Patrick Jardin : je n’ai rien contre les musulmans, mon problème c’est Médine au Bataclan


Patrick Jardin : je n’ai rien contre les musulmans, mon problème c’est Médine au Bataclan
NATHALIE JARDIN A ÉTÉ ASSASSINÉE LE 13 NOVEMBRE 2015 AU BATACLAN. PHOTO D.R.
Nathalie, la fille de Patrick Jardin, a été assassinée le 13 novembre 2015,  par des terroristes islamistes,  au Bataclan où elle était éclairagiste. Comme d’autres parents de victimes, ce dernier se mobilise pour dénoncer le fait que Médine, chantre et chancre islamisé, puisse être programmé les 19 et 20 octobre 2018 dans cette salle qui devrait être un sanctuaire. Le combat qu’il mène avec courage, bien entendu, ne reçoit aucun écho de la caste politique qui gouvernent la France. Caste qui depuis des décennies nous plonge dans le chaos.
Rédaction NSP
KLARA VON KUSTNIZ

130 morts, 413 blessés dans l’attentat du Bataclan, 1 seule voix qui se révolte, la vôtre. Où puisez-vous la force pour être le porte-parole de cette France qui ne veut pas oublier ses victimes et qui refuse de voir Médine déverser sa haine sur scène ?

Patrick Jardin : Premièrement je ne pense pas être le seul parent à m’offusquer de ce concert; je sais que d’autres parents par la voix de leurs avocats œuvrent aussi pour le faire empêcher. Moi, outre mon avocat, j’essaie de médiatiser cette affaire pour bien faire comprendre aux Français qu’après tout ce que ces islamistes nous ont fait, cela suffit. Il est grand temps de dire stop car si nous laissons tout faire, y compris cette provocation, la France et les Français sont fichus car outre avoir massacré 130 personnes, il est INADMISSIBLE de se laisser une fois de plus provoquer et de laisser ces islamistes piétiner nos morts et marcher dans le sang de nos victimes. Alors oui je suis révolté car nous ne demandions jusqu’alors absolument rien, nous essayions tranquillement chacun dans notre coin de faire notre deuil ce qui pour ma part est quasi impossible et nous n’avions surtout pas besoin qu’on rajoute une épreuve de plus à notre peine.

Quant à la force qui m’anime, je la dois d’une part au fait que je ne suis pas du genre à tout admettre encore moins du genre à tendre l’autre joue lorsqu’on me frappe et je me suis promis de faire payer très cher ce qu’ils m’ont fait aussi bien aux islamistes qu’aux politiques qui ont gouverné la France depuis 45 ans et qui portent TOUS une très grande responsabilité dans TOUS les attentats que nous avons à subir, de par leur incompétence. La preuve, depuis le bataclan, depuis Nice: RIEN n’a été fait et j’espère que cela s’arrêtera là car sinon on retrouvera les mêmes difficultés et les mêmes erreurs.
Certains voudraient réduire votre combat à une lutte anti-islam alors qu’il est un combat pour la défense des filles et des fils de France et pensez-vous que c’est à ce titre que vous ne voulez pas voir un fanatique comme Médine se produire au Bataclan?
P.J : Je ne suis pas du tout anti islam; j’ai des amis musulmans qui pratiquent leur culte sans aucun problème. J’ai moi même grandi dans un quartier de Lille où il y avait de très nombreux musulmans et à l’époque il n’y avait AUCUN problème mais c’était une époque où les musulmans s’intégraient et ne provoquaient pas par leurs accoutrements, leurs prières de rue, leur refus du porc à la cantine etc. etc. Maintenant, certains musulmans veulent nous imposer leur culture et leur religion et souvent par la force ;  ça c’est insupportable La France est un pays de tradition chrétienne où TOUTES les religions sont acceptées mais dans le respect de chacun.
Essayez de construire une église à Alger ou de  prier dans la rue à Alger ou Tunis ou Casablanca, vous verrez comment la police locale vous traitera et elle aurait raison. Mais là n’est pas du tout le sujet; moi je ne fais que refuser qu’un islamiste déclaré viennent chanter sur les lieux où ma fille a rendu son dernier souffle, assassinée dans des conditions atroces par d’autres islamistes.
Que ce Médine s’estime heureux que le gouvernement Français l’autorise encore à se produire sur scène malgré ses paroles de haine: (je cite) « Les blancs sont des porcs et des pédophiles, passe moi une arme de poing, je vais faire un pédophile de moins ». D’autres comme Dieudonné ont été interdits pour moins que ça;  et puis essayez donc de chanter l’équivalent  dans des pays arabes :  « Les Arabes sont des porcs et des pédophiles, passe moi une arme de poing ; je vais faire un pédophile de moins » … Il devrait remercier la France de le laisser se produire malgré des paroles de haine et d’incitation au meurtre.
Vous avez, via le réseau social twitter, interpellé les partis politiques. Visiblement, bien peu vous ont répondu. comment l’expliquez-vous?
P.J : Oui j’ai envoyé un message pour me venir en aide à TOUS les anciens candidats aux présidentielles ainsi qu’à TOUS les chefs de Tous les partis,  je précise bien TOUS car je ne fais pas de politique et je ne VEUX PAS que cette affaire soit politisée. C’EST BIEN TROP GRAVE. A ce jour, deux seulement m’ont répondu …  Je trouve cela très triste car je me souviens de « l’engouement et de l’unité apparente » dont les politiques ont fait preuve presque trois ans. Après plus rien. 130 morts passés sous silence et dans l’oubli … morts pour rien et j’ai une pensée toute particulière pour les blessés dont on parle moins et dont certains souffrent encore dans leur chair … OUTRE L’ ECŒUREMENT C EST UN VRAI SCANDALE mais comme aucune élection n’est à remporter et que ces politiques ont TOUS une peur bleue de prendre une décision, il ne faut pas être surpris. Cela ne fait que me conforter dans ma haine de ces « hommes  » politiques si on peut les appeler de la sorte. C’est ce qui fait la différence entre un mec sorti de l’ENA et qui va vivre toute sa vie aux crochets de ses concitoyens et un chef d’entreprise qui chaque matin doit prendre des décisions pour faire vivre son entreprise … dans quelque jours je vais faire parvenir un message à TOUS les parlementaires mais je ne me fais aucune illusion ; cela n’aura sûrement pas plus de retentissement.
Vous avez boycotté l’année dernière l’hommage national aux victimes. Pourquoi ce geste ?
P.J : Oui, j’ai boycotté cet hommage national car j’estime que les défilés, les hommages en tous genres ne servent à rien et j’en ai encore la preuve aujourd’hui par le manque de mobilisation du monde politique pour faire interdire ce concert de Médine au bataclan mais rassurez vous, ils seront TOUS là le 13 novembre 2018 pour pleurer avec les parents de victimes devant les caméras de télévision, ça c’est certain. Pourquoi j’ai boycotté cet hommage? Simplement car j’estime que le temps des hommages est révolu et qu’il fallait agir. On ne répond pas aux kalachnikovs qui mitraillent, aux camions qui écrasent, aux couteaux qui égorgent en défilant dans la rue en allumant des bougies ou en déposant des couronnes de fleurs. Le temps est à la lutte pour le droit à vivre sereinement dans notre pays.
Une certaine presse et certains partis politiques voudraient réduire cet engagement à un quelconque extrémisme. Que leur répondez-vous?
P.J : Bien entendu une certaine presse essaie de me traiter de facho. C’est tellement facile. Lorsqu’on n’ est pas d’accord avec la bien pensance, on nous enferme dans ce cercle dénommé fascisme. Je ne leur répondrai qu’une chose : qu’ils devraient vérifier la définition de ce mot qu’ils emploient sans le comprendre :l e fascisme est un acte politique; moi je ne fais pas de politique. Je ne suis inscrit dans aucun parti; moi c’est l’acte d’un père qui a perdu ce qu’il avait de plus cher : son enfant et qui ne s’en remettra JAMAIS et qui refuse qu’un individu de la même engeance que ses assassins salisse de nouveau sa fille. Voilà ce que j’ai à répondre à ces salopards qui essaient de m’enfermer dans une idéologie qui n’est pas la mienne.
Il est évident que votre appel à manifester contre la venue de Médine va largement au delà des clivages politiques et des basses manoeuvres politiciennes. C’est tout simplement un appel de bon sens et de révolte. Espérez-vous une forte mobilisation des français le 19 octobre prochain?
P.J : Bien entendu j’espère être accompagné par une mobilisation très forte des Français car ma requête est, il me semble, juste et la moindre des choses. C’est une question de bon sens. On m’a fait part que 100 cars avaient été affrétés pour partir des quatre coins de la France ; je n’ai pu vérifier cette affirmation.  Néanmoins j’aimerais que tout le peuple de France soit réuni pour empêcher cette provocation. J’aimerais que des responsables de l’islam en France qui n’ont pas hésité à condamner ces attentats comme Monsieur Dalil Boubakeur soient à nos côtés pour bien montrer que tout ceci est inacceptable.
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Patrick Jardin : je n’ai rien contre les musulmans, mon problème c’est Médine au Bataclan

  1. J

    Et allez, encore l’argument : je ne suis pas contre les musulmans.
    Tant qu’on aura ce genre de commentaire, on restera au fond du trou.
    Les Français vont-ils comprendre enfin que c’est eux qui sont contre nous ?

    1. Monique

      Qui dit mot consent. Pas sûr que les muzz réagiront nombreusement. Alors qu’ils ne viennent pas pleurnicher comme des lavettes sur un prétendu amalgame de l islam au terrorisme.

  2. Reconquista

    Qu’on le veuille ou non, que ce soit pensé ou dit pour conserver un semblant de parole libre, l’islam est le problème. C’est comme le sida ou l’herpès, un muzz est séropositif de cette maladie mentale qu’est l’islam et qui sert de support à la justification de la conquête et de meurtres barbares pour mériter le paradis d’un dieu fictif. Le problème est de savoir si et quand ils déclencheront la phase aiguë de la maladie. Et en plus ils se multiplient plus que nous. Nous sommes en état de légitime défiance et démographiquement et de part leur insupportable agressivité nous serons un jour en état de légitime défense.

  3. Reconquista

    Boubaker cet agent de l’Algérie! à nos côtés! Ce type qui considère que l’islam a une mission civilisatrice, rien que cela, doit faire partie des muzz qui considèrent que la France tombera pacifiquement par voie de démographie et de démocratie. Il voit donc la violence actuelle comme le plus sûr moyen de retarder voir de faire échec à la conquête Islamique de la France.

  4. GAVIVA

    Je n’ai rien contre les musulmans ( je suis pas raciste hein!), non, l’islam a tué ma fille mais pas les musulmans ( du quotidien, les modérés..).Encore un qui n’a pas compris. Encore un pasdamalgamiste. Quel dommage

    1. Yann Kempenich

      Trop de pression peut-être…

      C’est l’un des rares parents de victimes à vraiment se battre contre la venue de Medine au Bataclan.

      1. GAVIVA

        C’est bien possible tant il est vrai qu’il est facile de discréditer auprès des MASSES un opposant en lui collant l’étiquette de raciste ou d’islmaophobed’estremdrouate à expertiser comme Mme Lepen.
        Peut être est-ce dans ce but là qu’il dit ceci.
        Après il fait bcp plus que d’autres parents de victimes qui jouent ouvertement le « vous n’aurez pas ma haine ».
        Il a peut être aussi peur de représailles de la part e gaucho islamo collabos ou racailles fan de merdine.

  5. claude t.a.l

     » ll dit non à Médine au Bataclan. Philippe De Veulle, avocat de plusieurs victimes françaises de l’attentat du Bataclan, s’oppose juridiquement à la venue du chanteur dans la salle parisienne. Selon nos informations, il a demandé l’ouverture d’une enquête préliminaire pour les propos du chanteur Médine qui incitent selon lui à la haine, la discrimination et la violence.  »

    https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/medine-au-bataclan-l-avocat-de-victimes-du-13-novembre-demande-une-enquete-7794870010

  6. MaximeMaxime

    Beaucoup de musulmans le sont par coutume, compte tenu de pressions familiales dans leur pays d’origine etc.
    Mais en France, ils jouissent de la liberté d’apostasier, contrairement à ce qu’il en est dans les pays de charia dont il y a beaucoup de mal à dire compte tenu de leur mépris pour les droits fondamentaux et leur absence de sincérité dans la coopération internationale.
    Les flux migratoires venant de ces pays, la politique Eurabia pourraient être endigués mais à condi-tion d’avoir une indépendance énergétique suffisante. Ce n’est pas le cas actuellement…
    Des musulmans vivant en France s’interrogent quant à leur apostasie et je l’ai constaté sur les réseaux sociaux lors de l’élection de Trump notamment.
    On verra qui demeure coûte que coûte musulman dans les années à venir malgré l’islamophobie qui se répand de plus en plus dans les pays occidentaux et asiatiques.
    La critique de l’islam n’est pas forcément celle des musulmans, quoi qu’en disent certains juges…
    Mais franchement, plus le temps passe, la critique de l’islam se faisant de plus en plus ouvertement malgré les pressions, plus la critique de l’islam sera celle des musulmans qui refusent d’apostasier quand ils en sont libres.
    Après les scrutins des trois dernières années, dans un monde marqué par le terroriste djihadiste, compte tenu du fait que la place de l’islam est devenu un sujet politique plus que jamais auparavant, on ne peut plus faire comme autrefois… au point que je finis par comprendre davantage la réaction de J et Gaviva que celle de M. Jardin, alors qu’il n’y a pas si longtemps j’aurais eu tendance à dire comme lui.

    1. Samia

      Qui véhicule l’islam? Ce sont bien les musulmans. L’islam est juste une idéologie. Sans hommes et femmes pour le défendre, le faire vivre, il ne serait rien, il se serait éteint avec le temps.
      Je suis d’accord ce sont bien les personnes qui se disent musulmanes qui font perdurer cette pourriture d’islam.
      J’ai rejeté l’islam dès le début de ma vie, toute jeune car je n’ai rien demandé. Je n’ai jamais voulu être musulmane, cela m’écœure au plus haut point. Aujourd’hui, si quelqu’un me demande si je suis musulmane, je le vis comme une véritable insulte…
      Mes ancêtres ont été embarqués par la menace de l’épée dans cette pourriture, cette crasse. On est bien loin d’une adhésion consentie et joyeuse. C’est un devoir absolu pour moi de me battre contre cette horreur qui bousille tout sur son passage.

  7. Alexander

    Monsieur Jardin, Médine est quoi? Rappel pour monsieur Jardin, Médine est le deuxième lieu saint de l’islam donc vénéré par les…musulmans.

  8. Rochefortaise

    « Patrick Jardin : je n’ai rien contre les musulmans » …..

    Ce pauvre père, il faut bien qu’il se raccroche à quelque chose, sinon, soit il se serait déjà fait sauter le caisson, soit il serait devenu un meurtrier.

    Et quelque part, il a raison, on n’a rien contre les musulmans, c’est dans leur « ADN » de nous éliminer de la surface de la terre. Il n’y a qu’à ouvrir un livre d’Histoire, c’est à la portée de tous.

    S’il faut chercher des coupables, ce sont nos gouvernants qui acceptent ces massacres et ne prennent pas les décisions pour les éviter, et SURTOUT, nous-mêmes, peuple de France, qui acceptons, dans la joie et la bonne humeur, d’être massacrés par la peste verte.

  9. FantomasFantomas

    Monsieur Jardin n’a certes pas encore compris les dangers de l’islam mais c’est le seul parent de victime à réagir de façon sensée sans se soumettre à la doxa ambiante. Bravo quand même. Sa fille serait sans doute fière de son Père.

Comments are closed.