Macron va forcément signer le terrifiant pacte de l’ONU sur le droit des Migrants


Macron va forcément signer le terrifiant pacte de l’ONU sur le droit des Migrants

Merci à Marchersurdesoeufs qui nous a signalé le rapport de l’ONU sur le Droit des migrants.

A consulter ici :

http://undocs.org/fr/A/HRC/37/34

Voir la présentation du Monde, extraits ci-dessous :

L’ONU a démontré que le multilatéralisme n’était pas complètement mort en s’accordant, vendredi 13 juillet, sur un pacte mondial sur la migration, l’un des sujets les plus controversés du moment. C’est une « une bouffée d’air frais », a reconnu un diplomate, en référence au durcissement des politiques migratoires en Europe ou aux Etats-Unis.

Au total, 192 Etats membres des Nations unies – excepté les Etats-Unis, qui se sont retirés des négociations au mois de décembre – ont entériné l’idée d’un« pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulée », qui doit encore être formellement adopté à Marrakech les 10 et 11 décembre prochain. Les deux cofacilitateurs, l’ambassadeur suisse Jürg Lauber, et le Mexicain Juan José Gomez Camacho, ont salué un effort de coopération « historique ».

Grâce à ce document non contraignant, les Etats s’engagent à mieux coopérerpour réduire le chaos de la migration irrégulière et combattre les trafics d’êtres humains, comme en Libye notamment.

L’Union européenne « d’une seule voix »

Le pacte, qui repose sur vingt-trois objectifs, est « un guide des bonnes pratiques et un catalogue de solutions », résume Louise Arbour, la représentante spéciale du secrétaire général sur la migration, et ancienne haut-commissaire aux droits de l’homme. « Il rappelle tous les grands principes tels que la défense des droits de l’homme et de l’enfant et couvre tout le spectre de la migration, que ce soit la compilation de données pour mieux appréhender le phénomène migratoire ou les questions liées au départ, au transit, à l’accueil, au travail, à l’accès aux services sociaux, au retour et à la réintégration, explique-t-elle. Les Etats membres ont accepté de négocier, car ils ont compris que ce pacte ne forçait en rien l’adoption de politiques nationales. »

L’Union européenne, profondément divisée sur la réponse à apporter à cette crise, a parlé « d’une seule voix durant les négociations », assurent les deux cofacilitateurs. C’est même, selon un participant, l’Autriche qui a pris la parole au nom des Vingt-Sept alors que Vienne – qui préside l’Union européenne pour les six prochains mois – tente de renégocier toutes les règles du droit d’asile européen.

https://www.lemonde.fr/international/article/2018/07/14/l-onu-s-accorde-sur-un-pacte-mondial-sur-la-migration_5331321_3210.html

Ce rapport doit donc être ratifié par nos représentants dhimmis à la fin de l’année.

L’UDC a lancé une campagne contre cette ratification, leur communiqué de presse dit tout, notre grand désespoir est que l’on n’entende personne en France se lever…

Communiqué de presseUDC Suisse, le 13 septembre 2018

Ne signons pas le Pacte de l’ONU pour les migrations !

Il est prévu que le Pacte mondial de l’ONU pour les migrations soit définitivement adopté en décembre au Maroc. L’UDC Suisse invite le Conseil fédéral à ne pas signer ce document. Cet accord n’est en effet pas compatible avec une gestion indépendante de l’immigration dans notre pays, donc avec la souveraineté suisse. Son but est de garantir une « migration sûre, ordonnée et régulière » en permettant aux migrants d’accéder plus facilement aux pays de leur choix indépendamment de leurs qualifications. Il créera des itinéraires légaux, introduira une censure médiatique pour assurer des comptes rendus équilibrés dans les médias, des cours dans la langue du pays de destination déjà dans le pays d’origine du migrant, facilitera le regroupement familial de même que les transferts d’argent vers le pays d’origine.

En partant de la résolution « Déclaration de New York sur les réfugiés et les migrants » du 19 septembre 2016, l’ONU a préparé sous la conduite des chefs de mission suisse et mexicain un « Programme global de migration et de développement ». Le 13 juillet 2018 ce Pacte global pour les migrations (Global Compact for Safe, Orderly and Regular Migration) a été adopté par l’assemblée générale de l’ONU et il est prévu que les chefs d’Etat et de gouvernement l’approuvent formellement dans le cadre d’une conférence organisée au Maroc.

Ce Pacte pour les migrations de l’ONU n’est certes pas contraignant en termes juridiques et ne constitue qu’un engagement politique. La juteuse industrie de la migration exploitée par les OGN saura néanmoins en profiter pour exiger de nouveaux programmes d’encouragement étatiques coûtant des millions aux contribuables – et elle les obtiendra sans doute grâce à la complaisance de la ministre actuelle de la justice. La DDC affirme dès à présent que le Pacte devra contenir des mécanismes applicables par les Etats et demande un engagement obligatoire des pays signataires. Ce n’est donc qu’une question de temps pour que ce Pacte fasse partie du droit international et soit de ce fait superposé à la Constitution fédérale. Aussi, l’UDC invite-t-elle le Conseil fédéral à tirer le verrou dès à présent.

On a du mal à le croire, mais c’est malheureusement une réalité: un chef de mission suisse a joué un rôle de premier plan dans l’élaboration de ce document qui aura des conséquences désastreuses pour l’Europe en général et la Suisse en particulier. L’a-t-il fait sur mandat du ministre suisse des affaires étrangères? La question se pose de savoir si la direction du DFAE à Berne a volontairement soutenu les exigences totalement irréalistes du Pacte pour les migrations ou si elle n’est pas consciente des errements de ses diplomates à New York.

Exigences de l’UDC:

  1. Le Conseil fédéral est invité à ne signer sous aucun prétexte ce Pacte en décembre prochain. Tous les travaux préparatifs dans ce sens doivent être immédiatement interrompus.
  2. Si le Conseil fédéral devait tout de même signer ce document, l’UDC exige qu’un accord d’une telle portée soit obligatoirement présenté au Parlement et, partant, soumis au référendum facultatif. Voilà la seule manière de sauvegarder l’autodétermination et l’indépendance de la Suisse.

Voici quelques exemples des exigences absolument irréalistes auxquelles devrait se soumettre la Suisse:

  • des campagnes d’information et des cours adaptés aux hommes et aux femmes et comprenant notamment l’enseignement de la langue du pays de destination doivent être organisés dans le pays d’origine des migrants en collaboration avec les autorités locales.
  • des visas humanitaires doivent être accordés et des programmes de réinstallation doivent être mis sur pied en faveur des migrants qui quittent leur pays en raison des destructions environnementales et du changement climatique.
  • les conditions actuelles du regroupement familial doivent être simplifiées notamment en ce qui concerne les exigences en termes de revenu, de connaissances linguistiques, de durée du séjour et d’obtention de l’aide sociale.
  • en cas d’engagement des migrants tous les documents contractuels et toutes les informations doivent être rédigés dans une langue compréhensible pour les migrants.
  • il sera interdit aux agences de placement de demander au migrant le paiement des frais d’intermédiation et de placement.
  • le droit du travail et le droit concernant les étrangers doivent être révisés afin qu’ils tiennent tout particulièrement compte des besoins des migrantes. En outre, des services de conseil agissant spécifiquement en fonction des besoins des femmes et des hommes doivent être créés. Des cours particuliers, par exemple sur la manière de tenir une comptabilité personnelle et d’ouvrir un compte en banque, doivent être offerts aux migrantes.
  • la légalisation des migrants séjournant illégalement dans le pays (les sans-papier) doit être simplifiée.
  • les victimes de trafic d’êtres humains doivent bénéficier de soins particuliers et avoir le droit de rester dans le pays.
  • un système d’information national doit être mis en place et des cours de formation doivent être offerts afin que la population identifie plus rapidement les indices de trafic d’êtres humains, de travail forcé, de travail d’enfants et d’autres pratiques semblables.
  • la détention en vue de l’expulsion est remise en doute par principe et les personnes concernées doivent bénéficier de conseils juridiques et de l’assistance d’avocats indépendants et gratuits.
  • les échanges d’informations entre les institutions d’aide sociale et apparentées avec les autorités de migration ne doivent pas porter atteinte à la sphère privée des migrants.
  • des organisations indépendantes de l’Etat doivent régulièrement contrôler et surveiller les services que l’Etat offre aux migrants.
  • l’ensemble du personnel médical doit être spécialement formé pour recevoir des migrants.
  • l’Etat doit mettre à disposition des centres communaux offrant des programmes de parrainage, facilitant les contacts sociaux, encourageant le dialogue interculturel et les échanges d’histoires entre les migrants et la population locale. Des activités multiculturelles comme le sport, la musique, les arts, des festivals culturels, etc. doivent être soutenues par l’Etat afin d’encourager la compréhension réciproque.
  • le thème de la migration doit être traité dans le cadre des plans d’enseignement. Les écoles comptant une forte proportion de migrants doivent recevoir des fonds d’encouragement supplémentaires pour financer des projets d’intégration.
  • les actes pénaux contre les migrants doivent être poursuivis plus efficacement et la protection des victimes chez les migrants doit être renforcée.
  • les médias y compris les portails internet doivent être surveillés et évalués afin de vérifier si leurs comptes rendus sur des thèmes migratoires sont équilibrés. Si tel n’est pas le cas, l’Etat ne pourrait plus offrir son soutien. De surcroît, les journalistes doivent être spécialement formés dans les thématiques touchant à la migration.
  • des campagnes publiques doivent informer la population sur les aspects positifs de la migration et contrer l’intolérance, le racisme et d’autres phénomènes du même genre.
  • une procédure simplifiée doit être mise en place pour offrir des crédits aux migrants souhaitant créer une entreprise.
  • le virement d’argent dans les pays d’origine doit être simplifié. Le coût des transactions ne doit pas dépasser 3% de la somme virée. Des frais de transaction supplémentaire à 5% seraient illégaux. Les Etats doivent à cet effet mettre en place des solutions techniques novatrices comme les versements via le téléphone mobile, le télébanking, etc. La législation doit être modifiée afin que des entreprises non soumises à la règlementation sur les banques puissent également offrir des services de virement d’argent. L’Etat devrait de surcroît mettre en place un site internet comparatif informant sur les tarifs des virements internationaux.
  • des catégories spéciales de comptes en banque doivent être créés pour les migrants ayant un faible revenu ainsi que pour les migrantes élevant seules des enfants.

Berne, 13 septembre 2018

Pour plus d’informations :
Conseiller national Andreas Glarner, responsable de la politique d’asile et des questions migratoires à la direction de l’UDC Suisse. 079 416 41 41

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


27 thoughts on “Macron va forcément signer le terrifiant pacte de l’ONU sur le droit des Migrants

  1. Christian Jour

    Donc on va encore se taper encore plus ,de migrants, à cause de l’ignoble, pourriture qui nous sert de président. Ces sauvages qui n’ont nullement l’intention de travailler, d’ailleurs on a nos enfants pour ça, pas besoin de ces dégénérés, donc ces migrants vont encore plus peser sur nos bretelles, car le gouvernement de salopards vont avoir besoin de beaucoup plus de pognon et ou croyez vous qu’ils vont le prendre. De plus quand ils seront assez nombreux, ce qui ne devrait pas tarder, ils vont tous se lever pour nous faire une guerre dans le but est d’offrir notre pays à l’islam. Ce gouvernement est la plus grande honte de toute notre histoire. A mettre contre un mur.

  2. UN GAULOIS

    Qui orchestre ce chaos? Des droits, toujours des droits, et les devoirs, on en parle des devoirs.
    Il serait temps de remonter à la source qui organise ce chaos et la dynamiter une fois pour toute, éventuellement en aidant les candidats au départ à rester chez eux.
    Dans le cas contraire, çà va finir mal. Une économie de guerre serait une aubaine pour les « élites ». Ca remettrait le stock de dettes à zéro permettant un nouveau départ, sans oublier qu’il y aurait du boulot pour tous, la population ayant diminuée.

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      En plus on paie le fonctionnement et le maintien de notre État, celui de l’UE, de l’OTAN, de l’ONU. Il y a bien des économies qui se perdent plus encore en période que l’on nous dit être de vache maigre.-(on ne met pas au pluriel, non)-

      Marine Le Pen dans son discours de rentrée politique hier à Fréjus nous met au parfum de ce qui nous attend pour fiancer tout ça en plus.

      Discours de Marine Le Pen à Fréjus
      :::: https://www.youtube.com/watch?v=G5W-FX_s7-A
      DURÉE : 47′

  3. Joël

    Il y en a même qui sont prêts à faire la guerre à un état souverain pour les forcer à accepter ça :
    Dans une tribune, le chef de file des libéraux au Parlement européen Guy Verhofstadt appelle les Etats-Unis à se joindre à l’UE pour arrêter «immédiatement» Viktor Orban.
    Celui-ci vient de publier une tribune accordée à la chaîne américaine CNN, qui somme les dirigeants occidentaux, et Washington tout particulièrement, d’«intervenir» pour contrer Viktor Orban, le premier ministre hongrois. Le texte se conclut par cette invite pour le moins martiale : «Nous devons le stopper. Maintenant.»
    https://francais.rt.com/opinions/53937-verhofstadt-croisade-contre-hongrie-pierre-levy

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Ignoble ; désespérant ; révoltant ;

      Cette saleté de démauxcrassie nous pousse vraiment à la rebelion pour notre survie. Ils sont normalement, sans les immigrés, une minorité à vouloir assassiner nos Nations et leur peuples respectif ; mais ça ne fait rien, ils sont très « des maux crasses » et ils agissent comme s’ils veillaient à la Démocratie, au respect des sociétés et de leurs Libertés et ils le font à coups de massue, de hache, de balles, de sanctions par les tribunaux disciplinaires.

      Je ne sais pas ce qui est réellement le plus insupportable ; si de leurs méthodes ou de l’arnaque.

  4. durandurand

    Pacte mondial de l’ONU .Son but est de garantir une « migration sûre, ordonnée et régulière »
    Moi je vois et interprète cette phrase comme  » son but est de garantir , une invasion sûre, régulière et ciblée « ,
    saloperie de diplomates qui sont au bidule au machin qui donnent la priorité aux muzz et vont leurs faciliter l’invasion de notre continent européen ,,ils sont tous bons à être fusiller tous ces traîtres !

  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    CAMPAGNE de l’UPR, en avant toue à gauche pour le « bien de la france ! »
    _______________________________________

    ARTICLE : Une avant-garde du mouvement ouvrier au sein de l’UPR
    :::: http://feedproxy.google.com/~r/agoravox/gEOF/~3/mQ_72Jemns4/une-avant-garde-du-mouvement-207702
    AUTEUR : Jean Dugenêt
    DATE : 17 septembre 2018

    IMG : C’est la lutte finale de l’UPR
    :::: https://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L614xH348/LenineTrotskiUPR-59b76-3bfd3.jpg

    Nous avons choisi d’être des militants de l’UPR parce qu’il n’y a pas de solution à la crise actuelle sans le Frexit. Nous défendons son orientation et son leader qu’il nous est souvent reproché, bien à tort, de considérer comme un « gourou ». Il a eu l’immense mérite d’engager le combat en créant l’UPR. Il y met toute sa compétence, son intelligence et il est d’une intégrité sans faille. Cependant il est loin d’être à nos yeux un « gourou » car il n’a pas en toutes choses les mêmes idées que nous. Il ne cache pas son admiration pour le général De Gaulle et nous ne cachons pas que notre sympathie va davantage vers Léon Trotski. Car répétons-le encore une fois l’UPR regroupe des personnes d’horizons très variés et il nous plait de faire une similitude entre le CNR et l’UPR. Deux regroupements qui à deux époques différentes ont engagé le combat pour résister à un ennemi extérieur afin de regagner l’indépendance. L’ennemi n’est plus aujourd’hui le nazisme c’est l’UE, l’OTAN et la BCE. Les nouveaux « maquis de résistants » regroupent de nos jours comme ce fut le cas auparavant des gaullistes, des communistes, des trotskistes…

    En publiant récemment sur AgoraVox notre texte « Pour un gouvernement des travailleurs » nous ne nous définissons plus seulement comme des militants de l’UPR mais nous donnons une indication sur la place que nous tenons à l’intérieur de l’UPR. Nous sommes attachés au mouvement ouvrier, à la lutte des classes, au combat séculaire pour le socialisme. Nous nous distinguons en cela des gaullistes. Nous ne demandons pas que notre texte exprime l’orientation politique de l’UPR. Nous demandons par contre qu’il soit reconnu comme compatible avec son orientation générale car nous respectons pleinement la charte de l’UPR. Notre intention est de susciter, d’encourager voire d’animer une avant-garde du mouvement ouvrier au sein de l’UPR.

    Nous ne pensons pas que François Asselineau puisse être élu ni en 2022 ni en 2027 car les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets. Il sera toujours blacklisté ou même calomnié par les grands médias qui sont tous au service des puissants. Dans ces conditions, il pourra doubler le nombre de voix, peut-être le multiplier par cinq voire même par dix mais il ne sera pas élu. Il ne faut cependant pas capituler sur cette question et il est certain que nous progressons. Nous marquerons assurément des points là où il y aura de la proportionnelle notamment lors des élections européennes ce qui devrait grandement arranger les finances de l’UPR. Il faut aussi continuer à être présents dans les mouvements sociaux et notamment dans les manifestations. Nous savons que cela aussi est un combat. Nous savons que beaucoup veulent nous l’interdire mais nous ne nous laisserons pas faire. Nous avons d’ailleurs publié à ce sujet sur Facebook et AgoraVox un article intitulé « Une résurgence du fascisme rouge-brun ». Toutes ces actions contribueront à renforcer l’UPR et viennent s’ajouter au travail opiniâtre des militants notamment sur les réseaux sociaux.

    Il n’est pas possible de prévoir comment se réalisera le Frexit et comment le pouvoir changera de main. Précisons ce que nous appelons « le pouvoir ». Le but pour nous c’est que « le peuple prenne le pouvoir » ou que « la démocratie soit rétablie » ou que « le peuple prenne son destin en main » en d’autres termes qu’un gouvernent des travailleurs soit mis en place. Précision utile car lorsque c’est Jean-Luc Mélenchon qui parle de « pouvoir » il ne s’agit pas du tout de la même chose. Pour lui, « prendre le pouvoir » c’est se faire élire à la tête du pays. Il faudrait préciser pour faire quoi et avec qui… Nous ne visons absolument pas les mêmes buts. Voici quelques formules qui lui sont familières et que nous avons relevées dans sa conférence sur le bilan des années Mitterrand :

    « Nous avons pris le pouvoir avec un programme qui datait des années 70 »
    « (Ils disent) Ça ne sert à rien de prendre le pouvoir »
    « Alors que nous arrivons au pouvoir en 1981… »
    « Il faut qu’il y ait un projet et un horizon politique de pouvoir, de conquête du pouvoir »
    « C’est en faisant un accord, un contrat de gouvernement, un accord à chaque fois ponctuellement voué au niveau de pouvoir que l’on vise – régionale, européenne, cantonale – que l’on avance concrètement. »
    « La révolution citoyenne qu’a représenté la conquête du pouvoir par la gauche en 1981, a été… »
    « Il aurait suffi en 1986 que (…) pour que nous ayons gardé le pouvoir

    Nous n’avons rien vu comme changement fondamental dans ce que Jean-Luc Mélenchon considère comme une prise de pouvoir en 1981. Pour nous c’était toujours les capitalistes qui étaient au pouvoir. Si c’est cela qu’il appelle une « révolution citoyenne » alors nous nous en passons volontiers. Nous savons bien qu’il a l’ambition de se faire élire mais nous savons aussi que son but et à l’opposé du nôtre.

    Comment donc les travailleurs peuvent-ils prendre le pouvoir ? Il n’est pas vrai qu’il n’y a que les élections et les coups d’état qui peuvent amener des changements. Sur ce point, François Asselineau se trompe. Il y a aussi les mille et une façon par lesquelles les révolutions éclatent. Regardez comment est tombée la dictature salazariste en 1974 ou Ceausescu en 1989 ainsi que Ben Ali et Moubarak en 2011. Les révolutions sont des actes de démocratie par lesquels un peuple renverse un pouvoir devenu minoritaire mais qui refuse de se démettre. Nous observons que le pouvoir de l’UE a déjà été sanctionné par des votes comme étant minoritaire dans plusieurs pays d’Europe dont la France. Qui peut dire ce qui adviendra demain ? Nous savons que c’est une idée communément admise que seules les élections présidentielles peuvent amener des changements mais nous savons à la fois pourquoi cette idée s’impose et pourquoi elle est fausse. Cette idée s’impose parce que cela fait 68 ans que la Ve république est stable et la tendance à penser qu’elle est immuable arrive tout naturellement. Il en était de même au XVIIIème siècle avec la monarchie. Même les philosophes des lumières avaient le plus grand mal à imaginer qu’il soit possible de ne plus avoir de roi. Montesquieu dans « le livre des lois », animé du désir d’imaginer une société bien meilleure, envisageait tout au plus une sorte de monarchie constitutionnelle. La pensée humaine contrainte dans un tel cadre ne pouvait guère produire mieux car Louis XIV et Louis XV avaient régné pendant plus de 140 ans à eux deux. Et pourtant la révolution de 1789 et 1793 a balayé la monarchie et la république a été inventée dans le feu de l’action.

    Bien que cette idée soit communément admise, il est faux de penser que seule des élections peuvent apporter des changements. Nous invitons le lecteur à se déplacer dans le temps et dans l’espace et à observer les changements importants qui arrivent dans divers pays. Il y en a à foison. En voyez-vous beaucoup qui soient le résultat d’une élection ? Pratiquement jamais. Avec cependant, une petite nuance : il arrive qu’une élection ait un rôle déclencheur ou un rôle secondaire dans un changement important. Cependant, pour l’essentiel, ce ne sont pas des élections qui font évoluer les situations. Regardez si vous le voulez l’histoire de la France depuis la Libération. Qui y a-t-il eu comme changement important ? Un coup d’Etat en 1958 certes suivi d’élections mais c’est le coup d’Etat qui a provoqué le changement. Grève générale de mai 1968 : le pouvoir vacille mais finit par reprendre la main en laissant d’énormes avantages aux masses laborieuses. Ça c’était un vrai changement ! La présidentielle de 1981 – c’est une élection – suscite d’énormes espoirs mais ne change rien.

    Quant aux coups d’état, ils ne sont pas souhaitables. Les coups d’état ne sont jamais le fait d’un mouvement populaire. Ce sont des actes anti-démocratiques. Ils aboutissent en général à une régression des libertés et de la démocratie. Nous n’avons jamais rien vu de bon advenir à la suite d’un coup d’état. Le coup d’état de 1958 a commencé par piétiner la constitution de la IVe république pour en faire un chiffon de papier. Il a abouti à mettre en place un régime bonapartiste qui marquait une régression du point de vue de la démocratie sans cependant être à proprement parler une dictature. Non seulement un coup d’état n’est pas souhaitable mais en plus il n’est possible que lorsque l’état se fractionne à sa tête et que c’est une nouvelle fraction qui s’impose. Cela est le fait de tout ou partie des forces armées (l’état c’est la force). Il est évident que ni François Asselineau ni Jean-Luc Mélenchon ni qui que ce soit d’autre ne peuvent fomenter un coup d’état puisqu’ils n’ont aucun point d’appui dans l’armée.

    Alors qu’adviendra-t-il demain ? Quel sera le résultat des mouvements de protestation qui s’annoncent dans peu de temps ? Faudra-t-il attendre 2022 pour voir arriver un nouveau président ? Une crise financière va-t-elle balayer l’euro puis l’Union Européenne ? Quelle étincelle pourrait mettre le feu aux poudres ? Nous ne le savons pas. Ne vous fiez pas au calme apparent. L‘orage peut éclater. On entend déjà la colère qui gronde. Souvenez-vous que deux mois avant la grève générale de mai 1968 le journal le Monde qui titrait « Quand la France s’ennuie ».

    Nous ne savons donc pas comment « un gouvernement des travailleurs » pourra arriver au pouvoir. Dans ce cas-là, nous parlons effectivement de « pouvoir » parce qu’un gouvernement des travailleurs ne peut être qu’un gouvernement en mesure de satisfaire les revendications des travailleurs. Il devra bien évidemment pour cela s’opposer aux nantis. Dans notre article « Qui dirige la France ? » consultable sur notre page Facebook, nous avons désigné les quelques dizaines de milliardaires qui détiennent notamment l’ensemble des médias et des instituts de sondage. Le gouvernement des travailleurs devra imposer son pouvoir à cette poignée de milliardaires. Ce sera là un réel changement de main du pouvoir. Ce sera en même temps la plus grande des démocraties car ce sera le pouvoir du peuple contre une poignée de tyrans qui, comme un seul homme, dictent leur loi à des larbins comme Emmanuel Macron.

    Tout en nous prononçant « Pour un gouvernement des travailleurs » nous évoquons aussi la mise en place d’un gouvernement des organisations ouvrières c’est-à-dire, dans le contexte actuel un gouvernement des trois organisations PCF/PS/FI. Il ne faut pas confondre les deux formulations qui désignent deux choses très différentes. Un gouvernement des organisations ouvrières ne pourrait devenir un gouvernement des travailleurs que s’il s’engageait effectivement sur la voie de la satisfaction des revendications ce qui ne pourrait se faire que s’il exécutait le Frexit. Il est peu vraisemblable que les organisations issues du réformisme et du stalinisme s’engagent sur cette voie.

    Il nous faut donc expliquer pourquoi, malgré cela, nous pourrions être amenés à demander que le PCF, le PS et la FI proposent un candidat unique et pourquoi nous pourrions être amenés à appeler à voter pour Jean-Luc Mélenchon alors que nous sommes pleinement conscients de ce qu’est sa politique et aussi sa personnalité. Nous l’avons assez montré dans les trois articles que nous lui avons consacrés ici-même. Les trois organisations PCF, PS et FI sont intrinsèquement liées au capitalisme. Elles ne peuvent être amenées à se porter à la tête du pays qu’en se liant avec des forces réactionnaires que ce soit les radicaux de gauche ou des républicains. Elles constitueront alors un gouvernement de Front Populaire qui servira de dernier rempart pour sauver le régime si celui-ci se trouve menacé par une mobilisation populaire. Elles ont besoin de ce lien organique avec la réaction c’est pourquoi notre rôle, avec cette revendication transitoire, est de les démasquer aux yeux des masses populaires. Nous dirons toujours, en adaptant nos mots d’ordre à la situation du moment : « Rompez avec les capitalistes ! Rompez avec les radicaux de gauche ! Rompez avec les républicains ! ». Cette stratégie a été élaborée de longue date par Lénine et Trotski. Elle est rappelée par Trotski dans le « Programme de transition » :

    « De tous les partis et organisations qui s’appuient sur les ouvriers et les paysans et parlent en leur nom, nous exigeons qu’ils rompent politiquement avec la bourgeoisie et entrent dans la voie de la lutte pour le gouvernement ouvrier et paysan. Dans cette voie, nous leur promettons un soutien complet contre la réaction capitaliste. En même temps, nous déployons une agitation inlassable autour des revendications transitoires qui devraient, à notre avis, constituer le programme du « gouvernement ouvrier et paysan ». »

    Nous avons seulement changé l’expression « gouvernement ouvrier et paysan » par l’expression « gouvernement des travailleurs » car la paysannerie n’est plus ce qu’elle était dans la première moitié du XXème siècle. La question de l’unité entre les ouvriers et les paysans était alors de première importance. Elle est de moindre importance de nos jours et le terme « travailleurs » regroupe les ouvriers, les paysans, les employés, les cadres… Dans le même texte Trotski ajoute plus loin :

    « L’agitation, sous le mot d’ordre du « gouvernement ouvrier et paysan », garde dans toutes les conditions une énorme valeur éducative. Et ce n’est pas par hasard : ce mot d’ordre généralisateur suit tout à fait la ligne du développement politique de notre époque (banqueroute et désagrégation des vieux partis bourgeois, faillite de la démocratie, montée du fascisme, aspiration croissante des travailleurs à une politique plus active et plus offensive). C’est pourquoi chacune de nos revendications transitoires doit conduire à une seule et même conclusion politique : les ouvriers doivent rompre avec tous les partis traditionnels de la bourgeoisie pour établir, en commun avec les paysans, leur propre pouvoir. »

    Là encore ce texte devrait subir quelques modifications de détail mais il garde dans sa globalité toute sa valeur. Trotski rappelle aussi que cette stratégie est directement inspirée du bilan de la révolution russe :

    « la revendication des bolcheviks, adressée aux mencheviks et aux socialistes-révolutionnaires : « Rompez avec la bourgeoisie prenez dans vos mains le pouvoir ! » avait pour les masses une énorme valeur éducative. Le refus obstiné des mencheviks et des socialistes-révolutionnaires de prendre le pouvoir, qui apparut si tragiquement dans les journées de Juillet, les perdit définitivement dans l’esprit du peuple et prépara la victoire des bolcheviks. »

    Nous proposons cette stratégie parce qu’il est impossible que l’UPR qui est actuellement engagée dans une voie essentiellement électoraliste gagne les élections à moyen terme comme nous l’avons déjà expliqué. De plus l’UPR n’est nullement ancrée par son histoire dans le mouvement ouvrier comme le sont les deux organisations traditionnelles PCF et PS mais aussi la FI qui est directement issue des deux autres. Elle est issue au départ du PS mais aussi par la suite d’une alliance avec le PCF. Or, les travailleurs pour se défendre se tournent toujours vers leurs organisations malgré le fait que les directions les trahissent. Il faut partir des conditions actuelles et de la conscience actuelle des travailleurs pour les amener à faire leur expérience de la trahison des organisations traditionnelles. Ce n’est qu’à partir de là qu’ils se tourneront vers ceux qui à chaque étape leur ont toujours dit la vérité et c’est ainsi qu’ils pourront trouver la voie pour prendre leur destin en main.

    Nous nous attelons à la tâche d’impulser et d’animer dans l’UPR une avant-garde du mouvement ouvrier qui pourra conduire cette politique. Rejoignez-nous ! Adhérez à l’UPR.

    1. durandurand

      Ce texte de l’UPR sent l’arnaque à plein nez , pcf ,ps fi , tous des gauchos , immigrationistes qu’ils aillent se faire foutre , ce texte c’est de l’enfumage et la manipulation !

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonjour @durandurand ;

        Moi non plus ça ne me plaît pas ; je n’ai jamais aimé d’ailleurs. A dire vrai je ne pensais pas que RR le publierait ; je n’ai fait que relayer pour info aux administrateurs afin qu’ils rebondissent, mais pas pour faire de la pub ; mais je fais confiance à RR qui réagira en temps et en heure, ce que j’espère de tout mon coeur.

        @durandirand ; tant qu’on y est zieutez çà :

        Pour terminer une vidéo d’un homme politique qui défend la France en écrasant les nationalistes souverainistes, quand un « nationaliste » tire à boulets perdus sur un autre nationaliste en pleine campagne électorale au besoin, que l’on soit d’accord ou pas avec lui, pire encore quand le parti nationaliste attaqué présente le plus de chances de réussites, et qui plus est promet de mettre en place la proportionnelle ; alors c’est que celui qui attaque n’est pas vraiment, vraiment nationaliste. Il y a quelques années, il me semble bien que l’UPR avait tenté un rapprochement avec le parti mélenchonien, ils n’en n’ont pas voulu.

        Ci-dessous des vidéos des entretiens e m. Asselineau à la Oumma.

        François Asselineau dénonce la stigmatisation des musulmans en France ; video du 7 avril 2013
        :::: https://www.youtube.com/watch?v=gUtgFnWPaso&t=1436s

        Entretien avec François Asselineau, candidat à la présidentielle le 18 avril 2017
        :::: https://www.youtube.com/user/oumma/search?query=Asselineau

        Au passage on notera la coïncidence de ses parutions avec le calendrier électoral.

        1. durandurand

          Bonsoir Marcher sur des Oeufs , nous nous sommes compris mon ami enfin si vous me permettez cette expression .
          Effectivement j’avais déjà vu une des ces vidéos ou Asselineau voulais créer des liens plus fort avec les pays du Maghreb , ce gugus navigue sur les voix des patriotes , il est comme waquiez et d’autres cherchant à détourner les voix Patriotiques du R N de Marine , surtout que tous ceux et celles qui adhèrent à l’UPR oublient qu’Asselineau inspecteur général des Finances issue de l’Ecole des Ânes (ENA) donc issu du système , ce mec est un enfumeur de première juste la pour affaiblir Marine et son R N .
          Cordialement cher ami .

          1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

            Bonjour @duranddurand ;

            Oui ! Je vois que nous sommes sur la même longueur d’ondes ; tant mieux.

            Comment ce pouvoir ne le massacre-t-il pas comme il le fait pour Marine, le FN/RBM et les nationalistes souverainistes ? Au contraire on assiste à la montée de la mousse ; quelque chose d’illogique ! Alors doit-on accuser l’UPR/Asselineau d’être un pion du système pour noyer le FN/RBM ?

            ==============
            ASSELINEAU sur RR
            :: http://resistancerepublicaine.eu/search/Asselineau

            —> Un commentaire que j’avais posté sur RR et qui a été transformé en article qui parle exactement de ce que vous mentionnez sur sa « contribution au système en tant que secrétaire d’État et haut commissaire des finances pendant plusieurs années et ça ne l’a pas gêné alors.

            – François Asselineau, faux dissident, vrai oligarque islamophile
            11 Mar 2017Marcher sur des oeufs
            :: http://resistancerepublicaine.eu/2017/03/11/francois-asselineau-faux-dissident-vrai-oligarque-islamophile/

            ==============
            L’UPR et Monsieur Asselineau pris en flag’ d’un gros mensonge !
            23 septembre 2014
            :: https://gollnisch.com/2014/09/23/lupr-monsieur-asselineau-pris-en-flag-dun-gros-mensonge/

            ==============
            François Asselineau a-t-il vraiment sacrifié sa carrière pour révéler la vérité aux Français sur l’Europe ?
            – Publié le 2 décembre 2015 par Tythan
            :: http://tythan.over-blog.com/2015/12/francois-asselineau-a-t-il-vraiment-sacrifie-sa-carriere-pour-reveler-la-verite-aux-francais-sur-l-europe.html

            ==============
            I.- VIDEO : François ASSELINEAU sur Israël et le Proche Orient
            :: https://www.youtube.com/watch?v=e8ty4Hv84b8
            CHAÎNE YOUTUBE : Darwin Kayser
            :: https://youtube.com/user/contrelignorance2001?feature=autonav
            DURÉE : 4’36s

            =====================
            II.- VIDEO : FRANÇOIS ASSELINEAU et le Grand Remplacement
            :: https://www.youtube.com/watch?v=mWqB9H-37V0
            CHAÎNE YOUTUBE : Huit Officiel
            :: https://www.youtube.com/channel/UCIMy3AsnvD_Q_a0bl_gg2eg
            DURÉE : 1’14s

            =====================
            Il est aussi confirmé que Monsieur Asselineau et son parti sont plutôt de gauche ; alors ? (visionner la dernière video de la liste ci-dessous : « Pierre Yves Rougeyron »)

            III.- VIDEO : Le phénomène François Asselineau vu par Pierre Yves Rougeyron
            :: https://www.youtube.com/watch?v=bl3bbS2-DaI
            CHAÎNE YOUTUBE : Pascal P
            :: https://youtube.com/channel/UCe_DP1GS_gChx9lg-ykmJ8w?feature=related
            DURÉE : 7’01s

            =====================

  6. Adalbert le Grand

    Une bouffée d’air frais? Ne serait-ce pas plutôt une bouffée de pestilence, d’air vicié porteur de miasmes morbides?

    C’est du dogmatisme idéologique, et même théologique. Il n’y a plus aucune Raison dans la tête de ces gens, on nage dans un délire utopique totalement irréaliste.

    L’Organisation des NATIONS Unies a-t-elle donc pour fonction de détruire lesdites nations et de piétiner leurs prérogatives? Est-ce bien son rôle?

    Nul doute qu’aucun pays du Tiers-Monde n’appliquera la réciprocité. Et cela m’étonnerait que les Chinois et les pays musulmans l’appliquent. Cela ne s’appliquera toujours qu’aux mêmes: les oxydantaux racistes.

    Et si je comprends bien, ce sera en plus au pays « d’accueil » – donc nous – de payer pour faire venir les indésirables et les former. Payer pour avoir la joie de se faire emmerder et payer encore derrière pour les entretenir une fois « accueillis ». J’hésite: on nous prend pour un hôtel, un supermarché ou carrément un bordel – ou les trois à la fois, et gratuits bien sûr? On nous prend vraiment pour des c…

  7. Amélie Poulain

    C’est fou… Ce qu’il faudrait c’est réussir à trouver une solution pour couper les vivres (notre argent) qui alimentent toutes ces actions mortifères pour notre pays.

    C’est à se demander si dans la tête de ces gens nous, avons le droit de vivre…..

    C’est une poignée mais ils font des dégâts, c’est eux qu’il faudrait arrêter avnt qu’ils nous détruisent.

    Maintenant, tous les politiques lors des élections font des promesses que l’on peut considérer comme des « pactes » passés avec les électeurs en cas d’élection… et ils n’hésitent pas à les transgresser.

    Il ne faudrait pas que ce genre de pacte ait valeur juridique, de toute façon cela serait la porte ouverte à des guerres civiles.

  8. Machinchose

    Macron et ses « arabes » sur tous les fronts et tous les continents

    Habib, vient de lui remettre les points sur les i …. yides !

    «  »ublié le 17 Sep 2018
    Le député Meyer Habib au Président Macron : “Le concept de Jérusalem, capitale de deux Etats, est à proscrire définitivement”

    Twitter

    Le député UDI Meyer Habib s’est entretenu vendredi à l’Elysée avec le Président Emmanuel Macron, pour aborder, entre autre, la question du conflit israélo-palestinien.

    “Sans entrer tous les détails, j’ai fait part de ma conviction profonde : dans son essence, le conflit israélo-palestinien n’est pas un conflit territorial mais de civilisation. Pour jouer le rôle qui lui revient, la France doit, à mon sens, changer totalement de logiciel. J’ai rappelé en particulier la centralité de Jérusalem pour l’Etat d’Israël et le peuple juif. La Ville ne sera plus jamais divisée et le concept de Jérusalem, capitale de deux Etats, est à proscrire définitivement”, a indiqué l’élu dans un compte-rendu publié sur les réseaux sociaux.xx

    ouf , ça va mieux en le disant!

    qu on en finisse avec ces vieilles lunes de palestiriens, de unrwa,de trois états pour 6 peuples, d une Jérusalem, capitale des Juifs et des Musulmans!!
    et pourquoi pas des Chrétiens ? des boudhistes ? des Hare Krishna…

    Et si Israel proposait Paris comme capitale a partager avec les Musulmans de France ??

    faut arrêter de rêver petit Macron, t’ es un mauvais! t’ étais fait pour être Président comme moi pour etre champion du monde de belote…

    et stp, cesse de nous faire caguer a lécher les culs levés de la planète entière

    tu fonctionnes aus antipodes des demandes du Peuple de France, qui ne supporte plus et ne peut plus blairer tes « amis »

  9. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Les trahisons de l’ONU, ne comptez pas sur cette organisation mondiale de désorganisation, d’injustice, de justification de la guerre pour veiller à votre bonheur légitime et garantie de sécurité. Hormis les droits des immigrés quelle défend à nos détriments, peu importe ; j’ai relevé un autre rapport dont RR parlera certainement qui montre à quel point cette organisation veille sur tout, à tout mes certainement pas à notre bien.

    Concernant la relation avec l’article d’aujourdhui publié sur RR : « Macron va forcément signer le terrifiant pacte de l’ONU sur le droit des Migrants » { http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/17/macron-va-forcement-signer-le-terrifiant-pacte-de-lonu-sur-le-droit-des-migrants/ } ; il se trouve que je prépare un document pour RR sur les persécutions religieuse qui peut-être sera suivi d’un autre sur la préférence nationale, auxquels je trouve un lien à non négligeable. Ce faisant, je viens de découvrir avec stupéfaction, indignation, et révolte sur le même rapport :  » A/HRC/37/34  » { http://undocs.org/fr/A/HRC/37/34 }, clause III. parties A et partie C §16 ce qui suit :
    ___________________________________________
    La POSITION de L’ONU Rapport A/HRC/37/34 de la session trente septième session du Conseil des droits de l’homme qui s’est tenu du 26 février au 23 mars 2018 sur les points 2 et 3 à l’ordre du jour :
    « Rapport annuel du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme et rapports du Haut-Commissariat et du Secrétaire général – Promotion et protection de tous les droits de l’homme,civils, politiques, économiques, sociaux et culturels,y compris le droit au développement »

    Principes et directives pratiques sur la protection des droits de l’homme des migrants en situation de vulnérabilité

    III. A.- Vulnérabilité liée aux motifs ayant conduit à quitter le pays d’origine

    On trouve parmi les nombreux facteurs à l’origine des déplacements humains ceux qui obligent des personnes à se déplacer parce qu’elles n’ont pas accès à leurs droits. Dans certaines circonstances, le déplacement n’entraînera pas l’octroi d’une protection au titre du droit international des réfugiés, mais la personne aura néanmoins besoin de la protection prévue par le droit international des droits de l’homme. Certains migrants dont le déplacement se fait dans ces circonstances ne pourront pas ou ne voudront pas retourner dans leur pays d’origine. Parmi les facteurs susmentionnés on peut citer l’extrême pauvreté, les catastrophes naturelles, les changements climatiques et la dégradation de l’environnement, les inégalités entre les sexes, la séparation de la famille et le manque d’accès aux droits à l’éducation, à la santé, y compris la santé sexuelle et procréative, à un travail décent, ou à l’alimentation et à l’eau. Les migrants dont le déplacement est forcé risquent davantage d’être victimes de violation des droits de l’homme au cours de leur migration (voir A/HRC/31/35, par.11). Comme indiqué plus haut, dans certaines circonstances, ces facteurs peuvent parfois amener des personnes à avoir besoin de protection en qualité de réfugié.

    On notera qu’à aucun moment les persécutions dues à l’islam ne sont mentionnées.

    La seule allusion à une persécution pour motif religieux est dans la partie C. paragraphe 16 ; encore, il n’est pas précisé que les victimes pour cause de leur foi sont des chrétiens qui subissent les pressions et attaques fatales de la part des musulmans.

    C. Vulnérabilité liée à l’identité, à l’état ou à la situation d’une personne.

    16.- Dans leurs déplacements, certains migrants risquent plus que d’autres d’être victimes de violations des droits de l’homme et d’atteintes à ces droits. Certains feront l’objet de discrimination, fondée notamment sur l’âge, le genre, l’appartenance ethnique, la race, la nationalité, la religion, la langue, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou le statut migratoire. Certains seront victimes de discrimination pour des motifs multiples et souvent croisés. Les personnes qui vivent dans la pauvreté, notamment parce qu’elles font l’objet de discrimination en raison de leur situation économique, risquent tout particulièrement d’être victimes d’atteintes aux droits de l’homme dans le contexte de la migration. D’une façon générale, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes en mauvaise santé (notamment celles qui vivent avec le VIH), les personnes handicapées, les personnes âgées et les enfants, notamment les enfants non accompagnés ou séparés, sont particulièrement menacés en raison de leur état physique et/ou psychologique.
    ________________________________________

  10. batman

    Napoléon disait :
     » N’interrompez jamais un ennemi qui est en train de faire une erreur »
    Laissons le faire. Le retour du boomerang s’annonce sanglant !!

  11. frejusien

    Les allemands réagissent face à cette nouvelle traitrise,
    Martin SELLNER lance une pétition , pour ceux qui comprennent l’allemand à Marcher sur des oeufs, par ex,
    https://migrationspakt-stoppen.info/#letter

    je vous envoie également le lien vers l’interview de Tommy ROBINSON, si vous pouvez traduire certains passages, et en tirer un article
    https://www.therebel.media/tommyrobinson?utm_campaign=tr_prison_interview&utm_medium=email&utm_source=therebel

  12. frejusien

    On sait que l’ONU est noyauté par les « progressistes », et que les états arabes y ont les meilleures places,
    faut donc pas s’étonner, qu’ils organisent main dans la main, l’islamisation de notre continent,

    le ministricule qui nous sert de président sera surement emballé par ce texte qui lui permettra de briller un peu plus aux yeux des gauchiasses qui l’ont élu

  13. Eliane

    Pour tous ceux qui prendront le temps de lire c’est surtout ce qui ne figure PAS dans ce pacte qui est terrifiant : aucune référence à la volonté des peuples d’accueil

  14. Gladius

    Que Maqueron l’adopte et le fasse signer ce pacte !

    1- cela le rendra encore plus odieux et attisera de plus en plus de colère (et de haine) et renforcera davantage le désir de l’envoyer aux enfers.

    2- la passage d’un pacte incitatif à une obligation en droit international est loin d’être joué à l’ONU et cela prendrait beaucoup du temps.
    Et Emma sera peut-être balayé d’ci là mais surtout, (cela a été dit plus haut), même si beaucoup de pays occidentaux morbidement suicidaires (en fait leurs zélites) seront d’accord, de nombreux pays (la Chine, la Russie, USA, les « émergents ») n’y adhéreront pas (sauf à ce que dans ce pacte il soit bien précisé que seuls certains pays occidentaux soient « ciblés » et clairement désignés – hypothèse tellement hallucinante qu’elle paraît peu probable -)

    Seule réelle crainte à ce jour : que la Cour de Cassation, révise sa jurisprudence dans le sens de ce pacte. Et ça, cela peut faire très mal, dans le sens d’un accroissement au soutien des migrants et de la chasse aux patriotes.

  15. dmarie

    Il faut un vrai homme pour refuser de signer un tel torchon… Or on sait pertinemment que le petit manu a été castré dans son adolescence par sa maman d’adoption.

Comments are closed.