SOS Méditerranée cherche une Africaine pour son prochain clip de propagande, tourné samedi à Marseille


SOS Méditerranée cherche une Africaine pour son prochain clip de propagande, tourné samedi à Marseille

Où l’on découvre que, malgré les milliers ( dizaines de milliers ) d’illégaux qu’ils sont allés chercher de l’autre côté de la Méditerranée pour les amener chez nous, SOS Méditerranée n’a pas trouvé  bon de prendre une vraie  « migrante » pour jouer son propre rôle.

 

Pourquoi donc ?

On sait qu’il y a très peu de femmes sur les bateaux des envahisseurs, mais tout de même…

A moins qu’à SOS Méditerranée on ne considère que les Africaines venues tout droit de leurs pays ne seraient pas montrables ? Ils ont peur qu’elles fassent peur aux Français ? 

Oui, aux Français, on peut considérer que le clip nous est destiné puisque tourné en français, à Marseille, et que l’annonce est publiée par une boîte de casting français, en français.

 

Ce clip  sert donc à tromper délibérément les Français sur la marchandise, on enjolive la réalité en évitant de montrer la tête des vrais « migrants »…

Pas joli joli, tout ça.

 

Ne serait-ce pas là une preuve de colonialisme, de mépris « occidental » pour la femme africaine, considérée comme incapable de « faire du cinéma « ? 

 

Même un génie du cinéma comme Clint Eastwood n’a pas hésité à faire jouer aux acteurs du  Thalys  leur propre rôle dans le film qu’il en a tiré…

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/03/lattentat-du-thalys-sur-grand-ecran-ils-ont-trump-et-clint-eastwood-on-a-macron-et-gayet/

 

 

Mais à SOS Méditerranée, non seulement on méprise les Africains mais en plus on a de l’argent, beaucoup d’argent… pour payer acteurs et figurants des clips de propagande.

Ce clip est sans doute destiné et à demander de l’argent et à manipuler l’opinion pour qu’elle fasse pression sur les politiques afin qu’ils acceptent pavillon français de l’Aquarius et débarquement sur nos côtes de ses cargaisons.

 

 

Et puisque SOS Méditerranée est si riche, pourquoi l’Etat français ne lui réclame-t-il pas le remboursement des frais occasionnés par l’accueil et le traitement des clandestins, sans parler des mineurs isolés qui, non contents de nous coûter 50 000 euros à l’année chacun, agressent et cassent à tour de bras dans de nombreuses villes françaises, à Paris, à Rennes, à Montpellier. Avec une impunité totale puisque mineurs isolés.

 

Quant à l’agence de casting… On me dira qu’elle fait son boulot, qu’elle ne peut pas refuser des contrats, et par besoin de faire tourner la boutique et pour ne pas avoir de plainte pour refus de vente.

Tout cela est vrai, mais…

Mais, à examiner le compte facebook de la fameuse Cam de Latour, on comprend pourquoi SOS Méditerranée a frappé à sa porte :

 

Toute origine, super looké, tatouages, piercing, Blacks chanteurs…

 

Mixité ethnique bienvenue…

Des Black, beaux, élégants, sans casquette…

Certes il n’y a pas que du recrutement « ethnisé », mais il y en a beaucoup. On sent que le recruteur est quelque peu spécialisé… et qu’il y est plutôt favorable. Et qu’il est donc complice du Grand Remplacement qui s’instaure Vitesse Grand V chez nous.

 

Tous ces tournages à Marseille, antique cité phocéenne perdue pour la France.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “SOS Méditerranée cherche une Africaine pour son prochain clip de propagande, tourné samedi à Marseille

    1. Verdammt

      Les ONG vendent des esclaves et tout est bon.
      Il y a du fric en jeu, madame Michu. Des milliards d Euros ma bonne dame.
      A qui le crime profite ?
      Les anciens barbaresques d Afrique du nord sont dépasses aujourd hui.
      Ils allaient capturer les Chrétiens pour leur donner un avenir meilleur.
      Galères, casser des cailloux, esclaves sexuels etc… Que du bonheur.
      Les barbaresques faisaient de l humanitaire en ces temps.
      On a pas honte en France de cautionner ces pirates esclavagistes ?
      Que l on coule ces bateaux pirates et ne plus accepter ces voyous sans papier.

    2. Jean-Louis

      On a le droit de discriminer, à partir du moment où c’est une discrimination positive (c’est-à-dire quand on discrimine les blancs). C’est un laissez-passer de la guestapo démocratique.

  1. Amélie Poulain

    Oui ils font de la propagande partout.

    J’ai eu la surprise de constater qu’une association qui visiblement ne traite que de sujets « politiques » orientés a établi son siège dans le centre socio-culturel de la commune (c’est légal ?)…

    Notamment, cette association organise bientôt dans ce même centre une soirée au profit de SOS MEDITERRANEE ».

    Je m’interroge sur la légalité de tout cela, une propagande dans un local public qui appartient à TOUS les habitants de la Commune… ?

    Ont-ils aussi des subventions pour cela ?

    Bien sûr, ces gens ne s’interrogent même pas sur leur responsabilité dans ces noyades ainsi que sur le fait qu’il prenne en otage l’argent de leurs concitoyens au risque de les mettre en péril (on n’arrive déjà pas à vivre correctement en France), pas que financièrement d’ailleurs vu les faits divers.

    De quel « droit »?…. Se posent-ils même aussi la question ?

  2. Cano

    Il serait temps de se réveiller pour contrer massivement ces mouvements de destruction de la France au nom du mondialisme et d’un humanisme esclavagiste surtout …

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Celui est bien passé en tous les cas et je ne trouve rien dans la corbeille venant de vous.

      Peut-être une panne de votre côté.

      (Le modérateur).

  3. Machinchose

    la chose a tête noire, sur fond rouge m’ a rappelé une patisserie qu on ne trouve pratiquement plus en vitrines

    je n’ ai pas d’ africaine dans mes relations, même en balayant sous le baoubab, mais un Cap Verdienne , dite Guita, diminutif de Margarita, un monstre de bosseuse et de probité! mère poule avec sa nichée et surveillante de leur scolarité (elle ne sait pas ecrire) et ça file tout doux

    Tin! des Africains comme elle……quand on sait les autres …

    mais, bémol: les Cap Verdiens sont de lointains sénégalais rafflés sur les cotes et qui depuis des siècles furent mis au contact des blancs portugais

    convertis, et , c’est le coté marrant, affublés des patronymes de leurs maîtres, tu trouve parmi eux des Cardoso, des Pereira, des Duarte,des Joudéou, des Camacho, comme des Coutinho ou des Delgado

    Patronymes caractéristiques de marranes Portugais , fuyant l’ inquisicion vers ces iles lointaines, comme le Mozambique ou l’ ANGOLA

  4. Luc Pharand

    Une Noire pour représenter l’Afrique Noire ?
    Quel scandaleux stéréotype racial, sexiste et patriarcal genré en tout genre!
    Organisons la lutte contre les stéréotypes identitaires.
    Osons une drag-queen blanche cinquantenaire dans le rôle d’une jeune fille Noire-Africaine.

    1. Amélie Poulain

      Oui je me souviens avoir demandé à une adepte de la bien-pensance si elle pourrait envisager une femme blanche pour représenter « Miss Afrique »(si tant est que cette élection existe, mais c’est juste une image) …Non, bien sûr m’avait-elle répondu….

      Comprenne qui veut…

      Je lui avais répondu alors pourquoi vouloir représenter les femmes européennes par des femmes africaines ? Elle n’avait pas su quoi me répondre…

Comments are closed.