France Info veut tuer Zemmour et les sites de ré-information « au nom de la démocratie »


France Info veut tuer Zemmour et les sites de ré-information « au nom de la démocratie »

France Info propose à ses auditeurs une émission intitulée « Le rendez-vous du médiateur » avec un thème récurrent : la réinformation. Se posant rarement la question de la crédibilité des médias officiels et des journalistes accrédités, la chaîne de radio publique tente de ramener le mouton à sa bergerie – pardon – l’auditeur à la VRAIE information, celle issue des sources autorisées.

Pour se faire, une rééducation s’impose : nous avons donc eu « Éducation aux médias et fausses informations », « L’agence franceinfo et la vérification des faits » ou « L’importance de l’éducation aux médias. » Une récurrence thématique qui amène, pour l’auditeur lambda, à se demander pourquoi les médias cherchent désespérément à nous « éduquer » à l’information ?

C’est que depuis une petite dizaine d’années, des sites de plus en plus nombreux proposent une information différente et, surtout, moins formatée. Alors, évidemment, en face, cela râle : plus de concurrence, c’est moins de lecteurs et d’auditeurs prêts à ingurgiter de l’info pré-mâchée, idéologiquement toujours tournée à (l’extrême-) gauche. Et puis c’est vrai qu’à force d’entendre qu’il n’y a pas d’invasion migratoire ni de Grand remplacement, que l’islam est une religion de paix et de tolérance, qu’il y plus de Français que d’étrangers dans les prisons et qu’il y a toujours invariablement 4,5 millions de musulmans en France depuis 30 ans, le gogo-auditeur confronté à la réalité se met, quand même, à douter…

D’où la reconquête des esprits par des contre-propositions de « décryptage » informationnel (ou « vérification des faits ») censées séparer le bon grain gauchiste de l’ivraie fachosphérique : Décodex du Monde, CheckNews de Libération , Arrêts sur image sur France 5 ou Le vrai du faux sur France Info. Un décryptage officiant donc sur les médias publics ou grassement subventionnés et qui tire à boulets rouge sur la réinfosphère quand ce n’est pas sur Trump, Poutine, Orban, Salvini, ou Zemmour.

A noter que, face à des adultes méfiants, les médias tentent également de modeler et de rééduquer les jeunes esprits : ainsi, pour lutter contre les fausses informations, la radio publique propose une « éducation aux médias » via l’émission franceinfo junior car « les plus jeunes peuvent être les plus influençables » (c’est vrai mais cela marche dans tous les sens).

La « réinformation » est donc une problématique de choix sur France Info. Samedi dernier, l’entretien entre la « médiatrice » de Radio France, Emmanuelle Daviet et le journaliste Thomas Huchon de Spicee, portait justement sur « La « ré-information », comment cela fonctionne ? »

Mais au lieu d’expliquer le pourquoi de la chose et de manière objective, le journaliste de ce « web-télé » (très) porté à gauche met Eric Zemmour et Charlotte d’Ornellas au même niveau que les complotistes américains ou les adeptes de la terre plate.

Et propose la formule suivante : Eric Zemmour + Charlotte d’Ornellas = réinformation = « fake news » = manipulation des masses = montée du populisme = danger pour la démocratie.

Attention, les heures les plus sombres de notre Histoire sont (encore) de retour !

Le rendez-vous du médiateur. La « ré-information », comment cela fonctionne ?

Emmanuelle Daviet la médiatrice des antennes reçoit le journaliste Thomas Huchon de « Spicee » sur le thème de la ré-information.

E. D. : À quel moment est apparue la notion de « ré-information » ?

T.H. : C’est une notion qui est apparue dans les années 2000 et qui a été popularisée notamment par l’extrême droite afin de qualifier une opération qui voudrait ré-informer les citoyens. Cela part du postulat que les médias professionnels mentent à la population. La ré-information est ce qu’on appelle aujourd’hui « fake news », la théorie du complot.

Ces sites de ré-information font-ils partie de la « complot-sphère » ?

La complot-sphère est l’agrégation de tous les sites qui prétendent ré-informer les gens, qui vont diffuser les théories du complot. Ils sont très liés à l’extrême droite. Ce sont des personnalités qui estimaient ne pas pouvoir s’exprimer suffisamment dans les médias qui ont créé leur propre média et des espaces où ils vont pouvoir tenir des propos beaucoup plus libres. La complot-sphère représente à peu près 400 à 600 sites internet environ, très liés à une idéologie d’extrême droite ou à des courants de pensées qui s’en approchent.

Qui sont actuellement les représentants de la « ré-information » dans les médias en France ?

On peut citer Eric Zemmour ou Charlotte d’Ornellas qui nous a démontré par l’absurde récemment les limites de la ré-information. On est face à un phénomène sérieux. Utiliser des mensonges pour arriver à ses fins est une forme de manipulation.

Ces représentants de la réinformation bénéficient-ils d’une audience importante ?

Les principaux sites de la complot-sphère trouvent une audience importante ; exemple le site d’Alain Soral qui voit passer plusieurs millions de visiteurs par mois.

Quels dangers pour la démocratie ?

Il est impossible de ne pas voir un lien entre la montée des populismes en Europe et l’augmentation de l’audience de tous ces sites d’information. Il ne faut pas considérer cela comme un combat loyal, on est face à des menteurs qui cherchent à manipuler des populations pour attaquer la démocratie.
Il va falloir s’attaquer à ces propos et convaincre les indécis.

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-rendez-vous-du-mediateur/le-rendez-vous-du-mediateur-la-re-information-comment-cela-fonctionne_2941055.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




24 thoughts on “France Info veut tuer Zemmour et les sites de ré-information « au nom de la démocratie »

  1. Franck

    Par le passé, il est vrai que j’étais un auditeur fidèle de France inter ( note notamment Jean Luc Hess) et France info. Mais depuis une dizaine d’années, je boycotte ces deux radios, je ne supporte plus leur ligne éditoriale.

    1. Monique

      C est pour cela que je suis accro à résistance républicaine impossible pour moi de ne pas venir consulter ce site chaque jour tellement que j en suis,dépendante .Déjà quand je ne peux pas accéder au site de Résistance Republicainé cela me rend folle .Mercî Résistance Républicaine pour vos infos pertinents .

  2. Amélie Poulain

    Moi je n’ai pas lu un seul « mensonge » ici ni des pensées « d’extrême droite », juste des réactions lucides et adaptées à la réalité constatée… Preuves et argumentations sont ainsi vérifiables et donc incontournables.

    Et si Zemmour touche beaucoup de gens c’est juste qu’il dit la vérité avec beaucoup de subtilités et que les gens se sentent compris dans ce qu’ils voient et peuvent constater par eux-mêmes.

    Les gens ne sont pas débiles, ils croient quoi ces policiers de la bien-pensance » qui sont assez égotiques pour penser qu’ils détiennent la Vérité ? Qu’il faut « éduquer » la pensée des citoyens ? Mais pour qui se prennent-ils ?

    Bonjour le fascisme…. Il y a inversion des rôles à ce que je constate !

    1. Yann Kempenich Post author

      En effet, il faudrait s’entendre sur la définition de « l’extrême droite »… Car il paraît que la réinfosphère est « raciste », « fermée », « illibérale »…

      A contrario, la gauche islamophile s’avère très « ouverte » à certains régimes totalitaires issus du communisme ou de l’islam : Cuba, Vénézuéla, Arabie saoudite, Qatar…

      Jamais vu de gens aussi hypocrites et cyniques !

      1. Amélie Poulain

        Oui je suis d’accord avec vous mais c’est devenu un réflexe, ces gens de gauche ne supportent pas la contradiction.

        Pourquoi ? Parce que par cela ils risqueraient une remise en question qu’ils ne sont pas en capacité de penser et même supporter.

        Alors ils se défendent et, incapables de nuancer tant ils ont besoin de leurs « certitudes », ils vont dans l’exagération, dramatisent voire se réfugient dans l’extrême.

        D’autres, il faut le reconnaître, s’en servent pour manipuler et ainsi (se ?) conforter leur pouvoir (cf les attaques ridicules envers le FN tant cela devenait grotesque, on retrouve la même dynamique envers TRUMP).

        Pour d’autres, ce sera la projection sur d’autres de ce qu’ils sont eux-mêmes, l’autre ou l’extérieur lui renvoyant un « miroir » de lui-même insupportable à assumer. Et c’est là que l’on peut constater leur fond agressif voire raciste quand on voit le résultat délétère de leurs idées.

        D’ailleurs « racisme » veut dire ne pas supporter la différence, et justement, ces gens-là ne supportent pas la différence.

        On le voit par exemple à travers leur besoin de tout niveler, de refuser de penser le mérite et l’intelligence, de voir au-dessus d’eux des gens qu’ils pourraient penser « supérieurs » (plus d’argent, plus de qualités qu’ils n’ont pas, plus de… etc…) au nom justement (c’est parlant !) de la fameuse « égalité » (l’arbre qui cache la forêt, tout comme la soit-disant « extrême droite ») .

        On le voit aussi dans ce besoin de multi-culturalisme renforcé par leur leitmotiv (leur mantra ?) du « vivre ensemble », ce qui revient à vouloir gommer toutes les différences.
        Car ce projet de gauche bien-pensante ne tient pas : si les autres cultures sont différentes c’est justement parce que ses membres ne se sont pas construits ensemble car dans le cas contraire, il n’y a plus de culture(s). Le multiculturalisme aboutit ainsi à tuer la culture.

        1. Victoire de Tourtour

          Le « racisme » consiste à établir une hiérarchie entre les races : races supérieures, races inférieures, telle fut la pensée qui sous-tendait le discours de Jules Ferry, homme de gauche.Le discours n’a pas changé : nous avons le « devoir »(sic), en tant que « races supérieures, de venir en aide aux migrants , aux immigrés , ces représentants des races inférieures, pas capables de se débrouiller seuls.

          1. Amélie Poulain

            Justement, ce genre de discours est raciste sur fond d’eugénisme de surcroît. C’est une définition puriste.

            Je pense qu’actuellement le sens qui est retenu par tous nos bien-pensants est plutôt celui d’un rejet, uniquement par principe et non par raisons, d’une ethnie ou d’un groupe ignorant ainsi la réalité, signant par là le fond idéologique de la question.

            Par contre, la définition première de façon frappante, confirme cette notion que l’on retrouve en filigrane des idées et de la dynamique de gauche, même si bien sûr ce n’est pas dit comme cela.

            Il y aurait ainsi, dans une vision manichéenne, un devoir immuable et indiscutable d’aider ceux qui seraient désignés comme les plus « faibles » (inférieurs donc)… alors qu’il y aurait, de l’autre côté, des gens « forts » (supérieurs donc) qui n’auraient eux besoin de rien (des sur-humains en quelque sorte).

            D’où, comme vous le dites, Victoire : « nous avons le « devoir »(sic), en tant que races supérieures, de venir en aide aux migrants , aux immigrés , ces représentants des races inférieures, pas capables de se débrouiller seuls. »

            Mépris de l’autre quand même un tantinet derrière tout ça, car certains seraient totalement dépourvus de capacités (cf aussi les « démunis », terme cher à la gauche, à la limite du mantra également), mépris aussi envers ceux qui n’auraient que l’unique perspective de devoir vivre et travailler pour les autres.

  3. PUGNACITÉ

    En tant que vache à lait contribuable je m’ erige contre les journalistes gauchos cooptés par les deux derniers pouvoirs et qui exempts de professionnalisme et de déontologie vont à l’encontre du droit d’expression légale.
    Zemmour a beaucoup de détracteurs médiatiques Cependant, force est néanmoins de constater qu’aucun ne peut l’affronter en débat.
    Merci à ce patriote qui risque sa vie et celle de sa famille face à des barbares politico religieux.

  4. Christian

    Le nerf de la guerre c’est l’argent, il faut trouver des financements pour faire avancer les idées et les propositions de RR comme Macron a pu prendre le pouvoir grâce au fric de ses généreux donateurs « anonymes »

  5. Camille Defrance

    Sur RR et RL, presque personne ne doute encore de l’activisme gauchiste assumé du groupe radio france. Toutes les lignes éditiriales sont orientées sans complexe, sous couvert bien sur d’hypocrites et habiles subterfuges consistant à remplacer chaque mot politiquement non conforme au gauchisme, par au autre, et grimer l’activisme prosélyte de ce ramassis de gauchistes immigrationnistes, arabophiles,africophiles, dépravés LGBT, libertins, laïcards……Toute les lignes éditoriales, les grilles de programmes, les rédactions, n’ont de cesse de rivaliser de grosses ficelles clientélistes à leur auditeurs : gauchistes, enseignants du publique (donc presque tous de gauche), arabes intellos (les plus pervers et dangereux), LGBT, africains intellos (si, ça existe ! ) anti Trump, anti RN, anti Zémour, anti Wauquiez, partouzards, libertins……. BREF, TOUT CE QU’ON DETESTE ICI……
    Si certains peuvent le faire, reléguez ce post sur FACE BOOK ou ASTAGRAM, moi je sais pas faire (en plus, j’ai bien sur été viré de face book par leurs médiateurs arabos gauchistes)
    C’est aux auditeurs « passifs » du groupe radio france qu’il faut passer ce genre de message par les réseaux sociaux (qui bien sur ne nous lisent pas) pour les INFORMER DE LA DESINFORMATION DU GROUPE RADIO FRANCE ! les autres cités plus haut sont de toutes maniéres d’irrécupérables gauchistes, mais sont néanmoins presque tous électeurs du macronisme qui a encore de beaux jours devant lui, contrairement à ce que l’on pourrait espérer !

  6. neo

    ….. » face-à-face, la gauche des traîtres et la gauche des crétins se disputent le monopole du cœur, tandis que les inégalités et les injustices croissent »…. La gauche française RESPONSABLE du délitement depuis 1981, point d’orgue du mitterrandisme en 86 par la vente à la découpe de l’industrie française au profit de l’Allemagne et instauration du communautarisme (« touche pas à mon pote »). Les médias, AFP (agence France Palestinienne), France Inter, France Info, Le Monde (depuis Hollande), Libé, etc., soutiennent encore cette idéologie mortifère. RÉSULTAT, rétro-pédalage car la situation française les accuse. A MON AVIS, bien sûr…

  7. Fomalo

    Hé bé dites donc! L’article de Yann K. sur les prétentions de « radio-France » c’est du lourd.! Il y a encore vingt ans, la radio que j’adorais écouter depuis l’âge de douze ans, me faisait rigoler. Depuis dix ans, presque jamais plus, et depuis cinq à six ans, me met en rage régulièrement. Alors je surfe sur tous les sites de réinformation, mais étant antiislamiste primaire, je ne vais jamais sur oumma.com, et même nos apostats revendiqués avec patte blanche m’inspirent de la méfiance.. C’est dire! Je me prépare donc à augmenter mes lectures livresques aux dépens des autres media quels qu’ils soient , et ça à mon âge c’est pas très convivial, et ça coûte plus cher, sauf à relever d’une médiathèque locale quasi gratuite et à trouver des transports pas chers pour assister aux débats en librairies du département, dont je ne pourrai généralement parler qu’avec les abonnés à BFMTV en continu que sont la plupart de mes voisins.. Triste, amère époque d’opinions.

    1. Yann Kempenich Post author

      Aucune chance de trouver des écrivains dissidents dans les médiathèques ! Pas vu trace de Houellebecq, Obertone, Del Valle dans la mienne.

      Ce qui m’agace le plus, c’est que ces gens de gauche adorent se gargariser de « liberté d’expression », de « pluralité d’opinions » alors qu’ils n’admettent qu’une vérité, qu’une seule idéologie : la leur.

      Ecoutez France Info ou France Inter; regardez la 2, la 3, la 5 et même TF1 ou Canal+ : vous aurez la même ligne éditoriale

      Et quand un dissident passe dans une émission, c’est toute la meute qui lui tombe dessus. Un mot de trop et hop, c’est la mise en quarantaine ou le procès : « l’Hapsatousation » du débat…

      1. Fomalo

        « Aucune chance de trouver des écrivains dissidents dans les médiathèques ! Pas vu trace de Houellebecq, Obertone, Del Valle dans la mienne. » Eh bien mor pareil; je l’ai constaté depuis trois/quatre ans, c’est pour ça que je dis que ça revient cher! Merci Y.K. (dans la liste des radios, vous avez laissé tomber europe 1, mais c’est vrai qu’il y en a trop)..

      2. Adalbert le Grand

        J’ai trouvé « la stratégie de l’intimidation » de del Valle à la médiathèque. Il est vrai qu’il n’y a qu’un exemplaire sur tout le réseau, mais il y en a un, et quelques autres de ses ouvrages plus anciens.

        On trouve également Jeannette Bougrab (quand je l’ai rendu, il était réservé, bon signe), Christopher Caldwell, Pascal Bruckner, Natacha Polony, Georges Bensoussan…

        Tout n’est pas encore perdu

  8. Joël

    Oui bon, France Info étant à la radio ce que France Télévision est à Ernotte donc à l’état, fallait pas s’attendre à un miracle de vérité et de réalité. Ne pas oublier que c’est la même maison.

  9. bm77

    Je ne crois pas que tout ce que balance en bla bla les journalistes de France info en flux tendu puisse être vérifiable.
    Par contre lorsque l’on écrit un texte qui est par nature statique, on peu facilement vérifier les sources .
    La façon de vouloir « former  » les gens en les infantilisant laisserait penser que ceux ci sont incapables de discernement et qu’il leur faudrait un gourou pour les guider.
    Je pense surtout que les médias « main Stream » ont peur de la confrontation et de la contradiction des idées parce qu’ ils n’en sortent pas toujours indemne. surtout face à un Zemmour qui a beaucoup de références culturelles .
    Ils ne sont pas démocrates tout simplement.
    On touche à plein d’intérêts. Comme tout tyran cette gauche veut tout maitriser et prend très mal le fait qu’on lui conteste son pouvoir.
    elle tient une bonne partie des médias , l’éducation nationale, la justice et les chercheurs par le CNRS au passage, bonjour les statistiques et les chiffres ! Mais là je fais du populisme!

    Si faire du populisme c’est de dire que des infos diffusées par des gens à l’idéologie marquée à gauche ne sont pas objectives , des chiffres transmis par certaines personnes fortement politisée ne sont pas forcement des plus fiables, que l’éducation scolaire appliquée et pensée par des gauchistes peut être nuisible à mon enfant pour la formation de son esprit critique qui contribuerait a en faire un citoyen armé pour faire fonctionner une démocratie.

    Qu’une justice dont les acteurs classent les gens en catégories et les affubles de sobriquets lorsque cela ne correspondait pas à l’idéologie ne rassure pas sur l’impartialité et l’équilibre des jugements rendus, ce qui fait que l’on constate un laxisme surprenant pour certains cas et pour d’autres une extrême sévérité.

    Oui je suis populiste et j’en tire une certaine fierté par le fait que j’ai la satisfaction de ne pas me faire abuser en gardant une certaine lucidité par rapport à la masse des moutons bêlants lobotomisés qui ont bien appris la leçon sans se poser trop de question .

    Car je ne me revendiquais pas comme tel mais si les mondialistes et gauchistes ont décidé d’affubler leurs opposants de ce termes pour les disqualifier, ils ont aussi permis par cela de créer une identité à la masse des gens qui en ont marre de leur main mise et leur totalitarisme
    Hors dans le mot populisme , il y a peuple et c’est justement cette proximité avec le peuple sur laquelle ils fondait leur légitimité et leur crédibilité qu’ils ont perdu .
    Notre combat est plus compliqué qu’il n’y parait et demande de faire plus que d’autre la part du bon grain et de l’ivraie parce que populiste ne veut pes dire médiocre dans mon esprit mais personne qui base sa réflexion sur le réel et non pas une doctrine et celui-ci est ouvert à toute personne qui se pose des questions sur l’avenir de son pays. La destiné du pays n’appartient pas qu’aux élites qui malgré leur bagages intellectuels ont montré leurs limites , ils ne peuvent faire sans l’autre partie de la population si ils veulent faire quelque chose de constructif.
    Pour ce qui est de politiques je ne dirais pas comme tout bon populiste qu’ils sont tous pourris mais comme nombre de leurs concitoyens ils ont le tort de ne s’en remettre qu’à ces élites et à la doxa idéologiquequi règne partout alors qu’ils pourraient faire prévaloir d’abord la réalité de ce que vivent les Français au lieu de se conformer frileusement à cette espèce d’autodiscipline qu’ils s’imposent

    1. Yann Kempenich Post author

      Un combat très compliqué en effet ! Pour ce qui est du bagage intellectuel : voyez ce que les énarques actuels font de la France. Merci pour votre commentaire.

      1. bm77

        Oui vous avez raison de le souligner, Yann tout est question de point de vue si ce que ces gens ont cumulé de diplômes peut forcer l’admiration par le degré d’effort fourni et par l’intelligence déployée pour y arriver il n’empêche que ce ne sera que sur la destination de leur compétence que nous pourrons jugé de leur valeur par l’utilité pour l’intérêt général et du service à l’Etat pour ce qui est d’un Enarque . .C’est d’ailleurs à ce titre que sont allouées les sommes non négligeables par le budget de l’éducation nationale pour leur permettre de faire leur cursus dans les meilleurs conditions.
        Hors le rôle des élites n’est aujourd’hui plus très clair sinon très brouillé.
        Dans le cadre de l’UE se mettent -ils au service de l’Etat Français ou sont ils détournés de cela par les lobbyistes qui se pressent dans tous les parlements nationaux comme Européens et jouent ils la carte des intérêts privés?
        Ce n’est pas des compétences des élites dont je me permettrais de douter, c’est plutôt la finalité de celles ci et leurs destinations..
        Car cela pourrait expliquer pourquoi ceux ci ayant choisi d’abandonné l’idée de nation, tournent en dérision l’histoire de France et sa culture ainsi que ceux qui les défendent .
        C’est peut-être la raison du divorce et la défiance entre de plus en plus de Français et leurs élites.

    2. frejusien

      J’approuve totalement votre commentaire,
      et je rajoute que si être populiste, c’est représenter une élite de la pensée, le populisme se situe très au-dessus des soi-disant zélites politico-médiatiques actuelles,

      Les dissidents comme ZEMMOUR constituent un minuscule groupe d’élites intellectuelles,
      les zélites gauchistes n’étant que des copiées collées de leur idéologie malfaisante, des groupes qui ne réfléchissent pas , qui n’analysent pas, qui sont incapables de prévoir, etc….
      ce qui fait leur force c’est l’aimantation qui les unit en un bloc compacte aveugle et sourd

      donc, s’ils ont la place des zélites, ils n’en sont pas élites pour autant, c’est une place usurpée, place qu’ils veulent conserver par tous les moyens malhonnêtes utilisés par les régimes totalitaires

  10. Dunois

    Toutes ces radios et autres chaines aux ordres tentent sans cesse d’intoxiquer les gens. La meilleure façon de faire est de faire savoir (en répétant islassablement) que les merdias sont des fauteurs de troubles et des pourris soumis à ce gouvernement d’islamistes, macrouille en tête. C’est ce que je fais sans cesse.

Comments are closed.