S’il n’y a pas de Noirs à l’école Emile Cohl, c’est que les Noirs n’ont pas été assez bons pour l’intégrer


S’il n’y a pas de Noirs à l’école Emile Cohl, c’est que les Noirs n’ont pas été assez bons pour l’intégrer

Soit ils n’ont pas été assez bons pour l’intégrer soit il n’y a pas eu de Noir brillant ayant envie de suivre cette voie. Simple comme bonjour, non ?

Et bien non, évidemment…

L’histoire du  « blackwashing » de l’école a fait gloser et hurler les gauchos et les « racisés ». L’école de dessin Emile Cohl, renommée internationalement, veut s’exporter aux Etats-Unis, elle prend donc une agence de communication californienne qui, pour faire la promo, utilise une photo d’élèves de la dite école trouvée sur Internet.

Las ! Le politiquement correct est exigeant, l’agence de communication retouche la photo avec quelques Noirs ajoutés ou quelques Blancs noircis.

Evidemment tirs croisés sur l’école, accusée de discrimination, de racisme, j’en passe et des meilleures.

L’article des gauchos de Rue89 sur le sujet nous sort tous les poncifs du genre, bien entendu. Les tweets indignés succèdent aux déclarations embarrassées de l’école…

https://www.rue89lyon.fr/2018/09/10/accusee-blackwashing-ecole-emile-cohl-supprime-publication-photo-promotionnelle-ratee/

Ou comment obliger les dirigeants de l’école à effectuer dorénavant une discrimination positive dans le recrutement pour qu’il y ait le quota nécessaire de « racisés. »

Et ce aux dépens naturellement de l’égalité, de la compétence. Puisque celui qui est pris parce que noir ou maghrébin l’est aux dépens de celui qui est doué.

Mais les campagnes pour une société multiculturelle  et contre le racisme sont très efficaces : personne à l’école n’osera dire que le recrutement se fait sur dossier.

C’est une prépa, bordel. Vous entrez dans une prépa comme en fac, vous ?

Il faut présenter un dossier, des dessins avec des contraintes, et il faut subir un entretien très poussé qui vérifie vos aptitudes, votre motivation…

https://www.cohl.fr/procedures-admission/

Il est donc clair que s’il n’y a pas de « racisé » à l’école Cohl c’est que l’année où la photo a été prise, aucun « Racisé » de talent ou suffisamment motivé n’a postulé.

Point barre.

Marre de ces discriminations positives qui s’imposent partout, de la parité à l’Assemblée nationale au recrutement sans passer l’écrit des étudiants de Sciences po venus des quartiers…

C’est la France et nos élites qu’on tue.

On va bien avoir des propositions de loi (je verrais bien Obono dans le rôle ) pour obliger toute formation qui sélectionne à faire des quotas.

Quota de femme, bien entendu, quota de Noirs, d’Asiatiques, de Maghrébins, de yeux bleus, noirs, marron… Quota d’handicapés, quota de cheveux blonds ou crépus, quota de fils d’ouvriers blancs, quota de fils d’ouvriers maghrébins, quota de racailles, quota d’intellos »….

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “S’il n’y a pas de Noirs à l’école Emile Cohl, c’est que les Noirs n’ont pas été assez bons pour l’intégrer

  1. Charles Martel 02

    A l’heure où, en France, on donne le bac a tout le monde même aux abrutis décérébrés pour que tout le monde se sente érudit, il ne faut pas s’étonner. La discrimination en faveur des noirs et des arabes existe depuis longtemps, j’ai pu m’en rendre compte, quand la copie d’examen est celle d’un noir ou d’un arabe, la note minimale est 10/20 même si c’est nul et si ça ne suffit pas on monte la note pour qu’ils obtiennent leurs diplôme pendant que les étudiants français qui bossent eux sont noté bien plus sévèrement… Bref c’est le vrai bordel car la note et l’obtention d’un diplôme ne doivent que refléter la qualité et le travail de l’étudiant indépendamment de son origine ou de sa couleur (a condition qu’il soit légalement en France bien sûr)

  2. Joël

    Vous entrez dans une prépa comme en fac, vous ?
    MDR ! Déjà que la plupart ne devraient même entrer dans le secondaire.

  3. Reconquista

    Racisés, racisés !!!! Dans la catégorie des progressistes auto proclamés pour mieux s’auto congratuler ils y aurait donc des racisés, discriminés par nature ainsi que des non racisés, sans race donc, ou du moins n,appartenant à aucune, donc de race blanche et qui par définition n’appartiendraient à aucune sinon qu’à celle des discriminants!!! Mais on leur pique leur territoire, leur pognon, on insulte et déconstruit leur culture et leur histoire, on leur impose des migrants invasifs appartenant à des races au Qi moyen insuffisants et on leur impose une religion détraquante et mortifère et en plus il faut qu’ils la ferme et disent merci!!! Il est temps de se rebeller oui!

  4. Laurent PLaurent P

    Soutenons CONCRÈTEMENT la politique actuelle de recrutement de l’école Emile Cohl basée exclusivement sur les compétences : Imprimer le présent article et l’envoyer à l’adresse postale publique de l’école Emile Cohl que vous trouverez au bas de la page
    https://www.cohl.fr/contacts/
    Pour imprimer facilement l’article, c’est très simple :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/YHWU2P )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 100% et la taille d’image 75%.
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les deux pleines pages de la version PDF que vous venez de créer, soit en deux feuilles imprimées chacune recto seulement, soit en une seule feuille imprimée recto-verso.
    Optionnellement, vous pouvez personnaliser ce courrier en signant de votre prénom et ville en fin d’article, dans la (toute petite) zone restée blanche en bas de la dernière page (inutile de prendre des risques en indiquant vos coordonnées complètes).
    Voilà, résister à la régression que veut imposer le « racialement correct » et contribuer à la préservation des compétences en France ça ne coûte qu’un timbre !

  5. @D.P.

    Et c’est pour quand, le quota pour les pilotes d’avion aveugles et pour les chirurgiens avec la maladie de Parkinson?

  6. Rinocero

    « black washing » et un anglicisme de plus imposé par les médias. Ne parlons pas de « black casing » mais de « noircissement » de certaines élèves sur la photo. En plus quel idée »pourrie » d’aller ouvrir une école en Californie. Il n’y a pas déjà assez d’anglo-américanisation au sein de la société français qu’il faille en plus ouvrir un nouveau partenariat scolaire avec les USA. Désespérant, entre l’islamisation de plus en plus prégnante des sociétés européennes et l’américanisation de plus en plus forte de l’Europe, que restera-t-il de spécifiquement européen.

    1. Joël

      Logiquement ça devrait être le contraire, washing voulant dire laver, lessiver.
      Il faut donc les blanchir les noirs et pas l’inverse. MDR
      Pub : Javel dose, Javel’dire à tout le monde.

Comments are closed.