400 mineurs isolés pour le Morbihan, 20 pour Allaire : tout cela réjouit François Goulard


400 mineurs isolés pour le Morbihan, 20 pour Allaire : tout cela réjouit François Goulard

Les adhérents de Résistance républicaine habitant le Morbihan n’en peuvent plus de voir ce qu’ils font de ce département béni des dieux, et ils m’envoient pas mal d’informations en ce moment.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/10/02/lislam-pourrit-de-plus-en-plus-la-bretagne-pontivy-locmine-vannes-rennes-bignan/

La dernière… pour le moment :

Un car de « mineurs isolés » arrive à Allaire, où ils vont occuper la gendarmerie, malgré les cris d’orfraie du Maire qui estime qu’il a déjà donné en hébergeant une grande famille syrienne.

Mais la loi c’est la loi, dit le Préfet. Je dirais même plus, dit le Président du Conseil départemental François Goulard : la loi c’est la loi.

Parenthèse : 

Assertion à mon sens discutable, je ne connais aucune loi française qui oblige la France et les départements à accueillir des illégaux. 

Sauf à considérer que la loi c’est la volonté d’un Préfet, obéissant à un Président de la République. Une volonté du Président de la République peut-elle avoir force de loi ? A moins qu’ils n’aient fait voter aux soumis de l’Assemblée nationale une loi obligeant les Français à accueillir tout ce beau monde ? 

Allo, Maxime, notre juriste, n’y a-t-il pas là une étrangeté, pour ne pas parler d’illégalité ? 

Le Morbihan « doit » donc accueillir 1,05 % de cette partie de la population migrante. Ce qui représente quelque 400 personnes. Et le Président du Conseil départemental, l’ex LR François Goulard, applaudit des deux mains, taclant avec une certaine arrogance le Maire d’Allaire qui a le mauvais goût de protester.

Pour sa part, le président du conseil départemental, François Goulard, assure que  » l’information a été passée et expliquée comme dans d’autres communes concernées. Je me permets de sourire. Je trouve que c’est un peu le syndrome du Nimby ( acronyme de l’expression : Not in my back yard. En français; pas ce projet dans mon jardin ».

François Goulard, ex UMP, ex LR, est désormais chez  « Objectif France », mouvement fondé par Rafik Smati, pour « une France qui rayonne sur le monde »... Pas sûr que nous ayons la même définition de « rayonnement » avec un Goulard à ses côtés. Rafik Smati est, naturellement, un anti-Marine primaire, mais son analyse de l’immigration est remarquable.

http://www.gaullisme.fr/2018/05/01/rafik-smati-mon-regard-sur-limmigration/

http://www.atlantico.fr/decryptage/objectif-france-rafik-smati-entrepreneur-qui-croyait-qu-saurait-changer-france-en-lancant-parti-1856492.html

On notera que le vice-Président de Objectif France est le général Soubelet dont nous avons révélé les incohérences, pour ne pas parler de trahisons, lui qui, non content de cracher sur Marine, a été un temps recruté par Macron.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/29/le-general-soubelet-est-comme-les-autres-le-voila-qui-crache-sur-le-fn/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/28/macron-recrute-la-planche-pourrie-soubelet-il-lui-a-promis-un-poste-de-depute/

 

Il est évident que Rafik Smati n’est pas très bien entouré…

Comment, avec les propos qu’il tient sur l’immigration, peut-il accepter dans ses rangs un François Goulard pour qui refuser de participer à l’invasion de la France, ce serait juste un acte égoïste….

 

L’ancienne caserne de gendarmerie d’Allaire, en cours de rénovation, va bientôt abriter des mineurs non accompagnés. Une décision qui permet au Département de se mettre en conformité avec la loi.

400 mineurs à accueillir

« Il faut trouver de nouveaux lieux pour les accueillir. Nous ne pouvons pas les laisser dehors. De plus, c’est une décision gouvernementale. La répartition nationale est appliquée par les procureurs. Avec 1,01 %, nous devons accueillir environ 400 mineurs pour le Morbihan », explique François Goulard, président du conseil départemental.

« Un choix limité » de sites d’accueil

La solution pour le Conseil départemental est de trouver des locaux qui nécessitent peu de transformations pour les adapter. « Nous n’avons pas le temps de construire. Nous disposons de quelques bâtiments, comme la gendarmerie d’Allaire. Mais le choix reste limité », déplore François Goulard. Financièrement, l’assemblée avait voté à l’automne 2017, une rallonge de 5 millions d’euros dédiée.

Encadrés par Sauvegarde 56

Le président du conseil départemental se veut rassurant : « Ces jeunes seront encadrés comme nous le faisons partout ailleurs. C’est fait de manière professionnelle avec les compétences reconnues de l’association Sauvegarde 56. Les enfants seront scolarisés comme les enfants d’Allaire vers Redon. »

Des structures saturées

Il rappelle que le Morbihan a débuté l’accueil des mineurs étrangers en 2013. « Nous sommes partis de zéro en s’appuyant sur l’association des Apprentis d’Auteuil. Les premiers sont arrivés à Priziac, puis Vannes. Depuis, les structures d’accueil existantes sont saturées », complète le président.

300 jeunes accueillis

Actuellement environ 70 jeunes sont accueillis à Priziac, une trentaine à Vannes. D’autres sont reçus à  Pontivy, Lorient, Hennebont et Auray. « Il reste toutefois très difficile de donner des chiffres très précis. Cela bouge constamment entre les arrivées et départs », signale le Conseil départemental du Morbihan. Le chiffre de 300 jeunes accueillis était avancé au printemps.

Le conseil municipal d’Allaire en colère

« Je suis en colère contre cette manière de procéder, inquiet sur les suites de cette intention qui s’est faite sans aucune information et sans aucune concertation. Nous venons d’adresser, adoptée à l’unanimité en conseil municipal, une motion au président du Conseil départemental, réagit le maire d’Allaire, Jean-François Mary. Nous avons su intégrer une famille syrienne, de six personnes, et connaissons les difficultés liées à l’accueil de réfugiés. Avec cette nouvelle arrivée envisagée, trop de questions restent sans réponse. »

[•••]

 https://www.ouest-france.fr/bretagne/vannes-56000/morbihan-l-ancienne-gendarmerie-d-allaire-accueillera-des-mineurs-etrangers-5996098

Si je sais bien compter, 1% c’est 400 migrants pour le Morbihan, ça signifie au moins  40 0000 jeunes mineurs isolés qui arrivent dans l’ensemble de la France, ingérables puisque mineurs…

Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Car nous subissons la venue de deux sortes de mineurs  : des mineurs non accompagnés ( MNA), pris en charge par l’aide sociale, et les MIE, MIneurs isolés étrangers qui, pour nombre d’entre eux, sont des délinquants. Et leur nombre est infini ou en passe de l’être :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/18/collomb-fait-venir-des-policiers-marocains-pour-lutter-contre-la-delinquance-des-mineurs-etrangers/

 

Pour écrire à François Goulard, poliment et courtoisement :

Conseil départemental du Morbihan : https://www.morbihan.fr/contactez-nous/

 

 

Rassemblement devant la gendarmerie d’Allaire samedi 13 octobre à  14heures, à l’initiative du bureau du RN 56

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “400 mineurs isolés pour le Morbihan, 20 pour Allaire : tout cela réjouit François Goulard

  1. Machinchose

    le genre de mineurs a laisser sur le carreau par précaution élémentaire !! ou encore a descendre (Oh!) au fond de la mine attendre le coup de grisou,
    le Gris OU le noir, kif kif

    le Morbihan, va se remplir de vilains « Bihans » d’une espèce redoutable

    souvent je me dis que c’est rendre un bien mauvais service a ces allogènes indésirables que de les accueillir
    parce qu un jour, je suis certain, qu il faudra s’ en débarrasser
    rien ne les prédisposant a se fondre dans notre Peuple,ni la culture, ni le physique,ni la religion, ni les coutumes
    et comme ils ne font aucun effort pour……bien au contraire!

  2. Christian

    Les musulmans nous grignotent un peu plus chaque jour en mettant en place leurs « pseudos élites » à des postes importants de la république avec l’aval de gars comme Goulard qui bouffe a tous les râteliers avec sa tête de vainqueur. J’espère juste qu’il est père de famille et qu’un jour un de ses enfants se mettra en couple avec un musulman comme cela il pourra vivre au quotidien le fumeux vivre ensemble qui est une utopie. La statue des grands hommes est faite des pierres qu’on leur a jeté de leur vivant et en France je me demande ou est cet homme ou cette femme providentiel.

  3. durandurand

    Il faudra une grande purge pour éliminer tous ces Traîtres qui accélère cette invasion d’ennemis de la France , il va y en avoir des pelotons d’exécutions dans les villes et villages de France et de Navarre.
    Ne sommes – nous pas en guerre ? La guerre ne ce fait pas avec une fleur au bout du fusil ou des bougies , une guerre se gagne par la stratégie , la volonté de LIBÉRER sa PATRIE , par la FOI , par les HOMMES et par les armes .

  4. Joël

    Quelle est cette loi ? Quelle référence au Journal Officiel ?
    Question qu’un maire devrait poser dès qu’un préfet pointe le bout de son nez.

  5. Hollender

    Toutes sortes d’associations m’envoient des courriers pour solliciter des dons en argent pour aider tous ces pauvres musulmans d’Afrique, du maghreb et d’Asie
    Systématiquement, je renvoie ces courriers vers les ambassades des pays faisant partie du nouveau continent islamique avec une préférence pour l’Arabie saoudite, le Qatar et Brunei. Non seulement ils sont les mécènes de l’islamisation de mon pays mais en plus ils veulent nous faire les poches pour aider les envahisseurs alorsque ce sont les états les plus riches de la planète

  6. Laurent PLaurent P

    « Pour écrire à François Goulard, poliment et courtoisement »… le plus simple est encore d’imprimer le présent article, déjà parfaitement «  »poli et courtois » » puis de l’envoyer à l’adresse postale que l’on trouvera sur la page indiquée en lien tout à la fin de l’article.
    Pour imprimer facilement l’article, c’est très simple :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/jbhspN )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 120% et la taille d’image 50%
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les quatre pleines pages de la version PDF que vous venez de créer, en deux feuilles imprimées chacune recto-verso.
    Optionnellement, vous pouvez personnaliser ce courrier en signant de votre prénom et ville en fin d’article, dans la zone restée blanche (inutile de prendre des risques en indiquant vos coordonnées complètes).
    Voilà faire savoir à un collabo qu’il en est un, et qu’il est repéré, ça ne vous coûtera qu’un timbre !

  7. frejusien

    Comme il n’y a aucune loi qui oblige les maires à ce genre d' »accueil », le maire devrait demander au préfet le texte de loi, écrit noir sur blanc,

    comme il n’y en a pas, il pourra déposer une plainte pour abus d’autorité,
    d’autant que les maires ont été privés d’une partie de leurs subventions,

    C’est l’exemple type d’un acte tyrannique et dictatorial, les maires devraient se regrouper pour faire face à cette nouvelle menace, au minimum organiser une manifestation avec tous ses administrés, convocation de la presse locale, envoyer une pétition et entrer en rébellion

    1. Joël

      Pas de loi mais détournement de celles existantes :
      Légalement, ils ont le droit de ne pas ouvrir la porte de leur ville aux migrants, car la loi est muette à ce sujet. Il n’y a aucune disposition qui oblige une municipalité à recevoir un réfugié.
      Cependant, si des réfugiés venaient à s’installer dans leur ville, les maires se verraient dans l’obligation de pourvoir à leur hébergement, même de façon transitoire. De plus, ils ne pourraient pas s’opposer a leur accueil par des particuliers ou des associations.
      L’État et les citoyens ont des moyens de pression :
      En effet, un maire a le droit de refuser d’accueillir des réfugiés, mais il ne peut pas interdire aux habitants de sa commune de les recevoir chez eux. S’il s’y opposait, il s’agirait là d’une atteinte aux droits fondamentaux de la personne humaine.
      De la même façon, un maire ne peut pas interdire la construction d’un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) dans sa ville si celui-ci dépend de fonds privés ou de l’État. Il ne peut pas se fonder sur la destination de la construction pour s’opposer a la délivrance d’un permis de construire, car son opposition constituerait un abus de pouvoir.
      Les habitants ont donc une marge de manœuvre pour contrer la décision d’un maire. Pour aller plus loin, ils peuvent même saisir le préfet, qui, sur ordre du gouvernement, a la possibilité de lui imposer de recevoir des réfugiés dans sa ville. L’État et les citoyens ont donc des moyens de pression.
      Article de l’obs du 9/9/2015.

Comments are closed.