Europe 1 découvre l’eau chaude : des élèves refusent de manger non halal…


Europe 1 découvre l’eau chaude : des élèves refusent de manger non halal…

De la taqîya à la charia

L’islamisation de la France avance à grands pas

Des journalistes d’Europe 1 relayaient, mardi 9 octobre, ce qu’ils considéraient être une exclusivité : l’islamisation de la France avance à grands pas.

EXCLU EUROPE 1 – Les dérives du communautarisme à l’école pointées par une note des services de renseignement

Repas, sorties scolaires, mixité garçon-fille… Dans certains établissements scolaires en France, des élèves reproduisent un comportement jugé communautaire, adopté par leurs parents. Et cela inquiète l’Education nationale.

EXCLUSIF

L’école est-elle de plus en plus victime de dérives communautaires ? Europe 1 a pu consulter en exclusivité une note ultra-confidentielle des services de renseignement, reçue par le cabinet du président de la République, du Premier ministre et de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale, sur les signalements de cas de communautarisme musulman dans les établissements scolaires.

Des cas parfois extrêmes. Si le nombre des faits rapportés est stable, les motifs sont de plus en plus inquiétants. Certaines choses ne sont tout simplement plus faisables dans toutes les écoles, pour des motifs religieux. L’exemple le plus frappant, le plus nouveau, signalé dans cette note, est celui d’élèves qui refusent d’avoir cours dans des classes comportant du mobilier rouge, jugé « haram », c’est-à-dire interdit par le Coran. Cet exemple remonte d’un établissement du Nord de la France.

http://www.europe1.fr/societe/exclu-europe-1-les-derives-du-communautarisme-a-lecole-pointees-par-une-note-des-services-de-renseignement-3774326

Si on peut saluer cette entorse au politiquement correct et surtout le courage d’aborder des thèmes interdits pour ne pas froisser le « vivre ensemble », le contenu n’est pourtant pas nouveau pour les lecteurs des sites de réinformation. Ces derniers, vilipendés, affublés de terme telle « fachosphère » relayent depuis des années ces informations et cette réalité. Néanmoins, c’est officiel, même les services de renseignements mettent en garde les autorités contre les comportements communautaristes liés à la religion musulmane : refus d’élèves de suivre des cours car jugés « haram », illicites, refus d’absorber de la nourriture non hallal ou de se mélanger avec des filles…

Tels « Candide ou l’optimiste », ils découvrent ce qu’ici ou ailleurs, nous signalons à perdre voix depuis longtemps. Mais là encore, Candide écoutera son nouveau Pangloss. On nous dira qu’il s’agit de l’islam radical, d’une pratique qui ne concerne qu’une petite partie de nos compatriotes de confession musulmane. C’est faux. Pour en être convaincu, il suffit de savoir lire et de lire un livre, un seul : le coran. Tout est dit. Tout est clair. L’islam ne fait pas de concession, il n’en a jamais fait depuis plus d’un millénaire. Le texte est sacré, il est la parole d’Allah. On ne négocie pas avec Allah. On est avec lui ou contre lui. On suit son orthopraxie, on est un fidèle ou on est un mécréant. La terre est islamique « Dar al-islam », ou à conquérir « Dar al-harb » (par la guerre ou le prosélytisme).

Les musulmans de France sont à la frontière, dans les limites encore floues de ces deux notions. Renforcés par une démographie de plus en plus importante, par le soutien du système médiatique, politique et judiciaire de l’Union Européenne, ils ne sont également pas inquiétés, ni par un Etat devenu faible, ni par un peuple où les valeurs de l’individualisme ont triomphé depuis des décennies. Doucement, les masques tombent, les revendications se font plus nombreuses et les marqueurs identitaires s’affichent ostensiblement. La taqîya, stratégie coranique consistant à ne pas montrer ses objectifs, à baisser la tête lorsque l’on est en position de faiblesse laisse progressivement place à l’affirmation de l’identité musulmane… Et elle avance inexorablement.

Les catégories d’islam modéré, de France ou d’ailleurs n’existent pas. L’Occident regarde un monde qu’il ne connait pas à travers ses valeurs ethnocentriques d’humanisme et d’universalisme. Mais pour le monde musulman, il y a d’un côté « l’oumma » (la nation islamique) où s’applique la charia et d’un autre les infidèles à convertir et à soumettre (Dhimmis).

Les chrétiens d’Orient ont déjà fait l’expérience malheureuse de cette expansion. Les démocraties occidentales, et la France, en première ligne, sont désormais à l’épreuve.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Europe 1 découvre l’eau chaude : des élèves refusent de manger non halal…

  1. Christian

    Voici le vivre ensemble selon les musulmans
    https://www.youtube.com/watch?v=lHlU2IxODQg
    Apparement notre école républicaine ne leur convient pas et bien si notre école ne leur convient pas qu’en est il de notre société ? un bon coup de pied au cul et retour au bled même pour le « gentille » maitresse de ce film, une convertie idiote utile à leur « noble » cause, leur djiad qui est d’islamiser le France.

  2. cayssials

    on leur fera une guerre comme ils ont jamais eu
    au fait en parlant de guerre on en a pas vue beaucoup de musulmans qui se sont sacrifier au nom de la france,; a part quelques harkis
    tous les autres non bien sur la france est bonne que pour donner c’est le cas aujourd’huit; on viens en france pour profiter et s’engraisser sur le compte des francais ou autres anciens immigrées qui eux vennais pour bosser.
    La france est foutue on devra se battre contre nos propres enfants et ça c’est grave
    la guerre civile approche a grand pas
    par la faute de nos dirigents de gauche et de droite

  3. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Ben, ils n’ont qu’à faire la diète. La plupart des mères musulmanes – et je sais de quoi je parle ayant vécu dans un quartier à grande densité islamique – ne travaille pas, dispose de toute la journée mais n’a pas le temps de nourrir non halal leur progéniture, bien que celle-ci fréquente les écoles et/ou les collèges et lycées à proximité de leur domicile, les rares exceptions concernant principalement les lycées genre professionnel et encore !

    Pourquoi faut-il toujours revendiquer alors que la solution simple est de ne pas mettre leurs enfants à la cantine scolaire ? Pour être honnête, certaines mères musulmanes viennent chercher leurs enfants pour le repas de midi, quelles que soient leurs motivations, bien que je me doute des raisons, du moins en ce qui concerne la plupart de ces mères, ayant surpris ça et là quelques réflexions entre elles au gré des circonstances et même à des sous-entendus qui me sont directement adressés.

  4. Fomalo

    Oui, bien sûr, Europe 1 saute toujours complaisamment sur l’à-propos. Mais c’est un petit pas en avant de ce media qui s’était complètement désavoué depuis une décennie, -et le continue d’ailleurs avec les prébendés tels A. Chabot, Ca.Nay, Duhamel, Villeneuve, Cotta etc- après l’horreur des Ruquier et Hanouna! Ce qui me plaît, perso, c’est l’irruption subite des services de renseignements qui donnent des tuyaux, lors de la vacance d’un ministre de l’intérieur!!!!

  5. J

    Donc pour se « protéger » de l’islamisation, il faut avoir du mobilier rouge ? Faudrait que la CAF et autres antennes de prestations sociales pensent à revoir leurs fauteuils et armoires…

  6. MAZET

    l n’ y a pas d’accord possible avec l’islam, quel qu’il soit , en France.
    Notre Devoir et de le refouler definitivement.
    La France n’est pas, et ne sera jamais dans l' »ouma « .

Comments are closed.