Déficit budgétaire : les Italiens envoient Juncker se faire tâter chez les Papous


Déficit budgétaire : les Italiens envoient Juncker se faire tâter chez les Papous

Il y aura 2,4% de déficit en 2019 en Italie. C’est comme ça, il n’y a rien à discuter.

Di Maio ( mouvement 5 étoiles ) a obtenu ce qu’il voulait. Et c’était important pour lui, jusqu’à présent c’est Salvini et la Lega qui remportaient tous les suffrages ( donnés à 33% pour les prochaines élections, et 30 % pour le Mouvement 5 étoiles ). Di Maio trépignait d’imposer sa marque  et de participer à l’entreprise de changement pour l’Italie et surtout pour l’Italien moyen. C’est fait.

Ils ont décidé la nuit dernière qu’il n’y aurait pas  de réduction des dépenses, au contraire.

Ce n’est pas encore le new deal mais il y a un peu de cela. Du social, encore du social… en direction des Italiens d’abord  :

«Nous ne faisons pas un budget en fonction de ce que pense le commissaire [aux Affaires économiques et financières] Moscovici», a revendiqué le président du Conseil, Giuseppe Conte, après avoir annoncé un budget qui chiffre 27 milliards d’euros de dépenses supplémentaires. Il prévoit entre autres une augmentation des dépenses sociales, une réforme du système des retraites et des baisses d’impôts. «Nous avons réussi à faire adopter le budget du peuple, qui élimine la pauvreté grâce au revenu de citoyenneté pour lequel nous avons mis sur la table 10 milliards d’euros», s’est réjoui Luigi Di Maio.

«Vision à court terme»

La mesure ne sera pas universelle comme le souhaitait autrefois le M5S mais le revenu de citoyenneté prévoit des allocations de 780 euros par mois pour les 6,5 millions de plus démunis (lire page 3). Huit milliards d’euros seront par ailleurs consacrés à la révision du système de retraite et la possibilité de cesser le travail à 62 ans avec trente-huit ans de contributions. La Ligue se félicite pour sa part d’avoir obtenu une réduction des impôts avec l’introduction du principe de la flat tax. Dès l’an prochain, les petites entreprises (soit plus d’un million d’auto-entrepreneurs et d’artisans) ne paieront que 15 % d’impôts. Au passage, le gouvernement a aussi adopté une amnistie pour les contribuables en délicatesse avec le fisc pour des montants inférieurs à 100 000 euros et un plan d’investissements en infrastructures de 15 milliards d’euros supplémentaires.

https://www.liberation.fr/planete/2018/09/28/italie-le-m5s-et-la-ligue-envoient-bouler-bruxelles_1682012

Et, naturellement, Bruxelles hurle, Bruxelles condamne, Bruxelles bredouille… Bruxelles tremble que l’Italie ne sorte carrément de l’euro

A Bruxelles, la réponse ne s’est pas fait attendre. «Faire de la relance quand on a une dette très élevée, cela finit par se retourner contre ceux qui le font», a immédiatement mis en garde Pierre Moscovici, qui a parlé d’un budget «hors des clous», qualifié la dette italienne «d’explosive» et réfuté les arguments de Di Maio selon lesquels l’Italie ne faisait que suivre la voie de la France d’Emmanuel Macron «qui prévoit un déficit de 2,8 %». «La dette de la France n’est pas à 132 %», a-t-il rétorqué, avant de chercher à calmer les choses : «Nous n’avons pas intérêt à une crise entre la Commission et l’Italie.»

Le bras de fer sur les migrants pourrait bien se continuer sur la dette, les finances… et amener Salvini et Di Maio à quitter l’UE :

«Même si l’UE devait recaler notre loi de finances, nous irons de l’avant», a prévenu Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur dont le parti est crédité désormais de 33 % d’intentions de vote, devant le M5S à 30 %. Pour Roberto Castaldi, «ce sont les Cinq Etoiles qui ont poussé au maximum pour plus de déficit car ils souffrent de l’activisme de Salvini et cherchent à récupérer du consensus sur le dossier social».Le politologue constate en outre que «le gouvernement est aujourd’hui en rupture sur tous les grands sujets avec l’UE, en particulier sur les règles de l’Union économique et monétaire, sur la politique étrangère avec un soutien affiché à Donald Trump et plus encore à Vladimir Poutine, et bien sûr sur le dossier migratoire. Rome demande ainsi une réforme du système d’accueil, mais dans le même temps vote contre le projet de révision du traité de Dublin sur les réfugiés».

Reste à savoir si la fuite en avant s’arrêtera au soir des élections européennes ou si la politique du gouvernement Conte marquera un éloignement durable d’un pays fondateur du projet européen.

Et si l’Italie fout le camp, d’autres suivront, inévitablement… Il restera Macron et Merkel, comme deux cons…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


18 thoughts on “Déficit budgétaire : les Italiens envoient Juncker se faire tâter chez les Papous

  1. Avatarneo

    Encore une fois, l’épouvantail de la sortie de l’Europe en votant RN, est le formatage de MacronCon, merci de ne pas l’encensé d’une façon ou d’une autre. MERCI POUR NOUS.

  2. AvatarMachinchose

    … Il restera Macron et Merkel, comme deux cons…

    tu ne vois pas l’ esquisse d’ une idylle ???? le sémillant semble bien coucher avec une maman qui lui a manqué de toute son enfance

    d’ içi a ce qu il s’ éprenne de la Teutonne et de ses têtons qui ne nourrirent point d’ enfant ….MAIS C EST QU ILS FINIRAIENT PAR NOUS FAIRE UNE PORTEE LE BOUGRE ET SA BOUGRESSE 😆

    mettez m’ en un de coté!!

    ne comprenant strictement rien a l’ europe et a ses arcanes financières digne des pires roublards, je me demande toujours qu est ce qu on en a a cirer de cette union hétéroclite….de cet attelage ou le palefroi, est contre l’ âne, associé au boeuf et gémissant en tirant le charroi

    allez! stop avec cette expérience imbécile, chacun chez soi et arrêtons cette sinistre comédie qui a obligé mon pote Jean-François a se débarrasser de ses chèvres comme de sa fromagerie, parce qu il n’ en pouvait plus des réglements stupides qui prétendaient gérer sa minuscule entreprise a 1500 kms….

  3. AvatarMachinchose

    « se faire tâter chez les Papous

    oun , mieux encore se faire taper chez les Patous

    ,,,,,,, bien sur, mordre ce serait mieux ………. 😆

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    En ce qui nous concerne ; ça y est nous vivons avec 99% de crédit.

    Voilà ; nous n’avons plus un rond et ce n’est pas la vente à l’étalage organisée à l’Élysée pour refaire les murs, payer la vaisselle ; les mains de brizitte pour la laver que ça va s’arranger.

    Nous vivons avec seulement 1% de fonds.

    Ce n’est pas avec tout ce qu’il faut débourser pour les chances de la France que le budget national va se refaire une santé.

    1. Avatarneo

      PIRE QUE ÇA : 100% du pib de dette public + 150% du pib de dette PRIVÉE, celle-la même qui nous ont fait plonger en 2007 et que nous garantissons avec nos épargnes.

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        En effet , et cela fait es années ; cela a été confirmé à l’époque de Hollande ; mais là ce sont les dernières nouvelles rendues publiques, non par les instances officicelles, mais quand même par des médias de grande diffusion qui dévoilent 99% d’emprunt pour le budget annuel.

      2. AvatarMariana

        Bravo ! c’est devenu une habitude de le dire pour Salvini et son GVT . Qu’il continue ,
        sa politique anti-invasion migratoire mz est exemplaire et si l’Italie sort de l’UE tant mieux , son GVT gouvernera encore mieux sans les diktats mondialistes de l’oligarchie européenne .
        Un pays libre , une nation libre et independante telle pourra être l’Italie sans l’UE .
        Au fait à propos de budget , chez nous , à quand un sujet sur celui de l’AN qui a augmenté de 160% en 2018 , les députés ne se gênent plus serait-ce l’effet LREM , exonération de la CSG sur leurs retraites qui seront augmentées de 11% en 2019 !!!
        Pour les autres cad tout le monde sauf les assistés chroniques , augmentation de la CSG pour les retraités , automobilistes rackettés , perte de pouvoir d’achat des fds , on voit à quoi servent les augmentations et les taxes .
        Si il y a bien un budget à revoir , commencer par celui des députés qui devraient être payés selon le temps de présence effectué vu l’absentéisme .
        Par rapport à nous et après l’affaire benalla c’est scandaleux , et les médias ont été bien silencieux .
        Les députés il y a pas plus relax pour ponctionner les gens !

  5. Avatarsitting bull

    vive l Italie …de tous coeur avec elle , qu ils arrête l invasion mahométane et qu ils sorte de l UE , moi serai content , le groupe Višegrad fera peut être pareil et les crapules de l UE pleureront , junker le poivrot noiera son chagrin dans son verre

  6. AvatarVERCINGETORIX

    serais ce vrais ??? on aurait un gouvernement européen qui aurai en fin les c…..s pour mettre un coup de pied dans cette fourmilière ???? si c’est vrais que les italiens ont trouvé le petit bout de la pelote et commencent à tirer , l’Europe risque de se détricoter à vitesse grand V
    ce que les technocrates de Bruxelles donneront aux italiens ils ne pourront pas le refuser aux autres pays de la communauté

    1. AvatarMariana

      C’est VRAI il existe des hommes politiques comme Salvini qui déclare ainsi , à la suite du viol horrible cette semaine d’une jeune femme de 21 ans par un SDF clandestin roumain ( vu sur R.L. article de Manuel Gomez)
       » les animaux méritent une punition exemplaire » ! Cela en référence à la castration chimique pour tous les violeurs pratiquée dans d’autres pays européens .
      Comment ne pas l’admirer en comparaison avec les dhimmis français qui nous font subir la haine et les crimes des abonnés aux aides sociales et des fouteurs de m…de en tout genre , spécialité mz .
      Au fait qu’attendent les medias si prompts à critiquer l’Italie pour en parler , le déficit de la France est de 2,8% celui prévu pour l’Italie sera de 2,4% !
      Comme on dit c’est l’hôpital qui se fout de la charité …
      Salvini et son GVT n’ont pas de leçons à recevoir des dhimmis à l’islam .
      Viva Italia !

  7. Avatarneo

    NON, je ne crois pas à la fin de l’Europe pour moult raisons MAIS à un nouveau traité ce rapprochant de celui de Rome, sI, les populistes gagnent les Européennes, bien sûr et pour ÇA, il ne faut pas être anti-européen sinon vous réaliser l’adage de MacronCon ; « après moi, le déluge » ET IL GAGNE.

  8. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    L’europe, c’est une vente forcée et un vice caché.
    Ils nous ont vendu l’europe de la paix, et nous ont forcé à l’acheteter, alors que nous n’en voulions pas, et sous l’emballage de la paix, il y avait l’invasion migratoire, le multiculturalisme, la guerrilla urbaine et la guerre civile.
    La paix nous l’avion déjà, sans l’europe, car on ne tue pas son client,
    sinon à qui les allemands auraient ils vendu leurs BMW, Mercedes et Porsches?

Comments are closed.