Lesbos : ils détruisent la croix « offensante pour les migrants » : Erdogan se frotte les mains


Lesbos : ils détruisent la croix « offensante pour les migrants » : Erdogan se frotte les mains

La croix avait été installée il y a quelques semaines en l’honneur des gens morts en mer sur la côte rocheuse d’Apeli, sous le château de Mytilène.

C’était compter sans les ONG islamophiles qui y ont tout de suite vu un acte de racisme, destiné à empêcher les « migrants » de venir nager dans la crique sous la croix.  Des fois que de mauvaises ondes tombées de la croix aient amené ces musulmans à mourir, voire à apostasier ?

Les ONG ont le bras long, et la peur d’être considéré comme raciste a fait le reste. La croix a été abattue il y a quelques jours.

Une croix sur un rocher, un acte de racisme…

Personne, à Lesbos, n’a demandé pourquoi il y avait tant de mosquées, actes de racisme, en pays chrétien et pourquoi personne ne les détruisait.

Non, ils ont obéi, le doigt sur la couture de pantalon, ayant intériorisé les règles de la charia. Là où il y a des musulmans, il n’y a de place que pour l’islam et ses pompes.

Et il se trouve qu’à Lesbos, des musulmans, il y en a beaucoup.. des « migrants », qu’ils les appellent. Ou plutôt des « réfugiés », ah ! ah! ah !

8000 dans le seul camp de Moria. Bien entendu MSF et autres ONG de dénoncer les conditions de vie des prétendus « réfugiés », la violence qui règne dans les camps. Sauf que ces gens-là n’ont qu’à repartir dans leur pays. Mais ils attendent, ils espèrent pouvoir atteindre la terre promise, l’Europe, et y amener leur violence et leurs coutumes barbares.

Et il se trouve qu’à Lesbos, comme partout, il y a des islamo-collabos, comme ceux de l’association : Mouvement des Citoyens pour la Coexistence et la Communication dans la Mer Egée. 

Lire le compte-rendu de l’une de leurs réunions hebdomadaires :

http://lisieresdeurope.free.fr/carnet00.html

Il faut faire « ami-ami » avec les Turcs qui ne sont qu’à 15 km, il faut restaurer deux anciennes mosquées datant du XIXème siècle, quand l’Empire Ottoman avait conquis la grèce, il faut lutter contre le racisme…

Je ne serais pas étonnée que des membres de cette association aient abattu la croix en question…

Certes des Grecs protestent, parlent de l’ériger à nouveau… mais la croix est tombée, quel symbole !

En face, Erdogan est mort de rire. Le ver est dans le fruit, même pas besoin d’envoyer des janissaires pour reconquérir la Grèce, qui avait pourtant versé à flots le sang de ses jeunes hommes pour se libérer de l’Empire Ottoman qui l’a occupé dela chute de Constantinople en 1453 jusqu’à la libération en 1830.  Presque 400 ans d’occupation, de luttes, de sang versé pour ça…

En 1814, une organisation secrète, la Filikí Etería, fut fondée avec pour but la libération de la Grèce. Elle avait prévu de lancer le mouvement dans le Péloponnèse, et les Principautés danubiennes alors gouvernées par des Phanariotes. Dans ces dernières, l’insurrection commença le 6 mars 1821 sous le commandement d’Alexandre Ypsilántis, venu d’Odessa, mais elle fut réprimée en quelques mois. En parallèle, le Péloponnèse entra en révolte ouverte à partir de la fin mars et, en octobre 1821, les Grecs capturèrent Tripolizza. La révolte péloponnésienne fut suivie par des révoltes en Crète, en Macédoine et en Grèce centrale. Pendant ce temps, les navires grecs avaient remporté des succès contre la marine ottomane dans la mer Égée, ce qui gêna l’envoi de renforts ottomans par la mer. Toutefois, en 1822, les Turcs ravagèrent Chios, ce qui galvanisa l’opinion publique occidentale en faveur des Grecs.

Le Massacre de Chios durant la guerre d’indépendance grecque en 1822

L’indépendance de fait fut proclamée lors de l’Assemblée nationale d’Épidaure en 1822. L’opinion publique européenne était assez favorable au mouvement, à l’image des nombreux philhellènes. Dans un premier temps, cependant, aucun pays ne bougea à cause du poids politique et diplomatique de la Sainte-Alliance. Pendant deux ans, les Grecs multiplièrent les victoires. Cependant, ils commencèrent à se déchirer. Pendant ce temps, le Sultan négocia avec Méhémet Ali d’Égypte, qui accepta d’envoyer son fils Ibrahim Pacha en Grèce avec une armée pour supprimer la révolte en échange d’un gain territorial. Ibrahim accosta dans le Péloponnèse en février 1825 et conquit rapidement la majeure partie de la région. Missolonghi, assiégée par les Ottomans depuis le mois d’avril 1825, tomba en 1826. Athènes tomba à son tour en juin 1827.

Après des années de négociation, les trois grandes puissances, la Russie, le Royaume-Uni et la France, décidèrent d’intervenir dans le conflit, chaque nation envoyant une flotte en Grèce. La Russie, intéressée entre autres au sort des Orthodoxes grecs, souhaitait de plus en plus ardemment intervenir. Les Britanniques, quant à eux, désiraient limiter l’influence russe dans la région. D’après des informations selon lesquelles une flotte combinée turco-égyptienne devait attaquer l’île grecque d’Hydra, la flotte alliée intercepta la flotte turco-égyptienne à Navarin. Après un long bras de fer d’une semaine, la bataille commença et eut pour résultat la destruction de la flotte turco-égyptienne. Une expédition française fut ensuite envoyée dans le Péloponnèse pour superviser son évacuation par l’armée égyptienne en 1828, tandis que les Grecs obtenaient des succès contre les Ottomans en Grèce Centrale. La Russie déclara la guerre aux Turcs la même année. Sa victoire fut entérinée par le traité d’Andrinopole, en 1829. Ces interventions européennes précipitèrent la création de l’État grec. Le protocole de Londres (1830), signé par des représentants britanniques, français et russes, permit en effet l’affirmation de l’indépendance grecque que la Prusse et l’Autriche autorisèrent. La France, la Russie et le Royaume-Uni, appelées « puissances protectrices », gardèrent ensuite une influence notable sur le jeune royaume (sorte de protectorat, la Grèce étant endettée à la suite de différents emprunts contractés pendant la guerre et au début de la naissance de l’État)38. Wikipedia

Les habitants de Lesbos vont-ils lutter contre l’association félon, vont-ils obtenir sa dissolution ou empêcher ses réunions de dhimmis, vont-ils reconstruire la croix ?

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


20 thoughts on “Lesbos : ils détruisent la croix « offensante pour les migrants » : Erdogan se frotte les mains

  1. Hollender

    Après les attentats de 2015, Hollande a dit que nous étions en guerre……..alors en temps de guerre, on puni les ennemis et on se débarrasse de traîtres.
    On commence par couper les moyens aux ONG coupables de connivence avec l’ennemi. On coule l’Aquarius et aux autres rafiots

  2. Christian Jour

    L’ONG est à dissoudre car ces gens sont maifaisant et permettent par leur actions calamiteuse l’invasion de l’Europe par des envahisseurs venu nous soumettre par tous les moyens y compris le meurtre.
    Satan est content, ses adorateur oeuvrent bien.

    1. Chardon26

      ONG à dissoudre, toutes.
      Des saletés qui ne pensent qu’aux crics et nous emmerdent, à jouer les bons samaritains.

  3. claude t.a.l

    Dès que tu as obtenu le label  » ONG « , tu peux tout te permettre.
    Ce sera pour le Bien.

    Alors que ce sont des putes :

    Putain, cONG ! Comme on dit dans le sud de la France.

    1. Joël

      Le pire étant que ces ONG sont reconnues d’utilité publique par la bien-pensance politique donc subventionnées par nous.

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    – » Bien entendu MSF et autres ONG de dénoncer les conditions de vie des prétendus « réfugiés », « –

    L’UE, les ONG dont MSF n’éprouvent aucun cas de conscience en ce qui concerne le quotidien des Grecs depuis 2008.

    Beaucoup sont morts, certains suicidés ; des milliers d’enfants abandonnés trainant seuls dans les rues. La famine, la misère… des conséquences des mesures et sanctions de l’UE pour que la Grèce se mette au pas.

    A « La crise économique mondiale due aux banques d’affaires » ; l’UE dictateur impitoyable s’est acharné sur la Grèce la faisant plonger, la laissant sombrer et refusant tout assouplissement dans sa propre gestion budgétaire. De l’aide, peut-être en a-t-elle enfin accordée mais si peu et si sporadiquement mais tellement soumis à conditions que ce n’était pas un bien pour le pays.

    Après avoir favorisé son endettement national, dont elle n’avait déjà pas besoin, endettée jusqu’au cou, pour la Grèce multimillénaires, l’UE, les rapaces du mondialisme, lui ont asséné le coup de grâce. Le play boy, bon chic, bon genre, Tsipras, a été dépêché pour en finir avec cette ancienne nation, une des portes de la véritable Europe.

    La Grèce, enchaînée devenue l’esclave de l’UE, quel comble !

    La voilà, rendue, à genoux contrainte à se faire « harakiri » avec le katana européen de son maître l’UE en faisant tomber ses portes comme, ironie de l’histoire, dans l’antiquité, les Grecs le firent en Macédoine avec leur cheval.

    L’UE, l’anti-type d’Ulysse oblige la Grèce à faire entrer son cadeau empoisonné, ses chevaux fous pleins d’immigrants, lesquels, le jour venu,quand les peuples européens seront vaincus par le siège auquel les soumet l’UE, alors ses hordes de chevaux fous réserveront à la Grèce puis à l’Europe ce que les Ulysse et son cheval firent à Troie.

    Alors l’UE, MSF et ONG diverses, sont les artisans du malheur des peuples européens et donc de la Grèce en particuliers. Ils font preuve d’excès de bienveillance pour ceux qu’ils veulent introduire en Europe par la Grèce et peu importe ce que cela occasionne de problèmes et de malheurs aux autochtones ; mais par contre ont la bienveillance en berne pour le présent et le futur de ces autochtones.

    Ils sont les artisans et les complices de la mort des européens, maintenant et dans l’avenir ainsi que des cultures européennes.

  5. SarisseSarisse

    Quelle horreur ce sont des grecs mais ce sont des collabos monstrueux mais monstrueux mais épouvantables, ils sont prêts à livrer leur peuple aux égorgeurs des ennemis et faire un cadeau incroyable à Erdogan le nouveau calife de la Sublime Porte.
    La destruction de cette croix est une abomination un sacrilège sans nom!
    Ces ONG sont des pourritures des pourritures absolues, pas un seul sous ne doit aller dans leur escarcelle.
    Ils sont prêts à foutre 3000 ans de culture grecque en l’air 3000 ans de civilisation européenne à la trappe bande de salauds bande d’ordures!
    Lord Byron est mort en vain!
    Tsipras le traître, le faible, le lâche, le vendu.

  6. Jean LafitteJean Lafitte

    Ces tristes nouvelles nous valent heureusement les intelligentes réactions et mises en perspective de Christine.
    Merci, de tout cœur.

    1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      Il va falloir que les habitants de Lesbos s’insurgent et fassent le siège de la mairie. Comment le leur faire part ?

    1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      @ ioannis mavrommakis
      Contrairement à ce pourrait laisser entendre l’article, nous sommes conscients que les populations de l’U.E. sont trahies par la propre caste de leurs élites et subissent la dictature de la pensée unique et du politiquement correct.

      Quant aux ONGs ce ne sont que des profiteurs du système mis en place par l’U.E., ce qui, évidemment, ne les excuse en rien, bien au contraire, car elles trahissent triplement par appât du gain : les autochtones européens, les donateurs et les clandestins eux-mêmes car elles se nourrissent sur leur dos et se comportent comme des négriers du XXIème siècle en apportant de la future main-d’oeuvre bon marché et corvéable à merci à l’U.E.

  7. The European

    Quand les musulmans ont conquis un territoire qui, auparavant, appartenait a la chrétienté ils commencaient par démolir les églises, ils les transformaient en mosqués et ils détruisaient tous les object de culte – croix,calices, ciboires, icônes etc. La conquête et la casse, cela va toujours de pair chez les musulmans.
    Chaque fois que les musulmans bâtissent une mosquée ils prennent également possession du territoire. L’emplacement ou se trouve la mosquée devient terre d’islam. Nos dirigeants, sont-ils conscients de ce quils cedent de plus en plus de territoire aux musulmans en leur permettant de construire des mosquées?

Comments are closed.