Le niqab interdit dans l’administration en Algérie et Nekkaz se tait ?


Le niqab interdit dans l’administration en Algérie et Nekkaz se tait ?

On se souvient de la dernière provocation de Nekkaz, promenant son ennikabée devant l’Elysée, affirmant doctement que l’interdiction du Niqab serait illégale et que la loi de 2010 devrait être interdite.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/10/13/nekkaz-provoque-macron-avec-une-ennikabee-devant-lelysee/

Pendant ce temps, en Algérie, une loi interdit spécifiquement le niqab dans les écoles et dans les administrations publiques.

 

Rappelant les obligations des fonctionnaires et agents publics en matière vestimentaire, M.Ouyahia a affirmé dans son instruction que «dans ce cadre, les fonctionnaires et agents publics doivent, outre les obligations professionnelles auxquelles ils sont soumis, observer les règles et exigences de sécurité et de communication au sein de leur service, qui imposent leur identification physique systématique et permanente notamment sur leur lieu de travail».

À cet effet, le responsable algérien a rappelé que tous les fonctionnaires et agents publics sont instruits de «s’abstenir de porter toute tenue vestimentaire qui entrave l’exercice de leurs missions de service public, particulièrement le port du niqab qui est strictement interdit sur les lieux de travail».

Pour rappel, le 5 septembre, Nouria Benghebrit, la ministre algérienne de l’Éducation nationale, avait également annoncé, de la wilaya de Mascara, à l’occasion du début de l’année scolaire 2018-2019, sa décision d’interdire le port du voile intégral à l’école.

«Il faut que l’identité du fonctionnaire de l’éducation soit claire», a-t-elle affirmé devant la presse nationale. «On ne peut pas gérer l’éducation et l’acte d’enseigner sans que les élèves ne voient le visage de leur enseignante. De même pour les enseignants qui doivent avoir un habit respectable», a-t-elle encore souligné.

S’exprimant sur la décision de la ministre de l’Éducation, Mohamed Aïssa, le ministre algérien des Affaires religieuses et des Waqfs, a déclaré, le 16 septembre, à la chaîne 1 de la radio nationale, qu’il applaudissait des deux mains cette décision. «Car il s’agit là d’habits étrangers à nos traditions et à notre culture», a-t-il soutenu.

Lire l’ensemble de l’article ici :

https://fr.sputniknews.com/international/201810191038565947-algerie-interdiction-niqab-ecoles-institutions-publiques/

Or, je n’ai pas ouï dire que le sieur Nekkaz aurait levé le petit doigt pour protester dans l’Algérie, son pays.

Je n’ai pas ouï dire qu’il aurait promené son ennikabée de service devant El Mouradia.

Que nenni. En Algérie, la grande gueule Nekkaz fait profil bas. Il sait fort bien qu’il se retrouverait dans les geôles de Bouteflika à la première incartade.

D’ailleurs, le pleutre Nekkaz organise des manifestations contre Bouteflika… en plein Paris.

Pas folle, la bête.

Nekkaz est l’exemple même du musulman incapable de se soumettre au simple respect de la loi s’il n’a pas un pouvoir fort, dictatorial… en face de lui. Nekkaz est resté un gamin, un impubère  qui ne vit que pour fiche la pagaille, pour exister par ses provocations incessantes…assuré de son impunité.

Lui qui prétendait, un temps, se présenter aux présidentielles françaises, avant qu’il ne renonce à notre nationalité, et qui avait même acheté un parrainage, osera-t-il se présenter à la succession de Bouteflika en Algérie dans quelques mois ?

Bouteflika ( ou ceux qui gouvernent à travers sa momie ) est en train de faire du ménage dans les rangs de l’armée, en prévision des élections. Je doute qu’ils aient des états d’âme pour se débarrasser d’un Nekkaz s’il levait le petit doigt contre eux.

C’est pour ça que la France n’est pas prête à se séparer de l’agitateur Nekkaz… Parce qu’un Macron est faible et lâche avec les musulmans. Fussent-ils des ennemis déclarés.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Le niqab interdit dans l’administration en Algérie et Nekkaz se tait ?

  1. Machinchose

    « Nekkaz est l’exemple même du musulman incapable de se soumettre au simple respect de la loi s’il n’a pas un pouvoir fort, dictatorial… en face de lui. Nekkaz est resté un gamin, un impubère qui ne vit que pour fiche la pagaille, pour exister par ses provocations incessantes…assuré de son impunité. »

    en France, bien sûr !
    ou il a fallu que ce soit a Neuilly ou il s’ est fait exploser la gueule par son coreligionaire et compatriote dont il avait tenté de violer la boite a lettres

    quand a la momie Boutef, nourri a la cuillère de petits pots Blédina, et tout juste capable de dire oui ou non en remuant sa tête…. il est toujours branché sur piles
    on ne le sort qu en cas d’ absolue nécessité
    les brigands du FLN ne trouvent pas encore de successeur « présentable » comme chez tous les « Zarabes »
    tel Mahmod Abbas dont le mandat est échu depuis plus de 9 ans et qui continue a se maintenir au pouvoir chez les palestiriens
    la soupe servie par l’ EUROPE EST TELLEMENT BONNE 😆

  2. Joël

    Nekkaz se tait parce que l’Algérie ce n’est pas la France.
    Parce qu’il sait très bien que s’il ramène sa fraise là-bas, c’est pas juste un pain qu’il prendra et par les forces de l’ordre qui plus est.

  3. Samia

    Une bonne part des algériens sont comme ce Nekkaz des faux culs. Ils se la ramènent en France mais sur la terre de leurs ancêtres ce sont des poules mouillées incultes et arabo centrées. Quand la Kabylie se soulève pour protester contre le pouvoir assassin, dictatorial de ce pays qui ressemble plus à une farce qu’autre chose, aucun des algé RIENS ne lève le petit doigt pour apporter leur soutien. Des centaines de morts, de blessés, d’emprisonnés rien personne nada pour dire ne serait qu’un petit mot de désapprobation. Par contre, quand il s’agit des palestiniens, on les voit dans les rues crier au scandale, défiler, pleurnicher.
    Ces zouaves ne comprennent qu’une chose, le gourdin, le bâton, la culture, la réflexion, la démocratie c’est que nenni !
    Je m’identifierais plus à un Karim Akouche, poète kabyle amoureux des mots qu’à un Nekkaz, adepte de la bêtise mahométane.

  4. Conan

    Ouyahia, ouyouhiouille !!!…..
    Après l’interdiction des prières de rue, voici celle des nikabs et autres accoutrements islamofachistes en Algérie !!!….
    Les frères et sœurs les plus pieux n’auront plus comme seul recours qu’à venir se réfugier en France, et nous faire profiter de leur démonstration publique de piété ….
    Peut-être bien une cause de persécution supplémentaire ouvrant droit à l’asile en France ??….
    On peut compter sur aurélien taché pour le proposer à l’A.N.

  5. Dorylée

    Nekkaz, bien qu’il ne soit pas journaliste, devrait aller faire un tour au consulat d’Algérie à Istanbul……

Comments are closed.