UE : Macron qui se prend pour Jupiter et son lieutenant Moscovici vont vivre d’ici peu leur Waterloo


UE : Macron qui se prend pour Jupiter et son lieutenant Moscovici vont vivre d’ici peu leur Waterloo

Lorsque l’on parle de l’Europe, il faut préciser de quelle Europe nous parlons. Celle qui veut s’imposer aujourd’hui est celle dont les peuples ne veulent plus. Et ces jours-ci, l’autre Europe, celle de Bruxelles, s’exerce à toutes sortes de manœuvres et de menaces financières plus vicieuses les unes que les autres pour tenter de renverser le gouvernement italien populaire et rebelle. Et ce faisant, elle ne fait que révéler au grand jour son caractère dictatorial, immoral et cupide. Elle s’obstine à vouloir imposer aux peuples les mesures coercitives qu’elle a autoproclamées. Au nom d’une soi-disant solidarité, les chacals de la haute finance de l’UE et leurs valets, qui ont réduit le peuple grec à l’esclavage de la misère, veulent maintenant s’attaquer à Rome. Tiens, c’est étrange comme l’histoire se répète, d’abord la Grèce, berceau de la démocratie et puis Rome, Capitale d’Empire, où fut signé le traité du même nom en 1957, fondant les nouveaux espoirs de lendemains heureux …

Simple coïncidence ? Qui s’attaque réellement aux fondements de notre civilisation ? L’histoire se répète, disais-je et, comme d’habitude depuis plus d’un siècle, c’est Berlin qui veut battre le tempo.

Mais de quelle solidarité cette Europe veut-elle se réclamer réellement ? Celle des peuples soumis à sa férule ou celle des comptes en banque des Merkel, Macron, Juncker, Moscovici, Verhofstadt, Soros et autres malfaiteurs de l’humanité ?

Merkel, la nouvelle führerin et son hauptsturmführer Juncker risquent fort de connaître d’ici peu la débâcle vécue par leur sinistre prédécesseur qui voulait, lui aussi, bâtir un Empire de 1000 ans, A.H.

Gageons que Macron, ce nouveau « Napoléon » qui se prend pour Jupiter et son lieutenant Moscovici vont vivre d’ici-peu leur Waterloo.

Verhofstadt, ex-premier Ministre belge déchu, rêve de ravir Bruxelles à l’hauptsturmführer Juncker, à moins que la ville ne tombe en 2019 ?

Et Soros, leur âme damnée, tapi dans l’ombre, qui a, avec sa spéculation financière, réduit des peuples entiers en esclavage, qui a financé la mafia de l’invasion migratoire en Méditerranée qui a déjà coûté au moins 15000 morts (dix fois les victimes du Titanic) et qui a juré de vouloir en finir avec le Christianisme. Il oublie que d’ici très peu de temps, vu son âge avancé, il sera, soit réduit en cendres, soit six pieds sous terre.

Et le même sort sera réservé aussi aux autres misérables précités d’ici peu d’années. C’est mathématique, c’est inéluctable, c’est implacable. Dès lors, à quoi leur servira tout leur fric, leur pognon, leur pèse, lorsqu’ils seront bouffés par les vers dans les poubelles de l’histoire ?

 

On comprend que, pour pouvoir réaliser leur projet machiavélique, il faille au préalable en finir avec cette religion judéo-chrétienne qui a la prétention de dire que les premiers seront les derniers alors que, dans leur monde remis à l’endroit, les premiers seront les premiers et, que les derniers ne se fassent aucune illusion, ils resteront les derniers. Dès lors, quelle philosophie, quel système politique et religieux convient le mieux pour mener à bien ce projet diabolique ? Si ce n’est l’islam et sa charia qui veut dire soumission et sa conception des droits de l’homme qui exclut la femme.

Pourtant, ce faisant, ils ignorent un principe économique fondamental résumé en une seule phrase dans la Bible : « Opprimer le pauvre pour augmenter son bien, c’est donner au riche pour n’arriver qu’à la disette ». Proverbes 22 :16.

 

Et ils bafouent un principe moral dont les conséquences vont leur tomber dessus :

1A vous maintenant, riches! Pleurez et gémissez, à cause des malheurs qui viendront sur vous.

Vos richesses sont pourries, et vos vêtements sont rongés par les teignes.

Votre or et votre argent sont rouillés; et leur rouille s’élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos chairs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours!

Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu’aux oreilles du Seigneur des armées.

Vous avez vécu sur la terre dans les voluptés et dans les délices, vous avez rassasiez vos coeurs au jour du carnage.

Vous avez condamné, vous avez tué le juste, qui ne vous a pas résisté. Jacques 5 : 1-6

 

Et dans cette juste perspective, voici pour finir, une belle chanson de cette immensité artistique et poétique que fut Jacques Brel. Toute ressemblance éventuelle avec certains personnages évoqués ci-dessus est purement fortuite :

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “UE : Macron qui se prend pour Jupiter et son lieutenant Moscovici vont vivre d’ici peu leur Waterloo

  1. Christian Jour

    https://selectra.info/energie/actualites/marche/novembre-2018-prix-gaz-augmente
    Le prix du gaz augmente encore

    +5,79% en novembre : le prix du gaz aura augmenté de plus de 20% en 1 an

    L’augmentation des prix du gaz cette année est quasiment sans précédent.
    on se fout de qui là. Les Français en ont marre d’enrichir tous ces salopards de la finances qui nous méprise et nous le font bien savoir.
    Huit mois d’augmentations en 2018, ça ne peut plus durer
    Ah elle est belle la France de macron, mais je ne peux pas m’empêcher de constater qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de France, à commencer par notre gouvernement.

    1. Victoire de Tourtour

      Anatole France disait, à propos de la Guerre de 14/18 : « On croit mourir pour la patrie, et on meurt pour les financiers et les industriels. » Et maintenant, la France et une bonne partie de L’Europe de l’Ouest sont en train de mourir sous les coups que leur portent les mêmes financiers et les même industriels.

    2. durandurand

      Cela vous ne rappelle pas les augmentations à répétition qu’avaient subi les consommateurs américains sur les tarifs du gaz et de l’électricité , il y a une vingtaines d’années environ .,vive les privatisations . L’augmentation du baril est un faux prétexte , tout est fait pour nous saigner à blanc , tous des salops et des corrompus ils y passeront tous à la Veuve .

  2. Dunois

    Couper la tête du serpent, c’est vital pour sauver la France et ça donnera à réfléchir à ceux qui voudraient prendre sa place.

  3. RODRIGUE

    Soros Juncker Jupiter Merkel et tous les autres brûleront en enfer, ennemis du Christ de la Vierge et de Dieu, ce dernier ne les sauvera pas!

  4. SarisseSarisse

    Oh que oui et pourtant bien que très chrétien voire même très orthodoxe je suis 100 % sur la même ligne que nos amis de Résistance Républicaine: que ces diables retournent au Diable qu’ils servent!
    J’espère bien à scrutin dévastateur pour leurs troupes et même très dévastateur!

  5. BobbyFR94

    Entre la macron-économie et la moscovicidose, nous sommes dans de « beaux draps » !!!

    Plus la pluie est forte, plus les gens serrent leur vêtements contre eux !!!

    Et après la pluie, vient TOUJOURS le beau temps !!

    Voilà un dicton à méditer …

  6. Zacharie

    Moi j’aime, çà tient la route tout çà!
    Merci Gigobleu, toujours la plume aiguë et les sources inffailibles.

    Mais çà craint tout cela, quand je pense à Moscovici qui disait avec vanité en 2013: » vous allez voir nous les super doués comment on va remettre la France sur les rails en moins d’un an, vous allez nous juger sur pièces. »
    On a vu et le PS est mort, tant mieux; mais le pays est encore plus malade et entre les mains de sinistres voyous…qui rêvent de s’accaparer cette Europe pour le bonheur de leurs copains.
    Quid des élections? Surprises ou non?
    A votre avis Professeur Gigobleu..?

    1. gigobleu

      En matière de conseils conjugaux ou électoraux, l’expérience m’a appris à rester prudent. J’ai le sentiment d’un gigantesque bras de fer entre mondialistes gauchistes et patriotes nationalistes. Et je crains que nous ne soyons entrés dans un engrenage qui débouchera sur de la violence et du sang, hélas.

Comments are closed.