En réponse à Muriel Robin, Philippe ouvre 5000 places… pour les migrantes battues !


En réponse à Muriel Robin, Philippe ouvre 5000 places… pour les migrantes battues !

C’est absolument extraordinaire.  Le couple du siècle,  Muriel Robin et Edouard Philippe.

Muriel Robin, depuis qu’elle a incarné Jacqueline Sauvage, ne se sent plus pisser, se croyant investie d’une mission divine, sauver les femmes victimes de violence.

https://www.change.org/p/sauvons-celles-qui-sont-encore-vivantes

Les lois existent, des organismes, des associations existent, oeuvrent… mais il y a encore des femmes battues – et aussi des hommes battus, salement oubliés dans l’histoire. Je ne sais à quoi sert une pétition sur un tel sujet, on a pléthore d’assistantes sociales perdant leur temps à aider des clandestins et des racailles au lieu d’être à l’écoute des hommes et des femmes battus, on a pléthore d’anciennes gendarmeries et autres maisons de retraite désaffectées pour les mettre à l’abri, mais rien ne se fait… Par contre quand c’est pour les étrangers, là on se bouge…

Mais laissons là ce sujet, il y a tant  à dire sur l’impéritie de nos gouvernants, sur leur indifférence au sort des nôtres…

Par contre une actrice un peu connue qui tire la sonnette d’alarme et là tout à coup le Premier Ministre en personne répond. A une pétition… Il s’emmerde salement Edouard Philippe. A présent qu’il n’est plus Ministre de l’Intérieur, qu’il n’est plus que Premier Ministre, il se tourne les pouces, Macron lui pique tout son boulot…

Alors il lit la presse people, il tombe sur la pétition de Muriel Robin, il passe un coup de fil à l’Elysée pour avoir l’autorisation de répondre, et hop, ça fait la une.

Sa réponse est ENORME. Ce type est Premier Ministre de la France…

 

Vous avez parfaitement raison. Il ne faut rien lâcher et nous ne lâcherons rien tant que perdurent les violences sexuelles et sexistes, notamment les violences conjugales. En banalisant l’horreur, elles asphyxient et détruisent les femmes qui les subissent. Ces violences sont indignes de la France.  Bla-bla-bla… Qu’a-t-il fait depuis un an et demi sur le sujet ? 

Pour les éradiquer, il faut mener un grand combat culturel, dans les esprits et dans les mœurs. Et ce combat, nous allons le gagner parce que nous sommes de plus en plus nombreux à dire que ça suffit. Je pense à #Metoo, à Marie Laguerre, à la pétition que vous avez lancée : je vous en remercie car un appel qui émane d’une grande figure, aimée des Français, décuple la portée de notre action. Depuis un an, avec la Secrétaire d’État Marlène Schiappa et sous l’égide du Président de la République, nous avons décidé que l’égalité entre les femmes et les hommes devait être la grande cause de notre quinquennat. Car, vous avez raison, il y a urgence. Sauf que la violence conjugale n’a rien à voir avec l’égalité homme-femme patate ! Ça ne regarde pas Schiappa mais le Ministre de l’Intérieur… ce serait mieux pour les futures victimes, d’ailleurs. 

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, nous portons un ensemble de mesures pour prévenir les violences, accompagner celles qui les subissent vers la résilience et l’autonomie, punir et suivre ceux qui les pratiquent. C’est dans cet esprit que la secrétaire d’État a présenté le 1er octobre le premier plan de lutte contre les violences conjugales. Nous nous assurerons que toutes ces mesures produisent des effets bien réels pour nos concitoyens. Ce connard met sur le même plan le harcèlement sexuel, le simple compliment même, mal vécu par des pseudo-féministes avec l’horreur que vivent des hommes et des femmes battus par leur conjoint. Je le répète, même s’il y a plus de femmes battues que d’hommes pour des raisons et de force physique et culturelles, les violences conjugales touchent les deux sexes. Et il n’y a pas que les coups. Quand une femme humilie son mari, le fait trembler, le tétanise, se comporte en dragon, l’insulte… ce sont des violences conjugales. Complètement ignorées par Schiappa et Philippe… Et il ose parler du travail de l’abominable Schiappa dont on connaît l’infinie inefficacité. Il est vrai qu’on ne peut pas écrire des livres, jouer la comédie… et faire son boulot de secrétaire d’Etat.

Le gouvernement a lancé, le 30 septembre, une grande campagne de publicité pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles, notamment conjugales. Cette campagne, « Réagir peut tout changer », en appelle à la responsabilité individuelle et à la mobilisation collective. Chacun doit se sentir concerné s’il est témoin d’une scène de violences, dans les transports, à l’école, au travail ou dans le cercle familial. L’indifférence n’est pas une option quand une femme meurt, tous les trois jours, tuée par son conjoint ou son ex-conjoint. Cessons de trouver des excuses à ceux qui sont violents. Cessons de mettre en doute la parole des femmes qui ont le courage d’appeler à l’aide. Cessons d’être lâches. T’as raison, con, une campagne de publicité, ça va convaincre l’ivrogne, la névrosée, le violent, la tarée… de ne plus taper sur son conjoint, de ne plus lui pourrir la vie. 

Ces victimes, nous leur devons la justice. Actuellement, seules 2% d’entre elles portent plainte. Car porter plainte est une démarche difficile, douloureuse. Pour reprendre vos mots, c’est parfois « un autre cauchemar » qui commence pour les femmes battues. Nous lançons donc en novembre la première plateforme de signalement en ligne des violences sexistes et sexuelles, opérationnelle 24H/24. Elle permettra aux victimes d’échanger avec des policiers spécialement formés qui pourront les aider dans leurs démarches. Pourquoi a-t-il fallu attendre et Muriel Robin et novembre pour ce travail de fond qui aurait dû être mis en oeuvre dès l’installation de Macron à l’Elysée ? Quant à convaincre le ou la battue d’appeler… quand on voit l’état de la France sous Macron-Philippe on peut avoir de sérieux doutes quant à leur efficacité pour résoudre un problème aussi grave.

Pour gagner cette bataille culturelle, vous avez raison de dire qu’il faut mieux former les professionnels qui reçoivent les victimes. Depuis janvier 2018, nous avons déployé, sur tout le territoire, un grand plan de formation des policiers, des gendarmes et des magistrats. En 2019, les médecins seront également incités, grâce à un guide, à pratiquer ce qu’on appelle un « questionnement systématique » des femmes. Le but est de déceler celles qui sont victimes de violences pour les accompagner sur le chemin de la reconstruction et de la réinsertion. Quelle insulte faite à nos forces de l’ordre que d’imaginer qu’ils n’aient pas bien reçu les victimes jusqu’à présent ! Et les médecins ? Vous croyez qu’ils ont besoin d’un rappel à l’ordre, d’une formation ? Dans certains quartiers, ils ont leurs tiroirs pleins d’attestations de mauvais traitement, attestations que les femmes refusent… Et je n’étonnerai personne en disant que les témoignages que l’on m’a envoyés concernent les quartiers islamisés. Mais Philippe n’en parlera pas…

Tout notre système de santé doit s’adapter pour mieux accompagner les victimes. Pour assurer une prise en charge globale de leurs psycho-traumatismes, nous allons créer dix sites d’accueil et de soin, à partir de novembre prochain. Ils seront répartis sur tout le territoire. Le 28 septembre dernier, j’ai visité un centre, à Paris, qui héberge et protège, pendant plusieurs mois, des femmes âgées de 18 à 25 ans. « Je cherchais à survivre tous les jours, et c’est plus fatigant que de travailler 35h par semaine », m’a dit l’une d’elles. Je n’oublierai ni leurs témoignages, ni la seconde vie que leur offre ce centre d’accueil, dont nous allons nous inspirer. Nous ouvrons aussi 5000 places d’hébergement pour les femmes réfugiées victimes de violences. Et voilà, tout ça pour ça. 10 sites d’accueil et de soin pour nos Françaises. 5000 places pour les migrantes ( mais rien pour les hommes battus)… Le chiffre est énorme, si l’on calcule que les « migrants  » sont à plus de 80 pour cent des hommes ( sans parler des mineurs isolés, que des mâles à 95 %). Cela signifie que les femmes  musulmanes ou africaines apportent avec elle une tradition aux antipodes de la nôtre. Et que Philippe le sait. Mais il préfère hurler avec Schiappa « sus à l’homme blanc« . Sus à la femme blanche aussi, d’ailleurs, parce que ces 5000 places d’accueil permettraient à nos Français, hommes et femmes, victimes de violences d’être mis à l’abri avec leurs enfants, de se ressourcer… Las ! Ce sont une fois de plus les autres qui vont profiter du produit de notre travail et de nos impôts. 

Enfin, pour gagner cette bataille culturelle, qui est un combat de civilisation, il faut renforcer notre arsenal législatif. C’est dans cet esprit que nous avons porté le projet de loi qui renforce la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Il a été adopté cet été, à l’unanimité. Le harcèlement de rue est désormais puni par la loi. Par ailleurs, le délai de prescription pour les crimes sexuels commis sur les mineurs a été allongé de 20 à 30 ans, pour laisser aux victimes le temps de surmonter leur traumatisme avant de porter plainte. Enfin, la qualification du viol sur mineur de moins de 15 ans est désormais facilitée et étendue par la loi. « Bataille culturelle, combat de civilisation. » Bataille contre quelle culture, contre quelle civilisation, Philippe ? L’amour, la poésie amoureuse, le respect des femmes, c’est Catulle amoureux fou de Lesbie, c’est Homère avec son personnage d’Andromaque, c’est Tristan et Iseut, c’est l’amour courtois… c’est notre civilisation. Bien sûr il y a chez nous des fous, des névrosés, des sales types, de sales bonnes femmes, des hommes que l’alcool rend violents,  des brutes éduquées et incultes. Mais ce n’est pas, contrairement à ce que voudraient nous faire croire Philippe et Schiappa, la tendance générale de notre civilisation. chez nous la violence recule quelque peu avec l’instruction et l’éducation, mais des brutes qui ont sucé au biberon les sourates appelant à battre sa femme et à tuer l’infidèle arrivent par milliers, par dizaines de milliers, par centaines de milliers.. Plus de 25 millions attendus en Europe en quelques années.

http://resistancerepublicaine.eu/2015/10/25/25-a-35-millions-de-refugies-sont-prevus-en-europe-dans-les-3-ans-a-venir/

Ce combat, chère Muriel Robin, il sera long et parfois pénible. Car vous savez, comme moi, que les résistances et les stéréotypes sont tenaces. Les actions que nous avons engagées ne montreront pas immédiatement tous leurs effets : il va falloir du temps pour qu’elles infusent les pratiques et, finalement, la société dans son ensemble. Mais notre détermination est totale et nous ne lâcherons rien. Car, pour reprendre vos mots, les Françaises et les Français le méritent. Allons bon, je croyais que les Français et les Françaises étaient des lépreux, des réactionnaires hostiles au changement et au progrès selon Saint-Macron. Aurais-je mal compris ? Non, il parle en fait des migrantes qu’il va bientôt naturaliser. 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


19 thoughts on “En réponse à Muriel Robin, Philippe ouvre 5000 places… pour les migrantes battues !

  1. Hollender

    A quoi bon laisser un commentaire ?
    La seule chose à faire c’est de voter RN en mai prochain…..(à défaut d’avoir un Salvini) et de se procurer un Glock 17 tout neuf au cas où.

  2. SarisseSarisse

    Muriel Robin qui est une homosexuelle a dû être drôlement battu dans sa vie!
    Performance magistrale dans l’incarnation d’une très douteuse innocente en la personne de madame Sauvage, une femme battue qui pour partager pourtant la même passion que son mari pour les armes une femme battue qui mets 40 ans à en terminé, une femme battue qui ne sais même pas que le divorce existe depuis Napoléon Bonaparte!
    Décidément nous marchons tous sur la tête!
    Et voilà maintenant que Monsieur Édouard Philippe remet le couvert avec des femmes migrantes battues non pas certes par des mâles blancs catholiques (ou protestant d’ailleurs) de plus de 50 ans mais par leurs propres compatriotes musulmans en vertu de la sourate 4 34!
    Ras-le-bol de ces Social justice Warriors de (censuré).

  3. Amélie Poulain

    Ce sont des débiles, c’est incroyable de laisser cette surenchère de bêtises envahir notre espace et l’Imaginaire Social.

    Toutes ces problématiques sont tellement plus complexes que ce que l’on peut en voir de l’extérieur et l’on dépense tellement d’argent pour (croyez-moi) alors en plus se charger de l’Etranger…

    Il y en a marre de tous ces gens qui se laissent prendre dans le miroir de l’affectif sans recul aucun, qui imposent leur immaturité aux autres et les empêchent de vivre en leur piquant leur argent honnêtement voire parfois péniblement gagné.

  4. "à la" poubelle !

    Chère Christine, j’avais un peu peur que vous soyiez un peu du côté des féministes anti-hommes. Mais je vois qu’il n’en est rien et que vous affirmez votre attachement à la véritable égalité entre êtres humains, hommes et femmes. Et ceci par des paragraphes bien sentis, bien envoyés, dont je vous remercie.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Comment avez-vous pu imaginer une telle chose, moi qui répète ad nauseam que je suis républicaine, une républicaine veut l’égalité en droit des hommes et des femmes, pas la discrimination féministe. C’est un sujet permanent de disputes entre Anne Zelensky et moi. Et pourtant elle est mon amie, elle partage mon combat anti-islam et je l’adore

      1. BobbyFR94

        Quelqu’un a dit un jour  » Lorsque 2 personnes sont toujours d’accord, l’une d’elle n’est plus nécessaire  » … pour gérer une entreprise par exemple …

        Le fait que vous soyez amies indique une grande capacité d’échange et d’analyse…

        En tout cas, bien envoyé Christine à ce CONNARD de d’edouard philippe, qui, une fois de plus, botte en touche !!!!

        Tu auras remarqué – ça en devient tellement « habituel » – que le NAZISLAM et ses conséquences sont TOTALEMENT ignorés !!

  5. dmarie

    Les femmes, blanches bien de chez nous, battues par leur conjoint, pour la plupart, sont tellement honteuses de ce qui leur arrive se cachent et souffrent en silence… Elles sont persuadées que c’est de leur faute, et que ça va s’arranger si elles font quelques efforts…. Trop pudiques, elles ne veulent pas que cela se sache, jusqu’au moment où….
    Quant aux africaines et aux arabes, elles hurlent tellement qu’elle ameutent tout le quartier ! Et edouard philippe les a entendues par l’intermédiaire de murielle robin…. alors que pour ces dernières, c’est la coutume pour le mari musulman de battre ses femmes !
    Cherchez l’erreur !

  6. néo

    Moi aussi, je m’en tape de ce manège pour faire la claque. La robin des bois de Vincennes, n’a que la performance d’une tondeuse à gazon, la misandrie comme carburant. Quand à PhiPhilantrope déçu par son idole devient misanthrope. Bref, deux déçu de leur mec(que).

  7. Pierre-Jean

    Bien envoyé Christine, comme d’habitude. Ces vedettes du show-biz qui prétendent donner des leçons à tout le monde, y compris aux politiques, tout le temps et sur tous les sujets, me gonflent. Mais les politiques sont morts de trouille face à elles.

  8. David 1

    Tout ce que ces minables perdent en voix du fait et de leur inaction et de leur incompréhension générale de ce qui se passe,

    Ils essaient de le regagner avec leur féminisme à deux balles , mensonger

    Vieux travail de la Gauche qui use ses ficelles jusqu’au bout comme font les Fellah égyptiens avec leurs pauvres bourricots . Les faire travailler jusqu’à la mort

  9. frejusien

    Ce chiffre énorme de 5000 femmes réfugiées, ne veut pas dire femmes déjà installées,
    cela veut dire que le triste sire à la barbe dégueu, sait bien que vont débarquer encore des milliers de réfugiés, et il s’apprête à les recevoir,
    qu’est-ce qu’on nous cache encore .*??

    après les hommes jeunes, en pleine forme, équipés de smartphone et de Nike,
    voilà que le contingent de femmes va arriver,
    mama mia ! où va-t-on ?

  10. Mateo

    Le sujet est très intéressant , et mérite d’aller Plus en profondeur
    Dommage que se soit Muriel Robin qui ai été choisi pour ce film
    Je ne la supporte pas elle n’a rien d’une femme mais plutôt d’un camionneur
    La relation homme femmes est extrêmement complexe
    Et souvent nos compagnes maîtrise mieux les mots que beaucoup d’hommes
    Et ces mots peuvent etres pirent qu’un coup de poing
    Alors oui il faut débattre sur ce sujet très important
    Créer des émissions régulièrement

    1. Amélie Poulain

      @Mateo

      « La relation homme femmes est extrêmement complexe
      Et souvent nos compagnes maîtrise mieux les mots que beaucoup d’hommes
      Et ces mots peuvent etres pirent qu’un coup de poing »

      Oui tout à fait, quand je dis que c’est une problématique compliquée.

      Il y a le divorce avec beaucoup d’aides sociales pour les femmes seules donc le « je reste pour les enfants » ne tient pas, surtout qu’il est paradoxal de rester avec quelqu’un qui risque de vous tuer car cela n’arrangerait sûrement pas la situation des enfants, l’aggraverait même.

      Et l’on sait qu’aujourd’hui, tout un arsenal est mis en place pour la prise en charge d’une femme qui se plaint, quoiqu’en disent certains.

      Le problème est bien ailleurs et est très compliqué.

      Pour un homme c’est différent, il peut toujours se plaindre s’il arrive à dépasser sa honte pour le faire, ce sera souvent vain et les réponses, s’il y en a, ne seront pas les mêmes.

      Et il y a aussi la violence verbale, vous avez raison de le souligner plus subtile mais qui peut être très destructrice mais seule la violence physique est retenue.

      Comme toujours : ce qui se voit provoque la pitié, ce qui ne se voit pas est ignoré.

      C’est pour cela que certaines situations qui font « du bruit » (mais qui souvent sont bien plus compliquées que ce qui est montré) mobilise plus que des souffrances plus discrètes mais non étalées sur la scène sociale.

      C’est pour cela aussi que beaucoup de gens se sentent si seuls en France dans l’indifférence de tous… Ils sont trop « discrets », voire surtout trop « sages »….

  11. Dorylée

    J’ai assisté au procès d’un mari violent et pédophile (mais les faits de pédophilie connus du TC étaient prescrits puisque les députés et les sénateurs on inclus la prescription dans la loi réprimant les viols sur mineur de 15 ans). Tout les magistrats à l’audience étaient des femmes : la présidente, ses assesseurs, le procureur, le greffier. Condamnation : 36 mois d’emprisonnement dont 18 mois avec sursis. Donc seulement 18 mois d’emprisonnement. Mais aménageable avec bracelet électronique. Donc pas de prison du tout. Il aurait suffit du mandat de dépôt à l’audience et l’ordure allait à l’ombre. Mais les femmes ne l’ont pas voulu….

  12. Conan

    En tout cas, il vient de nous administrer la preuve qu’il n’ a pas vraiment beaucoup de boulot à Matignon, parce que prendre autant de temps à se masturber le cerveau sur un tel sujet et éjaculer d’une telle décision ….
    Ouyouille !!…
    Je me demande ce qu’en dirait son collègue Ouyahia ???….

  13. Machinchose

    Et tout ça fait
    D’excellents français
    D’excellents soldats
    Qui marchent au pas
    Ils n’en avaient plus l’habitude
    Mais, tout comm’ la machette
    Ça n’s’oublie pas !

Comments are closed.