Refus de priorité à un passage piéton : bientôt 6 points en moins !


Refus de priorité à un passage piéton : bientôt 6 points en moins !

 

Depuis l’instauration du permis à points en 1992, les gouvernements successifs se sont attachés à renforcer la lutte contre « l’insécurité routière ». Mais le but affiché au départ – faire baisser le nombre de morts sur la route – est devenu le prétexte à remplir le tiroir-caisse de l’État. Inflation de règles et de lois contraignantes et vexatoires, multiplication des radars et d’avertisseurs lumineux de tous types, marée de panneaux de signalisation, épidémie de ronds-points et de dos-d’âne : prendre le volant en 2018 n’aura jamais été aussi anxiogène.

Dernière mesure en date : sanctionner plus durement le refus de priorité au passage piéton et généraliser le contrôle et la répression par vidéo-surveillance. Évidemment, et nous pensons aux enfants près des écoles, de telles mesures peuvent difficilement se contester sans passer pour un pousse-au-crime irresponsable. Cela dit, même s’il existe, déjà, une sensibilisation aux dangers de la route via un « permis-piéton » pour les écoliers du primaire, l’État serait bien inspiré de responsabiliser également les adultes, qui n’ont pas forcément tous les droits (notamment dans les grandes villes comme Paris).

En effet, une étude nous apprend qu’en France, 53% des piétons utilisent leur smartphone au moment de traverser, soit pour téléphoner, soit pour écouter de la musique, consulter des sites, envoyer des SMS ou jouer à des jeux vidéo (Legipermis). 

A quand, donc, une nouvelle contravention dédiée aux piétons ?

En attendant, en lui refusant la priorité, l’automobiliste imprudent risque désormais une amende de 135 €, 6 points en moins et la suspension du permis de conduire.

Ne pas céder le passage à un piéton fait perdre 6 points sur le permis de conduire

Par Stéphanie ALEXANDRE, 

519 piétons ont été tués en 2017 dans un accident de la route dont plus de la moitié sont âgés de plus de 65 ans. Au regard de ces chiffres et dans le contexte du vieillissement de la population, la sécurité des piétons vient d’être renforcée.

Désormais, le conducteur qui ne cède pas le passage au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire encourt une perte de 6 points sur son permis de conduire, contre 4 auparavant. Cette sanction s’accompagne, comme avant, d’une amende de 135 €. Le permis de l’automobiliste peut également être suspendu pour une durée maximale de trois ans, avec une limitation possible à la conduite en dehors de l’activité professionnelle.

Par ailleurs, cette infraction de non-respect des règles de priorité de passage aux piétons peut être constatée par vidéo-surveillance.

Issu des décisions du dernier Comité interministériel de la sécurité routière (CISR), ce nouveau durcissement sera prochainement complété par d’autres mesures, telle que l’amélioration de la visibilité des passages piétons pour indiquer l’endroit où les véhicules doivent s’arrêter pour les laisser traverser.

http://leparticulier.lefigaro.fr/article/ne-pas-ceder-le-passage-a-un-pieton-fait-perdre-6-points-sur-le-permis-de-conduire/

Illustration : Le Monde

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




16 thoughts on “Refus de priorité à un passage piéton : bientôt 6 points en moins !

  1. Hollender

    Nous devenons des aliénés.
    J’ai demandé un jour à un Helvète de Souche……. de me définir son pays, la Suisse.
    Il m’a répondu  » c’est un pays où tout ce qui n’est pas obligatoire est interdit « …..
    En France c’est un peu pareil, sauf que les lois ne s’appliquent pas aux racailles, aux trafiquants, aux escrocs de la diversité . Seuls les blancs solvables et possesseurs de permis de conduire et d’un véhicule assuré sont concernés.
    Mohamerde Macron, vas t’inscrire chez Paul Employ avant les prochaines élections !!!!

  2. Charles Martel 02

    Bientôt ils vont nous foutre une caméra dans le cul et nous pondre des tonnes de lois liberticides et débiles pour nous verbaliser sous n’importe quel prétexte, le but est toujours le même: piquer toujours pus de fric aux automobilistes.. Que voulez vous faut bien nourrir loger et soigner la merde musulmane qu’on accueille chaque jour..

    1. Hal

      Bah, s’ils nous foutent une caméra dans le fion, ils y a fort à parier qu’ils n’y voient pas grand chose si l’on s’en réfère à la maxime : Il y fait aussi noir que dans le cul d’un… ours par exemple !
      Je sais, c’est méchant envers les ours mais que voulez-vous ma pauvre Lucette, il faut maintenant surveillé son langage, oral et écrit.

      1. Yann Kempenich Post author

        Si Medine et toutes les islamo-racailles peuvent chanter ce qu’ils veulent, nous sommes obligés, en effet, de modérer très fortement nos écrits. Par exemple, il est interdit d’utiliser le mot « cagole » sous peine d’être poursuivi par les commissaires politiques du Mur des cons.
        https://ripostelaique.com/qualifier-linsoumise-benedicte-taurine-de-cagole-est-il-vraiment-une-insulte.html

        La France : seul pays néo-marxisant au monde !

    1. Joël

      L’article R412-6 précise la nécessite pour les usagers motorisés de la route d’avoir une attitude permettant d’anticiper la traversée des piétons sur la chaussée.
      MDR, donc le téléphone est interdit au volant mais pas la boule de cristal.

  3. Claude

    C’est bien…….il y aura à terme de plus en plus d’accidents causés par le fait d’accorder une priorité à des gens qui se croiront tout permis car déresponsabilisés
    Ce qui est catastrophique en France, c’est que l’on considère dans la problématique de la sécurité routière qu’il est impossible d’éduquer les usagers de la route, quels qu’ils soient à concevoir une « négociation informelle à l’amiable » prenant en compte les contraintes propres à chaque usager.

    Il serait intéressant de comptabiliser le nombre de véhicules percutés par l’arrière parce que s’arrêtant plus ou moins brutalement pour laisser le passage à un piéton qui force l’arrêt du véhicule…..la hantise des conducteurs du groupe lourd en circulation urbaine.

    On apprend à ne pas céder certaines priorités justement pour assurer la sécurité des véhicules venant de droite et voulant tourner sur leur gauche et des piétons qui peuvent être amenés à s’engager sans visibilité du fait du gabarit largeur du camion

    Il faut alors jouer les anges gardiens de gens qui ne sont pas capable de concevoir « la négociation » de bon sens au vu des conditions qui se présente.

    je suis piéton…..traverser coute que coute devient un droit…..bientôt une liberté fondamentale ?……au risque de l’accident ?

  4. Pouf

    Et si on commençait à apprendre sérieusement à conduire ? et si pour la route, on demandait l’avis de vrais usagers ( des routiers, des représentants de commerce, des techniciens de SAV, etc… bref de gens qui roulent beaucoup et l’avis de piétons raisonnables ! ), et si on faisait un peu de pédagogie, et si on faisait un peu d’éducation type courtoisie, et si… Tout irait mieux !

  5. Joël

    Je conseille à tous les automobilistes d’équiper leur voiture d’une caméra style go-pro. Parce que pour prouver qu’on est pas en tort, va falloir s’accrocher.

  6. Dorylée

    Nous allons aboutir au même résultat qu’avec  » les emmerdeurs du dimanche matin  » , les cyclistes ! Les cyclistes qui, pour 99% d’entre eux, circulent sur la voie publique avec des vélos NON HOMOLOGUÉS (catadioptres dans les roues et les pédales, sonnette, feux, etc, imposés par le code de la route – Partie législative) en troupeaux de cochons et bien souvent à gauche. Mais comme un législateur, conducteur du dimanche, a décidé que l’automobiliste est toujours responsable, les cyclistes font tout et n’importe quoi jusqu’au moment où il se font shooter par une bagnole. Avec la déresponsabilisation des piétons, il va arriver la même chose puisque les mêmes causes produisent les mêmes effets.

  7. frejusien

    je remarque de plus en plus de piétons traversant hors passage clouté, même si ce dernier est à qq mètres,
    mais le pire, c’est qu’ils traversent sans regarder, la tête tournée de l’autre côté,
    en fait, on dirait qu’ils veulent se jeter sous les roues de la prochaine voiture,

    1. Machinchose

      d’ ou l’ avantage de la go-pro dont je vais m’ équiper, et dont tous les automobilistes russes disposent

      en effet la bas, les crevards se jettent volontairement sous ou contre la bagnole dans la perspective de toucher des sous de la part des assurances….

      1. frejusien

        ha ha ! mais en quoi consiste cette go-pro ?

        si ça pouvait les empêcher de surgir brusquement sous mon nez et m’obliger à piler sec

  8. Hem

    Bon, enfin la moitié des morts sont des personnes âgées, et ça m’étonnerait qu’elles s’amusent à jouer à pokemon go en traversant la route.

  9. kovac

    Je suis contre et je pense l’état et fautif lors d’une manifestation festive ou concert les organisateurs doivent protéger le public les patrons sont dans l’obligations de protéger de tous risques d’accident ou de maladie la SNCF protège les automobilistes en mettant des barrières aux passages à niveau donc les piétons ne sont pas protégés !

Comments are closed.