Devoir non rendu ? Le prof met zéro… il est renvoyé


Devoir non rendu ? Le prof met zéro… il est renvoyé

Cela se passe aux Etats-Unis, mais on ne se gausse pas, eu égard à l’évolution de l’Education Nationale, il se passe dans nos écoles des choses du même tabac, toutes proportions gardées.

Il est interdit de traumatiser les élèves avec de mauvaises notes. Il est interdit de « discriminer » les enfants en leur mettant de mauvaises notes…

Il ne vous a pas échappé que dorénavant vos enfants sont notés sur des compétences multiples et variées et que la note ne compte pas vraiment,  quand elle existe… D’ailleurs les notes sont souvent mirifiques, même si vous ne voyez jamais votre enfant travailler. C’est fait exprès. Pour faire disparaître les mauvaises notes et la discrimination dont souffrent les branleurs et autres « mauvais élèves ». Mauvais élèves qui ont le droit de traiter d’intello les bons élèves, d’ailleurs…

Il est interdit de valoriser le travail et de pointer du doigt les fainéants.

On prépare une génération entière d’incapables et d’imbéciles juste avides de consommer et de jouir, avec notre bénédiction.

Mais c’est fait exprès. C’est juste la mondialisation…

États-Unis : une professeure renvoyée pour avoir voulu mettre 0 aux élèves

L’école West Gate K-8 à Port Sainte-Lucie, en Floride, refuse de mettre moins de 10/20 à ses élèves. Même ceux qui ne font pas le travail, explique CBS News.

Par http://www.lepoint.fr/education/etats-unis-une-professeure-renvoyee-pour-avoir-voulu-mettre-0-aux-eleves-26-09-2018-2254559_3584.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


20 thoughts on “Devoir non rendu ? Le prof met zéro… il est renvoyé

  1. JackJack

    Christine, deux de nos filles sont profs… et nous entendons de leur part des commentaires bien étranges sur ce qu’il se passe dans leurs écoles…

    1. mia vossen

      Je suis prof en Belgique… pensais qu’il s’agissait d’une histoire française, ai déjà entendu beaucoup de commentaires de collègues belges dans ce sens! NB. Je travaille bénévolement après une carrière complète et suis LIBRE de me rendre utile à des élèves désemparés.

  2. Pierre-Jean

    Chère Christine,
    Je confirme ce que vous dites chère Christine. Quand j’étais professeur de lycée (je suis par suite passé à l’Université), j’avais eu le malheur de mettre zéro à une élève : j’ai eu sur le dos la représentante des parents d’élèves. Plus généralement, il pèse sur les enseignants une pression à la bonne note venant des élèves, des parents d’élèves, des directions d »établissement (« pas de vague ») et de l’inspection. Si un enseignant met de mauvaises notes un soupçon se manifeste très vite : l’enseignant ne sait pas enseigner, ce n’est pas un bon enseignant. Résultat : comme les enseignants dépendent pour leur avancement de la note du chef d’établissement et de la note de l’inspecteur, les enseignants mettent de bonnes notes, même si cela ne veut plus rien dire. Vis à vis des élèves, mettre de bonnes notes c’est « acheter la paix sociale » dans la classe.

  3. valkyrie

    Mais quelle horreur pour les jeunes professeurs ! J’ai lu que beaucoup de professeurs ou instituteurs arrêtaient après un an. C’est ahurissant de voir ce que devient l’instruction scolaire.

    1. faguet

      il y a a déjà près de 20 ans une de mes cliente prof de français a Narbonne a aussi mis un zéro pour devoir non rendu. plainte des parents , ça remonte au rectorat . plusieurs mois de convocations et pressions pour la faire céder ,et un an de mise a pied et 3 ans de dépression ….

  4. Lefeuvre

    C est aussi comme ça en France un ami prof à ete convoqué. Par le directeur pour avoir mis un zéro à une copie blanche ! Pas de note en dessous de 4

  5. J-Louis

    Le plus important est, pour nous, la vraie Gauche, l’objectif de l’égalité pour tous – dans les études, le mariage, etc. En quoi cela dérange t-il que les bons élèves puissent être notés 22/20 ou plus et les moins bons 10/20 ou plus. Une note équivalent à la moyenne, attribuée aux étudiants en grandes difficultés, a pour vertu de les d’encourager à poursuivre leurs efforts, quand un zéro pointé leurs couperait les ailes en leurs enfonçant le moral définitivement dans les chaussettes.
    Alors, qu’à minima 80% d’une classe d’âge puissent, dans un avenir proche, obtenir un Doctorat de son choix me satisferait pleinement et ne serait, au fond, que justice sociale – sinon, seuls ceux bien nés, en bonne santé et/ou avec des parents de classe sociale supérieure décrocheront, comme c’est encore aujourd’hui le cas, les bons diplômes qui rémunèreront bien.
    N’oublions jamais notre devise républicaine et son impératif catégorique d’Égalité, à laquelle la Fraternité est conditionnée et la Liberté subordonnée.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Vous êtes complètement à côté de la plaque. POur avancer, pour progresser, il faut savoir où l’on se situe, quelles sont les marches à gravir. L’ascenseur républicain qui permettait justement aux enfants d’ouvriers de sortir de leur milieu, de faire des études, ne peut fonctionner que comme cela. C’est comme cela que venant d’un milieu illettré, d’une pauvreté matérielle absolue, je suie devenue professeur agrégé. En partant du bas de l’échelle, et en bossant. Si j’avais eu des 10 ou des 15 sans rien faire j’aurais cru que j’avais le niveau, les connaissances… et je me serais retrouvée avec une licence caissière à carrefour, incapable de pouvoir passer un concours comme l’agrégation. L’égalité en droit c’est de permettre à ceux qui ne sont pas nés avec une cuiller d’argent dans la bouche, par les bourses, par l’accès aux études gratuites, d’avoir les mêmes chances, même s’il faut travailler 10 fois plus que les autres pour compenser le déficit culturel familial

    2. Joël

      Avec un faux 10/20, un nul restera un nul, une feignasse restera une feignasse et une racaille restera une racaille.
      Vous croyez aider les jeunes en difficulté alors que vous les incitez au moindre effort voire à pas d’effort du tout.
      On en a l’exemple avec votre vraie gauche qui, à part vivre en parasite sur le dos et avec l’argent des autres ne produit strictement rien.
      L’égalité elle existe déjà. Tout le monde a les mêmes profs et le même programme.

    3. Fomalo

      @ J-Louis, mais quelles c……ies!
      (Toutefois je comprends maintenant pourquoi on a du mal à départager la vraie gôche de la « fausse »)..

  6. palimola

    Pour remplir les supermarchés , les galeries marchandes , les quick , mc-do kébab et autres merdes pas besoin d’études sérieuses ! Et même ceux qui en font n’ont pratiquement aucune culture mis a part leur domaine de prédilection , j’ ai connu plusieurs jeunes détenteurs d’un master et autres diplômes prestigieux qui ne connaissait pas ou très peu l’histoire de France par exemple ….

  7. Pierre Lesincère

    Avec la complicité des médias subventionnés et manipulés, nos gouvernements veulent une société veule et docile, une société devenue analphabète par les effets d’un enseignement dégradé et décadent. Ils veulent une société islamisée, donc privée de toute réflexion, de tout libre arbitre, une société soumise et fataliste. Ils veulent un gouvernement européen unique, antidémocratique et totalitaire : la Commission européenne à Bruxelles qui impose ses directives sans concertation, au mépris de toute démocratie, bafouant ainsi la volonté des peuples souverains.

    Nos gouvernements veulent à tout prix le métissage et l’abrutissement de la race blanche et la vague migratoire actuelle n’est qu’une parmi la suite d’une longue série…

    Pour ceux qui l’ignorent, Richard Coudenhove-Kalergi était un homme politique, écrivain, historien et philosophe d’origine austro-hongroise par son père et japonaise par sa mère. Il est né le 16 novembre 1894 à Tokyo au Japon et mort le 27 juillet 1972 à Schruns en Autriche.

    Sa pensée a été dénaturée et son discours trahi, corrompu par les socialistes. Ces vicieux manipulateurs, revêtus du manteau des lâches et des traîtres, en ont fait le mal nommé « Plan de Kalergi ».

  8. Pierre Lesincère

    Avec la complicité des médias subventionnés et manipulés, nos gouvernements veulent une société veule et docile, une société devenue analphabète par les effets d’un enseignement dégradé et décadent. Ils veulent une société islamisée, donc privée de toute réflexion, de tout libre arbitre, une société soumise et fataliste. Ils veulent un gouvernement européen unique, antidémocratique et totalitaire : la Commission européenne à Bruxelles qui impose ses directives sans concertation, au mépris de toute démocratie, bafouant ainsi la volonté des peuples souverains.

    Nos gouvernements veulent à tout prix le métissage et l’abrutissement de la race blanche et la vague migratoire actuelle n’est qu’une parmi la suite d’une longue série…

  9. Adalbert le Grand

    C’est parfaitement con, les enfants ne sont pas idiots, si 10 est la note la plus basse donnée, elle est rapidement pour tous équivalente à un zéro.

    C’est comme ça qu’on a démonétisé les mentions au bac, de mon temps une mentions Assez Bien, c’était déjà une perf, aujourd’hui en-dessous de Très Bien on sait que c’est un bac médiocre, celui qui valait la mention Passable il y a quarante ans.

    C’est aussi crétin que de baisser le tube à mercure du thermomètre par rapport à la graduation en pensant que cela va faire tomber la fièvre…

Comments are closed.