Le voile ? Il est urgent de ne rien faire, dit Jean Chrétien, ancien Premier Ministre canadien


Le voile ? Il est urgent de ne rien faire, dit Jean Chrétien, ancien Premier Ministre canadien

 

La dernière sortie de Jean Chrétien lui a donné droit à une volée de bois vert de la part du chroniqueur Richard Martineau, avec un titre explicite. Il y a encore des patriotes anti-islam dans la presse, par chez nous. Et si je vous écris ceci depuis le Québec, amis français, c’est parce qu’il y a d’étranges similitudes entre nous et vous sur le sujet de l’islam, hélas.

Jean Chrétien vit-il sur Mars?

RICHARD MARTINEAU

Samedi, 13 octobre 2018 05:00
MISE à JOUR Samedi, 13 octobre 2018 05:00

Cette semaine, dans une entrevue accordée au Nouvelliste, Jean Chrétien a dit que la meilleure chose à faire pour « régler » une bonne fois pour toutes le « faux problème » du port des signes religieux était de ne rien faire et de laisser passer le temps.

« La controverse s’estompera par elle-même, a-t-il lancé. Ça va disparaître naturellement… »

COMME PAR MAGIE !

Bien oui…

Regardez la France : c’est fou comme le problème est disparu par lui-même, non ?

Idem pour la Belgique, la Suisse, l’Italie, l’Allemagne, l’Angleterre…

C’est parti tout seul !

Un jour, la société civile au grand complet débattait de l’importance d’interdire ou pas les signes religieux. Le lendemain, pouf, le débat disparaissait comme par magie !

Plus de problème ! Tadam !

Plus personne ne demande de porter un signe religieux à l’école, à l’hôpital ou dans la police !

Il suffit de ne rien faire, et ça se règle tout seul !

Tiens, on devrait essayer ça pour la pauvreté, la violence sexuelle, la criminalité ou la pollution.

Tu ne fais rien pendant des années et… tadam ! Tu te réveilles un matin et le problème n’est plus là !

Envolé !

Rendu à ce stade, ce n’est plus de la naïveté : c’est de la pensée magique…

« HABITUER LES MENTALITÉS »

Je n’ai qu’une citation à proposer à monsieur Chrétien.

Un extrait d’un discours de Tariq Ramadan, l’islamologue préféré des Frères musulmans qui croupit maintenant en prison sous des accusations de viol.

« Il faut s’engager dans tous les domaines où l’on peut amener à changer les choses vers plus d’islam… »

« Plus on sera présent, plus des femmes avec leur hidjab seront présentes sur le plan social, présentes dans la discussion, expliquant leur démarche, expliquant qui elles sont, plus on habituera les mentalités et plus les choses changeront… »

« Il faut veiller au contrôle des programmes scolaires et les empêcher de véhiculer des valeurs non conformes à nos principes. »

« Il faut investir l’école publique en utilisant les espaces libres pour dispenser un enseignement religieux complémentaire… »

Si monsieur Chrétien croit que le problème du port des signes religieux ou des accommodements raisonnables va se régler de lui-même, sans l’intervention du politique, il vit sur une autre planète.

C’est justement parce que les gouvernements de plusieurs pays n’ont RIEN osé faire que l’islam radical avance ! Et pas seulement l’islam radical, mais toute autre croyance extrémiste !

UTILISONS LA CLAUSE DÉROGATOIRE

Non seulement François Legault a-t-il raison de vouloir interdire le port des signes religieux chez les fonctionnaires en position d’autorité, mais (comme plusieurs avocats et professeurs de droit l’ont écrit dans une lettre ouverte publiée dans Le Devoir hier), notre nouveau premier ministre ne doit pas avoir peur d’utiliser la clause dérogatoire pour soustraire la loi qu’il songe adopter à la tutelle des Chartes des droits et libertés. Le Québec a déjà utilisé la clause dérogatoire plus d’une centaine de fois, pour des sujets variés touchant l’agriculture, l’éducation, l’accès à l’emploi et les régimes de pension, et personne n’est mort.

Qu’un ancien premier ministre affirme que la meilleure façon de régler un problème est de ne rien faire est sidérant…

Note de Lucomoto

Jean Chrétien n’a de chrétien que le nom.

Alors Ministre de la Justice, gorille politique de Trudeau, son mentor, il a fait le sale boulot lors du Coup d’état constitutionnel de novembre 1982. C’est lui qui a rassemblé la meute des premiers ministres provinciaux anglo-saxons et qui s’est organisé pour livrer la Constitution à René Lévesque en même temps qu’il recevait ses crêpes au déjeuner. ( Voir la « fameuse nuit des longs couteaux » http://resistancerepublicaine.eu/2018/10/12/canada-les-juges-autorisent-les-sikhs-a-faire-de-la-moto-sans-casque/ )

Le gorille politique du national-multiculturalisme est devenu premier ministre du Canada en 1993.

Il est responsable du scandale dit « des commandites ». Il s’agissait de donner une visibilité absolue au national-multiculturalisme canadien dans la « Province of Quebec ». À coup de milliards. Tellement d’argent que ce n’était pas comptable, littéralement hors limites financières et en même temps hors normes comptables. De la pure créativité payante pour les « bons fédéralistes ». https://fr.wikipedia.org/wiki/Scandale_des_commandites

L’homme sévit encore malgré sa retraite. À 84 ans il n’a pas pris une ride politique: pas de remords ni de regrets. Il n’a toujours pas de conscience. Cet homme fait peur et son influence au sein du Parti Libéral organisé est encore considérable. Jean Chrétien, c’est une main de fer avec un poing américain.

Chrétien raconte sa dernière profondeur politique sur le thème de l’immigration musulmane dans un journal de province.

Richard Martineau, le chroniqueur le plus lu au Québec, donne son avis avec humour.

Les Français patriotes apprécieront, je l’espère. Ce qui fait sourire n’est pas temps perdu.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




4 thoughts on “Le voile ? Il est urgent de ne rien faire, dit Jean Chrétien, ancien Premier Ministre canadien

  1. AvatarLucomoto

    Ceux qui considèrent le Rapatriement de la Constitution canadienne de 1982 comme une chicane de bûcherons dans une cabane de bois rond entourée de castors sont, littéralement, dans le décor.

    Le Rapatriement de 1982 est un coup-d’état digne du tiers-monde. Un peuple a été dépossédé de sa reconnaissance historique et de ses droits collectifs. Un peuple chrétien, pacifique et désarmé.

    La réaction populaire à cette dépossession a été observée et analysée. Et les conclusions appliquées en France, en Belgique, partout où il a été décidé de mondialiser-multiculturaliser.

    Jean Chrétien occupe une place névralgique dans l’organigramme du mondialisme.

    Sa photogénie – non retouchée, j’insiste là-dessus – exprime le véritable vivre-ensemble, la véritable tolérance, la véritable inclusion de la multiculture. Le caractère politique de cette image est celui d’un djihadiste en action, opérationnel, maitre de ses moyens.

Comments are closed.