Les lecteurs de RR se déchirent autour du prénom de Hapsatou Sy : avec ou contre Zemmour ?


Les lecteurs de RR se déchirent autour du prénom de Hapsatou Sy : avec ou contre Zemmour ?

Illustration : Le Parisien

 

Le prénom en France est-il un marqueur social, une appropriation culturelle et identitaire ou la marque d’un rejet des valeurs françaises ? Ou bien peut-on s’appeler Imad, Arieh ou Bao et s’avérer plus patriote et francophile qu’un Emmanuel ou une Ségolène ?

Suite à la polémique lancée par Hapsatou Sy et Eric Zemmour sur le plateau des « Terriens du dimanche », nos lecteurs restent divisés.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/18/zemmour-a-hapsatou-sy-vous-netes-pas-une-enfant-de-la-republique-votre-prenom-est-une-insulte-a-la-france/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/18/que-nous-dit-aujourdhui-lhistoire-de-ruth-la-moabite/

 

Commentaire de Samia

Sur le principe, je suis d’accord avec Eric Zemmour. Quand je vois certains prénoms donnés, ça me fait bondir. Des Mahiedine, Saifeddine (sabre de la religion), Firdaous (paradis), Mohamed, Fatma, Zohra, AbdullahAutant de prénoms qui suintent l’islam et donc qui disent : « on ne se mélange pas aux mécréants. »

Même si je suis donc d’accord avec Eric Zemmour, ce n’est pas si facile de changer de prénom car il y a une dimension affective importante, il y a un cheminement très dur à faire, déjà pour rejeter l’islam, donc, en définitive, se battre contre ses parents. Quand j’étais jeune, ce n’était pas simple et mon combat me prenait beaucoup d’énergie. Le prénom, à ce moment là, n’était pas ma priorité. J’ai donc gardé mon prénom pour autant mon sentiment d’appartenance à la communauté française n’est pas galvaudé, il est profond et sincère. De plus, ce qui compte pour moi, plus que la symbolique du prénom ce sont les actes, les valeurs auxquelles je crois, le comportement dans la vie de tous les jours. Toute ma vie est orientée vers mes compatriotes, les français. Je suis fonctionnaire et ma priorité c’est de répondre aux besoins de mes concitoyens, je ne parle pas des musulmans mais bien des Français non musulmans.

J’ai aussi autour de moi des Paola, Francesco, Joaquim, Cristina, Dang, pour autant, comme moi, ils sont français et le prouvent tous les jours…

 

Commentaire de Machinchose

… Il vaut mieux rire de cette Hapsatou qui, effectivement, n’a absolument rien de la République, si ce n’est Malienne, ou Sénégalaise ou Mauritanienne! Même nos Maughrébines abandonnent les Aïcha,Mabrouka et autres Zohra ou Latifa, pour les Lydia, les Nadia, les Sonia, et autres Dalila et Linda… en attendant de franchir le Rubicon avec des Geneviève, des Aurore et des Gwendoline

 

Commentaire de Dany

Désolée , je ne suis pas de votre avis… Personnellement , ce qui me gêne, c’est que les Arabes ou les Noirs donnent des noms français à leurs enfants. Pour se blanchir ou quoi? Qu’on soit de n’importe quelle couleur, le prénom doit être assorti….un Kevin Ben quelquechose me choque…Qu’un Benalla s’appelle Alexandre…aussi ! […] Je ne comprends pas Zemmour qui voudrait que les étrangers de couleur portent des prénoms bien européens…

 

Commentaire de Paul-André Tournelle

L’intégration et l’assimilation passent par le prénom français ou francisé. Les immigrés portugais, espagnols, polonais le savent : ils ont tous des prénoms bien français et se sont assimilés à la France en une génération.

Donner un prénom français, montre que l’on appartient dorénavant à la nation française.

Les musulmans, quelle que soit leur couleur, ne viennent pas en France pour s’assimiler mais pour coloniser; ils savent que, pour l’instant, la démographie est en leur faveur. Les musulmans ne s’assimilent pas, ils imposent leur religion et leurs mœurs (charia, lapidation, crimes d’honneur, prières de rue, excision… )

 

Commentaire d’Adalbert le Grand

… Quant à Hapsatou Sy, à la limite on peut se dire que ce n’est pas sa faute, mais celle de ses parents. Son prénom, elle ne l’a pas choisi. La vraie question, c’est quels prénoms compte-t-elle donner à ses enfants? Pierre, Jean, Claude, Eric, Elisabeth, Marine, Françoise ou François ? Ou Moussa, Adama, Nafissatou, Fatoumata, Aminata, Amadou, Souleymane ? [NDA : en fait, c’est « Abbie »]

Après faudra pas venir se plaindre d’être « exclu », quand on s’exclut de soi-même…

 

Commentaire de Sarisse

Ce débat me rappelle un film de Nikos Kazantzakis lorsque le petit d’immigrants grec arrivant à Ellys Island et accepte l’américanisation de son nom par l’agent des douanes. Une scène mythique du cinéma américain.

… Je me focaliserais beaucoup plus sur les prénoms qui ont une charge identitaire beaucoup trop marquée et tendent à rejeter la culture de la majorité des autochtones, ce qui est le cas des prénoms musulmans…

Le choix de prénom […] c’est tout de même un sacré coup d’assimilation et un sacré acte de francité ! Ionescu est devenu Ionesco, et il a vite fait d’oublier son premier prénom!

Une exception qui confirme la règle : Lino Ventura… mais on oublie souvent que Lino Ventura n’a jamais obtenu ni demandé, la nationalité française comme Charles Aznavour ou Jean-Pierre Melville (Ashod Malakian). [NDA : en fait, c’est Jean-Pierre Grumbach, Sarisse confond avec Henri Verneuil]

Le cas le plus célèbre parmi les plus célèbres d’un arabo-musulman changeant de prénom mais gardant son nom pour en faire un grand nom français, c’est le marathonien Alain Mimoun dont les prototypes de bobos de l’époque aimaient déjà se moquer à cause de son accent, de son patriotisme tellement cocardier, et un peu simple à leurs yeux. En attendant, celui-là courait vraiment pour la France et avec quelle passion !

Mais plus près de nous il y a une Isabelle Adjani avec son prénom bien de chez nous et son nom à la fois si kabyle et si ottoman tout comme une Françoise Giroud née Gourdji […] Le choix du prénom est un acte d’adhésion: prenez les noms portugais et espagnol précédé d’un Joseph et non pas d’un José les noms italiens précédé d’un Jacques et non pas d’un Giacomo, même s’il peut y avoir des tolérance avec des prénoms régionaux (Fãnch, Patxi ou Nolwenn et autres Pietru) même chez les juifs de France : il y a tout de même bien peu de Chlomo ou d’Ovadiah ou des Chlomit […] alors que des Mohamed, des Ali, des Hussein, des Fawaz ou des Jawad, tellement connotés, perdurent dans le plus grand mépris de cet environnement de mécréants qui est le leur à leurs yeux.

À ce titre il y avait une loi en Islande qui imposait jusqu’à l’islandisation du prénom et du nom des nouveaux citoyens, l’Islande a été attaquée pour ce principe inscrit dans son droit par les Nations Unies.

Mais dans l’islam le problème c’est le problème du prénom qui à lui seul est tout un programme appeler son fils Médine ou Jihad n’est pas innocent…

 

Commentaire de BM77

… Zemmour une fois de plus a raison, y compris contre moi qui ait donné à ma fille un prénom à consonance Américaine. Mea culpa, Zemmour, c’est toi qui a raison !

Il dit que c’était une façon de faire allégeance à la République Française en reconnaissance de ce qu’elle leur avait donné, [que] c’est un crachat fait à ses ancêtres et à ceux Italiens , Espagnols, Polonais, juifs et parfois Algériens qui ont, par amour pour la France, donné des prénoms Français. Comme il le dit très bien, alors mes parents et ceux qui francisaient leur prénom c’étaient des cons ? [NDA : en fait, Zemmour dit « des sous-hommes »]

C’est lui qui a raison et, comme par hasard, ce sont les mêmes qui refusent cela, qui ont reçu plus que les autres sans rien donner qui veulent mettre la république Française à leur service !

Moi j’ai la faiblesse de penser que ces Français-là étaient plus Français que ceux que l’on veut nous imposer de force…

Source : Fdesouche

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




25 thoughts on “Les lecteurs de RR se déchirent autour du prénom de Hapsatou Sy : avec ou contre Zemmour ?

  1. Nagau06

    quand mon grand père..roumain a été naturalisé français il a francisé son nom et son prénom. Il était FIER d’être français !
    Il a donnée à ses 7 enfants des prénoms français aussi…mon fils a un prénom principal bien français et comme second prénom un prénom slave…

    1. Simone GUTTIERREZ

      à Nagau06

      Vous avez bien résumé le problème : jadis les étrangers étaient FIERS de s’ intégrer à la nation française .
      Depuis , la lèpre gauchiste soixante huitarde a tellement dénigré la France que les Français eux-mêmes en arrivent à douter de leur glorieux passé et de leur brillante culture . En 2018 , ce processus bat toujours son plein , même si des signes d’ espoir se manifestent en Europe ( Hongrie , Pologne ) ou aux USA .
      Le simple fait qu’ un olibrius comme Macron ait pu occuper les plus hautes fonctions de l’ appareil d’ Etat en dit long sur le degré d’ étiolement des mentalités .

      Les gens comme  » Hapsatou  » (!) Sy savent très bien que leur culture tribale ne fait pas le poids face à celle de vieux pays évolués comme la France ….. c’ est ça qui les rend méchants .

  2. fred

    Totalement, d’accord avec Eric Zemmour. La France, c’est une somme de sacrifices, de guerres pour la liberté, de richesses, d’héritages spirituels et de richesses physiques… mais surtout, surtout, c’est le résultat d’innombrables sacrifices humains. Et ça, cela se respecte ! Pour toucher l’héritage, il faut être le fils ou la fille de la France. Il faut faire famille. Ceux qui veulent rester en dehors de la France par leurs coutumes, leurs noms, leurs moeurs n’ont pas le droit de se prétendre Français. Certes, le prénom n’est pas tout mais en ce qui concerne les musulmans, c’est un marqueur identitaire de l’puma qui pose un véritable problème sur une terre Chrétienne.

    1. Adalbert le Grand

      Voilà qui me rappelle un BD prémonitoire de Lauzier, dans la série des « tranches de vie » (saynète transposée au cinéma avec Josiane Balasko dans le film éponyme).

      Ce n’est pas que de la fiction, j’ai connu un couple bien FDS et bien gaucho qui voulait ainsi appeler son fils Mohammed… heureusement la future grand-mère s’y est opposée et a réussi à l’empêcher. Déjà qu’ils avaient eu la mauvaise idée d’appeler leur premier enfant « Ilan », prénom juif qui doit lui valoir aujourd’hui de vibrantes démonstrations d’amitié de la part de ses camarades musulmans à l’école…

      La bouillie qu’ils doivent avoir dans leur tête pour vouloir donner des prénoms pareils à leurs pauvres enfants…

  3. Karl der Hammer

    Eric Zemmour ne fait que défendre ce qui a longtemps été la politique de la République Française, qui maintenant renonce à ses principes face à une « certaine communauté ».
    Ce « deux poids, deux mesures » me laisse cependant un goût d’amertume: quoi de plus naturel au fond, si l’on a la possibilité d’émigrer, d’adopter les us et coutumes du pays d’accueil, y compris concernant les prénoms.
    Mais cela est bien différent lorsque la France impose des prénoms français à des populations qu’elle a conquises. Ainsi les Alsaciens se sont vus interdire d’utiliser leurs prénoms germaniques traditionnels.
    Mais ce qui est plus grave et risible à la fois, c’est que cette volonté de francisation a même un effet rétroactif. C’est ainsi, par exemple, qu’un Strasbourgeois célèbre, Jakob Sturm (1489-1553) s’appelle officiellement « Jacques » Sturm – du moins c’est ce que l’on peut lire sur le présentoir de son portrait exposé en musée – sauf que sur la peinture on peut lire distinctement « Jakob » Sturm.
    En effet, ni lui-même, ni ses contemporains ne pouvaient deviner qu’un siècle et demi plus tard, leur pays changerait de nationalité!
    Pouvons nous imaginer ce qui risque d’arriver dans ce pays d’ci 10 à 20 ans, au train où vont les choses? Et dans un siècle! Gott bhiët uns dervu (Dieu nous en préserve)…

    1. Joël

      Si si ! Ça passe mais il faut attendre quelque temps. Simplement, ils n’apparaissent plus « En attente de modération ».

  4. Claude LaurentClaude Laurent

    D’accord avec Samia, il est difficile de changer de prénom. Déjà un seule lettre demande tout un travail administratif.
    Par contre c’est aux parents d’intégrer leurs enfants en choisissant des prénoms Français. (par exemple pour une fille l’appeler France 😉 )

  5. PUGNACITÉ

    À Rome fais comme les Romains.
    Cette hystérique fait du buzz qui se révélera contre productif.
    Cette pseudo femme d’affaires qui crache sur la France et les Français devrait tirer les conséquences de son positionnement.OUT
    Non Madame,les Français de souche n’accepteront pas le grand remplacement dans toutes ses dimensions-populatin, culture…-
    Zemmour est un véritable patriote qui est armé d’un courage certain.
    Merci à lui

  6. gigobleu

    Je suis né en Belgique de père italien et de mère belge. Mes parents m’ont donné un prénom italien associé à mon nom forcément italien aussi. J’ai vécu et travaillé pratiquement toute ma vie en Belgique et je me suis aperçu que j’aurais préféré, de loin, porter un nom et surtout un prénom belge car mon prénom italien m’a fermé de nombreuses portes au plan professionnel et social. La position d’Eric Zemmour est réaliste et raisonnable. Chacun a intérêt à porter un nom et surtout un prénom qui corresponde à l’environnement social et culturel au sein duquel il sera appelé à vivre. Mes enfants portent tous un prénom belge.

  7. Keren

    Que les africains gardent des noms typiques. Ce sera plus simple quand un gouvernement responsable sera au pouvoir (on peut rêver) et dressera des listes pour rapatrier ces gens chez eux.
    Hapsatou Sy au Sénégal, Vincent Cerutti en Italie. Libre à eux de se retrouver quelque part entre les deux.

    Et pour le reste des chances pour la France ? Un nom n’est qu’un nom, appelé Marwan ou Alexandre, Benalla reste un marocain musulman puant d’arrogance et de médiocrité.
    Dommage que sa mère ai empêchée son père de le ramener au « bled », ça aurait fait économiser quelques milliers au contribuable français (et encore).

    1. Samia

      Il y a les africains musulmans et les africains chrétiens qui eux ont toujours eu des prénoms à consonance chrétienne comme Paul, Antoine…

  8. Adalbert le Grand

    Je lance un appel solennel pour une nouvelle grande cause: trouvez un nouveau prénom pour Hapsatou!

    J’ai déjà quelques pistes:

    May
    Sue
    Béo
    Mésimé
    Ménonmée
    Mifassola
    Farma
    Sissi
    Ténnée
    Superfy
    Alopée
    Fassay
    Cartoman
    Petifar
    Kelkechosannoudeténée
    Et mon favori, Simaman

    C’est vrai qu’aucun ne sort du calendrier, mais bon… c’est un début.

  9. Adalbert le Grand

    Comme d’habitude les journaleux gauchos (qui ne méritent absolument pas le qualificatif de journalistes, plutôt de phraseurs ou commentateurs en chambre, vu qu’ils ne font aucun travail de journalisme sérieux) essaient de nous enfumer avec leur liste de prénoms les plus donnés.

    Sauf que ces crétins font semblant d’ignorer que l’INSEE recense les prénoms un par un, comptabilisant chaque variante orthographique sans les regrouper.

    Si l’on prend le prénom Mohamed, il faut pour avoir une idée réelle de sa fréquence compter toutes les variantes orthographiques et régionales, Mohammed, Muhamad, Mouhamad, Mouhamed, Mouhamadi, Mouhamadou Muhamed, Muhamet, Muhammed, Muhammet, Mamadou, Mammadou, Mamoudou (etc. une bonne vingtaine minimum), ainsi que les versions composées, comme Muhamad-Ali, Muhammed-Ali, Muhammet-Ali, etc.

    Je n’invente rien, ils sont tous dans la liste de fréquence des prénoms de l’INSEE, et ce n’est qu’un échantillon

    C’est comme lorsque les gauchos débilos nous expliquent que nous sommes des imbéciles de croire nos yeux : non, le nombre d’immigrés étrangers n’a pas augmenté, il est le même depuis 50 ans, il a même baissé! Évidemment, comme on leur donne la nationalité française presque immédiatement, ils ne risquent pas d’être comptés comme étrangers! De l’art de bien choisir et triturer ses chiffres pour « démontrer » la conclusion que l’on a décidé de trouver… Cela ne s’appellerait pas un tour de passe-passe (c’est le cas de le dire…) ?

    C’est curieux, moi je n’ai jamais eu aucun noir dans ma classe, et même dans toute mon école, mon collège ou mon lycée. Aujourd’hui quand on regarde une cour d’école, on a au moins une moitié de noirs!

    Mais attention, ce qu’on voit n’est pas la vérité! La vérité sort exclusivement de la bouche de « l’expert » appointé et estampillé « de gauche », c’est la seule source autorisée…

  10. berger

    Une belle série de princesses allemandes se sont mariées à des princes russes. Toutes ont changé leur nom pour une raison d’identité, elles épousaient une civilisation et une culture. Catherine devenait Ekaterina et se convertissait à l’orthodoxie religieuse. Myriam par contre garde son foulard en débarquant chez nous et ne veut pas s’appeler Marie….

  11. EORGHIL

    C’est le nom de famille qui devrait être obligatoirement francisé pour quiconque veut devenir français, car c’est le nom de famille qui se transmet !
    Sur ce point , je suis en désaccord avec Zemmour… qui aurait d’ailleurs dû adopter un nom français !

Comments are closed.