La Baule : Yannick Urrien, vrai journaliste, a interviewé Pierre Cassen et Christine Tasin


La Baule : Yannick Urrien, vrai journaliste,  a interviewé Pierre Cassen et Christine Tasin

De passage à la Baule chez des amis en septembre, Pierre et moi avons été interviewés par Yannick Urrien, journaliste et directeur de publication de La Baule+, le modèle du journaliste. A aucun moment, ni dans l’entretien, ni, surtout, au cours de l’interview publiée, il ne dit ce qu’il pense de nos combats, de l’islam, il ne nous agresse pas, il écoute, il interroge… Il est neutre, objectif. Il pose les questions nécessaires, provocatrices s’il le faut, et il réussit en une demi-heure à faire apparaître l’essentiel de la pensée de ses interviewés. Des centaines de Yannick Urrien dans les rédactions, et la face de la terre serait changée !

Ci-dessous le lien pour découvrir le journal dans lequel il a publié des extraits de l’interview enregistrée pour sa radio Kernews. Il a donné à son reportage sur nous un titre humoristique qui nous change des « extrême-droite « et autres fachos  habituels…

Inédit ➤ « Le coup de cœur pour La Baule des stars du web contestataire ! »

http://www.labauleplus.fr/lire/2018/octobre2018/index.html

Quelques extraits ci-dessous :

Mais pourquoi la presse vous classe-t-elle dans ce que l’on appelle la facho-sphère ?

Pierre Cassen : Staline, du temps de sa splendeur, avait cette for- mule qu’il conseillait aux cadres du Parti communiste:« Quand vous avez affaire à un adversaire politique, commencez par le qualifier de fasciste en le traitant d’extrême droite. Le temps qu’il explique que ce n’est pas vrai, il ne pourra pas déve- lopper son argument ». En France, le terme extrême droite est le terme infamant. Pour les gens, c’est Adolf Hitler, avec tout ce que cela implique : donc, qualifier quelqu’un d’extrême droite, c’est forcément le rendre in fréquentable. Quand vous lisez un communiqué de l’AFP, on dit sur Riposte Laïque que c’est un site d’ex- trême droite ou islamophobe ou condamné par la justice française pour incitation à la haine contre les musulmans. En trois phrases, ils vous ont habillé… C’est terminé, vous êtes infréquentable !

Vous maniez beaucoup l’humour et la carica-ture, mais quand on vous lit sur le fond, vous parlez des islamistes et l’on n’a pas le sentiment que vous ayez envie de virer le brave harki ou le brave épicier maghrébin au coin de la rue…

Pierre Cassen : Ceux qui n’ont pas leur place en France sont les 50 % de musulmans âgés de moins de 25 ans – c’est une enquête de l’institut Montaigne – qui disent préférer les lois de la charia aux lois de la République. À partir du moment où le musulman estime que les lois de la République sont supérieures aux lois de l’islam, il n’y a évidemment pas de problème, mais la vraie question est de savoir s’il est toujours musulman ! Lors de mon premier procès, j’étais avec Mohamed Hilout, apostat de l’islam, né musulman. Il a fait cinq ans d’école coranique et, au fur et à mesure, il a compris que ce n’était pas ce qui allait l’aider à s’émanciper. Ce garçon a changé de prénom pour montrer son amour de la France et il se fait appeler Pascal. Nous avons de nombreux apostats de l’islam dans notre rédaction et nous faisons témoigner régulièrement dans nos procès des personnes nées dans l’islam pour qu’elles expliquent aux juges pourquoi l’islam est incompatible avec la France. Mais les islamistes savent très bien jouer avec cela en accusant de racisme tous ceux qui critiquent l’islam. Critiquer le catholi- cisme, c’est toujours facile, mais pas touche à l’islam !

Christine Tasin : Nous nous battons pour la sauvegarde de la République, de nos lois et de notre Constitution, avec un ennemi majeur qui est l’islam.

Vous pensez à l’islam radical qui met en cause nos valeurs de laïcité ?

Pas du tout, il n’y a pas plusieurs islams ! Il n’y a qu’un islam, un seul Coran, un seul recueil des hadiths et je ne vois pas comment on pourrait objectivement distinguer le bon du mauvais islam et les musulmans, eux-mêmes, ne veulent pas distinguer cela puisque, quand on leur propose d’expurger leurs textes de ce qui est négatif, comme l’ont fait les juifs en 1807, ils répondent qu’ils ne veulent toucher à rien, puisque le Coran a été dicté par Dieu… Dans le monde musulman, les réformateurs sont obligés de se sauver ou de se taire pour ne pas mourir…

Vous avez quand même un pourcentage de musulmans, selon l’institut Montaigne, qui ne pratiquent pas un islam radical, certains boivent même de l’alcool ou mangent du porc...

Christine Tasin L’institut Montaigne est pro-islam, il travaille pour islamiser davantage la France. Il dit qu’il n’y a que 4 millions de musulmans en France, c’est assez effrayant ! Vous évoquez des gens qui ne sont plus des musulmans. Ceux que certains appellent les musulmans intégrés ou assimilés sont des gens qui ne sont déjà plus musulmans. Ce sont des gens qui sont peut-être de culture musulmane, en raison de leurs traditions et de leurs fêtes, mais qui ne sont plus musulmans parce que, s’ils étaient encore musulmans, ils seraient considérés comme des apos tats et ils mériteraient la peine de mort dans le monde musulman… Je considère que quelqu’un qui est né musulman, qui vit en France, en voyant les dégâts de l’islam, la condition des femmes dans le monde musulman, et qui continue de ne rien dire en allant la mosquée, n’a rien à faire en France.

Les interviews complètes  sont page 30 à 32 :

page0030

page0031

page0032

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “La Baule : Yannick Urrien, vrai journaliste, a interviewé Pierre Cassen et Christine Tasin

  1. Joël

    Rappeler sans relâche et sans faiblir qu’ Adolf Hitler était un socialiste tout comme Mussolini. Et que tous ces bobos gauchiasses devraient faire repentance pour les crimes commis par leurs parents spirituels.

  2. Machinchose

    « En France, le terme extrême droite est le terme infamant. Pour les gens, c’est Adolf Hitler, » »

    chouette! je vais tenter de changer mes prénoms de Claude, Paul en Adolphe, Rudolf

    comme Crémieux ou Sax ou Thiers……

    Pour le reste, je ne me sens pas concerné par l’ extrême droite, mais plutot l’ ultra droite

  3. Machinchose

    « un seul Coran,

    merci de ne pas oublier la compagne qui va avec : « La Corante » , qui nous fait caguer depuis 4 décenies!!

  4. Joël

    « Il est neutre, objectif. »
    Forcément, s’il diffusait des « fèques-niouzes » et « propagandait » il serait dans un grand quotidien national.
    Et votre interview n’aurait pas eu lieu.

  5. Christian

    Grand danger mais petite audience hélas alors ou est le problème ? Dans le forme ou le fond du discours. Si c’est juste la forme qui heurte encore et bien modifions la forme car prévenir à grande échelle c’est guérir un peu..prenons les à leur propre jeu de la tagiya

  6. Samia

    Les médias m’ont toujours énervé car pour eux tout ce qui est originaire d’Afrique du Nord est forcément musulman. Faux, je connais autour de moi des personnes qui ne se reconnaissent pas dans ce vocable, je fais partie de ceux là. Je ne me sens pas aussi musulmane car la daube d’islam a été imposée, par le sabre, à mes ancêtres, il y a quelques siècles en arrière. Quoi qu’on en dise, on a le choix. Je ne me sens pas non plus de culture musulmane, qu’est ce que cela veut dire ?
    Suis mariée civilement point, pas d’aïd, pas de déco ethnique, rien de rien, rien de tout ça. Je suis de la culture de là où je vis, où je travaille, où j’élève mes enfants en somme de la France. C’est quand même plus simple non, être en adéquation avec son environnement direct, plus logique aussi il me semble.
    L’histoire comme le dit Bernard Lugan a été dévoyé et il est difficile dans ce contexte d’être soi-même sans devoir toujours se justifier.

  7. SarisseSarisse

    C’est sûr que c’est assez courageux de la part de ce journaliste même s’il fait partie d’un journal local et donc avec une diffusion plus confidentielle.
    Heureusement qu’il y a aussi la presse étrangère qui ne doit pas hésiter à couvrir l’activité très courageuse de Christine Tasin et de Pierre Cassen.
    Il y aussi excellente Élise Blaise TV libertés qui a d’ailleurs réalisé une excellente interview de Éric Zemmour.
    Éric Zemmour lui et rester longtemps comme le mouton noir mais maintenu dans des médias télévisuels et audiovisuels mainstream, mais il répond aussi dans les médias interactifs c’est un peu le mouvement inverse et c’est également intéressant.
    La dangerosité de l’islam en France s’est considérablement accrue et les paroles de ces deux héros de la liberté d’expression est devenu indispensable.
    Le constat Pierre Cassen est lucide, certes il y a des personnes les musulmanes qui ont fini par s’assimiler mais 50 % tout de même c’est dramatique, alarmantet 50 % en dessous de 25 ans c’est un potentiel réellement offensif contre la société je ne vois pas une solution autre que la remigration de ces éléments là.
    Christine Tasin beaucoup plus radicale mais je pense qu’il faut la comprendre c’est une femme, c’est une enseignante elle a dû se coltiner de drôle de numéros lorsqu’elle était en exercice à l’EN, tout comme un Louis Chagnon, tout comme un Redeker.
    Encore qu’il ne doit pas y avoir beaucoup de maghrébins ou d’afro-musulmans , à quelques exceptions près, en classe de latin grec!
    Les éléments inassimilable doivent-être éjecté de notre société de notre civilisation de notre mode de vie qu’ils aspirent à détruire.

Comments are closed.