Pour les islamo-gauchistes, le père de Nathalie Jardin est un facho


Pour les islamo-gauchistes, le père de Nathalie Jardin est un facho

Capture d’écran des sites Twitter et Huffpost

 

A ce qu’il raconte dans son blog du Huffpost, Christophe Naudin est une victime des attentats du 13 novembre 2015. En cela, il dénie à Patrick Jardin, qui n’est que le père de sa fille assassinée au Bataclan, le droit de parler au nom des victimes. En effet, Christophe Naudin était dans la salle de spectacle ce soir-là et pas le père de Nathalie : alors, de quel droit ce dernier s’offusquerait-il de la venue de Medine au Bataclan ?

Seulement trois ans après le drame et bien d’autres attentats meurtriers commis au nom de l’islam, ce professeur de collège ne comprend pas que le rappeur islamiste ait dû annuler son concert de paix et de tolérance « sous la pression de la fachosphère », car, pour lui, le véritable danger qui menace la France aujourd’hui, c’est l’extrême-droite et la montée des populismes.

 

 

Christophe Naudin est aussi écrivain, déconstructeur du « mythe identitaire de la Bataille de Poitiers » et co-auteur des Historiens de garde, ouvrage édité par Libertalia, une « association à but non lucratif mais à visée politique. » A l’image de Laurence De Cock, cet amateur d’écriture inclusive s’insurge contre le retour du roman national et de son suppôt de Satan : Lorànt Deutsch.

« Les travaux de Lorànt Deutsch participent au retour en force de récits orientés, portés, notamment, par des conseillers politiques comme Patrick Buisson (ancien directeur de Minute, directeur de la chaîne Histoire) qui a travaillé à la publication du Paris de Céline avec le comédien, mais aussi par des personnalités médiatiques comme Franck Ferrand, Éric Zemmour ou Michel Onfray

Les auteurs s’inquiètent ici du réveil de cette histoire nationale dont Lorànt Deutsch est le poste avancé. Nationale, car il n’y est question que de la France au sens le plus étroit du terme. Nationale, car l’histoire n’y est envisagée que comme un support au patriotisme le plus rétrograde. 

Alors que les sciences historiques ne cessent de s’ouvrir à des horizons plus larges, cet essai tire la sonnette d’alarme contre les replis identitaires diffusés par ces « historiens de garde », en analyse les causes lointaines et propose de multiplier les initiatives en vue de rendre plus accessibles à tous des études historiques de qualité. »

http://www.editionslibertalia.com/catalogue/poche/les-historiens-de-garde

Bref, Lorànt Deutsch, c’est mal, Medine, c’est bien.

Car Medine est un militant subissant des « attaques islamophobes ». Pas « un djihadiste ni un prêcheur de haine » : ne faisons pas de censure ni d’amalgame écrit-il sur Twitter. Le sabre de l’affiche « Djihad » est un « fake » et même si le rappeur a comme modèle Ramadan, Iquioussen, Al-Qaradawi ou Al-Banna, n’en faisons pas un paria, discutons et argumentons.

Dans le milieu de la « fachosphère », certains dénoncerons un véritable islamo-gauchisme et une dhimmitude de compétition.

Paroles  de Medine à prendre au second degré bien sûr ! (Tiers Monde)

Car si les islamistes ont tous les droits, il n’est pas sûr que Christophe Naudin veuille laisser la parole au camp du mal, qui va de Le Pen à Génération Identitaire, de Wauquiez à Ciotti, de Collomb à Aurore Bergé (!) et de Valeurs Actuelles à Riposte Laïque. A l’extrême-gauche, la liberté d’expression à ses limites tout de même…

Pour revenir à ce concert annulé de Medine, il estime que « c’est l’extrême droite qui sort gagnante de cette polémique » en imposant « son point de vue, par la menace ». Il n’a donc pas dû entendre parler des Black Bloc et autres antifas ultra-violents qui sévissent actuellement à coups de barres de fer, de cocktails Molotov et de fioles d’acides. Ou de l’ultragauche qui « souhaite perturber une séance de dédicace d’Eric Zemmour dans le Quartier Latin »

Non, son truc à lui, c’est de dénoncer Patrick Jardin qui a osé montré une photo de la fosse du Bataclan (photo disponible en un seul clic sur internet mais à ne pas afficher sous peine de procès…) et a choisi, en mémoire de sa fille assassinée, de s’opposer au mutisme des politiciens et des médias officiels. Mais contrairement à Medine, qui retrouvera sa liberté d’expression au Zénith de Paris, les parents des victimes du Bataclan ne reverront, eux, jamais leurs enfants.

Alors, si le fascisme consiste à ne pas s’écraser devant des racailles islamistes crachant leur haine des Français sur une fosse commune, alors nous sommes tous fascistes.

Image extraite de l’émission «Focus» sur l’attaque du Bataclan (C8)

Victime du 13 novembre, voici pourquoi je n’étais pas contre la venue de Médine au Bataclan

Le 8 juin dernier, l’annonce de deux concerts du rappeur Médine au Bataclan a mis le feu aux réseaux sociaux, et provoqué de nombreuses réactions politiques. La « fachosphère » semble avoir été à l’origine de cette polémique, permettant au hashtag #PasDeMedineAuBataclan de se répandre sur le web, et ce n’est pas un hasard si Marine Le Pen, puis Laurent Wauquiez ont été parmi les premiers à réagir. Même le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a affirmé réfléchir sur l’interdiction de ces concerts, en raison de possibles troubles à l’ordre public…

Qu’était-il reproché à Médine? Principalement les paroles d’un titre de 2015, « Don’t Laïk », considéré par les détracteurs du rappeur comme une chanson anti-laïcité, voire antirépublicaine. Le passage « Crucifions les laïcards comme à Golgotha » étant le plus cité.

Plus largement, sa participation au site et à des actions de terrain de l’association Havre de Savoir (qui revendique Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans, comme principale inspiration), ou ses ambiguïtés passées au sujet de Kemi Seba (rencontré dans le théâtre de Dieudonné) étaient pointées du doigt. Le but, le réduire à une sorte de « softpower de Daech », un islamiste en fait, plus poli et moins violent que les jihadistes, mais véhiculant les même thèses. Bref, des raccourcis et des amalgames malheureusement courants dans ce genre d’affaire.

Je connaissais un peu le rappeur Médine, mais surtout le militant, en particulier ses entretiens sur Havre de Savoir au sujet de la bataille de Poitiers, sur laquelle j’ai travaillé avec William Blanc. Dans la postface de notre ouvrage sur Charles Martel, nous avions analysé la façon avec laquelle le rappeur faisait de la victoire franque une rencontre plutôt qu’un choc de civilisations. Même si cela était fait sur un site aux références discutables, rien dans ses propos ne transpirait le radicalisme religieux, au contraire…

Le hasard a fait que j’étais au Bataclan, le 13 novembre 2015, et que j’ai donc pris cette polémique à cœur. J’ai posté sur Twitter un thread expliquant pourquoi, en tant que victime, je n’étais pas contre la venue de Médine, mais que j’estimais qu’on devait pouvoir le critiquer sur le fond de ses textes et de son discours militant, sans amalgame et sans appel à la censure. Je demandais également que l’attentat du Bataclan ne soit pas récupéré politiquement. Le tout en parlant en mon nom, surtout pas celui des victimes en général –ce qui est toujours le cas.

Mal m’en a pris. Si certains de mes tweets ont été « likés » plus de 3000 fois, j’ai reçu bien plus d’insultes (par tweets et MP) que de soutiens, même si ces derniers m’ont beaucoup aidé. Les amabilités allaient du mépris pour une victime soi-disant prise du syndrome de Stockholm, au regret que je ne sois pas resté dans la fosse du Bataclan, moi le traître à la nation, le dhimmi. [NDA : parce que Patrick Jardin n’a pas été insulté et menacé pour ses prises de positions, peut-être ?]

Les gens qui donnent des leçons sur la dignité des victimes ont du mal à comprendre que ces dernières peuvent réagir très différemment. Certaines ont eu des réactions proches de la mienne, et ont subi le même sort. D’autres ont fait part de leur émotion, sans demander l’interdiction, d’autres encore ont intenté avec leurs avocats des démarches pour faire interdire les concerts. Les associations (Life for Paris et 13onze15) n’ont également pas tenu exactement le même discours, se rejoignant sur le refus de la récupération politique. Mais toutes les victimes ont respecté l’avis des autres.

Il n’y a finalement que le père d’une victime du Bataclan qui a commencé à diffuser un discours très violent, par le biais d’une page Facebook ouverte et trop peu modérée, qu’il a littéralement prise d’assaut pendant plusieurs semaines, enchaînant les appels à la manifestation et à l’interdiction. Plus grave, il n’a pas hésité à diffuser, à plusieurs reprises, la photo de la fosse du Bataclan, s’asseyant sur le respect des victimes qu’il prétendait défendre. Ses messages ont été finalement supprimés, suite aux plaintes.

C’est évidemment à lui que plusieurs sites très à droite, voire d’extrême droite, comme Valeurs ActuellesBoulevard VoltaireRiposte Laïque ou Breizh Info, ont donné la parole pour soi-disant relayer la colère des victimes.

Trois mois plus tard, Médine et le Bataclan ont décidé d’annuler les deux dates, et le rappeur se produira finalement un seul soir, au Zénith de Paris. Les membres de la « fachosphère » sont les premiers à s’en féliciter, n’hésitant pas à crier victoire. En effet, le rappeur justifie en premier lieu l’annulation par le risque de débordements et de troubles à l’ordre public, alors que l’extrême droite affirmait avoir fortement mobilisé pour manifester devant le Bataclan le soir des concerts. Génération Identitaire l’avait déjà fait (mais à effectif réduit) le 14 juin.

Alors, même si Médine dit aussi qu’il annule « par respect pour les victimes », difficile de ne pas se dire qu’effectivement c’est l’extrême droite qui sort gagnante de cette polémique, au moins en partie. La menace de manifestations a conduit à l’annulation, c’est un fait. Aujourd’hui, l’extrême droite peut donc imposer son point de vue, par la menace. Le pire est que c’est en kidnappant la parole des véritables victimes, qu’elles soient pour ou contre Médine au Bataclan.

Avec le recul, cette affaire s’avère doublement symptomatique. D’abord le caractère artificiel et complètement délirant des polémiques sur les réseaux sociaux, qui réduisent les débats à des échanges d’insultes et l’absence de réflexion sur des sujets complexes qui réclament un peu de recul critique; tout est réduit au binaire « pour ou contre », et les amalgames qui vont avec.

Ensuite, cela confirme violemment le fait que les victimes de terrorisme se voient confisquer leur douleur. Au-delà même de l’extrême droite, des femmes et des hommes politiques, de Marine Le Pen à Brice Hortefeux, en passant par Eric Ciotti ou Aurore Bergé (membre de la majorité), se sont estimé.es légitimes pour parler à la place des victimes. De quel droit?

Enfin, il faudra se poser la question de la place du Bataclan dans la mémoire collective du 13 novembre 2015. Trop de médias et de politiques emploient le terme « les attentats du Bataclan » pour cette sinistre soirée, oubliant tous les autres sites (Stade de France, Carillon, Petit Cambodge, Casa Nostra, Café Bonne Bière, Belle Équipe, Comptoir Voltaire) et donc leurs victimes. De plus, la réouverture de ces lieux n’a provoqué quasiment aucun débat. Pourquoi? Seul le Bataclan devrait être sanctuarisé?

Des chercheurs travaillent déjà sur le sujet, c’est leur métier. En attendant, que tous les autres qui prétendent parler pour les victimes et leurs familles, s’ils les respectent vraiment, cessent la récupération.

Christophe Naudin, enseignant en collège, coauteur du livre Les Historiens de garde

https://www.huffingtonpost.fr/christophe-naudin/victime-du-13-novembre-voici-pourquoi-je-netais-pas-contre-la-venue-de-medine-au-bataclan_a_23540023/

Image extraite de l’émission «Focus» sur l’attaque du Bataclan (C8)

 

Avertissement

Pour les commentateurs de RR : merci d’employer des termes très doux et mesurés, adaptés à la sensibilité à fleur de peau des islamo-gauchistes.

En effet, si Medine à le droit, par l’instrumentalisation de la mort de Rodney King (pour paraphraser la dialectique de gauche), de vouloir buter ces pédophiles de porcs blancs, la Justice Mur des cons reste impitoyable avec la « fachosphère »

Donc, merci de n’utiliser qu’un vocabulaire approprié (si possible antérieur au XVIIIe siècle : mazette, diantre, quel foin, quelle escobarderie etc.) pour ces gens susceptibles, à la gâchette procédurière si facile.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




34 thoughts on “Pour les islamo-gauchistes, le père de Nathalie Jardin est un facho

  1. Machinchose

    « Maroc: La marine tire sur une embarcation de migrants et tue une femme de 22 ans
    MIGRATION La marine a été « contrainte » d’ouvrir le feu sur un « go fast » (puissante embarcation à moteur), piloté par un Espagnol qui « refusait d’obtempérer » selon les autorités locales…

    20 Minutes avec AFP
    Publié le 26/09/18 à 09h21 — Mis à jour le 26/09/18 à 12h01

    xxx

    un grand mérite qu on ne pourra jamais retirer aux pays du M aghreb: on tire, on tue, on condamne aprés ceux qui n’ ont pas voulu obtempérer

    chez nous on arrête, on juge et on pardonne a ceux qui ont tué

  2. Joël

    Vu la teneur du tweet, il ne peut s’agir que d’un terroriste antifa (donc de gauche) bénéficiant de la protection de la justice de gauche au pouvoir.
    Question subsidiaire : comme il se prétend victime et qu’il n’a été ni mort ni blessé et qu’apparemment il ne souffre d’aucune séquelle le rendant déséquilibré, peut-il nous dire quelle était la couleur de son froc quand il est sorti ?

  3. Laurent PLaurent P

    > Christophe Naudin est aussi écrivain, déconstructeur du « mythe identitaire de la Bataille de Poitiers »
    Il n’a pas tout à fait tort…
    Son grand tort est en fait de détruire le mythe SANS en révéler les sources… car plus parlantes encore que le mythe lui-même !
    Et on le sait, officiellement, depuis belle lurette : depuis le troisième trimestre de 1924 (la grande mosquée de Paris n’existait pas encore, qui ne fut inaugurée qu’en 1926) grâce à l’article
    « La bataille de Poitiers ENTRE CHARLES-MARTEL ET LES SARRASINS. L’Histoire et la légende ; origine de celle-ci »
    publié par un certain commandant Comte LECOINTRE dans l’obscur
    « Bulletin de la Société des antiquaires de l’Ouest » (Tome sixième, 3ème série, années 1922 à 1924, pages 632 à 642).
    Pour vous la faire brève : la vraie grande bataille décisive, qui stoppa les ambitions hégémoniques des musulmans en Europe, fut la bataille de Toulouse, dix ans plus tôt, le 9 juin 721. La bataille de Poitiers, de moindre importance, fut par contre incomparablement mieux exploitées par son vainqueur d’un point de vue du marketing politique, comme on dirait à notre époque. Au point de faire quasi disparaître des mémoires la bataille décisive qui avait eu lieu dix ans plus tôt à Toulouse.
    Voir https://9juin721.wordpress.com/bataille-de-poitiers/
    Si Christophe Naudin n’était pas qu’un propagandiste, il mettrait la bataille de Poitiers en perspective avec celle de Toulouse. Mais il préfère CACHER la bataille de Toulouse. Parce que c’est la bataille de Toulouse qui fut la vraie « Bataille de Poitiers » du point de vue du roman national. Comme Christophe Naudin veut détruire le roman national, par cette incapacité à construire qui conduit naturellement tout gauchiste à la haine de soi et à la volonté de détruire, alors Christophe Naudin MENT, par omission. Il « oublie » la bataille de Toulouse.
    Ou alors, tout simplement, c’est un gros nul qui n’a jamais entendu parler de la bataille de Toulouse. Avec les bataillons de crétins industriellement fabriqués à la chaine dans nos universités cela n’est pas à exclure.
    Après tout ce n’est que très récemment que fut exhumée des archives numériques l’ode au massacre des musulmans lors de cette bataille, écrite en 1842 par un certain Firmin Jaffus :
    http://resistancerepublicaine.eu/2018/06/09/ode-au-massacre-de-3-750-envahisseurs-musulmans-a-toulouse-le-9-juin-721-par-firmin-jaffus/

    1. Victoire de Tourtour

      Et la bataille de Poitiers occulte également toutes les atrocités commises par les musulmans dans le sud et le sud-est de la France, jusqu’à ce que la victoire de Tourtour nous en débarrasse à la fin du Xe siècle.

    2. Boronlub

      Oui, merci beaucoup pour cette histoire de la bataille de Toulouse, justement quand on sait où en est Toulouse aujourd’hui …

  4. Marie

    Et c’est ce genre de personnage qui « enseigne » à nos enfants, et en plus ils sont majoritaires dans l’éducation nationale.

    1. Victoire de Tourtour

      J’ai connu l’espèce : des chiens de Pavlov.
      Rien d’étonnant à ce que l’Education nationale soit devenue une fabrique de crétins.
      La servitude volontaire en marche.

    2. Boronlub

      Oui, pas étonnant qu’on ait ensuite des black bogs et autres gauchistes violents et auto-destructeurs; les laveurs de cerveaux sont passés par là

  5. Stephane

    Christophe Naudin est vivant, il peut toujours parler.
    Nathalie NAUDIN est morte, c’est donc son père qui parle à sa place.
    Ca à l’air de déranger la fachogauchosphère !

  6. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Pour autant que je sache, seul cet individu est monté au créneau pour insulter par ses tweets hideux les victimes et les familles des victimes. J’espère qu’il aura la réponse qu’il mérite de la part des survivants, familles comprises.

    En outre, je constate au fil du temps que les islamo-gauchos, quels que soient les domaines abordés n’allant pas dans leur sens, ne veulent ni entendre ni comprendre la souffrance d’autrui, Patrick Jardin ayant pourtant expliqué les raisons de sa démarche. Et ne serait-ce que cela aurait dû toucher le coeur de Christophe Naudin, quand bien même il n’aurait pas partagé son point de vue. Et je suis étonnée qu’il n’ait cité, sauf erreur, ou au moins fait allusion qu’au père de Nathalie, d’autres familles des victimes se sont également insurgées contre la venue de médine et l’ont fait savoir, certes un peu plus en sourdine mais certains médias en ont parlé. Alors, pourquoi ne cible-t-il que le premier ?

    Je suis soulagée que ce cuistre n’ait pas fait partie des professeurs des élèves que j’accompagnais, autrefois, dans un autre temps.

    Co-auteur du livre « Historiens de garde ». J’aurais donné un autre titre plus approprié à ce bouquin, à vous de le deviner.

  7. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Ah, une petite précision : ce que cet homme dit des autres peut également s’appliquer à lui : il n’a pas plus à parler pour les autres.

    Pourquoi, dans ces conditions ramène-t-il sa fraise (expression née car au début XVIème siècle, époque où les hommes s’arboraient d’un col de lingerie formé de plis ou de godrons appelée fraise, placé autour du cou, lequel col cachait et mettait en valeur le visage de celui qui la porte) ?

    Je sais, il est enseignant, probablement et sauf erreur en histoire-géo, cette précision au cas où…

  8. Christian

    on devrait tous acheter de la vaseline car ces connards aiment se faire enc… et ils croient que nous sommes tous comme eux mais moi perso j’ai envie de continuer à marcher la tête haute et ne pas courber l’échine à force d’avoir les fesses transformées en hall de gare ou plutôt d’accueil de la CAF.Trés poétiques le paroles de l’abruti de service Médeine sur les cochons de blancs. Cela me rappele une discussion avec un pseudo intello algérienne à qui j’avais dit que le coran était un livre de haine et qui m’avait répondu qu’il fallait lire ce texte puant au 2e dégré pour y voir la paix (prout) et l’amour qui la bite …heu pardon qui l’habite (avec le loyé payé par les APL)

  9. Christian

    Nick Conrad un rappeur à la noix chante en ce moment : PLB, pour « Pendez les blancs ». Le rappeur parisien y égrène: « Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps divertir les enfants noirs de tout âge petits et grands. Fouettez-les fort faites-le franchement, que ça pue la mort que ça pisse le sang ». Mais là encore il faut lire cela au 2e ou 3e degré. Ce sale con si il n’est pas français, un coup de pied au cul et retour dans ta case. Mais cons comme on est on va lui offrir l’Olympia , le zenith et peut-être même une victoire de la musique.

  10. Gladius

    Ce « Christophe Naudin « -là, qui nous intéresse (car à ne pas confondre avec un homonyme – impliqué dans l’affaire Air Cocaïne -) est ni un crétin ni un nul, comme cela a été dit.

    Simplement une ordure, à l’image de ceux qui, sciemment et pour des raisons idéologiques, veulent « déconstruire  » (selon ses propres termes, à connotation se voulant positive ) non seulement les mythes fondateurs de notre Histoire nationale mais les faits historiques avérés eux-mêmes. Ce qui s’apparente exactement, selon moi, à ce qu’ils nomment eux-mêmes « négationnisme » (à connotation négative et quand ce terme est appliqué, en quelque sorte « , à l’envers »).

    Lui et ses frères en traîtrise peuvent dire et travestir tant qu’ils veulent la Vérité (car les mythes ne sont jamais totalement faux, ils sont tout simplement basés sur des faits réels magnifiés), cette vérité finit toujours par s’imposer et c’est cela qui les fait enrager.

    Et que ce soit en 721 ou en 732, à Poitiers ou à Toulouse, peu importe, la réalité est incontestable : les Francs ont stoppé net la vague mahométane lancée un siècle auparavant depuis l’Arabie, pour le plus grande gloire de l’Occident.

    A lire les pauvres et dérisoires raisons de ce « déconstructeur » dans son plaidoyer pro-Médine et sa charge anti Patrick Jardin, j’ai éprouvé une certaine satisfaction tellement il ne pouvait cacher sa hargne et sa déception, face à ce qu’il appelle « une victoire de la fachosphère ».

    Je lui conseillerais bien, afin de se défouler et de se ridiculiser à nouveau, de se mettre à plancher sur un autre sujet : par exemple la déconstruction de la reconquista espagnole et de la chute de Grenade.

  11. Rochefortaise

    Une question très terre-à-terre : Je me demande si cet individu est père de famille…. Quelqu’un le sait-il ? J’entends par « père de famille » des enfants de ses gènes à lui. Et qu’on ne s’avise pas de me faire la leçon en me répondant qu’enfant de soi ou pas, c’est pareil…..

  12. Simone GUTTIERREZ

    Sans la complicité des gauchistes ( et assimilés ) , il est clair que l’ islam n’ aurait jamais pu s’ immiscer en France ( et en Europe ) aussi facilement .

    On peut comprendre que les musulmans veuillent nous détruire , ils nous haïssent depuis les origines . Par exemple , Médine est dans son rôle quand il vomit ses insanités en concert .

    Par contre , quand des Français pétris de culture gréco romaine et chrétienne font le lit de la plus féroce barbarie jamais façonnée par le  » côté obscur  » de l’ Homme …. l’ islam ( mais vous l’ aviez deviné ) …. là , les bras m’ en tombent .
    C’ est vraiment de la haute trahison !

    Toutes ces gauchiasses sont rendues méchantes en constatant que leurs idées battent de l’ aile et sont massivement rejetées par l’ opinion ….. ça console de penser ça .

    Ceci explique cela .

  13. SwanOne

    Si l’on va au bout du « raisonnement » de ce pauvre naudin, Monsieur Jardin est un sale facho qui exploite la mort de sa fille à des fins politiques. Peut-être même l’a-t-il poussée à se rendre dans des lieux publics exposés en espérant un attentat dont il pourrait tirer un bénéfice médiatique…
    naudin, sacripant, tes pensées bien faciles à sonder.

  14. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Eric Zemmour a fait un tabac à sa signature de livre.

    Les antifas se sont bouffé les griffes.

    Vive la France, Vivent les Patriotes, vive Eric Z’amour !

  15. durandurand

    Et connard de christophe naudin tu as touché combien pour craché sur le père d’une des nombreuses victimes du Bataclan et de quels droits t’arroges tu de parler aux noms des autres familles endeuillées , Sale corrompu !

  16. palimola

    Il était au Bataclan ? décidément y a de la chance que pour la canaille , dire que tant d’autres braves gens y ont laissé la vie !

  17. Dorylée

    On regrettera juste que Nathalie ait succombé à l’attaque de ces ordures et que l’ignoble naudin en ait réchappé. Espérons que la providence saura réparer cette injustice par le truchement de quelque maladie bien dégueulasse et très douloureuse. Amen…

  18. Catherine Terrillon

    le message subliminal distillé par Christophe Naudin (et bien d’autres) est celui ci : « français, vous êtes des sous-chiens, vous portez la culpabilité de vos ancêtres. La France est un pays criminel qui n’engendre que le Mal. Qui aime la France est un » patriote d’extrême droite, enfermé dans sa « Haine de l’Autre » et son « repli identitaire ».
    L’herbe est plus verte ailleurs, tout ce qui vient d’ailleurs est bon, tout ce qui vient de France est mauvais … ». Le nec plus ultra c’est le « bon sauvage », cet être pur et innocent, éternelle victime du « méchant blanc civilisé ».
    J’ai eu beaucoup de mal à me défaire de tous ces clichés.
    Toutes les idéologies sont simplistes, c’est pourquoi elles plaisent au plus grand nombre. Malheureusement, les idéologies sont dangereuses. Combien de morts pour des idées, pratiquement toujours fausses !

  19. frejusien

    C’est vraiment dommage que cette période de notre histoire soit si peu enseignée, et cela depuis fort longtemps,

    bien sûr, on nous a parlé de 732, la bataille de Poitiers et du valeureux Charles MARTEL, mais rien ne reste à part cette date,

    on aurait besoin d’une année scolaire entière consacrée aux méfaits de la conquête islamique, avec le détail de toutes les atrocités commises,

    perso, j’ai découvert au hasard des lectures de romans historiques, l’esclavage musulman, les milliers d’esclaves chrétiens pillés par les barbaresques sur nos côtes méditerranéennes, les conversions par le glaive, les tortures et les massacres,

    au lycée, on apprend la chute de l’empire romain par l’invasion barbare, et on omet de nous dire qu’après les barbares, est venue la destruction de tout l’empire par les soldats de Mahomet,
    car les barbares, sont venus pour profiter et s’instruire auprès des précepteurs grecs et latins, ils ont assimilé cette culture supérieure à la leur, et n’ont pas voulu l’éradiquer comme l’a fait l’islam venu peu de temps après,

    Notre ignorance de cette partie de notre histoire, a fait que personne ne s’est inquiété, ni ne s’est demandé pourquoi ces envahisseurs étaient de retour avec la bénédiction de nos « autorités »

Comments are closed.