?

Cela m’a fait penser aux acquis sociétaux du Québec et j’en conclus que la sécularisation avait fait de grands pas, mais en matière de laïcité, il restait beaucoup à faire, surtout que la déconfessionnalisation de l’école publique n’avait concerné que le christianisme…

Je m’étais aussi demandé si leur identité, leur culture et leur langue résisteraient à ce fléau multidimensionnel, un allié contre nature à une gauche réactionnaire. J’avais omis, par méconnaissance, le poids du multiculturalisme et ses effets sur la ghettoïsation des communautés ethniques.

https://quebec.huffingtonpost.ca/ferid-chikhi/deconfessionnalisation-inachevee-laicite-quebec_a_23563860/

La suite de l’article évoque la « déconfessionnalisation, la laïcité », etc.

https://quebec.huffingtonpost.ca/ferid-chikhi/deconfessionnalisation-inachevee-laicite-quebec_a_23563860/

Mais notre propos est d’insister sur cette réalité : les bourreaux de l’EI sont parmi nous, nous les nourrissons, nous les chouchoutons, alors que ce sont des serpents qui attendent le moment propice pour nous tuer.

Tout cela parce que trop de dirigeants du monde occidental, pris dans une spirale de folie, obéissent aux injonctions des décideurs de Davos ou du Siècle et des dirigeants des multinationales, aux chantages des pays pétroliers… considérant les peuples comme des enfants de 5 ans qu’ils auraient à guider et à corriger.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Un terroriste de mon ancien quartier en Algérie apparut sur le marché couvert de Montréal…

  1. Cat

    Et dire que j’avais pendant un temps l’envie de partir vivre au Canada ou même au Québec.. A la vue des demandes de paperasse administrative et compagnie cela m’a surtout dégoutée au moment où je me suis apperçue qu’en ce qui concerne les raclures, elles obtenaient si simplement la résidence permanente…Je me dis qu’il y a un paquet de barges au gouvernement Canadien tout comme ici en Fronce…

    1. Yann Kempenich

      Ha, vous aussi ?

      Même les notes de 6ième qu’ils demandaient ! Et 10 000$ je crois pour une famille (non remboursés en cas de refus)… Et je me suis aperçu qu’en matière d’immigration, ils préféraient les Algériens et les Chinois…

      1. Cat

        Oui Yann, et je vais aller plus loin, pour ma part je n’aurai pas « piquer » du travail aux Canadiens ayant dès l’époque eu la possibilité de travailler à mon compte via internet. J’étais en capacité de subvenir à mes propres besoins.
        C’est quand même plus que grave de voir un aussi beau pays que le Canada suivre le chemin du notre qui à également perdu de sa beauté….

  2. Conan

    Peut-on espérer en un sursaut de nos peuples ?
    La prise du pouvoir (légalement bien sûr..) par un Comité de Salut Public et la création d’un Tribunal spécial composé de magistrats élus par le peuple dans le but de condamner tous les co-allahborateurs nous ayant conduits à une telle situation d’occupation par une armée étrangère, car, in fine cela revient bien au même !..
    + leur enfermement avec tous les »migrants » indésirables dans des centres de détention éloignés (anciens goulags sibériens par exemple, ou restauration du bagne de Cayenne etc…) .. Dehors ! A dégager !
    On n’en peut plus de cette politique complètement démente !

  3. palimola

    le fait d’accueillir a bras ouverts les assassins et terroristes ne date pas d’hier , un ami légionnaire malheureusement décédé aujourd’hui a eut la surprise de se trouver face a face en 1965 a Marseille avec un des chefs du f l n intensément recherché par les troupes Françaises pendant la guerre d’algérie , il possédait 2 bars a Marseille et vivait là!

  4. Lucomoto

    À la suite de l’échec référendaire de 1995, dont l’enjeu était la constitution de la République du Québec – une république laïque – les forces vives du Québec se sont tues et ont cessé d’agir.

    Cela s’est fait progressivement. Mais en face, les assimilés multiculturels et les vendus fédéralistes ont pris tous les pouvoirs possibles, à tous les niveaux hiérarchiques, dans tous les ministères. Ils sont maintenant partout.

    Au regard des actions et des décisions qui les motivent, les multiculturels agissent comme un lance-flamme. Ils rasent tout: éducation nationale, immigration occidentale, médias jadis objectifs devenus propagandistes, même le réseau routier de Montréal est irrécupérable. Ils ont soi-disant rénové de vieilles stations de métro, d’authentiques œuvres architecturales des années soixante, pour les transformer en rayon déco de Wallmart.

    Minables!

    Ils préparent le terrain à la reconstruction du Canada selon leurs critères multiculturalistes pour accueillir 70 (soixante-dix) millions d’immigrants d’ici 2100.

    C’est le  »Maximum Canada », selon le titre d’un livre pro-immigration d’un journaliste du Globe and Mail, quotidien et bulletin de liaison des membres du Liberal Party of Canada.

    http://horizonquebecactuel.com/100-millions-dhabitants-en-un-siecle-le-projet-des-elites-mondialistes-pour-eliminer-les-canadiens-français

    1. Cat

      Quand je vous lis je me dis (même si au fond je le sais déjà) que même si on ne le désir pas et c’est pour cela que nous sommes finalement des résistants, ils (ces gros enculés) veulent vraiment notre disparition et notre remplacement …. C’est a gerber. 😱

  5. bm77

    Je suis persuadé que nombre d’Islamistes du FIS qui ont sévi pendant cette guerre meurtrière des années 90 qui a fait plus de morts que pendant la guerre d’indépendance ont trouvé gîte et couvert ici comme sait si bien le faire la France quand il s’agit de gens qui viennent d’ailleurs.
    Les autorités Algériennes ont du les pousser à l’exil trop heureux de se débarrasser à bon compte en utilisant la solution toute trouvée du pays qui accueille si bien les pauvres réfugiés!
    15 ans après on a les attentats créés par le bourrage de crâne des apprentis terroriste par ceux qui avaient déjà l’expérience du terrain. Quand on sait que certains jetaient des nourrissons contre les murs !

  6. Cécile ComeauCécile Comeau

    Il y a actuellement 60 djihadistes canadiens qui sont rentrés du Moyen-Orient et qui se sont battus pour l’État islamique. Ils sont identifiés comme tels par le Service de renseignement et de sécurité de la Gendarmerie royale du Canada. Toutes nos lois, toutes les conventions internationales que nous avons signées nous permettent de les écrouer. La Gendarmerie n’attend plus que le feu vert du gouvernement, mais Trudeau ne veut pas. Il prétend rééduquer ces ordures, ces petits amis. Trudeau a des amis très louches. Il mange dans la main des islamistes. Aux prochaines élections générales canadiennes de 2019, Trudeau va connaître le même sort que celui que nous avons infligé à Couillard. Au Canada anglais comme au Québec, des voix de plus en plus nombreuses se lèvent contre ce multicul vendu aux salafistes qui a trahi son pays.

Comments are closed.