Ruth El Krief, comme Ruth la Moabite, sont des assimilées de longue date, elles… Par contre, Hapsatou…


Ruth El Krief, comme Ruth la Moabite, sont des assimilées de longue date, elles… Par contre, Hapsatou…

Que nous dit aujourd’hui l’histoire de Ruth la Moabite ?

Hier Eric Zemmour était sur BFM-TV interrogé par Ruth El Krief …

Et bien sûr la conversation a roulé sur le fait que Zemmour veut donner des prénoms français aux enfants d’immigrés …

Et Ruth El Krief a lancé à Zemmour , en final , sans agressivité d’ailleurs, en substance:

« Moi je m’appelle bien Ruth ».

Et justement cette Ruth cache une autre Ruth de la tradition juive et chrétienne.

Ruth la Moabite, dont le catéchisme, d’il y a longtemps, nous contait  l’histoire : c’était avant que tout l’enseignement religieux sombre dans le prêchi-prêcha socio-sociétal.

L’enseignement laïque n’était, d’ailleurs, pas en reste : Ruth, avec son mari Booz, étant l’un des personnages de la « Légende des Siècles » de Victor Hugo, on nous racontait, aussi,  cette histoire au lycée.

https://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/victor_hugo/booz_endormi

Où veux-je en venir ?

C’est qu’il y a cœur de cette histoire biblique un moment particulièrement magnifique où Ruth qui n’est pas israélite mais moabite  déclare qu’elle suivra Naomi sa  belle-mère en ces termes :

Puis Naomi leur dit adieu en les embrassant.

Alors les deux jeunes femmes fondirent en larmes et lui dirent:

‘Non! nous voulons aller avec toi vers ton peuple.’

Mais Naomi leur répondit:

‘Retournez chez les vôtres, mes filles! Vous serez mieux chez vous.’

Orpah prit le chemin du retour.

Ruth resta.

Naomi dit alors à Ruth:

‘Vois, Orpah s’en est retournée. Va avec elle.’

‘Ne me presse pas de te quitter’, lui répondit Ruth.

‘Laisse-moi aller avec toi.

Où tu iras j’irai, où tu habiteras j’habiterai.

Ton peuple sera mon peuple et ton Dieu sera mon Dieu.

Là où tu mourras, je mourrai et là je serai enterrée.’

Voyant que Ruth s’obstinait à l’accompagner, Naomi cessa d’insister auprès de la jeune femme.

Les Gauchistes, pensant nous mettre en contradiction, font mine de retourner la tradition judéo-chrétienne contre nous.

Tradition qui nous obligerait, selon eux,  à un droit d’accueil illimité, sans condition aucune.

Mais la tradition a déjà parlé, elle fixe, dans cette histoire qui remonte à 3000 ans,  l’assimilation,  en quelque sorte, comme condition première.

Nous sommes très loin de cette situation avec les Médine, les Marwann Mohamed, les Faiza Ben Mohammed, les Houria Bouteldja et tant d’autres qui nous injurient à longueur de temps et qui n’ont donc rien à faire en France …

Aucun n’a fait cette démarche magnifique d’abandon au pays d’accueil « Ton peuple sera mon peuple » qui est celle que, pour certains d’entre nous, des   grands-parents, des   parents, « venus d’ailleurs », que  certains d’entre nous même , ont faite …

 

Voir en complément :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/18/vous-netes-pas-une-enfant-de-la-republique-votre-prenom-est-une-insulte-a-la-france-hapsatou-sy-veut-porter-plainte-contre-eric-zemmour/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




30 thoughts on “Ruth El Krief, comme Ruth la Moabite, sont des assimilées de longue date, elles… Par contre, Hapsatou…

  1. jacotte

    Combien de fois vais-je devoir me réabonner, c’es-t la 4 ème fois que vous me renvoyez à l’abonnement et chaque fois ça recommence.

  2. Machinchose

    « Hier Eric Zemmour était sur BFM-TV interrogé par Ruth El Krief »

    xxxxx

    amusant! il me semblait bien que ç ‘ était l’objet d’ un article sur RR et que je ne retrouve plus

    et pour cause:

    erreur! c’était sur Desouche !

    , ce matin, j y faisais un commentaire a la Paco en mélangeant Ruth en Rut sur une biroute et que Booz étend RUTH, pour mieux etre dans Ruth…

    lequel fil de commentaires a propos de Papsoutou a été clos depuis chez D esouche

    ah! les sources ………….. 😆

    quand les grands esprits se croisent …..

  3. Keren

    « Aucun n’a fait cette démarche magnifique d’abandon au pays d’accueil »

    En même temps, les moabites et les judéens étaient apparentés, séparés uniquement par le lac Tibériade. Traverser un lac pour vivre et se marier avec un peuple qui pratique des coutumes et un langage similaires, et traverser un bras de mer pour imposer son inculture, son mode de vie archaïque et violent et son ignoble langue « sacrée » (et le livre maudit qui va avec) à des peuples différents en tout point, sont 2 choses bien différente.

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Moab était plutôt de l’autre côté de la Mer Morte.

      Et la proximité géographique n’empêche pas les conflits violents et récurrents : par exemple pour rester dans la même région Phlistins/ Israélites …

      Les Philistins venant, c’est vrai, d’ailleurs, de loin …

      1. Keren

        [Moab était plutôt de l’autre côté de la Mer Morte.]
        Exact.

        [Et la proximité géographique n’empêche pas les conflits violents et récurrents]

        Oui suffit de voir les conflits de l’Etat français et ses précédentes incarnations avec les allemands, anglais, espagnols, hollandais…
        N’empêche que ces conflits n’ont jamais eu pour viser une acculturation et un remplacement total, et les immigrants européens en France parvenaient à s’intégrer sans trop de heurts, mis à part quelques massacres sporadiques comme à Aigues-Morte.

        On ne peut tout simplement pas intégrer des populations totalement différentes des natifs, et les allogènes musulmans n’ont de toute façon aucune volonté d’adopter le mode de vie des populations locales.

        C’est le cas depuis toujours, suffit de voir l’Espagne après la reconquista, les morisques refusant de s’intégrer, se vêtaient différemment des chrétiens, ne consommaient ni alcool ni porc, et comme le musulman « français » de base, laissaient violemment éclater leur haine et leur ressentiment envers les espagnols. Alors que culturellement et même génétiquement, ils étaient bien plus proche des espagnols, en tant que descendants de natifs convertis à l’islam, que le sont les nord-africains, orientaux et autres, des européens.

        L’histoire de Ruth met aussi en évidence le fait que les femmes s’assimilent plus facilement. Faudrait peut-être renvoyer tout les musulmans sur la terre de leurs ancêtres et n’accepter que les femmes, à condition qu’elles apostasient officiellement. Ca ennuierait bien toutes les féministes pro-hijab, ça.

        1. AntiislamAntiislam Post author

          Bonjour,

          C’est exactement ce qu’explique Zemmour : il y a une opposition de civilisation entre l’Islam et nous.

          Avec l’islam, l’Afrique du Nord a cessé de regarder vers l’Europe en amie mais comme ennemie : ses références l’Afrique du Nord ne les a plus prises au Nord mais à l’Est.

          Très révélateur ce changement de noms . On disait Nord-Africains, on dit maintenant Maghrébins : toujours cette référence à l’Est, au coeur de l’Islam.

          Je croyais que c’était Braudel, mais d’après Zemmour, justement, cela serait Pirenne qui a dit : « l’islam a transformé la mer Méditerranée en sillon sanglant entre la rive sud et la rive nord ».

          Alors toutes ces crapules islamistes qui parlent de « radio des deux rives » ou de « civilisation des deux rives » : à d’autres , non merci !

          1. Keren

            Bonsoir,

            On ne peut pas tout réduire à l’islam. Par exemple, le gouvernement polonais entend importer des centaines de milliers de philippins, sous prétexte qu’ils partagent une culture commune. D’accord, la majorité des philippins se réclament du catholicisme, mais n’ont rien à voir avec les polonais culturellement. Il y a peu de chance qu’ils s’intègrent à la communauté majoritaire, au contraire des biélorusses et ukrainiens.

            [On disait Nord-Africains, on dit maintenant Maghrébins : toujours cette référence à l’Est, au coeur de l’Islam.]

            Il me semble qu’avant le politiquement correct, les nord-africains étaient appelés maures, terme ethnique et non géographique qui existait depuis l’empire romain, pour qualifier les populations berbères d’afrique du nord. D’ailleurs Maghreb veut dire le couchant en arabe, soit l’occident.
            C’est comme dire subsaharien, ça ne signifie pas grand chose, un boer d’afrique du sud est également un subsaharien.

            « l’islam a transformé la mer Méditerranée en sillon sanglant entre la rive sud et la rive nord ».
            Exact. Mais le conflit entre les 2 rives existait depuis longtemps, voir les guerres puniques. Pour sûr l’islamisation de l’Afrique du nord a accentuée le conflit en le rendant idéologique, mais jamais il n’y a eu de civilisation des 2 rives, juste une opposition punique/ romaine, ensuite musulmane/ chrétienne..
            Comme vous dites, non merci. Seul le conflit ou l’autarcie apporteront une solution, comme ce fût le cas dans le passé

            Personnellement je suis pour couper les ponts migratoires et même commerciaux avec ces états musulmans qui déversent leurs criminels en Europe avec la bénédiction des états européens, prennent l’argent des cons tributaires européens et blâment la colonisation à longueur de temps, alors qu’ils n’essaient pas d’endiguer l’islam.
            Objectivement, les pays Maures n’apportent aucune valeur, à l’instar des autres pays musulmans.

          2. AntiislamAntiislam Post author

            Bonjour,

            Je pense, quand même, qu’il y a eu une unification rive nord – rive sud sous l’Empire romain paîen, puis catholique …

            N’oublions pas qu’il y eut plus de cent ans de résistance commune des Berbères et des Romains à la première vague de colonisation arabo-musulmane dans l’Algérie actuelle …

          3. Keren

            [Je pense, quand même, qu’il y a eu une unification rive nord – rive sud sous l’Empire romain paîen, puis catholique]

            Unification politique et militaire, pas de mélange ou autre. Les berbères vivaient en dehors des villes, peuplées de romains et de romanisés.
            Les 100 ans de résistances face à l’invasion musulmique semblent bien courtes comparé aux 7 siècles de reconquista, et en Anatolia ainsi que plus tard dans les balkans l’islam a mis du temps à s’imposer.

            Les nord africains étaient divisés entre trinitaires (catholiques), ariens (vandales) et donatistes, et après les byzantins dans leur opération de reconquête et de rassemblement de l’empire romain se sont aliénés les tribus berbères, ce qui fût probablement la cause de l’échec de la résistance aux hordes arabes plus tard, puisqu’il n’y avait pas d’unité politique.

            La civilisation romaine a fortement reculée en afrique du nord mais aussi en europe, preuve que la culture majoritaire n’avait pas vraiment pris racine, seulement marginalement et dans les centres urbains.

          4. Yann Kempenich

            Il devait y avoir des berbères romanisés… comme les celtes non romanisés et les Gallo-romains.

            Il y eut un empereur romain d’origine berbère : Macrin (et peut-être, également, Emilien)

          5. Samia

            Antiislam, c’est pourquoi j’ai donné un prénom berbère de cette époque à mon fils. C’est pour symboliser cette lutte, la lutte contre l’islamisation de la France, du monde.

          6. AntiislamAntiislam Post author

            Bonjour,

            J’ai appris que Jugurtha ou Massinissa étaient des prénoms encore donnés de nos jours …

            Je trouve cette permanence, qui parle à tous les lycéens latinistes, émouvante ….

        2. SarisseSarisse

          Je pense en effet que les femmes s’assimilent plus facilement mais c’est devenu plus difficile depuis quelques années: il n’y a pas beaucoup de petites sœurs d’une Isabelle Adjani, nombreuses sont celles qui ont tendance à se laisser emburqiner.

        3. Machinchose

          bonjour a tous

          a lire Keren, je vais le faire rougir, on a l’ impression d’ avoir ouvert l’ un des deux bouquins de Fernand Braudel, consacrés a la Méditérrannée

          net, précis, documenté,…….un vrai KKL 😆

          quand au sillon sanglant, je ne connais ni le mot ni l’ auteur, et j’ adopte la formule trés volontiers

      2. Adalbert le Grand

        Les « Philistin » ont donné son nom à la Palestine. Et leur territoire correspondait grosso modo à la bande de Gaza. Il y a effectivement des conflits qui durent…

  4. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Le plus étonnant est que les pro-immigrationnistes et autres bobo-gaucho-islama-collabos ch…. sur la Chrétienté, veulent et font interdire les crèches de Noël, hurlent après les sons des clochers, vitupèrent contre les croix qui ornent les portes des cimetières, beuglent contre les processions chrétiennes et tutti quanti mais appellent aux bons sentiments des Chrétiens pour l’accueil des illégaux…

    Ou ils nous prennent vraiment pour des abrutis du pathos ou ils ont un gros problème de schizophrénie ou je ne sais quelle autre pathologie grave ayant atteint leurs neurones, en tout cas les deux hémisphères de leur cerveau n’ont pas l’air de savoir communiquer entre elles.

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Vous avez tout dit d’une des nombreuses contradictions des Gauchistes.

      Il y en a des tonnes d’autres : sur les femmes, les homosexuels, la laïcité etc etc

    2. Adalbert le Grand

      Erreur, ils sont parfaitement cohérents, seulement ils nous prennent pour des cons et pensent qu’ils peuvent nous raconter une chose et son contraire.sans qu’on s’en aperçoive.

      C’est typique des menteurs et des individus de mauvaise foi.cyniques qui veulent vous berner. Ils ne se préoccupent pas de logique, car tous leurs arguments sont du flanc et fallacieux, et ils le savent très bien.

    3. Adalbert le Grand

      Plus précisément les gauchistes sont cohérents dans leurs objectifs, vulgairement foutre la merde, plus littérairement faire exploser la société et du passé faire table rase. Ce sont des nihilistes.

      Tout est bon pour cela, donc il ne faut pas chercher de cohérence dans leurs propos, qui sont fait uniquement pour déstabiliser et empêcher toute discussion, toute expression sensée, hystériser le débat, mettre la zizanie et alimenter les polémiques bidons.

      Ils ont même un nom pour cela: agit-prop (agitation propagande), et cela ne date pas d’hier.

  5. Adalbert le Grand

    Je ne crois pas que Zemmour veuillent imposer des noms « français », c’est encore une déformation des faits par les gauchistes pour noircir son propos et mieux le rendre inacceptable.

    En réalité, il pointe le fait que les mal intégrés ne le font pas d’eux-mêmes, au contraire des asiatiques confucéens par exemple, ou des Européens, des Arabes chrétiens qui appellent leurs enfants François, Daniel, Sylvie, Nathalie, Anne, Georges…

    Ils se maintiennent donc d’eux-mêmes à part, en-dehors de la société française, en se barricadant dans le ghetto qu’ils construisent eux-mêmes autour d’eux, préférant s’accrocher becs et ongles à leurs « origines » sacro-saintes, et s’enfermer dans leurs coutumes tribales plutôt que de se fondre dans le plus grand nombre. – qui en l’occurrence est la société où ils souhaitent être « accueillis ». Faudrait savoir ce que l’on veut… Comme disait Sartre, ce sont les moules qui adhèrent…

    Cela est significatif de leur manque de volonté de s’intégrer, de se rapprocher du peuple autochtone du pays dans lequel ils prétendent s’installer et vivre, et dénote le fait qu’ils ne veulent faire aucun effort d’intégration pour se rapprocher de nous. C’est cela que veut dire Zemmour.

    Quant à H. Sy, à la limite on peut se dire que ce n’est pas sa faute, mais celle de ses parents. Son prénom, elle ne l’a pas choisi. La vraie question, c’est quels prénoms compte-t-elle donner à ses enfants? Pierre, Jean, Claude, Eric, Elisabeth, Marine, Françoise ou François*? Ou Moussa, Adama, Nafissatou, Fatoumata, Aminata, Amadou, Souleymane?

    Après faudra pas venir se plaindre d’être « exclu », quand on s’exclut de soi-même.

    *Françoise ou François, ça c’est sûrement trop demander , c’est sûrement le dernier prénom qu’ils voudraient donner à leurs enfants,. Quelle horreur, à vomir! En plus ils se feraient tabasser et lyncher par leur petits camarades immigrés et musulmans toujours pleins d’amour, Trop risqué

    1. Mariana

      Pourquoi parler d’intégration chose qu’ils rejettent , en fait ils transposent leurs coutumes et leur mode de vie ici .
      Le choix des prénoms est révélateur de l’islam qui est prioritaire chez eux .

  6. SarisseSarisse

    Le cas le plus célèbre parmi les plus célèbres d’un arabo-musulman changeant de prénom mais gardant son nom pour en faire un grand nom français, c’est le marathonien Alain Mimoun dont les prototypes de bobos de l’époque aimaient déjà se moquer à cause de son accent, de son patriotisme tellement cocardier, et un peu simple à leurs yeux.
    En attendant celui-là courait vraiment pour la France et avec quelle passion!
    Mais plus près de nous il y a une Isabelle Adjani avec son prénom bien de chez nous et son nom à la fois si kabyle et si ottoman tout comme une Françoise Giroud née Gourdji.
    La France c’est un peu comme un vêtement qui s’endosse et qu’on ne quitte pas et où celui qui se vêt fait le vêtement et où le vêtement fait aussi celui qui se vêt.
    Un qamis ou une burqa à hijab , un jilbeb tchador iranien un tchadri pakistanais un niqab ne fera jamais une française, pas plus que qamis ou djellaba ne fera en français.
    Le choix du prénom est un acte d’adhésion: prenez les noms portugais et espagnol précédé d’un Joseph et non pas d’un José les noms italiens précédé d’un Jacques et non pas d’un Giacomo, même s’il peut y avoir des tolérance avec des prénoms régionaux (Fãnch, Patxi ou Nolwenn et autres Pietru) même chez les juifs de France il y a tout de même bien peu de Chlomo ou des Ovadiah ou des Chlomit, que je sache, alors que les Mohamed les Ali les Hussein, les Fawaz ou les Jawad tellement connotés perdurent dans le plus grand mépris de cet environnement de mécréant qui est le leur à leurs yeux.
    Je ne me focalise pas outre mesure sur les prénoms mais il faut bien constater que certains sont beaucoup plus connotés que d’autres, beaucoup moins neutres en toute situation de la vie.
    À ce titre il y avait une loi en Islande qui imposait jusqu’à l’Islandisation du prénom et du nom des nouveaux citoyens, l’Islande a été attaquée pour ce principe inscrit dans son droit par les Nations Unies; dans le fond je trouve que ce n’est pas une si mauvaise voie , si moi-même je devais vivre un jour en Chine au Japon où je ne sais où voire même en Mongolie, le choisirais un prénom et un nom de locaux.
    Effectivement Éric Zemmour porte un prénom bien français d’origine germanique et un nom de famille bien berbère portée par des Juifs comme par des musulmans.
    Mais dans l’islam le problème c’est le problème du prénom qui à lui seul est tout un programme appeler son fils Médine ou Jihad n’est pas innocent.
    C’est déjà se ficher soi-même et ostraciser l’autochtone.
    Même en Chine les prénoms d’origine arabo-musulmane sont interdits dans certaines régions.

    1. Machinchose

      « Éric Zemmour porte un prénom bien français d’origine germanique et un nom de famille bien berbère portée par des Juifs comme par des musulmans. »

      i z’ auraient du traduire!!
      Zemmour c’est l’ OLIVIER !!

      Eric OLIVIER …. Cest charmant non ? je dirais même Virgilien 😆

  7. SarisseSarisse

    On parle toujours de la xénophobie des autochtones or il faudrait surtout parler de la xénophobie des allogènes qui restent des alloctones, rejetant toute référence à la culture nationale des à l’automne qu’ils investissent avec mépris.
    Important cette notion de xénophobie on la retourne systématiquement contre les autochtones qui soit français italien hongrois polonais espagnol italien et les xénophobes se sont des autochtones installés sur leurs terres depuis des milliers d’années et on le refait reproche d’y être, et on leur demande de faire de la place a des gens qui les méprisent sur leur propre seul!
    La xénophobie c’est la peur de l’autre et force est de constater que cette peur de l’autre a d’abord été surtout visible chez les musulmans et bien moi chez ses nations d’Europe qui ont accueilli tant de leurs compatriotes ou de coreligionnaires.
    À Rome vis et fais comme les Romains on peut dire qu’ils s’en tapent!

    1. Samia

      Comme de l’an 40, je confirme. Ces gens m’appelle la française. Pourquoi à votre avis ? Car contrairement à eux, je vis comme une française car je me sens française, je transpire la France. D’abord, je parle toujours avec un français correct, non arabisé ni beurisé (quelle horreur !), l’intérieur de ma maison est décoré selon des références françaises (pas de référence à autre chose si vous voyez ce que je veux dire), mes vacances c’est en France pour que mes enfants connaissent et apprécient leur pays, mon alimentation, mes amis, ma façon d’être…etc.
      Je ne fréquente pas comme vous dites les allogènes. De toute façon, ils ne m’aiment pas beaucoup. Je vois les regards que me jettent les mères musulmanes devant l’école de ma fille. Jamais un bonjour, jamais un sourire, je les dégoûte au plus haut point, mais je m’en fiche comme de ma première chemise…

  8. berger

    Quand une princesse allemande et il y en eut un certain nombre, entrait à la cour de Russie par son mariage, elle quittait son nom allemand pour un nom russe et se convertissait à la religion russe. Point barre!

Comments are closed.