Le Tarn, base arrière du terrorisme islamique


Le Tarn, base arrière du terrorisme islamique

Les liens entre deux Tarnais et les auteurs présumés des attentats de Barcelone et Cambrils ne sont pas nouveaux. De Mohamed Merah, à Thomas Barnouin, le Tarn est depuis plus de dix ans la base arrière du terrorisme islamiste.

Par Sylvain Duchampt Laurent Batigne

Après nos révélations sur les éléments de l’enquête espagnole qui établit des liens directs entre deux Tarnais et les terroristes des attentats de Barcelone et Cambrils d’août 2017 (infos France 3 et 100 % Radio) un retour s’impose sur les nombreuses connexions entre le département du Tarn et la mouvance terroriste islamiste 

Les liens entre le Tarn et le terrorisme islamiste surgissent aux yeux du grand public en mars 2012. En trois expéditions, Mohamed Merah assassine sept personnes dont trois enfants juifs et fait six blessés entre Montauban et Toulouse. 10 mois plus tard, deux proches du terroriste toulousain sont interpellés à Albi pour une possible aide logistique au tueur en scooter. Ils ne seront finalement pas poursuivis par la justice.

A compter de cette date, les coups de filets contre les candidats au djihad vont se multiplier.

Juillet 2014, deux recruteurs supposés pour le jihad sont arrêtés dans la région : l’Albigeois Abdelmajid C., et le Tarbais Nourredine O., revenus au printemps d’un séjour de trois mois en Syrie.

Décembre 2014, vaste coup de filet à travers toute la France. Onze personnes sont interceptées avant de partir pour la Syrie. Parmi-eux un jeune de 21 ans, interpellé à Graulhet et son frère de 26 ans à Toulouse alors qu’ils auraient commencé à préparer des candidats au départ sur le front syrien.

Décembre 2016, une « filière » tchétchène soupçonnée de financer l’organisation terroriste en Syrie et de recrutement de candidat au départ de France est interceptée à Albi.

En juin 2016, Jossuam Planelles, faute d’avoir pu se rendre en Syrie, est sur le point de passer à l’acte pour un projet d’attentat à Carcassonne. Ce fiché S de 22 ans originaire de Lunel, dans l’Hérault, ville où une dizaine de jeunes ont rejoint les rangs de l’Etat islamique en Syrie, est arrêté par la DGSI. Il s’était installé depuis 4 ans à Lisle-sur-Tarn. La justice l’a condamné à 7 ans de prison en septembre 2018.

Dernier exemple en date, celui de l’Albigeois Julien T. mis en examen en juillet 2018 pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Il aurait projeté un attentat à l’explosif France.

Il y a aussi ces figures djihadistes parties en Syrie combattre au sein de l’Etat Islamique.

Parmi lesquelles, Quentin Lebrun du petit village de Labastide-Rouairoux.

Les Albigeois Gaël Maurize (condamné à 8 ans de prison en octobre 2017 par la justice française) et surtout Thomas Barnouin, actuellement entre les mains des forces Kurdes en Syrie et connu pour ses liens avec un certain Fabien Clain, l’homme ayant revendiqué les attentats du 13 novembre 2015 pour le compte de Daesh.

Enfin comme nous le révélions en février 2018, Mohamed Boumansour, père de famille albigeois de 31 ans et Hafid A.R,délinquant de 33 ans de Gaillac, tout deux arrêtés pour leurs liens avec les membres du commando terroriste qui a agi à Barcelone et Cambrils en août 2017.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/tarn/albi/tarn-base-arriere-du-terrorisme-islamiste-1554908.html
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Pirlouit

Pirlouit, c'est un personnage de bande dessinée que je connais depuis l'enfance. Ce n'est point le preux chevalier qui s'appelle Johan qui m'intéresse, mais son acolyte sur une chèvre, Pirlouit. La chèvre et son petit troubadour ne payant pas de mine sont nos meilleures armes.


9 thoughts on “Le Tarn, base arrière du terrorisme islamique

  1. zipo

    Chassés des grandes villes ils s’établissent dans de petites métropoles voire mème a la campagne dans de petits villages !L’Islam c’est DAESH il va falloir vous y faire messieurs les élus ,ces gens la gangrènent notre société en rejetant nos valeurs au profit des leurs !Notre valeur le travail ,leur valeur dominer par le nombre et la terreur la terre entière !
    Après le siècle des lumières voici celui des ténèbres qui arrive et l’Europe ne sera plus qu’un champ de ruines!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    1. Joël

      Chassés ? Non, simplement, ils cherchent des endroits beaucoup plus discrets concernant leurs activités. Trimbaler des matières qui font « boom » en grosse quantité c’est beaucoup plus facile à la campagne que dans le métro.
      Et je suis sûr qu’il n’y a pas que le Tarn utilisé comme planque, loin de là.

  2. frejusien

    Ce qui m’irrite le plus dans ces articles de journaux, c’est de lire  » l’albigeois, le tarnais, le parisien ou le breton »,
    non, non, et non, ce ne sont pas ce que vous dites, ce sont des algériens, des tunisiens, des « peu importe leur origine », musulmans en tout cas,
    c’est ce qu’on appelle des français de papier, et c’est encore bien gentil de les appeler comme ça,
    je dirais que ce sont des infiltrés, des combattants de l’islam, des étrangers tueurs de français, des gens à virer sans aucun scrupule, pour nettoyer la France de cette gangrène religieuse,
    on leur donne trop d’importance, et on leur accorde trop de droits, notamment celui de rester chez nous et de continuer à tuer les citoyens français,

    c’est d’une stupidité sans nom, la situation ne s’arrangera pas en construisant des mosquées et encore moins en déclarant l’islam de France,
    c’est la solution inverse qu’il faut envisager,
    l’islam interdit de territoire

  3. Christian

    Si ce n’était que dans la Tarn mais c’est partout que la gangrène s’installe et même si c’est interdit d’établir des statistiques ethniques, il n’y a qu’à regarder les listes des prénoms dans toutes le maternités de France. En tête des prénoms je suis certain que Mohamed doit être en tête de liste.

  4. jojo ( le plombier )

    La désertification des campagnes et par voie de conséquence le faible maillage de l’ administration se fait au détriment des administrés qui se sentent  » oubliés » et favorise de façon classique l’implantation de délinquants qui se mettent au vert et bien sur par la même occasion de foyers islamistes avec des bases de terroristes islamistes. C’est une variante de la formule « pour vivre heureux vivons cachés  » pour faire bonne mesure notre méprisant présidant favorise la création de ces foyers en disséminant dans nos campagnes les  » réfugiés » récupérés a Calais , à paris , en mer par l ‘ aquarius et partout où ils sont un peu trop visibles, là où leur visibilité risquerait de nuire au maintien dans leur poste de ce présidant et comme de ces élus vendus à l »islam au prétexte d’ humanisme .à

  5. Marcel

    Ma mère né dans ce département, cette merde s’en profite de la naïveté de gens , je souhaite que les patriotes su place puissent faire réveiller mes compatriotes de cette région du sud ouest de la France dans le cas contraire je me vais déplacer là bas , déposer une fleur dans la tombe de mon arrière-grand-père et me battre contre cette merde satanique.

  6. Marnie

    Géographiquement le Tarn subit l’influence des musulmans. Mais peu à peu ils s’installent de partout en France. Même dans les petits villages leur nombre s’accroit. L’irréparable va s’accentuer de plus en plus. En fait, de gré ou de force nous ne pourrons rien faire pour les faire partir.

Comments are closed.