Sur les plaques commémoratives on dénonce l’OAS, les nazis ou les collabos, jamais les musulmans !


Sur les plaques commémoratives on dénonce  l’OAS, les nazis ou les collabos, jamais les musulmans  !

La lecture des plaques commémoratives est significative de l’état de soumission de notre pays.

En 2015, dans la France occupée par les puissances musulmanes, on s’interdit de désigner les responsables musulmans des attentats, ni l’idéologie qui les a poussés, l’islam.

Et pire, l’épitaphe est de plus en plus édulcorée.

On passe d’attentats terroristes pour Charlie à attentats pour le Bataclan pour finir à ne pas nommer la cause des morts à Nice: on ne mentionne que les « anges »

Les plaques plus anciennes (métro St Michel, rue des Rosiers) sont à l’avenant, sans évocation de l’islam

Et en 1945 dans la France libérée des occupants allemands, on mentionne toujours les auteurs des assassinats de Français: Allemands ou collabos. On mentionne aussi l’idéologie responsable: le nazisme. A l’époque on ne craint pas de stigmatiser les millions de français collabos ou miliciens.

Et il y a eu dans un passé plus récent un autre genred’attentats terroristes en France : L’OAS, qui en métropole a occasionné 79 tués, moins que le seul Bataclan . Là non plus on n’hésitait pas à désigner l’auteur, sans crainte de stigmatiser les pieds noirs.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Sur les plaques commémoratives on dénonce l’OAS, les nazis ou les collabos, jamais les musulmans !

  1. MaximeMaxime

    Médusant ! Votre article est indispensable et très révélateur !
    Qui sont les responsables ? Peut-on contester la rédaction qu’ils ont choisie en justice ?

  2. Moktar

    Je conseille aux lecteurs qui voudraient en savoir un peu plus sur la période de l’Algérie Française de prendre connaissance de l’excellent récit de Régis Guillem « Et la levêche souffla sur l’Oranie » qui peut être commandé aux Editions Baudez.
    Le lecteur aura une vision de ceux qu’étaient les occupants de l’Algérie jusqu’en 1962, des rapports entre les communautés et les raisons fondamentales et légitimes de la rébellion et du passage à l’OAS.
    Mais il faut savoir également que si de la période de février 1961 à juin 1962, l’OAS a fait environ 2000 victimes, le FLN pendant la même période a massacré plusieurs dizaines de milliers de Français de souche, de Français musulmans (harkis).
    C’est de cela qu’il faut parler et non se fier aux sinistres cocos qui, du reste, méritaient le peloton d’exécution pour trahison envers leur pays.

  3. Machinchose

    oui! ce serai juste de commémorer les abominables massacres commis par les algériens du FLN

    des plaques pour le Massacre d’ el Hallia, pour Palestro, et si possible avec les photos

    https://www.dreuz.info/2017/02/21/ces-crimes-contre-lhumanite-commis-par-les-algeriens-et-le-fln/

    déjà, il y a une trentaine d’ années on a vus, sous les mairies socialopes fleurir les « Avenue du 19 mars 1962 » qui célébraient la honteuse retraite d’ Algérie et ses milliers d’ assassinés

  4. berger

    Excellent article. Mais je ne suis pas étonné, faites l’inventaire des noms de rues dans certaines localités, on se croirait en Russie soviétique ! Si tant de politiciens communistes sont célébrés, il y a un problème…

  5. Hollender

    La fin du spectacle offert par les communistes et socialistes depuis 50 ans est proche.
    Certains lépreux sans dents, illettrés et alcooliques ont encore de la mémoire malgré l’entreprise de lobotomisation des médias

  6. La moutarde me monte au nez

    Mokhtar, dans les victimes attribuées à l’OAS, il convient d’intégrer celles des barbouzes de De Gaulle et celles concernant les règlements de comptes entre factions du FLN, injustement imputées à l’OAS pour la discréditer.

  7. Moktar

    Oui vs avez raison mais pr évoquer tous ces événements il y faut un article complet ;vs avez des précisions dans « et la l’évêché souffla sur l’oranie » de régis Guillem

  8. Lacata

    Le parti communiste doit détenir toute la presse: encore une inconnue mise en avant pour avoir été porteuse de valise du fln. Marc olivier fogiel s’en est gargarisé sur rtl, , vanity fair aussi dans son journal, rubrique « media »..

    extrait publié le 19/09/2018

    « Le Quartier latin la retient, la vie en hôtel, les trajets en taxi, les nuits en boîte, les discussions sans fin, sa fascination pour les intellectuels. Elle tape des manuscrits pour certains – bientôt elle les connaîtra tous – entre au service reprographie d’un institut de sondages, et s’inscrit au parti communiste dont elle ressort six mois plus tard. Porteuse de valises pour le FLN algérien, elle cache des millions de francs chez elle, « une fortune », puis finit par se faire repérer ».

  9. Asher Cohen

    @Olivier Loris
    « Et il y a eu dans un passé plus récent un autre genred’attentats terroristes en France »
    Pour avoir vécu cette époque je vous serais obligé de bien vouloir préciser quels OAS auraient-été des terroristes, dans la branche OAS-Algérie-Sahara? sinon employez plutôt le terme de résistants, d’autant que plusieurs d’entre-eux ont été fusillés.

  10. bm77

    L’OAS des méchants et le FLN des héros voilà l’histoire manichéenne qui arrange tout le monde sur le dos de la vérité et de toute une population qui a vécu dans sa chair les évènements .
    L’OAS qui fait figure de repoussoir commode n’a eu sa raison d’être que par les circonstances
    Il faut que les gens se mettent bien dans le crane qu’elles étaient les rapports de force en présence en Algérie à l’époque.
    A la fin de la guerre d’Algérie l’armée Française maitrisait non sans mal et victimes l’ensemble du territoire pour ce qui était des zones rurales .
    Mais dans le même temps les attentats se multipliaient contre les populations Européennes et les ceux des Maghrébins restés fidèles à la France.
    Les villes étaient le théâtre de tueries d’enlèvements et n’ayons pas peur des mots de saloperies par les indépendantistes contre les pieds noirs comme par exemple comme joyeuseté balancer des pomme de terres plantées de lames de rasoir au jugé dans une salle de cinéma !
    Mise en scène d’assassinats en pendant les victimes au lampadaires ceci aux vues des habitants mais pire encore des enfants qui étaient obligés d’enjamber les cadavres qui jonchaient les trottoirs ceci m’a été rapporté par des gens qui ont vécu ceci petits.
    Dans ces conditions l’OAS était perçue par les pieds noirs comme des résistants face à des terroristes dix fois plus nombreux si on compare la population de l’époque 12 millions d’Arabes par rapport au million de Pieds noirs.
    De plus après les accords de 1962 et l’accrochage qui a fait qu’un membre de l’OAS a tué un soldat de l’armée Française , les pieds noirs ont été régulièrement perquisitionnés parce qu’ils aidaient l’OAS en cachant des armes ce qui était vrai.
    Comment pouvait-il en être autrement tout le monde les avaient abandonné de Gaulle les avaient trahis et les FLN et MNA organisaient des enlèvements .
    Le blocus par l’armée à Bab el oued a été l’occasion de constater avec émotion toute une population pourtant meurtrie et trahie scandant « Algérie Française » aux fenêtres et sur les terrasses avec des casseroles et tout ce qui pouvait les faire entendre.
    Ils ne pouvaient s’en remettre qu’à eux même qui avaient juste le tort de croire qu’ils pourraient rester dans le pays qui les avaient vu naitre ainsi que leur aïeuls.
    L’OAS dont on nous rabat les oreilles si ils bénéficiaient de l’adhésion des Pieds Noirs ne représentaient qu’une infime partie de la population en gros une quarantaine de personne organisés en commandos pas plus en pourcentage que ceux qui avaient fait partie de la résistance aux Nazis en France;
    C’étaient les soldats de la dernière chance ou les résistants d’une cause perdue et ils personnifiaient par leur existence même que
    la valise ou le cercueil n’était pas une citation sans rapport avec la réalité!
    Ils étaient à la hauteur du préjudice moral, matériel et physique subit par toute une population!!

  11. Moktar

    Juste bravo de votre commentaire que j’ai beaucoup apprécié. Comme vous l’indiquez fort justement:  » l’OAS fut le dernier recours pour le maintien d’un territoire français ».

Comments are closed.