Dimanche, les Belges vont-ils voter pour le parti Islam ?


Dimanche, les Belges vont-ils voter pour le parti Islam ?

Depuis quelques années, Bruxelles, Capitale de l’Europe, s’enorgueillit de compter en son sein la présence d’un nouveau parti qui se propose de réaliser le projet de celle-ci, à savoir un seul Continent avec une seule population métissée, plus de frontières, une monnaie unique, une loi unique, une religion unique, la meilleure, et une pensée unique. L’acronyme de ce parti signifie : Intégrité, Solidarité, Liberté, Authenticité, Moralité. En un mot : ISLAM. Ce parti, fondé en 2012, s’affiche sous ce nouveau nom depuis 2016 et connait une ascension régulière depuis.

Aux élections communales et provinciales de 2012, le parti a réalisé le score anecdotique de 5150 voix pour deux élus seulement. En mai 2014, aux élections régionales et fédérales, il n’a réalisé que 13719 voix, soit un score encore négligeable (à peine plus du double de ses résultats précédents)

 

Mais certains esprits pervers osent encore prétendre que la paisible culture de ce parti musulman, qui occupe de plus en plus de place et se répand tout-à-fait démocratiquement parmi nous serait misogyne, violente et sexuellement obsédée.  A la veille des élections communales belges de ce dimanche 14 octobre, une journaliste italienne, Eugenia Fiore, a voulu en avoir le cœur net et est venue enquêter sur place. En effet, les journalistes et médias belges n’ont pas le temps de se préoccuper, en période de campagne électorale, de ce sujet. Ni d’accueillir sur leurs plateaux les responsables de ce parti qui risquerait d’exacerber une forme de repli identitaire totalement contraire au projet d’expansion européen mentionné au début.

 

Voici un résumé du témoignage de cette journaliste, que d’aucuns qualifieraient volontiers de « journaleuse », tant sa démarche apparaît ouvertement provocatrice. Jugez plutôt :

« L’égalité homme/femme ? Non, cela n’existe pas ». Devant un café – et devant une femme (la journaliste) – le vice-président du parti Islam, Talal Magri, ne fait pas mystère de ses convictions. Il dit les choses, telles qu’il les pense réellement. L’égalité homme/femme, pour lui, pour eux, n’existe pas. Point. Nous sommes à Bruxelles, au cœur de l’Union européenne.

Lorsque la journaliste se présente dans le local, les deux responsables du parti – l’un se présente aux élections communales de ce 14 octobre et l’autre vise les européennes – se lèvent pour l’accueillir mais, sans lui serrer la main. « Nous nous asseyons et ils me racontent la ligne politique de leur mouvement ». « Je n’ai pas peur de dire que nous voulons instaurer la charia ici, en Belgique », affirme le président Abdelhay Bakkali Tahiri.

Nous poursuivons la conversation : « Il n’y a pas d’égalité entre l’homme et la femme. Non, je ne crois pas à cela, affirme Magri. Je crois pourtant à la justice entre homme et femme », précise-t-il. Puis, me regardant droit dans les yeux (concession incroyable pour un membre de ce parti, nous verrons pourquoi), il me demande, comme pour justifier son point de vue : « Pensez-vous pouvoir courir aussi vite qu’un homme ? » Ensuite, Tahiri, usant d’éléments philosophiques, explique que, selon leur culture, il n’existe pas d’égalité de genre. Il n’existe même pas d’égalité entre être épouse et être femme. Etre épouse est une chose, être femme en est une autre. Toutes les femmes ne sont pas mariées. Et celle qui ne l’est pas reste une femme.

Pour rappel, il y a quelques mois, le fondateur du parti, Redouane Ahrouch, docteur en sciences de la communication (chauffeur de bus), avait fait scandale sur un plateau télé de la chaine RTL en refusant de regarder dans les yeux la journaliste Céline Praet, en refusant de se faire maquiller par une femme avant de passer sur le plateau et en refusant de serrer la main des femmes présentes lors de cette émission.

 

Revenons à l’actualité. Le leader du parti Islam a parlé ensuite de quelques propositions de son mouvement. Dans leur projet, ils ont l’intention de réaliser une ségrégation dans les transports publics. « Il y a tellement d’attouchements et, à cause de cela il faut séparer les hommes des femmes dans des bus spécialement aménagés ».

 

Lorsque l’on voit le clip proposé par le gouvernement français pour dénoncer les agressions dans les transports, on comprend mieux que les femmes musulmanes se sentent menacées par de dangereux « mécréants », généralement jeunes blancs et pervers …

 

Enfin, pour mémoire, voici quelques points non exhaustifs du programme du parti Islam :

 

  • Instaurer la charia en Belgique
  • Autoriser la polygamie
  • Interdire l’avortement et réprimer l’homosexualité
  • Rétablir la peine de mort
  • Autoriser le port du foulard (celui-ci est déjà de plus en plus toléré en Belgique, dans les hôpitaux et diverses administrations)
  • Instaurer le halal dans les cantines (c’est déjà fait dans les communes bruxelloises à forte densité musulmane)
  • Accorder des congés confessionnels aux musulmans (les fêtes chrétiennes sont déjà remplacées dans la terminologie des congés, Noël= vacances d’hiver, pâques= vacances de printemps etc …).

 

 

Conclusion : Dans une Europe future, soumise à l’Islam et sa charia, il va de soi qu’il faut impérativement en finir au préalable avec le judéo-christianisme.

Soyons particulièrement attentifs aux résultats du parti Islam lors du vote de ce dimanche en Belgique. Je crains quelques surprises.

 

Sources : http://www.occhidellaguerra.it/partito-islamico-donne/

https://fr.wikipedia.org/wiki/ISLAM_(parti_politique_belge)

 

En complément, quelques articles déjà parus sur le parti « Islam » sur Résistance républicaine :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/26/le-parti-islamique-qui-defie-leurope-en-2030-nous-serons-la-majorite/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/11/belgique-pour-le-chercheur-caroline-sagesser-le-probleme-nest-pas-lislam-mais-lextreme-droite/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/04/24/belgique-un-candidat-musulman-impose-la-sharia-lors-dun-debat-televisuel/

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Dimanche, les Belges vont-ils voter pour le parti Islam ?

  1. frejusienfrejusien

    La question est mal posée, je dirais
    Les musulmans vont-ils voter en Belgique pour le parti islamique ?

    et la réponse est OUI

    autre question :
    ces musulmans sont-ils belges ?
    la réponse est NON,

    Que faut-il faire pour que la charia ne s’applique pas en Belgique ?
    La réponse est : VIRER L’ISLAM

    1. AvatarJoël

      Pas Belges, sans doute puisque l’idée de nation n’existe pas non plus pour eux, mais en attendant ils ont le droit de vote.

    2. AvatarSoudibor

      Belges de papier, Français de papier, et c’est ce qui compte pour eux, pour nous niquer d’abord, puis nous enniquaber ensuite.
      Religion unique, la meilleure de toutes, et quand ils pensent « toutes » ces cons ne parlent que de ce qu’ils appellent les « trois » religions, ignorant complètement toutes les autres. Vraiment des « cerveaux réduits ». Avec un Dieu tout puissant, donc responsable de toutes les catastrophes et toutes les injustices, et qu’ils appellent malgré ça « bon et miséricordieux ». Un Dieu qui n’aime que les musulmans et qui appelle à détruire tous les autres, qui sont pourtant « ses » créatures. Un Dieu vengeur, destructif, mais qui est « bon ». Un Dieu avec lequel leur « prophète » a négocié comme avec un vulgaire marchand de tapis au souk, pour arriver à le faire changer d’avis et ramener à 5 le nombre de prières journalières qu’il avait d’abord fixé à 50. Quelle haute idée de Dieu ! C’est vraiment du n’importe quoi ! Et il y a des soi-disant libres penseurs, et autres gauchistes intello qui sont sensés « réfléchir », qui cautionnent tout ça et qui défendent tout ça. On est vraiment tombé très bas dans la connerie. Je garde juste espoir qu’on s’en sorte tant qu’il est encore temps, en renversant la vapeur. Mais il y a urgence. A suivre, en Belgique, et aux élections européennes.

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Décidé en 1976 par Jacques Chirac, alors Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing, le regroupement familial serait l’un des actes politiques que l’ex-président centriste regretterait le plus, selon une biographie sortie le 10 octobre.

    Une biographie de Valéry Giscard d’Estaing (VGE), écrite par Eric Roussel est sortie le 10 octobre. Elle revient sur la longue carrière politique de l’ancien président de la République (1974-1981). Il y a livré quelques confessions sur l’immigration. Parmi celles-ci, ****il a avoué «regretter le regroupement familial», décidé par son Premier ministre de l’époque, Jacques Chirac, par décret, le 29 avril 1976.****

    ****Le regroupement familial, l’un des plus grands regrets de Valéry Giscard d’Estaing ?****
    :::: https://francais.rt.com/france/54570-regroupement-familial-plus-grands-regrets-valery-giscard-estaing
    13 oct. 2018

  3. AvatarVictoire de Tourtour

    Les crétins qui s’imaginaient, et s’imaginent toujours qu’en faisant venir dans les pays d’Europe, des palanquées d’arriérés allogènes, ces derniers voteraient pour eux – un « vivier électoral », m’avait dit une collabo il y a vingt ans de cela – , en sont pour leurs frais.

    1. AvatarMachinchose

       » un « vivier électoral », m’avait dit une collabo il y a vingt ans de cela  »

      ouais! un « vivier » mortel….

  4. AvatarJ

    On verra les résultats dimanche. Mais à cet abruti qui dit qu’il n’y a pas d’égalité homme-femme mais qui ne le pense que par son imbécilité de secte, je répondrai qu’effectivement les hommes et les femmes sont différents biologiquement mais qu’en tant qu’être humains, ils doivent avoir les MÊMES droits ET devoirs civiques, et c’est cette égalité dont on parle, pas autre chose (et pas non plus la pseudo-égalité sociologique prônée par les divers lobbies poisons).

  5. AvatarGuy Fawkes

    En fait il y a peut être du bon dans ce cas…
    Soyons objectifs, la Belgique ne représente rien au niveau international, qu’elle sombre dans la mouvance islamiste sera une bonne chose, similaire à une gifle au visage de quelqu’un piquant une crise de nerfs mais au final cela aura peu d’importance.
    Parfois un exemple vaut mille mots et la disparition de la Belgique servira d’avertissement.. ce n’est pas loin, prenez votre voiture, arrétez vous à la frontière et frémissez.
    Qui sait, les pays limitrophes accepteront , peut être, de recevoir les « réfugiés » blancs.

    1. AvatarMachinchose

      trés intéressante proposition !

      je souscris et partage , merci !!

      le crétin a barbe rousse, teinte au henné copie sont « prophète » , plutot faux-fête

      en effet le Momo craignait les poux , les puces et les morbaques
      petit hôtes habituels de ces crasseux dans leurs deserts, alors il se teignait la barbe et sans doute ses autres zones poilues au henné….connaissant les vertus prophylactiques de cette plante tinctoriale

  6. Avatarcrina

    « Dimanche, les Belges vont-ils voter pour le parti Islam ? »
    C’est sur car ils ont fait ça depuis long temps !

Comments are closed.