Excellente nouvelle : 46% au premier tour pour Jair Bolsonaro, misogyne, homophobe, apprenti dictateur…


Excellente nouvelle : 46% au premier tour pour Jair Bolsonaro, misogyne, homophobe, apprenti dictateur…

Oui il est tout cela, mais il est, surtout, un « lépreux » aux yeux d’un Macron. Et à ce titre il nous est fort sympathique.

Nous vous avions présenté les principaux candidats brésiliens et les enjeux du scrutin samedi  :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/10/06/bresil-un-duel-a-la-facon-meluche-le-penannonce-le-nationaliste-jair-bolsonaro-donne-favori/

Les résultats sont encore meilleurs que ce que nous espérions !

Oui, nous espérions, et espérons pour le second tour. Même si Jair Bolsonaro n’est pas parfait, loin s’en faut, les Brésiliens n’avaient pas le choix. Entre la peste gauchiste et un homme à poigne quelque peu réactionnaire  et prêt à tout, il faut l’avouer, il n’y a pas photo. 

Le Brésil d’abord. Les états d’âme sociétaux après. Remettre le pays  à flot, se battre pour  le reste après.

C’est ce que les Français qui ont voté Macron, les criminels, auraient dû se dire en 2017, las !

46%, cela nous paraît énorme, inespéré… Mais Jair Bolsonoro n’est pas content. Il pense qu’il aurait pu avoir la majorité absolue dès le premier tour s’il n’y avait pas eu des « problèmes » avec les urnes électroniques. Quand on sait de quoi sont capables les gauchistes, on les voit à l’oeuvre dans le monde entier, on comprend son raisonnement et sa frustration.

Jair m’est, entre autres,  très sympathique depuis qu’il a lancé à une gauchiste député ce trait superbe :

Je ne vous violerai pas, vous ne le méritez pas. Vous êtes trop moche»

Les « féministes » vont hurler, j’avoue que cela me fait rire et me fait plaisir. Et pan dans la tronche d’une hystéro-dingue.

Elles n’ont pas d’esprit, pas de mesure. Elles récupèrent ce qu’elles ont semé, voilà tout.

Quant aux accusations d’homophobie… elles sont réelles en effet. Quand il dit qu’il préfèrerait voir son fils mort qu’homo, c’est très dur. Et impardonnable, c’est vrai. Mais en même temps, il n’a pas annoncé qu’il voulait tuer les homos que je sache. Il a une conception réactionnaire et bornée de l’homosexualité, mais c’est un élément sociétal qui ne peut entrer en balance avec la perspective de voir le Brésil aux mains d’un Mélenchon. Entre deux maux il faut savoir choisir, et la Res publica, le bien commun, doit l’emporter sur les états d’âme et l’éthique des individus.

J’apprécie tout à fait, quant à moi, qu’il ait pu dire qu’au lieu de torturer ses ennemis un dictateur doit les tuer.

Il a mille fois raison et ce n’est pas nous, qui vivons la menace de dizaines de milliers ( au moins ) de terroristes potentiels dans les prisons, bientôt libérés, sans parler de ceux qui sont libres qui allons faire la fine bouche. Nous soutenons sans réserve les membres de l’OAS qui ont torturé les amis du FLN , ils n’en ont pas tué assez.

Oui, quand  les ennemis de l’intérieur et de l’extérieur menacent gravement le pays et ses habitants, les choix politiques de ces habitants, il n’y a pas de solution, il faut tuer les ennemis, éradiquer le mal. C’est ce qu’a dû faire Robespierre et il a eu raison (je vais encore me faire des potes, mais il faut dire les choses telles qu’elles sont, il n’avait pas le choix ; et s’il y a eu des excès, comme dans toute situation de crise – voir l’épuration en 1945 … ), il y avait une nécessité pour préserver notre pays et des amis de Louis XVI massés à ses portes et de ceux complotant à l’intérieur.

Mais tout cela, en fait, ne compte guère : l’insécurité, terrible, et la situation économique, tout aussi catastrophique, expliquent ce raz de marée pour Jair Bolsonaro. Comment ne pas comprendre les Brésiliens ? 

Il a le vent en poupe, il devrait l’emporter haut la main dans 3 semaines.

Présidentielle au Brésil : Bolsonaro tutoie une victoire au premier tour

Le candidat d’extrême droite, Jair Bolsonaro, a obtenu plus de 46% des voix au premier tour de l’élection présidentielle au Brésil ce dimanche 7 octobre. Son principal rival, Fernando Haddad, du parti des travailleurs (PT), arrive loin derrière avec 29%.

Fidèle à lui-même, Jair Bolsonaro a surpris à l’annonce des résultats qui le place largement en tête du premier tour de l’élection présidentielle brésilienne (46,06%), en en contestant la validité: «Je suis certain que si ça n’avait pas eu lieu (des problèmes avec les urnes électroniques, NDLR) nous aurions eu dès ce soir le nom du président de la République. C’est notre liberté qui est en jeu». Ces partisans étaient réunis devant le siège du Tribunal suprême électoral (TSE) à Brasilia en criant «Fraude». Le désormais favori pour le second tour qui se déroulera le 28 octobre prochain a annoncé qu’il allait saisir le TSE.

 

C’est un véritable séisme pour le pays. Si les sondages le plaçaient largement en tête depuis que la candidature Lula a été invalidée, aucun ne lui prédisait un tel score, qui le place à deux doigts d’une victoire dès le premier tour, devant Fernando Haddad (29,24%).

Le coup de couteau qu’il a reçu le 6 septembre d’un illuminé l’a éloigné de la campagne électorale pendant trois semaines et lui a octroyé une image de victime. Cela lui a permis également de ne pas participer aux débats présidentiels télévisés qui auraient pu ternir son image. Les femmes se sont mobilisées à la fin de la campagne dans le mouvement Ele Nao («pas lui») en réunissant plusieurs centaines de milliers de manifestants dans les rues du Brésil samedi 28 septembre mais dans ce pays de 200 millions d’habitants, cela n’a que peu pesé.

Jair Bolsonaro est un ancien capitaine de l’armée brésilienne qui est entré en politique peu après la fin de la dictature militaire en 1985. Après avoir été élu conseiller municipal de Rio de Janeiro en 1988, il devient député deux ans plus tard. Il le restera jusqu’à aujourd’hui. Il se fait moins remarquer par son travail parlementaire que par ses commentaires réactionnaires, machistes et homophobes. À une députée de gauche, il lance dans l’hémicycle: «Je ne vous violerai pas, vous ne le méritez pas. Vous êtes trop moche».

Ardent défenseur de la dictature militaire, il estime que l’erreur de la dictature «fut de torturer au lieu de tuer». Lors du vote pour la destitution de Dilma Rousseff, il dédie sa voix à la famille, aux forces armées, à la lutte contre le communisme, et à la mémoire du colonel Carlos Alberto Brilhante Ustra, tortionnaire très connu pendant la dictature. Sur les homosexuels, il déclare: «Je serais incapable d’aimer un fils homosexuel. Je préférerais qu’il soit mort dans un accident de voiture».

Sa récente ascension doit beaucoup à son rapprochement avec les évangélistes, très influents au Brésil et au Parlement. D’origine catholique, il s’est fait baptiser par un pasteur en Israël en 2016. Il a su aussi séduire les grands propriétaires terriens en prévoyant de légaliser le port d’armes et de libéraliser un peu plus l’utilisation des pesticides. Mais c’est surtout à la déliquescence du monde politique que cet homme de 63 ans doit son succès. Depuis des mois, les scandales de corruption éclaboussent les responsables de tous les partis. Les députés ont paru plus occupés ces derniers temps à se protéger de la justice qu’à légiférer.

 

C’est aussi la situation économique qui n’a cessé de se dégrader depuis 2015 qui a donné des ailes à Jair Bolsonaro. Les Brésiliens, qui ont vu sous la présidence Lula émerger une classe moyenne et plus de 50 millions de Brésiliens sortir de la pauvreté, ont subi une dégradation drastique de leurs conditions de vie. Son conseiller économique, Paulo Guedes est dans la plus pure tradition ultralibérale des Chicago boys. Il prône des privatisations et un retrait de l’État de la sphère économique. Les milieux d’affaires ont fini par le soutenir et les marchés ont salué la perspective d’une victoire de Bolsonaro par la plus forte hausse de la bourse depuis deux ans.

http://www.lefigaro.fr/international/2018/10/08/01003-20181008ARTFIG00011-presidentielle-au-bresil-bolsonaro-tutoie-une-victoire-au-premier-tour.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


43 thoughts on “Excellente nouvelle : 46% au premier tour pour Jair Bolsonaro, misogyne, homophobe, apprenti dictateur…

  1. palimola

    A partir du moment ou quelqu’un veut mettre de l’ordre dans un pays aux mains d’une soi disant  » démocratie  » qui en fait est composée de quelques centaines de privilégiés qui se gavent sur le dos du peuple , le gars qui essaye de changer tout ça est immédiatement diabolisé par les merdias du monde entier et en France on est pas en reste ! Que les brésiliens ne commettent pas la même erreur que les Français qui ont manqué la seule occasion qui s’est présentée a eux , ils ne l’ont pas saisie et il n’y en aura pas d’autres ….maintenant on se retrouve avec une bande de guignols qui nous emmène droit dans le mur !

  2. georges

    Méfiance tout de même, le 2eme tour peut réserver « des surprises » un peu comme nos dernières élections régionale sou le FN en tête largement devant se battre au deuxième tour par un tour de passe-passe « démocratique »..

  3. Laurent PLaurent P

    > Quand il dit qu’il préfèrerait voir son fils mort qu’homo, c’est très dur.
    C’est déjà un peu moins dur si on le cite en entier (comme c’est fait plus bas dans votre article) :
    il préfèrerait voir son fils mort +dans un accident de voiture+ qu’homo
    «Je serais incapable d’aimer un fils homosexuel. Je préférerais qu’il soit mort dans un accident de voiture».
    La 1ère citation, tronquée, laisse à penser qu’il préfèrerait voir son fils assassiné, voire l’assassiner lui-même.
    La 2ème montre clairement qu’il n’envisage pas du tout que son fils soit délibérément tué par qui que ce soit mais qu’il préfèrerait en être débarrassé par la providence.
    Ca reste peu sympathique mais je connais des gens admirables affublés d’un fils né handicapé mental profond qui nous ont confié qu’ils auraient préféré que les médecins ne le sauvent pas lors de l’accouchement, ce qui est très différent de dire qu’ils auraient souhaité qu’il soit euthanasié.

    1. miguel

      Ce commentaire sur les homosexuels n’a pas d’importance. Il faut comprendre la façon d’être des Brésiliens. Les Lationaméricains, comme ces ancêtres ibériques, aiment les excès de langage. Ils ont l’habitude de s’exprimer d’une forme un peu plus outrancière qu’en France.
      regardez cet interview, à titre d’exemple:

      https://www.youtube.com/watch?v=c3mx15GuBNQ

      Bolsonaro:
      – Pour moi, tout le monde est égal. Le fait que vous amiez le plaisir anal ne vous donne le droit de créer une bourse d’étude pour vous.
      Journaliste:
      – Pas mal de gens trouvent que vous n’ êtes pas capable de vous approcher des gays, est-ce que vous n’avez pas d’amis gays?
      Bolsonaro:
      – Mais si, je suis près de vous ici et maintenant.

  4. miguel

    Ses partisans l’appellent « Mite » à cause de son franc-parler et de sa rébellion contre la pensée gauchiste-mondialiste. Son honnêteté n’a pas été mis en cause pendant vingt ans de carrière politique. Voi-ci les idées qui ont captivé l’électorat brésilien:
    1- Le pays appartient à tous. On ne doit pas mettre face à face les noirs et les blancs, les hommes et les femmes, les gays et les héteros. La vraie égalité doit exister devant la loi.
    2- Il faut envoyer les enfants à l’école pour apprendre les mathématiques, la géographie, la langue, la physique et cetera, mais surtout pas pour apprendre que se faire enculer est une chose naturelle et magnifique.
    3- Le grand banditisme doit être combattu par la violence armée. Il est toujours préferable la mort d’une racaille que celle d’un honnête citoyen.
    4- L’émigration doit être maîtrisée. Acueillir des syriens et d’autres individus islamistes entraînera l’apparition au Brésil de nouvelles formes de violence. « Ici, au Brésil Il ne nous manque qu’une vague d’égorgements » a t-il déclaré.
    5-Il faut rétablir les valeurs de famille, travail et patrie.

    Par les temps qui courent,c’est normal que Bolsonaro inquiète la bien-pensance éuropéenne

      1. miguel

        Bien sûr. J’ai suivi sa campagne sur internet, car le Conseil d’État brésilien ne lui a accordé que 8 secondes de propagande sur les tv nationales. Malhereusement, je n’ai pas trouvé que de sources en portugais.

        1 sécurité:
        https://www.youtube.com/watch?v=ybote10acL4
        2- éducation
        https://www.youtube.com/watch?v=rSvPuPe6OqU
        3- économie (se reinsegner plutôt sur la personalité de Paulo Guedes, son futur ministre et qui a moderé son penchant étatiste)
        https://www.youtube.com/watch?v=dTJQl1WvpL0
        4-corruption
        https://www.youtube.com/watch?v=nMrbWiS0jTs

  5. SarisseSarisse

    Je ne sais pas si on peut vraiment le considérer comme le Trump brésilien l’histoire le dira.
    Dommage toutefois pour cette phrase concernant son fils mort plutôt qu’homo, même si l’homosexualité n’est pas du tout ma tasse de thé un fils ou une fille même s’il est homosexuel reste un fils ou une fille.
    Cela étant dit le Brésil comme les États-Unis donc il est un peu le pendant latin dans toute l’Amérique du Sud à besoin de retrouver un certain chemin de retour à l’ordre.
    Il y a toutefois des points positifs il y a nettement bois de musulmans au Brésil que dans nos pays européens en revanche il y a une violence considérable qui dépasse même celles qui subsistent encore en Irak mais les favelas se réduisent et cette violence est de plus en plus jugulée.
    Après s’il est élu il restera à voir ce que l’épreuve du pouvoir fera de sa politique il y a ce que les hommes politiques disent et il y a ensuite ce qu’ils font.
    Il va pas abolir le carnaval de Rio il ne va pas abolir l’activité intellectuelle ou musical qu’il y a au Brésil il va pas forcément rétablir la dictature des militaires si ça se trouve il mènera une politique qui redressera le pays avec des chiffres éloquents comme ce que Donald Trump obtient aux États-Unis.
    Le Brésil c’est le deuxième géant du continent américain plus de 200 millions d’habitants ce n’est pas rien!

  6. Mariana

    Il a raison de parler de fraude et de contester car il est probable qu’avec les bulletins papier il aurait été élu au 1er tour . J’espère qu’il le sera il a le cran de Salvini ou de Trump , on croise les doigts pour lui .
    C’est la démocratie que la gauche a du mal à reconnaître , voir les qualificatifs et les articles des medias le comparant à Trump qui en disent long là dessus .
    Quand on voit comment Trump a réussi on souhaite la même chose aux Brésiliens pour sortir du chaos laissé par Lula .

  7. Fomalo

    Je trouve, perso, que le Baronsolo a une » sale tête ». Partisan de la dictature militaire, qui préfère éliminer plutôt que de faire traîner en torturant? C’est radical et coule de source (quoique par le passé….). Mais pourquoi, pourquoi donc, ne délivre–t-on pas une fois pour toutes un pavillon brésilien à l’aquarius? Nous pourrions passer des accords « commerciaux » intéressants avec le Brésil , non?

  8. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    Jair Bolsonaro est misogyne homophobe et ne cache pas sa nostalgie pour la dictature militaire qu’a connu son pays de 1964 à 1985 !

  9. frejusien

    Ce que j’ai apprécié, c’est sa déclaration sur la libéralisation des armes à feu,
    il a déclaré que posséder une arme pour se défendre assurait la liberté,

    avec le nombre impressionnant de racailles à RIO et dans d’autres grandes villes comme Salvador de bahia ou Fortaleza, les gens pourront se protéger et les femmes qui ne peuvent jamais sortir seules le soir, ainsi que les voyageurs, à la merci d’un abruti au couteau, vont apprécier cette nouvelle liberté,

    attention aux fraudes, les gauchistes s’étant entrainés au premier tour, sur le vote électronique, risquent de faire basculer le scrutin

    1. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      La racaille en question n’a pas attendu Jair Bolsonaro pour posséder des armes. L’homophobie, la misogynie révèlent la bêtise, et la dictature dont Jair est nostalgique ne peut qu’être l’ennemie de la liberté de pensée dont RR s’est fait à ce qu’il m’a semblé, le défenseur.

      1. frejusien

        En effet, comme en France , SEULE la racaille possède des armes, les autres n’ont que leurs bonnes pensées pour se protéger,

        Pour ce qui est de l’homophobie, Miguel vous a expliqué plus haut qu’il s’agit d’un excès de langage coutumier des latinos, et que de toutes façons, pour lui les homos et les autres ont les mêmes droits, cela devrait vous suffire , cela veut dire que les homos n’auront pas plus de droit que les autres,

        Pour ce qui est de la misogynie , vous la sortez du chapeau ?

      2. BobbyFR94

        Lavéritétriomphera, sache que la France va passer par une DICTATURE du même genre après la guerre qui arrive, je parle de la guerre OFFICIELLE, celle ETHNO-RELIGIEUSE (contre le NAZISLAM), pas celle qui est cachée par nos BIIIIPPP de MERDIAS tv !!!

        On n’a plus le choix, les TRAÎTRES l’ont décidé pour nous, voir cet article de DREUZ, qui date du 26 juin 2009, sur EURABIA :

        https://www.dreuz.info/2009/06/26/article-33133483/

  10. frejusien

    Autre point remarquable, il ne veut pas accueillir de  » réfugiés » musulmans pour éviter « une vague d’égorgements »,
    voilà quelqu’un de lucide sur la réalité musulmane,

    Ne le jugeons pas trop rapidement, on le jugera sur ses actes, à condition que les fraudes ne soient pas trop importantes

  11. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    @frejusien,

    Misogyne est dans le titre. Jair Bolsonaro préfère voir son fils mort que homo, j’appelle cela de l’homophobie.
    L’amèrique latine est une plaque tournante de trafics en tous genres et les gangs n’ont pas attendu Jair Bolsonaro pour s’armer et d’autres pour se défendre.
    Même en France un nombre impressionnant d’armes circule https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/il-y-aurait-plus-de-15-millions-d-armes-en-circulation-en-france-7793150521.

  12. Ele Sim!

    Chère Madame Tazin,
    Je suis lectrice de RR, j’aime beaucoup vos articles et votre lucidité. Vous ne vous trompez pas.
    Pour la presse brésilienne et la gauche mondiale, Bolsonaro est un monstre! Les Brésiliens qui ne sont pas encore endoctrinés à Cuba, l’aiment beaucoup!
    Je suis choqué par les injustices contre Bolsonaro dans la presse guachiste française! Ils copient et collent les mensonges et les manipulations de la presse de gauche au Brésil – toute la grande presse brésilienne est de gauche et contre lui.
    La gauche calomnie Bolsonaro comme « homophobe », parce qu’il est contre l’idéologie du genre et du mariage homosexuel.
    « Raciste », pour s’être opposé aux ‘castes sociales’ imposées par le PT!
    Sa femme est métisse (son père est noir). 90% des Brésiliens sont des métis! Accusation ridicule!
    « Misogyne », pour être contre les féministes du PT qui défendent l’avortement et protègent les criminels.
    Nous, les vraies femmes brésiliennes le soutiennent totalement!
    Faites bien comprendre: il est totalement contre le viol et veut que les violeurs soient en prison!
    Un poids, deux mesures: Cette discussion malheureuse (de viol) avec la députée du PT, Maria do Rosário, n’apparaît dans les médias qu’au moment où Bolsonaro l’attaque. Quelques minutes auparavant, Maria do Rosário défendait la liberté d’un adolescent de 17 ans qui avait assassiné un garçon de 18 ans et sa petite amie de 16 ans, violée par d’autres camarades avant d’être tuée. Un crime qui a choqué le pays!
    Bolsonaro défendait les victimes, en particulier la fille, et souhaitait une peine maximale de prison pour le meurtrier mineur!
    Bolsonaro était outré qu’une femme défende un violeur. La discussion s’est très mal terminée… honteuse pour nos deux parlementaires!
    ! – Le «déséquilibré» qui a essayé de le tuer savait ce qu’il faisait.

    1. Amélie Poulain

      Bom dia @Ele Sim! ,

      Merci pour votre commentaire qui replace les choses, c’est là que l’on voit à quel point le monde est complètement manipulé.

      J’ai de la famille Brésilienne, je vais me renseigner.

  13. Ele Sim!

    Les homosexuels qui n’aiment pas Bolsonaro sont ceux de la dictature LGBT. Les homosexuels sans idéologie de gauche l’aiment beaucoup. Les homosexuels qui soutiennent Bolsonaro sont massacrés par les gauchistes.
    Les programmes humoristiques font beaucoup d’humour avec son «homophobie».
    https://www.youtube.com/watch?v=2SyGfcM0Qrw
    Il est dur sur les problèmes sérieux, mais il est très amical et amusant. Pour ceux qui ne savent pas, nous sommes un peuple très libre!
    Je déteste le populisme et tout fanatisme, mais la réalité de notre situation a entraîné ce soutien populaire. Les gens l’aiment beaucoup précisément parce qu’il a toute la presse et la gauche contre lui tout le temps.
    Il n’est pas un monstre, dans tout le pays où il se rend est une foule.
    https://www.youtube.com/watch?v=2nMXK7HMUJw

  14. Ele Sim!

    Les accusations contre Bolsonaro sont toutes des demi-vérités. Leurs détracteurs déforment, manipulent et retirent toutes leurs déclarations du contexte.
    Il est vrai qu’il n’est ni un Lord anglais, ni un homme d’État comme Churchill, mais nous sommes en guerre et il est le soldat dont nous avons besoin pour le moment…

    1. Amélie Poulain

      « Les accusations contre Bolsonaro sont toutes des demi-vérités. Leurs détracteurs déforment, manipulent et retirent toutes leurs déclarations du contexte. »

      C’est exactement ce qui a été fait en France concernant J-M Le Pen… mais les Français, rétrécis par leur pensée cartésienne au plus près du concret et donc plus loin de leur intuition que les Brésiliens, y ont cru, malheureusement…

    2. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      @Ele Sim,

      Vous écrivez très bien le français.
      « Des gays brésiliens apprécieraient un homme qui dit qu’un bon homosexuel est un homosexuel mort », ou ils sont totalement inconscients ou ils sont mazo. J’ai l’impression que le Brésil doit choisir entre la peste et le choléra.
      Il n’existe aucune demi-vérités mais la Vérité ou le mensonge.
      J’estime que l’on dessert sa cause quand on parle le même langage que les coupeurs de têtes de tous bords.

  15. Ele Sim!

    Dans tout le pays, des électeurs ont dénoncé des urnes électroniques adultérés déjà programmés avec le numéro «13» du PT!
    Il est certain que Bolsonaro en avait plus de 50% …
    “Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on [fait les sondages et] compte les votes.” Joseph Staline

    1. Amélie Poulain

      “Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on [fait les sondages et] compte les votes.” Joseph Staline »

      Tout à fait ! En France, justement, il y a de quoi se poser des questions à ce sujet car pour ma part, j’ai de gros doutes concernant les « élus ».

  16. Ele Sim!

    La presse de gauche étrangère ne montre pas les immenses manifestations des #MulheresEleSIM! (Femmes Lui Oui) à travers le pays!
    Les femmes «Ele Não / Lui Non» sont les féministes de gauche.

  17. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    BobbyFR94,

    Sachez que ceux qui veulent la guerre feront tout ce qu’ils peuvent pour qu’elle ait lieu.

  18. frejusien

    Bonjour @Ele sim,
    merci d’intervenir sur ce forum pour replacer les choses en ordre,

    en France, on reste très influençable aux merdias, et on gobe facilement les informations tronquées et déformées ,

    perso, quand un candidat étranger est descendu par les media gauchistes, je me dis que celui-là doit être un BON, càd un qui n’appartient pas à la mouvance des bienpensants et malagissants

    1. Amélie Poulain

      @frejusien

      « perso, quand un candidat étranger est descendu par les media gauchistes, je me dis que celui-là doit être un BON, càd un qui n’appartient pas à la mouvance des bienpensants et malagissants »

      C’est exactement ce que je me dis !

  19. frejusien

    @Amélie Poulain,
    bonjour, je ne suis pas certain que ce soit une question de pensée cartésienne versus intuition,
    mais le sujet reste ouvert, à méditer…….

    1. Amélie Poulain

      @frejusien

      Il y a plusieurs raisons sûrement car tout est complexe mais je pense sincèrement que la pensée en France (je parle « en général » bien sûr) est rétrécie par le souci de rester dans le « concret », ce qui « se voit », ce qui « s’entend », ce qui se « prouve », sans aller au delà.

      Ceci explique sans doute la chosification des mots pris « à la lettre » que l’on peut observer trop souvent…. et J-M Le Pen et bien d’autres en ont fait les frais, on ne peut dire le contraire.

      Il n’y a qu’à voir notamment les réactions violentes quand on parle en France (en général bien sûr) de choses » inexpliquées », d’aspect « spirituel » (à ne pas confondre avec la religion mais même cela hérisse…)….

      Je vous assure que quand on s’intéresse à ce domaine, la France se démarque du monde entier à ce sujet ce qui explique la pauvreté de leurs recherches à ce niveau, les chercheurs étant même obligés de prendre un pseudo pour leurs écrits sous peine de se voir violentés voire virés des universités (exemple : Rémi Chauvin).

      Je suis désolée, mais on ne voit pas cela dans les autres pays, j’ai plein d’exemples en tête.

      Bref, c’est un autre sujet qui n’est pas celui qui nous occupe ici et que je voudrais même pas aborder d’ailleurs.

      1. frejusien

        Bonjour@Amélie,
        je vois un peu ce que vous voulez dire, style  » en France, on préfère rester au ras des pâquerettes, sur le plancher des vaches et ne pas s’aventurer dans ce qu’on appelle le surnaturel,
        les américains sont beaucoup plus ouverts et certains docteurs se sont penchés sur la vie après la mort et ont étudié ce phénomène sur des bases scientifiques,

        ici, on en est loin, le « surnaturel » fait peur, c’est ressenti comme un danger,
        un peu dommage, car cela pousse bien des adolescents vers les drogues, et les recherches de paradis artificiels

        1. Amélie Poulain

          Bonjour @Frejusien

          Tout à fait. Ce qui est dommageable c’est qu’on occulte complètement une dimension humaine très importante et je suis d’accord avec vous, ce déni provoque certainement un malêtre qui se traduit par différents symptômes.

          En Angleterre et Ecosse il y a même des départements d’Université (Edimbourg je crois) qui font des recherches poussées et très précises sur le sujet, il y aussi les Russes (cf leurs recherches pendant la Guerre Froide principalement), les Brésiliens…. etc…

          Enfin, vaste sujet, j’ai mes petites idées là-dessus mais c’est un trop vaste sujet qui mériterait d’approfondir la question car j’en suis certaine, cela aussi est un des facteurs qui agissent subtilement en souterrain sur ce qui nous arrive.

          Mais là on part dans la recherche fondamentale…. revenons à nos moutons !

  20. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    Sur Jihad Watch un « hindou » est intervenu pour nous dire tout le bien qu’il pensait des musulmans. Je me suis rappellé des propos de Nila qui nous avez mis en garde contre les musulmans qui se font passer pour des hindous, et l’imposteur/troll a été démasqué. Un/e brésilien/ne qui sait fort bien écrire le français est également parfaitement informé/e sur l’état d’esprit de ses « concitoyens » ciblés par un candidat qui ne cache pas sa nostalgie de la dictature !

    1. Resistente

      Lavéritétriomphera
      9 octobre 2018 at 20 h 09 min

      Je ne suis pas un imposteur! Merci!
      Je suis une simple femme brésilienne, je vis au Brésil, je connais mon pays et nos grands problèmes.
      Justement parce que je ne sais pas «fort bien écrire le français» il est difficile de vous éclaicir de manière succincte des questions aussi complexes que la politique et le peuple brésilien.

      1. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

        Le Brésil est un pays très vaste avec une population estimé à plus de 200 millions d’habitants et vous connaissez le point de vue d’une minorité parce que vous êtes citoyenne de ce pays !
        Les homosexuels en thérapie expriment leur souffrance due au rejet social. Ils ne peuvent pas approuver un candidat qui exprime ouvertement son homophobie ou qui flatte des fins électoralistes une population homophobe et … nostalgique de la dictature.

  21. Resistente

    Lula et le PT sont détesté par la plupart des brésiliens. La propagande socialiste-comuniste-trans se proclame propriétaire des brésiliens. Lula et le PT ont attaqué les coffres du pays, la plus grande corruption de tous les temps!
    Si ‘Saint Lula’ avait été poignardé par un militant «d’extrême-droite», le monde entier protesterait et ses militants auraient incendié tout le pays!
    Les militants «d’extrême-droite» sont allés prier et chanter l’hymne national devant l’hôpital où Bolsonaro a été sauvé!
    Bolsonaro combat la violence dont il a été victime!

  22. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    @ Christine Tasin
    Je cite : « (…) Nous soutenons sans réserve les membres de l’OAS qui ont torturé les ENNEMIS du FLN , (…) »

    J’avais pourtant cru comprendre que c’était le FLN qui était coupable des crimes contre la population Pied-Noir et les Harkis ?

    Était-ce un lapsus de votre part ?

    Cordialement.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Je crois que s’il y a un petit lapsus, la pensée de Christine sur le sujet est facilement compréhensible :=)

      (Le modérateur).

Comments are closed.