Patrick Jardin répond à Askolovitch : vous ne comprenez rien parce que vous ne voulez rien comprendre


Patrick Jardin répond à  Askolovitch : vous ne comprenez rien parce que vous ne voulez rien comprendre
REPONSE A ASKOLOVITCH
Mon téléphone a sonné et c’était Claude Askolovitch qui me demandait de retirer des tweets. Je fus d’abord surpris : on ne se connaît pas, on ne s’est jamais parlé…
 Des tweets envoyés à la suite de la revue qu’il avait faite sur moi sans me consulter ni me rencontrer, se basant uniquement sur un article du journal le Monde.
Je trouvais cela très peu professionnel. Il m’a expliqué que c’est souvent comme ça que les journalistes pratiquaient. Il a raison ; parfois on m’indique qu’un journaliste a écrit un article sur moi dans telle ou telle revue sans que je l’aie jamais rencontré et sans que je le sache.  C’est curieux comme façon de faire.  Cela explique peut-être la médiocrité de nombreux articles car à force de se plagier les uns les autres, le dernier publié est devenu une sorte de soupe sans rapport avec le premier…
Pour en revenir à la revue de presse en question et à ses conséquences, les réseaux sociaux se sont emballés, et les tweets de Claude Askolovitch, suivis des miens, ont entraîné certains internautes dans une dérive intolérable,allant  jusqu’à menacer les enfants du journaliste.  C’est dégueulasse !
Claude Askolovitch, je ne connaissais pas. Je l’avais entendu parfois sur RTL dans l’émission de Fogiel. Il m’était apparu comme un journaliste de gauche. J’ai donc recherché et lu ce qu’il écrivait. Je me suis aperçu que nos points de vue étaient diamétralement opposés surtout pour ce qui touche à l’islamisation de la France. Mais qu’importe, discuter avec quelqu’un qui a des idées différentes des vôtres peut être enrichissant, mais à une seule condition : que cela soit dans le respect mutuel.
Après plusieurs échanges loyaux, je lui ai donné satisfaction en supprimant mes tweets. À la suite de cela, il m’a demandé s’il pouvait écrire un article sur notre conversation. Je lui répondis par l’affirmative mais exigeai qu’il m’envoie d’abord son projet d’article, voulant être certain qu’il reprenait bien le contenu de nos échanges.
Je reste prudent, l’article du 28 Septembre paru dans le Monde d’après ma rencontre avec deux journalistes ayant été détourné de son objet premier, le mouvement patriote AFO qui avait déféré la chronique début Juillet.
Claude Ascolovitch accéda à ma demande sans difficulté.  Sauf que, malheureusement, l’article a été publié accidentellement avant que je puisse lui donner mon accord, du moins, c’est ce qu’il m’a dit…
 J’ai donc lu l’article après sa parution et je ne peux pas laisser dire tout ce qui y figure. 
Quand vous affirmez que Christine Tasin, Renaud Camus et Pierre Cassen sont des islamophobes rabiques en me fournissant un enregistrement de 2013 de Christine Tasin, M. Askolovitch, permettez-moi de vous dire que je ne vois pas en quoi cette vidéo serait empreinte d’islamophobie.  Elle est pleine de bon sens. Bizarrement, vous avez omis de parler de Karim Ouchikh qui nous accompagnait à la conférence de presse, lui, ne pouvant être traité d’islamophobe rabique !
Pour vous, Claude Askolovitch, il semble que dès que l’on ne véhicule pas vos idées, on devienne soit d’extrême droite, soit islamophobe, soit fasciste. C’est très réducteur mais c’est comme ça ! La voix de l’intelligence a parlé. C’est toujours vous qui avez raison. Les autres ont obligatoirement tort puisqu’ils ne sont pas de votre avis !
Pour étayer mon propos, je vous ai pourtant parlé d’Alain Wagner. C’est l’homme qui a révélé le traité de Barcelone, signé en 1973 par nos élites.
Ce traité explique clairement, presque méticuleusement comment l’islamisation de l’occident, et particulièrement celle de la France, sont planifiées.
Alain Wagner ah oui c’est un ancien FN m’avez-vous répondu…
Peut-être M. Askolovitch, mais le traité, lui, il existe bien et peut être consulté par tout le monde sur : https://www.isesco.org.ma/wp-content/uploads/sites/2/2015/05/Strat%C3%A9gieExtVFLR1.pdf
Vous conviendrez que ce site est tout sauf d’extrême droite et encore moins islamophobe. Je pense l’avoir piégé sur ce point, téléchargez tous, vous verrez par vous-mêmes….
Au fond, lorsque je lis l’article de Claude Askolovitch, je ne peux pas dire qu’il soit vraiment à charge.  Il est plutôt tendancieux car le rédacteur de talent qu’il est, est un malin.
Il ne dit pas vraiment du mal de moi mais se débrouille pour qu’à la fin de l’article, vous me preniez pour un benêt. Je reconnais qu’il a un certain talent pour commencer par vous passer la pommade pour mieux, vers la fin, vous porter l’estocade.
M. Askolovitch,  pourtant, malgré ses belles phrases bien construites, il n’a rien compris, mais peut être fait-il exprès de ne pas me comprendre. En m’accusant d’être récupéré par l’extrême droite, il est complètement à côté de la plaque :
J’avais un seul but : EMPECHER LE CONCERT DE MEDINE AU BATACLAN et j’étais prêt à tout pour cela.  Outre les démarches judiciaires entamées par mes avocats (tout en n’ayant aucune confiance en une justice inféodée au gouvernement), il fallait que je regarde la situation telle qu’elle était.
Le Premier Ministre avait déclaré devant le Sénat en réponse à une question du sénateur Meurant : « Je ne vois pas pourquoi j’interdirais ce concert. Pour moi, il n’enfreint pas la loi car il ne cause pas de troubles à l’ordre public ».
Choqué par un tel aveuglement ou pire encore par une telle mauvaise foi, j’ai contacté TOUS LES CHEFS DE PARTIS politiques et TOUS les anciens présidents de la République de même que TOUS les candidats à l’élection présidentielle de 2017. Seuls trois ont répondu à mon appel : Nicolas Dupont Aignan, Marine Le Pen et Jean-Frédéric Poisson sans oublier Karim Ouchikh présent à mes côtés lors de la conférence de presse.
Si le concert n’avait pas été annulé par la direction du Bataclan le lundi suivant, 927 courriers devaient partir pour les 579 députés et les 348 sénateurs. Je n’y suis pour rien si les autres personnalités contactées et notamment des hommes de gauche, n’ont pas eu le courage de me répondre et de prendre position à mes côtés pour empêcher ce concert abject (si messieurs Hanon, Poutou ou Mélenchon, ne regardant que la douleur d’un père, avaient été à mes côtés lors de cette conférence de presse, je suis certain que le journal Le Monde et M.Askolovitch n’auraient jamais vu en moi un homme d’extrême droite, un facho ou un antisémite.
M. Askolovitch, je suis désolé de devoir vous écrire qu’apparemment, VOUS NE COMPRENEZ RIEN à mon combat. Mon combat n’a jamais été politique et NE LE SERA JAMAIS… Je n’ai pas contacté que des gens de droite   et je vous demande cette fois-ci de vous mettre à ma place. Vous êtes le porte-voix de vos amis, cette gauche retranchée dans sa bien-pensance, cette gauche qui fait la sourde oreille à ma colère et à ma souffrance. Au fond de vous-même, elle vous dérange, et ne supportant pas que vos enfants soient insultés, réfléchissez à ce que vous vivrez si un jour, par malheur, ce cancer qu’est l’islam, par l’entremise d’un de ses fanatiques, assassine votre Nathalie. Ce jour-là, que je ne vous souhaite pour rien au monde, serez-vous toujours la belle plume Claude Askolovitch et moi l’ignoble fasciste, le jouet de l’extrême droite ?
Non, bien sûr, nous serons deux pères anéantis.
Alors, dites-vous une fois pour toutes que moi, Patrick Jardin, je ne fais pas de politique. J’ai bien trop d’aversion pour les gens (de droite comme de gauche) qui nous dirigent depuis 45 ans car je les considère comme corresponsables de ce que j’ai vécu le 13/11/2015.
Personne, pas plus vous que qui que ce soit d’autre, ne peut me récupérer.  Je suis irrécupérable car je tiens par-dessus tout à conserver ma liberté, à commencer par celle de penser.
Je n’ai rien à vendre, je ne suis pas en recherche de voix puisque je ne brigue aucun poste à aucune élection. Je suis juste un papa qui refuse que l’on souille sa fille décédée et les victimes du 13/11/2015 et qui en a marre de subir les meurtres, les brimades et les provocations des islamistes radicaux.
Alors Asko, laisse-moi te dire, en face en buvant un verre, ou par écrit à travers cette réponse à tes insinuations : Quoique toi et ceux que tu défends puissiez penser, je suis et resterai un Français en lutte contre l’islamisation de son pays. Ni toi, ni personne ne pourra m’empêcher de continuer à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’un nombre chaque jour plus important de mes concitoyens, quelles ques soient leurs origines ethniques, ou leur religion, ouvrent les yeux sur ce qui les menace :la charia. Un jour, il n’y aura pas d’autres Nathalie…
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Patrick Jardin répond à Askolovitch : vous ne comprenez rien parce que vous ne voulez rien comprendre

  1. Marvin

    Je me souviens du jour ou j’ai commencé à entendre parler de M . Patrick Jardin qui protestait sur les réseaux sociaux pour exprimer son refus de cette provocation immonde que représentait le concert de ce rappeur décérébré .

    Je m’étais dis – avec un certain cynisme – que nos médias auraient du mal à procéder à leur propagande habituelle et que ce père endeuillé n’allait pas être une cible facile à diaboliser comme l’est un Trump ou un Zemmour .

    Grâce à ce M . Askolovitch j’ai pu constater que ce que je prenais pour du cynisme était encore un postulat trop optimiste .

    Car non , même la parole d’un homme ayant perdu sa fille de la main de ces sous-hommes de terroristes ne pèse pas assez lourd face à un agenda politique qui favorise la collaboration et l’islam autant que possible .

    Voir jusqu’où sont capables d’aller nos médias dans la bassesse est quelque chose qui est à la fois repoussant , dérangeant et également fascinant .

    Comme peut l’être la vision du fond d’un gouffre extrêmement profond .

    Si ça continue comme ça , un de ces jours l’état procédera à des contrôles judiciaires et il fera des fouilles d’historique et de données internet chez les proches de victimes du terrorisme et chez les rescapés d’attentats pour vérifier qu’ils ne soient pas pris de pulsion islamophobe et que les sites qu’ils fréquentent soient bien politiquement corrects .

  2. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    M. Patrick Jardin, toute mon admiration pour votre courage et pour votre pugnacité. Sachez que nous sommes nombreux à vous soutenir.

  3. Karl der Hammer

    « Je ne vois pas pourquoi j’interdirais ce concert. Pour moi, il n’enfreint pas la loi car il ne cause pas de troubles à l’ordre public ».
    Parmi toutes les nombreuses raisons d’interdire ce concert, la principale est que les crimes contre l’humanité que les djihadistes ont commis dans cette salle de concert sont considérés par eux comme une victoire, et que tous les lieux où ils estiment avoir été victorieux dans leur lutte contre les infidèles, les « kouffar », doivent être en quelque sorte « offert » à l’islam, notamment sous forme de mosquée… Rappelons nous de ce qui s’est passé à Constantinople en 1453, et plus près de nous, ce n’est que grâce au courage et à la détermination de Pamela Geller, que la construction d’une mosquée à Ground Zero à New York a pu être évitée…

    1. Joël

      Ça vous étonne de la part de ce sinistre individu ? Moi pas. L’ordre public, ils en ont peut-être quelques notions, mais l’ordre moral leur est absolument inconnu.

  4. Amélie Poulain

    Je suis de tout coeur avec cet homme aussi, digne et courageux, et il a parfaitement raison, il reste même très modéré vu le contexte.

  5. PacoPaco

    Patrick Jardin, quelle que soit la distance qui nous sépare, je me sens votre voisin. Patrick, voilà c’est dit, puisque nous sommes voisins, je me sens votre copain.

  6. TEMPLIERTEMPLIER

    MONSIEUR PATRICK JARDIN…
    ON EST TOUS FIER DE VOUS….
    JE RAJOUTERAI A TITRE PERSONNEL QU AVEC MOI,IL N Y AURAI AUCUN CONCERT DE RAP DEGUEULANT DES PAROLES HAINEUSES CONTRE LA POPULATION FRANCAISE ET SA CULTURE….

    AVEC MOI,CES CHANTEURS ARABES ET AFRICAINS QUI APELLENT AUX MEUTRES SUR LES FLICS…LES FRANCAIS ET LEURS BEBES…..SERAIENT IMMEDIATEMENT EXECUTES SANS PROCES….

    C EST COMME CA QU IL FAUT AGIR AVEC CES MERDES…..

    JE VOUS HONNORE MONSIEUR PATRICK JARDIN….

  7. Joël

    « nous serons deux pères anéantis »
    Vous, je sais, je ne me pose pas la question et j’agirais de même si un tel malheur m’arrivait.
    Mais lui, ça m’étonnerait. Il est tellement pourri par son idéologie qu’il rejoindrait le clan des « vous n’aurez pas ma haine » et qu’il amènerait des bonbons ou des fleurs en prison à l’assassin de sa fille.
    Juste pour prouver au monde qu’il est un bon « droidelom ».
    Ces types-là n’ont ni fierté ni honneur et encore moins d’amour.

  8. VERCINGETORIX

    respect mr jardin , respect pour votre combat et votre douleur !
    je regrette simplement que dans votre courrier vous n’ayez pas été plus ordurier avec cette merde qui ne c’est pas gêné , lui , de vous insulter
    votre douleur que je pense imaginer immense ne ressort pas dans votre lettre

  9. Chardon26

    Tout mon soutien également à Patrick Jardin, pour sa dignité et son courage.
    Un papa exemplaire qui se bat et ne prend pas son malheur, comme une fatalité !!!!
    Continuez Monsieur à vous battre et sachez que vous avez de nombreux soutiens.

  10. frejusien

    je parie que le répugnant à la bouche puante s’est réjoui du sale tour qu’il a joué à Patrick Jardin, car lui ayant promis de lui faire vérifier son compte-rendu, bien entendu, un accident est si vite arrivé, l’article est parti tout seul,

    il s’imagine même, sans doute , que Monsieur Jardin, cet homme intègre, n’a pas pu s’apercevoir de sa misérable ruse, et qu’il l’a cru sur parole,

    comme si on pouvait se fier à la parole de la sous-merde gauchiste vendu aux puissances des ténèbres, à l’âme d’une noirceur si dense, qu’il est impossible d’y voir goutte,
    ce type de personnage, se rengorge , en général de ses forfaitures, il s’en fait des colliers, comme autant de victoires,

    l’asko, il n’arrive pas à la cheville de Patrick Jardin,

    l’asko n’a pas d’âme, pas d’honneur, pas d’humanité,

    l’asko est une coque creuse où le diable se rit des hommes en longs ricanements sadiques

  11. denise

    Bravo Monsieur Jardin pour votre détermination , puissiez vous être accompagné par tous les extrèmes droites que nous ne sommes pas , comme vous, pour lutter contre ce fléau .;si votre cause , ( malheureusement ) , pouvait donner un élan, quel qu’il soit , je ne sais comment , ce serait bien ..mais des Ascolov il y a plein , tellement trop qui ne savent même pas penser , leur tête est farcie de poncifs, qui les font vivre et vibrer , chacun sa came , mais c’est tout ..je les plaint de vouloir, dans leur vie, uniquement briller au détriment de leur compatriotes, exister au détriment de la souffrance qu’ils engendrent ..

Comments are closed.