Après Rodez, c’est à Toulouse que les policiers sont à la fête


Après Rodez, c’est à Toulouse que les policiers sont à la fête

Mais, il n’y a pas qu’à Rodez:

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/30/la-degradation-de-la-france-vue-de-londres-retour-sur-lassassinat-du-chef-de-la-police-de-rodez/

et ça continue de pire en pire
(  » de plus mal en plus maux « , comme disait un de mes amis ! ).

A Toulouse :

» Couteau, revolver, eau bouillante : deux policiers violemment agressés dans le quartier Arnaud Bernard.

Quarante-huit heures après le drame de Rodez au cours duquel le patron de la police municipale, Pascal Filoé, a perdu la vie, agressé à coups de couteau un équipage de la police municipale toulousaine a été très violemment pris à partie, vendredi soir dans le quartier Arnaud-Bernard.

Devant le « Café Oriental ». Les policiers ont demandé aux personnes de parler moins fort et ont contrôlé l’établissement….

Des clients s’en sont mêlés et le gérant de l’établissement, un homme de 54 ans s’est soudain énervé. Il a proféré des insultes à l’égard des forces de l’ordre.
« Le frère du gérant a empoigné un policier par son gilet pare-balles et l’a secoué. Les policiers se sont dégagés et ont voulu partir mais le gérant a ceinturé l’un d’entre eux tandis que son frère venait d’attraper un couteau. L’ un des assaillants s’est alors saisi du revolver d’un des fonctionnaires de police dont il a tenté d’ôter le cran de sûreté.  Des coups violents ont été portés sur les policiers et une soupière de soupe brûlante a été jetée sur l’un d’entre eux. »

https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/29/2878626-deux-policiers-municipaux-agresses-gerant-cafe-frere.html

C’est de pire en pire en France, ça va de plus en plus maux partout ……

Et certains pensent qu’avec un tout petit coup de plumeau pas bien méchant, ça peut encore s’arranger.

Ils sont fous, ils sont fous ! Et ils ne nous laisseront que des tombes !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “Après Rodez, c’est à Toulouse que les policiers sont à la fête

  1. babe

    quand on voit les photos du soit disant president de la republique qu’est ce que vous voulez qu’il se passe c’est la décadence totale je remercie quand meme ceux qui on vote pour ce « guignol »

    1. Chardon26

      L’heure du réveil a sonné pour les Gaulois réfractaires.
      Réveillons nous avant qu’il ne soit trop tard….

      1. Machinchose

        ou étais tu passée Pomponette ??

        je me faisais du souci pour toi…..un peu comme le boulanger de Pagnol qui engueulait ses deux « pomponettes »

        et tu veux déjà nous réveiller ???? alors que le plumard est si accueillant !

  2. Charles Martel 02

    Dans ce cas on attendrait une descente immédiate et musclée dans ce bar pourri avec contrôle et expulsion immédiate des clandestins (car il doit y en avoir) et fermeture définitive de ce tripot de merde rempli de muzz, mais dans la réalité je suppose que les gérants et autres gentils CPF seront convoqués et auront tout au plus droit a du sursis, Macron et nos magistrats dhimmis les adorent, quant aux policiers peut être seront ils sermonnés pour avoir « manqué de tact » et provoqué du désordre chez ces paisibles muzz

    C’est bien ce que je disais, les policiers servent de punching-ball ou de défouloir aux « gentils » mahométans, ça me fait bien rigoler (enfin si on peut dire) quand je vois les brigades de policiers de Macron déployées pour « reconquérir » les terres perdues de la république… Macron envoie de la chair fraiche a ses copains les muzz pour qu’ils s’amusent..

  3. Christian Jour

    Ils nous ont déclaré la guerre. Ils sont désormais assez nombreux pour nous faire comprendre qu’ils sont LES MAITRES chez nous. Attention messieurs les collabos, ça va pas tarder à chier pour vous aussi.

  4. CLAIRET

    AUX ARMES CITOYENS – FAISONS RESPECTER NOTRE FRANCE QUI ACCUEILLE ET NOURRIT SES PROFITEURS QUI SONT INCAPABLES DE SE DÉBROUILLER CHEZ EUX ET QUI VIVENT ICI SUR NOTRE DOS AVEC NOS IMPOTS

  5. Laurent PLaurent P

    Il y a un souci avec cet article, ou plutôt il y AURA un souci avec cet article d’ici peu, quelques semaines, ou quelques mois : L’article commence par « Après Rodez, » puis commence par dire « il n’y a pas qu’à Rodez, ».
    A QUOI cela fait-il référence ?
    Il s’est passé QUOI à Rodez concernant la police ?
    Actuellement on s’en souvient.
    Dans quelques semaines ou mois, et encore plus années, le lecteur, surtout le NOUVEAU lecteur qui découvrira Résistance Républicaine (et il y en a une poignée toutes les semaines) ne comprendra RIEN à l’article.
    S’il y avait un lien après la première phrase vers, par exemple
    http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/30/la-degradation-de-la-france-vue-de-londres-retour-sur-lassassinat-du-chef-de-la-police-de-rodez/
    alors le présent article resterait compréhensible à perpétuité tout simplement en suivant le lien.
    Et a priori un article est destiné à rester compréhensible sans limitation de durée.
    Donc je suggère que soit rajouté le lien ci-dessus.

  6. berger

    Le comportement de la police est effarant. Molestés, ils seraient bien partis mais ils ont du rester car coincés. Il y en a un qui parvient a se faire subtiliser son arme de service, mais où on va là !?

  7. Machinchose

    «  » Les policiers se sont dégagés et ont voulu partir «  »

    rire sarcastique ou sardonique ?? J ‘hésite

    pauvres poulets équipés d’ un Sig Sauer, pour faire peur , bientot vous remplacerez « croquemitaine » pour effrayer les mômes

    hé bien, NON ! vous ne partirez pas

    « le patron du restaurant ceinture le flic, pendant que ses potes lui enlèvent son froc et son calbar, la bouteille d’ huile d’olive a la main, ils s’ enduisent la bite et sodomisent le pauvre flic, celui çi pousse un Aaaaaaaaaa de surprise et de douleur
    c’est alors qu ils le libèrent en lui disant, malicieux « reviens demain on t’ apprendra le B  »

    je comprends que ces pauvres municipaux, comme les nationaux aient peur de leur hiérarchie, a qui le « pouvoir » interdit absolument l’ usage de l’ arme de service, mais tout de même…… un jour , mon déconnage au dessus, deviendra réalité….vous verrez, violer un flic sera un acte de bravoure qu ils revendiqueront….

  8. Desespoir50

    Apparemment dans cette belle région pure et dure « gauchiasse » les cibles des CPF ne sont pas seulement les policiers, l’armée a elle aussi été ciblée.
    Mais bon les belles images qui circulent actuellement, nous prouvent que le chef des armées maitrise la situation.

  9. Eric

    Certes, nos policiers sont courageux de continuer à assurer leur mission, mais ils sont également trop laxistes, ce qui montre qu’il n’y a aucun sentiment de solidarité entre eux: car si attaqués, menacés d’être désarmés et peut-être tués ils avaient ouverts le feu, il semble donc évident qu’ils l’auraient chèrement payés… Ils savent donc – en espérant que cela change – que nulle grève de la police n’est à craindre si médias, politicards et « justice »venaient à les détruire. Que nul syndicat policier ne demanderait à ses membres à se retirer de la protection des ministères (et des ministres en premier lieu) et des tribunaux si gouvernement et magistrats faisaient montre d’un zèle anti-flic si habituel.

  10. zipo

    Armer des policiers qui n’ont pas le droit de se servir de leurs armes est une d’une débilité notoire !Car en plus on leur vole leurs armes et ce n’est pas la première frois ,pour moi il y a une mauvaise formation de ces policiers qui, on le voit dans diverses situations, sont incapables d’assurer leur propre défense ,donc comment vont-ils pouvoir protéger les citoyens dans ces conditions?

  11. Adalbert le Grand

    Allons, ne vous inquiétez pas, il ne s’agit que d’un cas isolé – comme les centaines d’autres milliers d’autres agressions isolées.

    Et ces individus ne perdent rien pour attendre, ils vont passer en Justice, devant un juge à l’air très sévère qui les tancera vertement, leur fera la leçon et les gros yeux, le doigt menaçant en l’air, en leur intimant de ne pas recommencer (trop souvent). peut-être même leur donnera-t-il une tape sur les mains?

    En tout cas, un sévère rappel à la loi à prévoir, et ensuite un TIG avec sursis.

    Quant aux policiers, ils doivent déjà d’estimer heureux qu’on ne les poursuive pas pour avoir embêtés ces honnêtes (délinquants), je voulais dire citoyens Français respectueux des lois (de leur (jungle) casbah).

  12. patito

    les policiers ont encore un peu de répit avec les quinquagenaires qui ne savent pas ôter la sécurité sur un pistolet mais les djeunes , eux , le font à la seconde .
    Moralité : restez en aux « vieux  » et fuyez les djeunes sinon vous allez la payer cher .
    on va ressortir la vieille devinette ; quelle est la différence entre le Sig Sauer d’un policier et les boules du sapin de NÖEL = aucune
    les deux sont pour la décoration

  13. frejusien

    Ces mignons policiers, équipés de gilets pare-balles et de pistolets, se sont pointés pour rétablir l’ordre,

    mais, car il y a un mais, les trouble-fêtes se sont montrés récalcitrants, et là,
    pfffff, la baudruche se dégonfle, les gentils policiers font retraite , mais, car il y a un mais, pas assez rapidement,

    les braillards, les attrapent, les désarment, et leur tirent dessus,
    heureusement, il y a un mais, ils ne savent pas ôter la sécurité du pistolet,
    OUF ! on est sauvé !!

    Morale de l’histoire : restez dans vos commissariats, et vous éviterez le pire

Comments are closed.