« Christine and The Queens », la Reine de la Pop française défend l’étranger


« Christine and The Queens », la Reine de la Pop française  défend l’étranger

« Christine and The Queens » est une chanteuse française qui connaît le succès dès 2014 avec la sortie de son premier album « Chaleur Humaine ». Nommée à cinq reprises, elle obtient deux récompenses aux Victoires de la Musique dont celle de l’artiste interprète féminine de l’année en 2015. Elle obtient également le prix de la SACEM pour la chanson « Christine ».

Avec la sortie de son nouvel album en 2018, la chanteuse se fait appeler « Chris » et adopte un look androgyne. Elle décroche avec son deuxième album son premier numéro un des ventes d’albums en France.

Dans le cadre de ses nombreuses interviews, « Christine and The Queens » prend souvent la défense des minorités et elle s’entoure de danseurs pluriethniques dans le cadre de ses spectacles. Comme avec ce décor sur scène qui rappelle le tableau « Le Radeau de la Méduse » de Géricault où la chanteuse réalise une performance entourée de personnages et figurants issus de l’immigration.

Il faut également mentionner la chanson « L’étranger (voleur d’eau) », un des titres phares du nouvel album de « Christine and The Queens » dans lequel la chanteuse défend la cause des immigrés, victimes selon elle de toutes les maltraitances de la part du peuple blanc :

 

« C’est toujours les mêmes gars qui portent le fluo,

C’est toujours d’abord moi qui plante le couteau,

De la Maserati, je n’ai acheté que les phares,

De l’histoire d’Amérique, je n’ai retenu que les tares,

Quel est l’étranger, derrière les barreaux,

Jugé comme un voleur d’eau ? »

 

Vidéo « L’Etranger » :

https://www.youtube.com/watch?v=xKeZDC9ZDTs

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

14 thoughts on “« Christine and The Queens », la Reine de la Pop française défend l’étranger

  1. Joël

    « Christine and The Queens » est une chanteuse française qui connaît le succès dès 2014.
    Ah bon ? Jamais entendu parler jusqu’à cet article. Elle a gagné à « La Voice » ?

    1. Yann Kempenich

      Si, si, elle est très en vogue chez les bourgeois branchés… Encore entendu parler d’elle hier sur France Info. Personnellement, elle m’horripile.

  2. frejusien

    « Moi, pas connaisse, » comme dirait la bonne marocaine,

    en tout cas, je ne prendrai pas la peine de l’écouter, encore une bobo qui surfe sur la vague gauchiste, elle est sans doute connue dans ce milieu là,

    quand les choses seront rentrées dans l’ordre, et la sécurité rétablie, il faudra qu’elle aille se produire en Afrique, pas sûr qu’elle obtienne la même écoute

  3. durandurand

    Bof , bof , cette bobo édulcorée ne m’intéresse pas et encore moins ses chansons pro- clandestins , de toute façon elle finira bien violée par un de ces allogènes qu’elle défend cette connasse .

  4. clairement

    …c’est porteur pour les VEDETTES de la chanson ou du cinéma de chanter des débilités ou de manifester de la sensiblerie à propos des minorités bientôt majoritaires car c’est cosmopolitiquement correct !

  5. Christian

    C’est une bobos qui plait aux bobos. je lui propose de faire la tournée des prisons pour faire des petits concerts ou elle pourra rencontrer les voleurs d’eau qui volent aussi des voitures, des bijoux, des motos, deals, glandouillent le reste du temps et nous emmerdes à longueur de temps.

  6. "à la" poubelle !

    En restant uniquement sur le plan musical, je la trouve nulle, c’est du cul-cul branché, de la pop très très faiblarde. Ne mérite pas l’appellation de musique pop.Assez ridicule. C’est du pipi de chat à côté de la grande rockeuse Wanda Jackson qui dès les années 50s, avait soixante ans d’avance sur cette petite couineuse, qu’elle aurait balayée avec sa voix puissante !

  7. MaximeMaxime

    Elle commence à être assez connue… mais elle n’est sûrement pas encore la « reine de la pop française ».
    Je dirais plutôt la princesse des bobos en voie de décoincement.

  8. néo

    Cette garçonne n’a pas manqué de séduire le microcosme LBGT sous l’égide de JPGâteux, le « féminisateur » masculin, reconnaissable à ses oreilles décollées, pour les bonnes prises par derrière. lol

  9. Jeepy

    Toujours fourrée sur Quotidien de Barthès. j’ai horreur de ces gonzesses qui se prennent pour des mecs!! tres masculine dans ces attitudes, bête a manger du foin!…bref elle plait au système….

  10. bm77

    Je lui reproche de compenser la pauvreté de certains de ses textes ou de ses musiques par une chorégraphie très étudiée.
    Mais ce qui m’énerve le plus chez ces nouveaux artistes c’est le côté conventionnelle ou convenu qui fait qu’ils se sentent obligés de nous sortir leur petite tirade sur les migrants, les étrangers etc pour être reconnus faisant parti du groupe des bien pensants.
    C’est un peu le « packaging  » de rigueur .
    Je leur trouve parfois du talent immédiatement gâché par ce militantisme de pacotille .ils devraient se cantonner aux thèmes éternels que sont les choses de la vie . N’est pas Léo Ferré ou Bob Dylan qui veut.
    Bien que j’ai appris il y a quelques années que ce dernier contestait le statut de chanteur à message qu »on lui avait collé.
    On a souvent reproché à notre Johnny national de se désintéresser des thèmes sociétaux de son époque mais j’ai réécouté récemment une chanson des années 80 « carte postale d’Alabama « dans laquelle il parle du racisme et du klu klu klan en reprenant une chanson des Lynyrd Skynyrd groupe originaire de cet état « sweat home Alabama » qui était elle même un réponse à une chanson de Neil Young « Alabama » de 1972qui accusait explicitement cet état d’être raciste;
    Pour dire que l’on a pas attendu après les donneurs de leçon d’aujourd’hui qui en font une tonne!

  11. vanessa

    Musicalement parlant ce qu’elle fait c est de la merde. Et ces prises de positions sont tout autant merdique

Comments are closed.