Algérie : cri de colère à l’attention des ignorants Natacha Polony et Raphaël Glucksmann


Algérie : cri de colère à l’attention des ignorants Natacha Polony et Raphaël Glucksmann

Décidément, le Président Macron semble toujours  disposé à agiter le feu avec le glaive, ou à jouer, dans cette pseudo intention de reconnaître les parts d’ombre de la Nation, le technicien de surface sur le passé de la France en Algérie.  Sauf que sa lumière ne dépasse guère la lanterne de la mise en scène,  laissant de grands espaces tragiques dans l’obscurité. On note aussi que le sieur Benjamin Stora figure encore dans le mouvement, comme ces poissons-pilotes nourris des reliefs de la prédation. On espérait pourtant ne plus voir sa lippe dédaigneuse après la dernière prestation du nouveau retraité, rendue au Mucem. J’ai suivi nombre de réactions suscitées par cette affaire. Elle couvait depuis longtemps. L’ancien maire de Paris avait déjà accueilli dans la capitale la veuve Audin, pour découvrir une ou deux plaques au nom de son mari en présence de quelques militants parmi lesquels, si je ne me trompe, figurait Me Badinter. Les gens de gauche ne manquent pas de fidélité envers les victimes qui leur tiennent à cœur. Josette Audin a eu  la chance d’être très entourée. Beaucoup plus que les milliers de citoyens innocents : femmes ou hommes dont les conjoints ou les enfants furent kidnappés par ses anciens amis du FLN et qui demeurèrent brisés dans l’anonymat.

Je crois même que ses amis gauchistes veillèrent au fait d’officialiser le statut de son époux, disparu avant d’avoir acquis le diplôme qu’il préparait. Il fut donc diplômé « post-mortem » afin qu’elle bénéficie du privilège matériel. Pour un homme qui soutenait le FLN et cachait des terroristes, la décence eût été de choisir la discrétion. Je n’ai aucune sympathie pour Maurice Audin.  Un traître cruel qui soutint des terroristes contre la foule des innocents n’a pas à recevoir  telle considération de la nation ni avoir des rues ou places évoquant son nom comme un martyr ! C’est une indécente provocation.

J’ai également écouté les échanges de Natacha Polony, Eric Zemmour et vu Raphaël Glucksmann qui, contrarié par la position de Zemmour, s’indignait de la rigueur de ce dernier, élevait le constat de vérité historique dans le crime commis par l’Etat français et chantait les droits de l’homme, la bouche en cœur ! Comment avait-on pu prendre le droit de kidnapper un homme et de le tuer sans jugement ? Ben voyons ! Le genre de réplique révélant que, pour belles que soient les valeurs idéologiques encensées, les croyances restent essentiellement fondées sur ce qui est souhaité, espéré ou craint, mais pas sur ce qui se passe réellement, ce qui est authentique. Elles demeurent finalement associées aux ambitions à l’encontre même des réalités… Au passage, il fut surprenant de constater que M. Glucksmann croit encore à la légende des lumières de l’islam en Andalousie ! Il a loupé l’éclairage des œuvres du grand spécialiste espagnol, l’historien arabisant Rafael Fanjul. Quant à Natacha Polony, ventilant constamment l’espace de gestes exacerbés, elle affirma que la guerre d’Algérie était une guerre de libération nationale, les Algériens luttant pour libérer leur pays occupé. La dame touchait là ses limites, une déclaration d’ignorance. Elle aurait pu savoir qu’en 1958, lors du référendum qui donnait le choix aux Algériens, et malgré les menaces du FLN, 75% du peuple algérien se rendit aux urnes (les femmes algériennes votant pour la première fois) Le scrutin indiquant que 93% des Algériens avaient voté pour que la France demeure dans ses départements ! Camus dénonça aussi l’œuvre de ces intellectuels qui espéraient depuis longtemps et durant la guerre froide, offrir ce territoire à l’ancienne Union Soviétique. Les « pieds rouges » et les Russes n’ont pas juste saisi une opportunité pour s’y rendre après l’indépendance ! C’est formidable aussi de clamer à ce point l’horreur de la peine de mort ! Mais quand la peine de mort sévit tous les jours, partout dans des lieux publics, à tous les coins de rues, dans les bus, les églises, dans les super marchés : où va-t-elle hurler Mme Polony ?

Qui se souvient encore de la manière dont ces militants, qui haïssaient l’armée française, traitèrent nos militaires déjà lors du conflit indochinois ? Ceux qui fabriquaient des armes dans les usines sabotaient les fusils destinés à nos soldats. Ils ne mettaient pas le retardateur dans les grenades afin que celles-ci explosent dans les mains de nos militaires. Les blessés qui revenaient sur des brancards dans nos ports étaient agressés et renversés sur les quais ! Et il y eu aussi la fameuse affaire Boudarel, ce militant qui oeuvra dans un camp avec les Viets contre des prisonniers français, torturés, affamés, dont très peu revinrent vivants. Sauf un, qui reconnut un jour son tortionnaire ! M. Boudarel revenu au bercail avait été recasé au CNRS par ses copains, l’institution en ayant couvé pas mal, pour finir en une retraite presque tranquille. En Algérie, ces complices du FLN plaçaient des bombes dans les poteaux d’éclairage surplombant les arrêts de bus où des personnes de tous âges se rassemblaient. Ils causèrent des carnages. Les communistes, comme le FLN n’épargnèrent personne. Depuis la métropole ils étaient porteurs de valises, fournissaient des armes aux rebelles, ont participé ainsi aux crimes contre leurs concitoyens et les jeunes appelés qui retournaient ici en cercueils plombés. Certains militants quittèrent la métropole pour venir fabriquer des armes derrière la frontière marocaine, des armes destinées au FLN. Des traîtres actifs il y en avait pas mal, drainés dans l’enseignement.  Il y eut même un jeune instituteur : l’aspirant Maillot qui déserta avec un camion de son régiment chargé d’armement, pour le livrer à l’ennemi ! Recherché activement il fut tué dans l’Ouarsenis avec son comparse. Il assuma le prix de son acte, rien de choquant à cela, c’était la loi à laquelle il s’était vendu. Quant à dire que, dans cette hantise nationale, l’attitude de M. Macron servirait à purger certaines plaies, fermer les pages de l’histoire, c’est énorme de naïveté ou d’inconscience Mme Polony… On ne fermera aucune de la somme des pages qui demeurent occultées et tabou. D’abord parce qu’il faudrait les lire, ensuite parce qu’elles cachent les crimes de tous les collabos communistes qui ont œuvré contre la France en Algérie. Ensuite pour qu’on ignore encore l’horreur des crimes du FLN représenté toujours en l’Etat Algérien et enfin pour éviter de reconnaître ceux de l’Etat Français d’alors contre les citoyens d’Algérie et les Harkis auxquels il devait protection. Un gouvernement  dont tous les membres peuvent être nommés… Ainsi ils s’entendent encore bien entre eux tous ceux des partis qui eurent les mains sales du sang innocent et tiennent de conserve un couvercle de Pandore sur l’abîme empuanti des monstruosités de leurs crimes…

 

Claire NAVARRO

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Responsable Résistance républicaine Drôme


25 thoughts on “Algérie : cri de colère à l’attention des ignorants Natacha Polony et Raphaël Glucksmann

  1. Rita la Belge

    Bravo, Madame, pour ce terrible coup de colère entièrement justifié par des faits historiques prouvés, consignés et archivés.

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Etat des sources relatives à l’Algérie conservées au CHAN -(Centre historique des Archives nationales) (1945-1968)
    :::: http://www.archives-judiciaires.justice.gouv.fr/art_pix/algerie_sources_CHAN.pdf

    Etabli par Agnès CALLU, Patricia GILLET et Christèle NOULET du Centre historique des Archives nationales – Section du XXe siècle

    Il emporte de préciser que ce recensement ne présente pas les fonds conservés au Centre des archives contemporaines de Fontainebleau, de même, les archives ministérielles et les fonds territoriaux conservés par le Centre des archives d’outre mer n’ont pas été pris en compte. La communicabilité de ces documents est régie par les délais définis par la loi n° 79-18 du 3 janvier 1979 et le décret n° 79-1038 du 3 décembre 1979, dont l’application a été précisée par la circulaire du Premier ministre du 13 avril 2001 concernant « L’accès aux archives publiques en relation avec la guerre d’Algérie ». Les conditions de consultation ne sont donc précisées que dans certains cas particuliers.

    :::Archives publiques:::
    :::: http://www.archives-judiciaires.justice.gouv.fr/art_pix/algerie_sources_CHAN.pdf#page=1&zoom=auto,-274,544
    I. Archives de la Présidence de la République
    –> Quatrième République, 1947-1959
    –>:::: http://www.archives-judiciaires.justice.gouv.fr/art_pix/algerie_sources_CHAN.pdf#page=1&zoom=auto,-274,404
    –> Cinquième République, Présidence du général de Gaulle, 1959-1969
    –>:::: http://www.archives-judiciaires.justice.gouv.fr/art_pix/algerie_sources_CHAN.pdf#page=2&zoom=auto,-274,389

    II. Archives de la Présidence du Conseil

    III. Élections, votes et Assemblée nationale
    –> Élections et votes
    –> Assemblée nationale

    IV. Archives des ministères
    :::: http://www.archives-judiciaires.justice.gouv.fr/art_pix/algerie_sources_CHAN.pdf#page=4&zoom=auto,-274,285
    –> Ministère du Commerce et de l’Industrie
    –> Ministère de l’Éducation nationale
    –> Ministère de l’Information
    –> Ministère de l’Intérieur
    ———-> Français Musulmans.
    —————- F 1a 5152.- Services de l’Algérie et des département d’Outre-Mer rattachés au Cabinet du Ministère de l’Intérieur : enquête de 1950 sur la répartition et l’emploi du personnel, documentation sur les services de la sous-direction de l’Algérie.
    –> Ministère de la Justice
    –> Ministère des Travaux publics
    –> Agences et Organes de presse

    :::Archives audiovisuelles et témoignages oraux:::
    :::: http://www.archives-judiciaires.justice.gouv.fr/art_pix/algerie_sources_CHAN.pdf#page=8&zoom=auto,-274,262

    :::Archives privées::
    :::: http://www.archives-judiciaires.justice.gouv.fr/art_pix/algerie_sources_CHAN.pdf#page=9&zoom=auto,-274,262

  3. Jean marc

    j’aimerais savoir ce que veut dire, 95% des algériens avait voté pour que la France demeure dans ses départements, la France n’était pas un déplacement algérien à ce que je sache.

    1. Joël

      Jusqu’en 1955 l’Algérie était composée en 3 départements français. Et jusqu’à l’indépendance, l’Algérie était une région française et non un pays.

    2. Claire

      Cela signifie simplement que ce territoire français était bien composé de départements comme ici ! Au départ trois avec le Constantinois, l’ Oranie et l’Algérois, et d’une division plus large par la suite. Ca vous va comme réponse ?

  4. Amélie Poulain

    « Ceux qui fabriquaient des armes dans les usines sabotaient les fusils destinés à nos soldats. Ils ne mettaient pas le retardateur dans les grenades afin que celles-ci explosent dans les mains de nos militaires. Les blessés qui revenaient sur des brancards dans nos ports étaient agressés et renversés sur les quais ! »

    Merci de rappeler cela, je n’ai jamais pour ma part, compris qu’il n’y ait eu aucune poursuites de l’Etat Français et pire, que ce parti ait encore droit de cité et d’élections en France. Le comble est que sachant cela, il y ait encore des adhérents…., j’ai du mal à comprendre ces gens.

    Merci aussi pour le reste, cette mémoire que ceux qui savent tiennent souvent cachée et pourtant, les Français qui ignorent parce qu’ils n’étaient pas nés ou trop jeunes à cette époque, ont envie de savoir.

    Avec tout ce qui est dit, il y a de quoi se perdre et je sais, pour avoir suivi documentaires historiques assortis de témoignages in vivo difficiles du coup à contester, que bien des zones d’ombre subsistent et qu’il est bien difficile dans ce maquis de faits et de revirements de distinguer les véritables traitres (je parle de ceux qui étaient du côté Français bien sûr) des véritables patriotes. Je n’oublie pas ce que j’ai entendu, même s’il y en a qui ont la mémoire courte ou qui préfèrent se réfugier dans un silence tranquille.

    J’ai beaucoup de compassion en pensant à tous ces gens qui ont souffert, à tous ces soldats notamment les jeunes appelés qui n’avaient rien demandé et qui se sont retrouvés dans un enfer (avec les tortures inhumaines « raffinées » que l’on connait) duquel certains ne sont pas revenus, ou ceux qui le sont qui restent traumatisés à vie.

    Pour ma part, je me réserve sur bien des points en attendant d’avoir d’autres lumières.

    1. Claire

      Il y a la Corée du Nord et… aussi la France où ils sévissent encore beaucoup dans une volonté féroce mais avec discrétion, dans les institutions les plus importantes, et surtout dans la désinformation et la manipulation historique.

      1. Amélie Poulain

        Merci @Claire de préciser cela, oui j’en ai conscience malheureusement.

        Manipulations historiques certes et l’on sait que les historiens eux-mêmes ne sont pas d’accord.

        Les témoignages que j’avais entendus dans le documentaire en question (assez ancien donc la mémoire était encore fraiche) n’allait pas dans le bon sens historique et des louanges que nous pouvons constater envers certains aujourd’hui.

        Je reste dans la réserve avec cela en tête mais j’attends la suite, tout se sait un jour et chacun est responsable de sa conscience.

  5. Amélie Poulain

    Je rajoute que Macron a bien des choses à apprendre s’il ne sait pas tout cela et il ferait mieux de se taire tant il insulte les victimes, la France, et les Français.

    Pour un président, c’est impossible à admettre…..

    1. jean catalano

      c’est bien ça macron n’a pas connu ce qui s’est passé a alger,il ne peut pas comprendre car il faut avoir été la quand la bombe du casino de la corniche a exploser sous l’estrade,faisant un carnage parmi les gens et les musiciens,j’ai encore a mon age ce souvenir terrible de ce jour la ce pauvre con est degueler d’avoir été voir la mere de ce vendu et traitre a la france,mais putain quand est-ce que les français vont se reveiller,une fois pour toute???

      1. Amélie Poulain

        @jean catalano

        Oui je comprends, terribles traumatismes qui se répètent et que Macron vient réveiller en enfonçant encore plus un clou en « accusant », il faudrait donc se sentir coupable d’avoir été victime.

        C’est une inversion douloureuse je le conçois et je compatis pour tous ceux qui vivent cela.après cette horreur qu fut cette guerre (et d’autres).

  6. Tcho

    On comprend comment N. Polony, candidate pour JP Chevènement, journaliste aussi bien au Figaro qu’à Canal +, peu virulente chez les gauchos de Ruquier, est maintenant à la tête du magazine de gauche Marianne ! La formule UMPS et bobo-gaucho reste toujours valable !

  7. Jean marc

    Il n’a pas plus salop que le partie communiste, demander le aux résistants juifs quils avaient rejoint un groupe de résidences communistes, à la fin de la guerre, ont les envoyer dans des missions impossibles, inutiles et sans retour, ils voulaient que les honneur leurs reviennent, alors ils envoyés des partisans juifs à la morts histoire de s’en débarrasser.

    1. Conan

      Communistes + bien des gens auto-proclamés « de progrès » comme le volubi-bafouilleux Rocard, qui a osé dire que son entrée en politique a consisté à récolter des fonds pour le FLN !!!…
      Fonds qui permettaient d’acheter des armes encore plus performantes que celles dont étaient dotés nos soldats !!…
      Alors maqueron et les autres, si vous vous fichez des meurtres des Harkis, leurs familles et des salopards de profiteurs qu’étaient selon vous les pieds noirs, prenez au moins conscience que 30.000 jeunes soldats français sont morts pendant cette guerre, des appelés pour la plupart, tués par les armes achetées grâce aux collectes de « militants » comme cet ignoble rocard !!
      Et basta avec votre repentance ! La France et les pieds noirs se sont épuisés à mettre ce pays en valeur….Celui-ci en est maintenant au point d’importer ses oranges et quasiment toute la nourriture dont il a besoin depuis son indépendance !!..
      Pour ceux qui souhaiteraient s’instruire sur le bilan de cette « colonisation », s’offrir l’excellent livre de Daniel Lefeuvre intitulé « Chère Algérie »

  8. Mad MAX

    Seigneur, est-ce possible ?
    L’atroce vérité que notre MégaloMerde ignore délibérément !
    Et apparemment,
    traiter Micron de merde c’est lui faire un très grand honneur …

  9. Mad MAX

    Grand merci à Claire Navarro
    cet article est à faire connaître à tous nos enfants
    car ce n’est pas dans les livres d’histoire qu’ils apprendront la vérité !

  10. bm77

    Il ne faut pas oublier que le parti communiste Français de Audin était à l’époque très lié à l’union Soviétique qui a œuvré pour les indépendantistes Algériens et contre les intérêts de la France qu’elle voulait affaiblir dans le cadre de la guerre froide.
    Tant que l’Algérie ne reconnaitra pas sa responsabilité dans le massacre des harkis des Européens et la façon horrible de mettre en scène des tueries de soldats qui avaient le malheur de tomber dans leurs mains, ainsi que celle d’avoir contraint à faire partir une composante importante de sa population, la plaie ne se refermera pas!
    Je suis extrêmement déçu de la réaction de Natacha Polony dans l’émission avec Zemmour qui a pris fait et cause pour les FLN et consorts pour Glucksman je n’espérais rien de son côté il était de toute façon très prévisible.
    Je lui conseille à Natacha une video de témoignages sur le sujet pas militante pour un sou qui traite de la vie des pieds noirs en Algérie d’une façon non manichéenne et avec un certain respect pour cette population meurtrie. »
    Cela s’appelle « Pieds noirs histoire d’une blessure ».de Gilles Perez que l’on trouve sur un site de vente bien connu
    Quand vont ils sortir du schéma habituel qui nous a été imposé par la France Gaulliste puis gauchiste depuis des décennies les uns et les autre ayant intérêt à nous faire avaler cette affreuse potion sur le dos des massacres horribles et de l’ expulsion de leur pays d’un million de pieds noirs et harkis ce qui avait été à ‘époque un phénomène rare dans l’histoire de l’humanité.
    On en est resté à la figure soviétique du héros Audin victime du pays exploiteur et colonisateur .
    Je connais par cœur cette rhétorique mainte fois utilisée par justifier de tout les exactions commises au nom du socialisme triomphant mais qu’elle soit reprise aujourd’hui après tout ce que l’on sait de la propagande de l’époque cela en devient impardonnable et qu’une personne qui semblait intelligente et mesurée soit sensible à cela est vraiment inquiétant .
    Pour moi la guerre d’Algérie est le point essentiel qui fait que nous avons un problème particulier aujourd’hui avec l’immigration et des tas de gens n’ont pas intérêt politique à ce que la vérité soit révélée.et les choses prises dans leur globalité.
    Pour illustrer cela, je vais reprendre un fait historique qui a mis 70 ans pour être révélé et reconnus et accepté , c’est le cas du massacre de Katyn qui est révélateur de ces faits qui embarrassaient les politiques de tout bords dans leurs efforts de réconciliation sur le dos des populations concernées , les faits se sont passés en 1940 et pendant des années les gauchistes dont les communistes alliés aux soviétiques mais aussi pas trop contestés par la caste politique de l’autre bord dans son ensemble ayant acté les accords de Yalta, ont fait croire que ces massacres de plus de 20000 Polonais éliminés d’une balle dans la tête en 1940 dont mon propre grand père, était le fait des nazis .
    Hors je savais dès mon jeune âge qu’il en était rien et que c’était les sbires de Staline et Béria qui en avaient l’entière responsabilité les faits s’étant passés pendant le pacte germano soviétique comme par hasard une fois encore des adversaires s’entendaient sur le dos des populations qu’ils envahissaient.
    Les responsabilités on été reconnus en 2010 par un certain Poutine que l’on attendait pas là, lui l’ancien du KGB.
    L’intérêt de s’entendre avec le voisin étant plus fort que de garder le secret sur ce fait historique.
    De la même façon la réalité sur l’holocauste n’a été révélée que longtemps après par le film « SHOA » car les rescapés n’osaient « troubler » les efforts de réconciliation en vigueur entre les anciens belligérant pour permettre la reconstruction nécessaire .
    Sur Katyn aucun Polonais émigré en France ne se serait essayé à révélé la vérité qui aurait été formellement démentie par une France au parti Communiste fortement implanté.
    Ils ne pouvaient ajouter de la peine à la peine !
    Les Pieds Noirs et harkis en métropole se sont trouvés aussi dans ce dilemme de ne pouvoir témoigner dans une France majoritairement travaillée par la propagande Socialo communiste et Gaulliste qui avaient œuvré pour « donner » l’Algérie dans un accord bâclé sans contrepartie humaine pour conserver un droit de regard sur le Sahara et son pétrole .
    Nous sommes toujours sur ce schéma avec un Macron qui nous avait pourtant promis de gouverner différemment .
    Il est clair qu’aucun politique ne prendra le risque de révélé des accords dont l’enjeu aurait été une nombreuse immigration contre du pétrole ou du gaz.
    Les politiques font fi de quelques centaines de milliers de victimes si des intérêts primes sr les vies humaines.
    En tout cas je suis persuadé qu’aucune vérité ne sortira tant que le FLN sera au pouvoir en Algérie .
    Et comme les seuls qui pourraient les déloger seraient des Islamistes …

  11. Dorylée

    Comme l’a écrit Aleksandr Soljenitsyne « Le communisme tuait avant que le nazisme ne tue, il tuait pendant que le nazisme tuait, et il n’a cessé de tuer alors que le nazisme ne tuait plus ». Et le pire dans cette affaire c’est que, au nom de la réconciliation, toutes ces ordures communistes ont été amnistiées alors qu’elles méritaient toutes d’être pendues ! Et nos socialo d’aujourd’hui ne sont que des boutures de communistes puisque cette tare va toujours en s’aggravant. Larga vida a la revolución !

  12. Marnie

    Le communiste tuait mais les socialistes aussi partageaient, dans leur ensemble, les mêmes idées, les mêmes travers et ont participé aux mêmes horreurs. L’histoire se répète aujourd’hui. Macron en est le fer de lance mais, en plus, il est à la tête de la France. Demain va être aussi sombre qu’hier, voire pire..

    1. Amélie Poulain

      @Marnie

      Oui je suis d’accord avec votre commentaire, « socialiste » c’est juste un mot pour faire semblant de se démarquer, mais derrière il y a la même chose.

      Je dirai juste que les Socialistes agissent plus sournoisement (ce qui rend plus dangereux car plus dur à identifier) que les Communistes mais le fond est strictement le même.

      C’est d’ailleurs pour cela que notre pays ressemble de plus en plus à une dictature communiste, c’en est une preuve.

Comments are closed.