J’ai été horrifiée quand mon père a rempli sa chambre de poupées sexuelles


J’ai été horrifiée quand mon père a rempli sa chambre de poupées sexuelles

J’ai découvert sur Arte un reportage très interpellant, et..  très inquiétant. C’est la fille même de l’homme qui vit avec des poupées en silicone qui prononce ces mots, elle ajoute même « j’aurais préféré qu’il s’habille en femme  » avant d’expliquer qu’elle a ensuite évolué et qu’après tout, s’il est heureux comme ça…

Certes. On pourrait voir les choses comme ça si c’était un cas unique ou presque. Mais l’épidémie est en train de se répandre dans le monde entier. Le fabricant de « love dolls » en vend 2000  par an, elles coûtent entre 1000 et 2000 euros par an… Et ce n’est que le tout début.

Certes également,  nombre de ces poupées sexuelles en silicone alimentent des maisons-closes d’un nouveau genre en Allemagne, à Paris, Turin, Barcelone, Moscou… Pour 80 euros, l’homme passe une heure avec une poupée avec laquelle il peut accomplir tous ses fantasmes. Cela me choque moins que la poupée à domicile. Après tout une poupée ou une prostituée pendant une heure, pour des raisons X, ça ne change pas grand-chose. Et si en sus cela évite à de pauvres filles d’être prostituées de force…

Mais le cas, pas isolé du tout, du héros du reportage, est très inquiétant. Affolant même.

Très inquiétant pour ce qu’il dit des relations hommes-femmes.

Très inquiétant pour ce qu’il dit de la solitude dans nos sociétés et de l’impuissance de certains à nourrir-combler cette solitude. Triste à pleurer.

Très inquiétant pour ce qu’il annonce de l’avenir de l’humanité. Chronique d’un suicide annoncé ?

Très inquiétant pour ce qu’il dit de l’oisiveté, mère de tous les vices et du vide sidéral de la télé, qui vide la tête, qui détruit l’intelligence… Parce que ce que j’ai vu sur la video ci-dessous me fait dire qu’en d’autres temps, quand il fallait trimer pour faire pousser de quoi nourrir la famille, quand il y avait un appétit de culture, de découverte… pouvoir échanger avec un compagnon ou une compagne était très important. Il est vrai qu’à présent si le fin du fin de la soirée c’est de boire une bière devant des émissions insipides… il n’y a pas grand-chose à dire.

Très inquiétant de ce qu’il me dit du narcissisme, de l’égoïsme, de l’envie de « jouir à tout prix », et tout seul pour jouir mieux, sans se soucier de la jouissance de l’autre, cet Alien, cet ennemi.

Très inquiétant parce qu’il explique quelque peu, pour toutes les raisons ci-dessus, pourquoi l’islam s’implante comme dans du beurre dans nos sociétés occidentales.

 

Quelques passages et éléments à relever :

La peur de la solitude de l’amoureux des « love dolls ».  Tout commence pour cet ancien infirmier en psychiatrie de 58 ans, qui a cumulé les échecs avec les femmes par l’achat d’une poupée sexuelle, Sarah ! Ça le botte tellement qu’il a voulu une « famille de poupées en silicone », il en est donc à 6 compagnes en silicone, dont une « africaine », car il a besoin de diversité ethnique. Une Japonaise aussi. La pub, les manipulations médiatiques… ont fait leur boulot. Elles ont créé le besoin de multiculturalisme même pour la sexualité…fût-elle dans un vagin en silicone.

La femme « idéale » au moins physiquement, sur mesure… le mythe de Pandore  réalisé. L’homme commande la taille, les mensurations, les formes, la couleur des yeux, des cheveux, de la peau… Pandore, celle qui a tous les dons. retour au mythe grec.

Le sexe, problème depuis qu’on a dit aux hommes que la femme aussi pouvait avoir du plaisir et qu’il devait s’en préoccuper ? 

« La tête la plus vendue a quelque chose de spontané qui ne fait pas peur aux hommes. On n’a rien à prouver avec une telle poupée, un homme n’a pas la pression, il peut consommer la poupée comme un produit, quand il en a besoin. Le client regarde la télé en buvant sa bière puis passe au lit. Pour ceux qui n’ont jamais eu de chance en amour, les poupées sont des partenaires de substitution. » »Pas d’obligation de résultat, ils peuvent se consacrer à leur propre plaisir, à leurs fantasmes… » »De nombreux clients n’arrivent pas à approcher les femmes ».

L’homme habille sa poupée, il l’installe où il veut, dans la position qu’il veut, il devient Pygmalion créant sa Galatée…Vieux rêve de l’homme finissant en sucette… (Ne voyez aucune allusion graveleuse à cette expression.)

On nous dit que le nombre de célibataires grimpe dans toute l’Europe. Une personne adulte sur 3 vit seule.1,3 million d’hommes seuls dans la classe d’âge de l’homme filmé dans cette émission.

Là je ne comprends pas. Si c’était ça le problème, on ferait en sorte d’envahir les pays européens avec des femmes, pas avec des hommes seuls. Cela signifie donc qu’on va ajouter des problèmes au problème et que les pauvres filles vont devoir se cacher pour ne pas être violées… Parce que je ne vois pas les migrants se contenter d’une « love doll ».

Mais le paradoxe final est terrible :

Le « héros » du reportage  attend et espère l’intelligence artificielle. « l‘avenir sera passionnant »

Cet avenir on le prépare déjà aux Etats-Unis, avec un logiciel de parole installé sur une de ces poupées,  relié à Internet.

Le robot peut bouger la tête, cligner des yeux…et parler : Bonjour, je m’appelle Harmony, je suis conçue pour être une amie, une compagne et une amante.

Enfin la femme parfaite…

Les chercheurs prédisent que les relations sexuelles avec de tels robots pourraient devenir la norme d’ici 50 ans.

Le paradoxe ? La dernière phrase du héros de l’enquête :

Je serais aux anges si je pouvais avoir une conversation avec Sarah… Elle pourrait me dire « je m’en vais », ce serait son choix, mais j’essaierais de la convaincre de rester.

Etrange. Cela ressemble furieusement à ce qu’il a vécu avec son ex-femme, avec ses ex-petites amies…

Son rêve, finalement c’est bien d’avoir une vraie compagne avec qui parler…

Mais une compagne sans personnalité, une compagne sans  désirs, sans exigences…

Drôle de vie.. Drôle d’humanité…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


41 thoughts on “J’ai été horrifiée quand mon père a rempli sa chambre de poupées sexuelles

  1. Christian

    Kamel Daoud a écrit un livre qui s’intitule « le peintre dévorant la femme » Il explique dans ce livre le rapport que les musulmans ont vis à vis des femmes, ce qui en fait un peuple de dégénérés. Il dit par exemple : Un radical n’aime pas la femme, parce ça lui rappelle qu’il est un homme […] Il ne veut pas prier Dieu ni l’adorer, il veut être Dieu et lui ressembler, ne pas avoir de corps. Et d’un coup il y a une femme devant lui et il voit le reflet de sa propre faiblesse.
    Pour avoir dit des vérités en France pays qui devrait être le pays de la liberté d’expression, ces fils de putes (car je ne vois pas d’autres mots pour décrire ce qu’ils ont fait ci-aprés) ont saccagé la tombe de son pére.https://observalgerie.com/actualite-algerie/societe/mostaganem-la-tombe-du-pere-de-lecrivain-kamel-daoud-vandalisee/
    Alors si l’autre cinglé il veut vivre avec ses poupées laissons le dans ce monde parralele car lui ne veut surement pas se faire peter pour rejoindre des vierges aux yeux remplis de diamants dans leur paradis à la noix.

  2. PacoPaco

    Toute l’industrie, la technologie, qui sont la derrière, démontrent bien que nous sommes là face à une « tendance lourde ». Si l’islam pénètre dans nos sociétés comme dans du beurre, c’est seulement intuitivement que je sens un lien avec le contenu de ce reportage. Ce type a un gros pet au casque. Pour un ancien infirmier en psychiatrie, rien d’étonnant. Même si son « activité », se passe d’un consentement mutuel et même si elle ne dérange pas les voisins, j’y vois tout de même un signal alarmant, tout comme toi Christine. Ce qui n’était qu’un bruit de fond… Quand le gus présente Astrid, la nouvelle à sa fille, je réalise qu’elle en est presque le clone en plus petit. Sa nunuche de fille palpe les nichons et glousse… Bordel, la famille tuyau de poêle ! La silicon’partouze !

  3. BobbyFR94

    Si l’on y réfléchit bien, la future société ( si l’on peut appeler ça une « société »), ce sera la norme que les déviances, sans limites que l’imagination et la technologie, avec des bébés conçus dans des laboratoires…

    Fini la responsabilisation des parents, qui n’auront d’ailleurs plus ce nom, puisque le bébé ne sera plus porté par sa génitrice – comment appeler autrement cette « mère du futur » …

    Fini les mariages, les couples, les moments de joie que procure une naissance naturelle…

    Cela me rappelle FURIEUSEMENT le livre de Aldous Leonard HUXLEY,  » Le meilleur des mondes  » !!! et surtout son analyse de 1958
    Pour mémo :
    http://resistancerepublicaine.eu/2018/06/29/en-1931-et-1958-aldous-huxley-savait-ce-que-notre-monde-allait-devenir-et-expliquait-pourquoi/

    Surtout, du pain, du sexe, des divertissements (tous plus débilitant les uns que les autres) …

    Le but est de détruire toute esprit de famille, de liens affectifs, de BROYER l’humain, pour en faire un esclave, et ces CONNARDS de muzzs ne voient pas que l’on se sert d’eux…pour aider à la destruction de l’humain…tout comme les idiots très utiles en ce sens …

    POURRITURES de MONDIALISTES, j’espère bien voir le jour où vous serez TOUS pendus, et CREVEREZ d’une mort très lente, pour tout le mal que vous avez à l’humanité entière !!!

    Chef d’inculpation : GENOCIDE à l’échelle mondiale !!!

  4. Pascal

    Malgré tout, il ne faut pas tomber dans cette tendance journalistique qui, à partir d’un certain nombre limité d’exemples, veulent nous faire croire à un « phénomène ». Ce n’est que du commerce et on sait bien que tout est bon pour faire de l’argent.Ceci dit ne sont pas les rapports hommes-femmes qui sont en soi devenus plus compliqués, mais il faut reconnaître qu’entre l’hystérie néo-féministe qui va jusqu’à culpabiliser les hommes juste pour ce qui n’aurait été que de la drague, et cette secte qu’est l’islam et à laquelle est vendue l’Europe des politiciens, cette secte qui sépare les femmes et les hommes, elles et ils en viennent à se méfier plus qu’avant. Et quelques uns plutôt que s’engager dans une vie de couple ou même dans des aventures, ce qui suppose aussi des rapports humains, préfèrent ne pas se compliquer plus la vie, au moins pendant un instant, car même si l’on nous rend l’existence difficile, entre impôts, propagande à subir, travail de plus en plus exigeant, paperasserie, il arrive un moment où l’on ne peut vivre sans quelqu’un, une vraie personne, à ses côtés. Les exceptions – comme leur nom l’indique – ne sont pas la règle.

  5. Amélie Poulain

    Oui, bon, cet homme ne vit que dans le fantasme, c’est évidement plus rassurant, on peut « maîtriser », comme on pourrait dire, dans un autre registre, tous ces idéologues qui veulent nous détruire car on dérange…

    Il n’aurait pas aussi un petit problème avec la bouteille, car on sait que ce genre de problème produit du narcissisme et une incapacité physiologique au niveau émotionnel…. ? Ce qui expliquerait ses nombreux échecs.

    Ce n’est quand même pas la majorité des hommes heureusement même si bien sûr tant pour les femmes que pour les hommes, le fantasme et l’Imaginaire sont des moteurs puissants.

    Cela me fait penser à un « doudou », il y a peut-être du Pygmalion aussi dans un désir de créer une femme parfaite, la Femme idéale, ce qui est immature bien sûr….

    C’est sûr que même si c’est rassurant cela doit lasser à la longue tout comme lorsqu’on vit avec une femme trop passive qui n’existe que comme un « objet »…

    Quand il aura fait le tour de sa collection (au passage, c’est un peu la mode des « collections » au niveau relationnel) il s’en rendra peut-être compte mais ce sera trop tard : il sera seul, irrémédiablement.

    Mais si cela peut éviter des viols, des relations toxiques, des passages à l’acte violents voire pire…. pour certains, pourquoi pas ? Il y a plein de minorités qui existent depuis des lustres et qui ne seront jamais imitées par l’ensemble des humains.

  6. Timur

    Pour 60€ de l’heure, un homme normalement constitué peut louer les services d’une travailleuse du bassin en Espagne. Je vois pas trop l’intérêt d’une piètre représentation en silicone. C’est comme préférer un steak à base de tofu à une entrecôte.
    On peut remercier la libération sexuelle, quand la putasserie était mal considérée, les hommes n’auraient pas oser tringler des chèvres et des poupées gonflables.

    1. Amélie Poulain

      Ah bon ? 60 euros de l’heure, savais pas…

      Mais bon avec une poupée il n’y a pas les mêmes risques, on ne passe pas non plus après de multiples autres et je ne suis pas sûre qu’au niveau relationnel cela change beaucoup.

      En plus, après l’investissement premier cela coûte moins cher à l’usage.

      1. Timur

        Oui, peut-être qu’un paquet de silicone coûte moins cher à l’usage.
        Mais le tofu reste du tofu, la viande… vous voyez l’idée.
        Personnellement je ne pourrais pas me passer des frifris, des froufrous, des bruits, des odeurs, cette moiteur unique, les conversations sur l’oreiller, les jeux.
        Enfin tout ce qui fait l’intérêt d’une relation.
        Un bout de plastique, sérieusement… Ce type aurait mieux fait de s’acheter une piaule à Phu Khet ou Casablanca, et rendre heureuses quelques beautés locales.

        1. Amélie Poulain

          @Timur

          Enfin il ne faut pas confondre certaines pratiques « à la chaine » (je ne comprends pas, il faut vraiment être en manque) si je puis dire et de vraies relations qui elles, bien sûr, ne sont pas comparables à ces relations avec ces poupées..

          Je faisais volontairement le parallèle cependant avec un contact (même pas une relation) tarifé car dans l’esprit, c’est quasi la même chose.

  7. MaximeMaxime

    A priori, il paraît préférable que cet homme ait des rapports avec des poupées sexuelles plutôt qu’avec des prostituées, car la prostitution n’est pas bien loin du viol, puisque la relation n’est pas pleinement consentie et désirée mais réalisée pour subvenir à ses besoins en général.
    Toutefois, ces poupées n’ont de semblables que des cadavres féminins. C’est quasiment de la nécro-philie, donc encore une victoire de la secte de Thanatos en ses nombreuses ramifications actuelles, dont la branche « Allah akbar ».
    On doit se réjouir du progrès lorsqu’il permet à l’Homme de s’émanciper des contraintes naturelles sources de souffrance. Dans le cas présent, la castration chimique volontaire serait peut-être plus saine, si l’on considère que la libido est une humeur nuisible (l’Homme serait plus heureux sans le désir sexuel).
    Cette pratique ne peut cependant pas être interdite par la loi. Rien dans nos textes fondamentaux ne le permet. La poupée n’est pas une personne. Ce qui se passe à ce sujet dans l’intimité relève de la liberté personnelle.

    1. RocktheCasba

      Il fût un temps pas si lointain, même si bien avant ma naissance, où la loi interdisait adultère, homosexualité, bestialité, et de copuler avec des objets.
      Le monde ne s’en trouvait pas si mal. Maintenant l’adultère est monnaie courante, les homo peuvent donner leur sang et adopter des esclaves sexuels, pardon, enfants, le quidam peut se maquer avec une poupée gonflable ou un berger allemand…
      J’avais une amie qui emmenait toujours son labrador quand elle allait aux toilettes.
      Heureusement que je ne suis pas porté sur les « descentes à la cave ».

      1. claude

        J’avais une amie qui emmenait toujours son labrador quand elle allait aux toilettes.
        c’est ce qu’on appelle de la zoophilie!

        1. RocktheCasba

          Oui et hélas c’est légal. Inutile de préciser que j’ai rompu tout contact, et que je ne fréquente plus des femmes ayant chiens ou chevaux, on n’est jamais trop prudent. M’enfin je peux comprendre le pervers avec ses poupées. Elles vont pas le tromper avec un clébard ou le voisin.

      2. Machinchose

        et je préfère encore les chats aux ….. »le « rat de cave », plus petit, fut conçu, comme son nom l’indique, pour descendre à la cave.

        non, merci !!

        1. RocktheCasba

          Kev Adams et Gad Elmaleh ont commis bien des méfaits, mais vous m’avez réconciliés avec l’humour juif. Choukran.

  8. J

    C’est horrible. Voilà le résultat des actions néo-féministes qui ont castrés les hommes et la mentalité soixante-huitarde du « jouir sans limite, interdit d’interdire ». Je ne veux pas d’un futur robotique à la « Demolition Man » où les couples s’ébattraient via simulateur. Le progrès n’est pas toujours une bonne chose et parfois, dire « c’était mieux avant » n’est que la vérité.

  9. alf77

    Hello
    On se rapproche très vite du film de sf « cherry 2000 » ou un homme par à la recherche d’une nouvelle poupée sexuel dans le désert et les ruines de Las Vegas suite à la panne définitive de sa cherry 2000 .

  10. SarisseSarisse

    Pour certains c’est une conséquence du féminisme exacerbé d’un féminisme devenu complètement fou, après les affaires Weinstein, metoo, balance ton porc, certains hommes finissent par se replier vers ces horribles jouets en silicone.
    Aucun risque de se retrouver au tribunal pour avoir seulement salué une dame.
    C’est effrayant, et ce n’est pas les enniqabées qui susciteront leur désir ni le moindre échange courtois entre les hommes et les femmes.
    Quel misère!

  11. Amélie Poulain

    Ceci dit, en matière de sexualité cela a toujours été très varié dans les alcôves (cf sadomasochisme pouvant même mener à la mort, là dans l’article, cela s’apparente à du fétichisme, la zoophilie, et j’en passe etc…), l’être humain ayant beaucoup d’imagination en la matière, rien de surprenant finalement.

  12. frejusien

    L’exemple de ce type est un cas particulier, un infirmier psychiatrique qui n’a jamais réussi à équilibrer sa vie, et se console de ses échecs avec des poupées en silicone, il est plutôt pitoyable, mais sûrement pas dangereux, de là à généraliser à toute la société, faut pas exagérer,

    Alors, si quelques paumés peuvent se consoler de cette manière, où est le mal, ?

    On pourrait opposer la mode des godemichets pour les femmes insatisfaites, personne n’y trouve à redire, seule une petite frange de la société est concernée

  13. Machinchose

    Enfin la femme parfaite…

    xxxxxx

    la phrase qui me rassure, parce que je sais que ça n’ arrivera jamais, même pas en rêve, alors en plastique! 😆

  14. palimola

    On devrait filer ces poupées aux africains ils ne feront pas la différence ils enfoncent tout et ça fera baisser la natalité !

  15. bm77

    Avec les poupées sexuelles intelligente le gars aura la partenaire idéale pour celui qui ne recherche que la satisfaction de son moi . Pas de contradiction sur les deux plans ni sexuel ni relationnel.
    Le contraire de la vie à mon point de vue qui est faite d’échecs et d’échanges de disputes, de complicité . Les quelques moments de bonheur sont à ce prix.
    Mais il est vrai que cela demande un minimum d’investissement de chacun.il faut un peu le vouloir!

Comments are closed.