Hommage en chanson aux femmes de Calais


Hommage en chanson aux femmes de Calais

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “Hommage en chanson aux femmes de Calais

  1. Simone GUTTIERREZ

    Pour connaître le calvaire des Calaisiens pendant les jours sombres de la  » jungle  » , nous sommes contraints de parcourir des sites de réinformation comme RR , RL , TV Libertés , Boulevard Voltaire , etc … ( merci à eux , au passge ) .

    C’ est une honte !!!!

    Aucun des médias de propagande et autres lèche-bottes de la Macronie n’ ont soufflé la moindre  » info  » réelle , n’ ont pratiqué le moindre reportage en tendant un micro aux Calaisiens victimes des multiples exactions des barbares voleurs , violeurs , casseurs et autres parasites feignasses , diversement colorés que nos médias de propagande qualifient avec des trémolos dans la voix de  » migrants  » , voire de  » réfugiés  » !!!!.

    Nos  » médias  » ont failli aux règles les plus élémentaires de la déontologie associée à leur métier … qu’ ils n’ ont pas fait .

    Par contre , quand un  » clando  » (comme on dit à Calais ) escalade une façade d’ immeuble pour  » sauver  » un gamin de trois ans qui tombe du sixième étage pour effectuer un rétablissement spectaculaire au quatrième …. alors là , c’ est l’ embouteillage médiatique !!!! ….

    Une HONTE !!! …. vous dis-je … car le problème de la jungle n’ a pas été franchement résolu , Macron s’ étant contenté de l’ atomiser pour disséminer une foultitude de  » mini jungles  » dans tout l’ Hexagone …. sans demander ( comme d’ habitude ) aux cochons de payants ce qu’ ils en pensent .

    1. Stephane

      Vous avez raison.
      La collabo-sphère islamo rampante fait la propagande de « l’internationale » anti-européenne.
      C’est ce que d’autres appellent le « suicide européen »…

  2. Thibault Montbert

    Les femmes de Calais sont les grandes oubliées de la France, elles sont exposées à de grands dangers et leurs vies sont mises entre parenthèses depuis des années.

Comments are closed.