Salvini prépare-t-il l’Italexit ? La sortie de l’euro pour bientôt ?


Salvini prépare-t-il l’Italexit ? La sortie de l’euro pour bientôt ?

Intéressante interview d’Olivier Delamarche,  analyste financier, président-fondateur de la société de gestion de portefeuille Platinium Gestion. Il est spécialisé en analyse macro-économique et gestion de portefeuille.

Merci à Marchersurdesoeufs de nous avoir signalé la video ci-dessous où Olivier Delamarche prédit la sortie brutale, non annoncée de l’Italie de l’euro, sortie qui serait suivie de la fermeture de toutes les banques et du contrôle des capitaux en Italie… annonce qui serait suivie de la fermeture de toutes les banques européennes et du contrôle des capitaux à toutes les frontières.

Ils y pensent tous, ils l’ont préparé, d’ailleurs, entre autres avec la loi Sapin….

https://www.capital.fr/votre-argent/les-banques-peuvent-elles-vraiment-vous-piquer-votre-argent-en-cas-de-faillite-1144299

https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/pourquoi-la-loi-sapin-2-inquiete-les-epargnants-1056628.html

On comprend mieux pourquoi Salvini est la peste noire pour Juncker, Macron et Merkel…

Là où je ne suis pas d’accord avec Olivier Delamarche c’est quand il dit que Salvini amuse la galerie avec le problème des migrants alors que son travail essentiel serait de préparer la sortie de l’euro.

Qu’il prépare un Italexit, c’est possible et souhaitable. Pour l’Italie d’abord car sinon l’UE va utiliser tous les leviers possibles et imaginables  pour mettre Salvini en échec en multipliant les obstacles économiques ( on a vu de quoi ils sont capables en Grèce ) mais souhaitable pour nous tous. Plus il y a aura de Brexit, d’Italexit… plus on aura de chances de voir la fin de l’oligocratie bruxelloise et de sa dictature, plus le Frexit sera un objectif à atteindre.

Cependant, dire que Salvini agiterait le chiffon rouge des migrants alors que son vrai but serait la sortie de l’euro, c’est mal le connaître. Depuis toujours Salvini, à la tête de la Lega, s’est battu contre l’immigration et l’islamisation, pour une Italie du Nord identitaire avant de lutter pour une Italie identitaire.

Les deux combats sont liés. A quoi bon une Italie sortie de l’euro si l’invasion qui lui fait perdre ses fondamentaux continue ?

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


18 thoughts on “Salvini prépare-t-il l’Italexit ? La sortie de l’euro pour bientôt ?

  1. J

    De plus en plus contente d’avoir voté pour lui. Si l’Italie donne l’exemple en sortant de cette maudite zone euro, j’espère que beaucoup la suivront. Nous devons regagner nos territoires et ne permettre qu’à ceux qui le méritent de pouvoir y rester.

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Bonjour @J ;

      Oui ! souhaitons-lui, souhaitons à l’Italie cette réussite stratégique de Libération.

      N’oublions pas qui plus est que si cela se conclut par un succès, l’UE coule parce que L’Allemagne, la France, L’Italie sont les trois piliers porteurs de notre prison qu’est l’UE.

  2. Machinchose

    Juncker, Macron et Merkel…

    qui jouèrent dans le film « un Colt pour trois salopards » western sorti en 1971 !

    le colt s’ appelait alors « EUROPE » 😆

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Le Berger répond à la bergère
    _____________________________________
    Salvini in Macron: « Nous n’acceptons pas de leçons »
    :::: http://www.adnkronos.com/fatti/politica/2018/09/26/salvini-macron-non-accettiamo-lezioni_aPK3UCJmada23Zj9jc5xLJ.html

    « Nous n’acceptons pas les leçons de droit ou d’humanité de M. Macron : ces derniers mois, il a armé les frontières avec l’Italie et a rejeté plus de 50 000 immigrants, en particulier des femmes et des enfants ». Ainsi, le ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, répond au sujet des migrants et de l’UE au président français qui a évoqué hier « la crise politique entre l’Italie et le reste de l’Europe ».

    « L’Italie a décidé de ne pas respecter les règles du droit international et en particulier du droit maritime et humanitaire », a déclaré M. Macron, répondant à une question sur le cas du navire Aquarius.

  4. neo

    C’est dommage de relayer ce genre d’information d’intoxication formatée par MacronCON pour les prochaines élections. Nous savons bien que 50% des anti-migrants non contrôlés sont pro-européens. Tout ceux qui relaye l’Italexit abonde donc dans le sens de MacronCon.
    Pour gagner ces élections, seul l’immigration non régulée doit être le mot d’ordre pour y réussir. RAJOUTER l’exit de l’Europe, c’est le PIÈGE.

  5. David 1

    Il y a une dette italienne , 2300 milliards d’Euros en Mai dernier , (grosso modo même niveau qu la France en valeur absolue ) dette couverte par l’appartenance à l’Union européenne et par l’existence de l’Euro.

    Cette attitude de Salvini, vis à vis des Migrants , n’est elle pas un prétexte pour se défiler , ne pas payer la dette de son pays ou trouver des arrangements favorables , l’exemple de la Grèce n’ayant pas pu ne pas être remarqué ?.

    Je ne le pense pas mais je ne peux m’empêcher de me poser cette question

    1. Alexcendre 62

      Bruxelles a fait le nécessaire : La dette ! elle est couverte en garantie par l’épargne des peuples , il y a longtemps qu’ils louchent sur l’assurance vie et l’accès aux compte des gens est possible dans le cas où les banques seraient en difficultés .

      1. David 1

        Possible certes mais légal ? Si non , la confiance s’effondrera et les gens retireront , autant que possible , le maximum d’argent qu’ils pourront le faire .

        Non?

  6. sitting bull

    de tous coeur avec Salvini , si celui ci pouvait retirer son pays de l UE je serai vraiment content , encore plus si cette dictature qui ressemble de plus en plus a l URSS venait a s écrouler ils ont fait assez de dégâts comme sa

  7. mholladouillelafripouille

    Salvini a dit : je préfère aider les Italiennes à avoir des enfants plutôt que de les remplacer par des africains…prends en de la graine mon petit Macron ….

  8. Machinchose

    et le « sic transit Europa  »

    c’est pour quand!!

    quelle vaste fumisterie que cette « europe unie » qui a voulu singer les Etats Unis d’ Amérique

    pays neuf et uni par une communauté de langue et d’ origines

    1. laetitia

      En effet; naturel facile et prometteur de fédérer de jeunes régions dans un pays naissant ( le psy italien Francisco Alberoni a parlé de cet élan d’enthousiasme qui anime et fait le succès d’une jeune nation) . Par contre, vouloir fédérer de vénérables pays qui ont une histoire, une culture etc. non interchangeables, quelle utopie! quelle prétention! Et par dessus tout quelle tristesse: richesse de cette diversité que la mondialisation et le multiculturalisme veulent dissoudre pour un magmas informe, mercantile, sans Histoire mais avec beaucoup de rancœurs revendicatrices.

      1. laetitia

        je corrige: F. Alberoni est sociologue ; j’ai dit psy car j’ai surtout en mémoire son livre Les envieux (psychologie); ça va ensemble.

  9. pauledesbaux

    SALVINI A TOUT NOTRE SOUTIEN oh hélas pas de TOUS LES FRANCAIS :
    ils préfèrent mourir égorgés, mourir de faim sans le sous,mourir de’ jalousie et d’incompétence, l’honneur et la fierté existent-ils encore ? VIVE SALVINI, je sens que mes origines italiennes remontent fierement à la surface, ils fut un temps – pas si lointain – on nous traitait de « macaroni » mais c’est tellement bon bon la macaronade qui unit la famille à table tous les dimanche, çà nous donne la force de combattre les cons qui nous gouvernent (ou tentent de la faire mais ?…)

  10. Soudibor

    L’indépendance de l’Italie, et des autres pays qui veulent rester souverains, et défendre leurs peuples et leurs identités, Hongrie, Autriche … (à quand la France??), passe par la sortie de l’U.E actuelle. Ces sorties, et la destruction de l’U.E actuelle qui en découlera, sont la condition nécessaire à la reconstruction, ensuite, d’une autre Europe, d’une Europe des Nations Européennes. Et on aura besoin d’une telle Europe pour lutter ensemble contre les pressions migratoires (2 milliards de blacks bientôt) et la pression « civilisationnelle » de l’Islam conquérant. C’est triste de voir ce qui est arrivé à la Grèce, qui aurait pu sortir de l’U.E et trouver secours auprès de la Russie de Poutine, mais ce triste sire de Tsipras a trahi ceux qui avaient mis leur confiance en lui. Espérons que l’Italie nous montre vite la voie à suivre …

Comments are closed.