Ah ! ah ! Ah ! Les 2 pro-migrants agressées par 3 mineurs isolés à Montpellier : l’arroseur arrosé…


Ah ! ah ! Ah ! Les 2 pro-migrants agressées par 3 mineurs isolés à Montpellier : l’arroseur arrosé…

La presse met l’accent sur le courage du jeune commerçant qui, au volant de son scooter, a pris en chasse et immobilisé les petites racailles, récupérant même le collier en or arraché par l’un deux.

Mais pas un mot pour montrer la contradiction entre le prosélytisme pro-migrants des deux agressées, qui revenaient – ah que j’aime ces situations- d’un manifestation en faveur de l’Aquarius et la réalité des clandestins, tous des petits anges, naturellement.

Elles n’ont pas eu encore assez peur,et  il est dommage qu’elles aient retrouvé leur collier.

C’est vraiment dommage également que le courageux commerçant soit tombé sur 2 idiotes pareilles, elles n’en ont pas encore assez bavé…

Par contre, le héros du jour a de la chance, pour un peu il se faisait poignarder, pour un peu il était mis en garde à vue pour avoir fait une clé au bras de l’agresseur… Agresseur capable de porter plainte contre lui…

INFO MÉTROPOLITAIN. Un courageux commerçant du boulevard du Jeu de Paume, à Montpellier a neutralisé trois mineurs âgés de 13 ans pour deux d’entre-eux et de 15 ans, samedi après-midi en les coursant au guidon de son scooter. Des scènes surréalistes dignes d’un polar vécues par des centaines de témoins.

Métropolitain a rencontré ce trentenaire qui souhaite conserver l’anonymat : « Ni nom, ni prénom et encore moins une photo, désolé. J’ai accompli mon devoir de citoyen, point final ». C’est avec les chaleureuses félicitations des officiers de police judiciaire de permanence, qu’il a quitté hier soir le commissariat central, où il a été entendu comme témoin dans cette procédure judiciaire. Un sacré témoin.

« Mon fils rassurait les victimes »

Samedi peu après16h, le commerçant regagnait sa boutique sur le Jeu de Paume à scooter, avec comme passager arrière son fils âgé de 12 ans : « Je venais d’aller le récupérer à son cours de boxe, quand dans la rue Marceau, entre Gambetta et Jeu de Paume, j’ai entendu des cris de femmes et j’ai aperçu deux dames de 50 à 60 ans courir dans le hall d’un immeuble poursuivies par trois jeunes. Le trio est ressorti et a détalé, après avoir arraché le collier en or autour du cou de l’une des victimes. J’ai aussitôt déposé mon fils auprès des deux dames pour les rassurer et à scooter, j’ai pris en chasse les trois individus qui couraient sur les trottoirs du boulevard du Jeu de Paume. Deux policiers municipaux en patrouille, témoins de cette course-poursuite sont intervenus au moment où je venais de coincer deux des agresseurs. Ils ont eu leur attention attirée par ce remue-ménage ».

« J’ai fait cracher le bijou »

Pendant que les policiers municipaux rapidement renforcés par une autre patrouille menottaient les deux adolescents en attendant de les remettre aux policiers de la Sécurité publique, le courageux témoin partait à la recherche de leur complice, toujours juché sur son scooter : « J’ai réussi à le localiser dans la rue Alexandre Cabanel, entre le Jeu de Paume et l’église Saint-Roch. Je l’ai bloqué avec la roue avant de mon scooter, je lui ai sauté dessus, je lui ai fait une clé de bras pour lui faire cracher le collier en or qu’il venait de dissimuler dans sa bouche. Des passants et des commerçants se demandaient ce qu’il arrivait. Puis, je l’ai ramené aux policiers municipaux encore présents sur le boulevard du Jeu de Paume, avant de foncer rue Marceau chercher mon fils qui entre-temps avait réconforté les deux dames, à qui j’ai remis le bijou. Elles m’ont vivement remercié. Je leur ai simplement dit que j’avais fait mon devoir de citoyen; Que j’étais fier d’avoir fait preuve de civisme sous les yeux de mon gamin de 12 ans ».

https://e-metropolitain.fr/2018/10/07/montpellier-courageux-commercant-neutralise-trois-arracheurs-de-colliers/

Pour l’anecdote, les deux femmes agressées revenaient du rassemblement organisé sur la place de la Comédie en faveur du bateau des migrants Aquarius. Et elles ont croisé le chemin des trois arracheurs de colliers en or : des mineurs étrangers de 13 et 15 ans non accompagnés…

Mais s’il veut continuer à faire son boulot de citoyen, il peut passer ses journées à sillonner Montpellier où les gangs de mineurs isolés sévissent en toute impunité. D’ailleurs les 3 qu’il a remis aux policiers sont déjà dehors…

https://www.newsstandhub.com/fr-fr/le-figaro/mineurs-etrangers-delinquants-le-casse-tete-des-parquets

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/18/collomb-fait-venir-des-policiers-marocains-pour-lutter-contre-la-delinquance-des-mineurs-etrangers/

https://e-metropolitain.fr/2018/09/12/montpellier-saurel-veut-rehabiliter-lesplanade-pour-lutter-contre-linsecurite/

Ils sont mineurs, ils sont clandestins, ils usent de violence, ils volent… mais on ne pourrait pas les renvoyer de l’autre côté de la Méditerranée sous prétexte qu’on n’aurait pas leur nom ni leur origine. Alors continuons de subir, de souffrir… et d’accueillir avec des you-yous les nouveaux envahisseurs qui débarquent de l’Aquarius.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


27 thoughts on “Ah ! ah ! Ah ! Les 2 pro-migrants agressées par 3 mineurs isolés à Montpellier : l’arroseur arrosé…

  1. dmarie

    « Ils sont mineurs, ils sont clandestins, ils usent de violence, ils volent… mais on ne pourrait pas les renvoyer de l’autre côté de la Méditerranée sous prétexte qu’on n’aurait pas leur nom ni leur origine. »
    S’ils ne veulent pas décliner leur identité ni leur pays d’origine, il faut les menacer de les envoyer là où ils n’ont probablement pas envie d’aller, la Libye par exemple, ça leur délierait probablement la langue.
    Encore faut-il qu’il y ait une réelle volonté de les renvoyer à leurs parents….

    1. Joël

      Il faut les envoyer construire des routes et des stades là où il y a besoin de main d’œuvre à très bas QI, donc à très bas coût, et où les droits de l’homme sont parfaitement respectés. Le Qatar ou l’Arabie, par exemple.

    2. V.HELSING

      Mais non !
      Souvenons-nous des livres d’histoire :
      Pourquoi la Bastille était-elle vide ?

      Donc, donc, il faut simplement les loger GRATUITEMENT au fond d’un donjon pendant 1 an et leur envoyer des déchets de cantine tous les 2 jours (pas gaspiller) je suis certain, convaincu de leur respect de notre culture et civilisation à la sortie…

  2. Celtilos

    avec quelques dents en moins et une mâchoire en bouillie je vous jure qu’on aurait leur noms adresse et leur généalogie complété au troisième degrés….

  3. Torpillator

    Le plus injuste dans cette histoire c’est que la collabo de service, donc responsable avec ses amis manifestants du Grand Remplacement, ait récupéré son collier, c’est bien dommage.

  4. Machinchose

    et si on les « naturalisait » ??

    JE CONNAIS A MELUN UN EXCELLENT TAXIDERMISTE 😆

    ils seraient le début d’ une collection, une sorte de Musée Crève un (et l’ autre )

    dans lequel, pour les genérations futures on conserverait tous cet echantillonage qui nous a empoisonné pendant des décenies

    histoire de mettre en garde notre descendance

    1. Fomalo

      Idée très astucieuse, mais étant donné le nombre, la collection risquerait d’engorger plus vite le musée Crève un (et l’autre) par l’échantillonnage exponentiel, et son coût, que les prisons. J’ai une autre idée, puisque la tendance est de faire « payer » les incarcérés. Ils seraient obligés pour cantiner (PQ, timbres et clops), de jouer dans des piécettes théâtrales hebdomadaires via T.V avec jurés, leur vrai rôle. Les téléspectateurs donneraient une note avec un barême: pas la « moyenne »: éliminés immédiatement( tudés..) ; de 10 à 12/20 : un rattrapage dans les 24 heures, sinon « tudés ». De 12 à 14: la promesse (!!) que s’ils franchissent la barre des 15 le lendemain, ils auront la liberté conditionnelle; plus de 15: ils sont renvoyés libres dans leur pays dans les 24 heures. les mentions T.B auront le choix entre la nationalité française exclusive, pour eux seuls et non leur smala avant dix ans,ou un contrat de travail CDD de trois mois pour entraîner leurs petits camarades embastillés.

  5. durandurand

    De toute façon ces racailles allogènes malfaisantes sont bien parties de la Libye pour venir en France , il n’y a qu’à les renvoyer d’ou ils sont partis ,c’est simple , ce n’est pas compliqué à le faire , et les assoces et droit de l’hommoniste ferment leurs claques merde , ils auront des comptes à nous rendent ces traîtres !

  6. palimola

    J’espère que les deux connes ont changé d’avis concernant l’accueil de ces merdes quoi que j’en doute fort ….quand on est con on est con …quand aux trois charmants bambins je les refoutrai a la mer et il sont libres d’aller ou ils veulent …a la nage ! sauf ici .

  7. J

    Quand j’ai lu cette nouvelle hier, j’ai ri. Je me suis réjouie. J’étais bien contente. Je me suis dit « bien fait ». En arriver à se réjouir du malheur de ses compatriotes, c’est vraiment grave.
    Manquerait plus qu’on apprenne que le commerçant était un arabe (« intégré » celui-là) pour gâcher la nouvelle.

  8. Charles Martel 02

    Le pire c’est que ces bécasses ne tireront probablement aucune leçon de ce qui leur est arrivé et trouveront toutes les excuses aux petites ordures qui l’ont agressée

  9. Christian Jour

    Et ces deux connes qui veulent plus de migrants n’ont rien compris, elle vont surement revenir manifester en faveur de l’aquarius. C’est bien fait pour elles si elles se sont fait braquer leur collier. Il y a quelque chose de pourri au royaume de France.

    1. V.HELSING

      Vous serez d’accord avec moi, je pense :
      quand le vent aura tourné,
      la Guillotine !
      Pour le gouvernement et cette justice métastasée !

    2. Charles Martel 02

      Punaise quelle justice de merde, c’est inimaginable que la France soit tombée si bas.. En fait quand on se fait agresser par des racailles quoi qu’on fasse on est déjà condamné, la seule chose qui nous est autorisée c’est de nous laisser agresser, voler, tuer, violer… Les racailles sont reines et ont droit de vie et de mort sur les français en France

  10. dmarie

    « L’agresseur se noie, la victime qui malgré tout tente de repêcher son agresseur fait l’objet d’une enquête pour VIOLENCE AYANT ENTRAÎNÉ LA MORT. »

    Ceci confirme bien ce l’on constate depuis longtemps déjà : quand vous êtes attaqués, il vous est interdit de vous défendre, de crainte de faire du mal à vos agresseurs !
    Si vous ne respectez pas cette directive et que vos agresseurs en souffrent, vous serez punis !
    En voilà la preuve flagrante encore aujourd’hui !

  11. frejusien

    Oui, c’est pour cela qu’on conseille depuis un certain temps de foutre le camp vite fait, bien fait, quand on a réglé son compte à l’agresseur,
    les agresseurs n’iront jamais porter plainte, mais si vous- mêmes, vous y mêlez la police, c’est vous trinquerez, c’est simple,
    c’est toujours comme ça que ça finit

  12. dmarie

    frejusien, comme vous avez raison ! mais il faut que ça rentre dans les têtes ! apparemment avec ce monsieur, ça ne l’est pas encore…. hélas pour lui .
    de plus être emmerdé pour 2 connes pro-migrants ! c’est encore plus dommage.

Comments are closed.