Macron reconnaît donc qu’Audin avait fait des actes répréhensibles envers le peuple français


Macron reconnaît donc qu’Audin avait fait des actes répréhensibles envers le peuple français

Guerre d’Algérie : «  Quand la repentance sélective  dédouane le gouvernement français de sa responsabilité dans le désastre algérien »

La mémoire sélective tient lieu de morale politique pour ce gouvernement, tout comme pour certains de ces prédécesseurs.

Prétextant apporter des éclaircissements sur la disparition de Maurice Audin, Emmanuel Macron s’est rendu officiellement au domicile de Mme veuve Audin Josette ce jeudi 13 septembre 2018.

C’est pourtant par des affirmations de faits déjà connus de tous qu’il déclare officiellement « Le président de la République a […] décidé qu’il était temps que la Nation accomplisse un travail de vérité sur ce sujet. Il reconnaît, au nom de la République française, que Maurice Audin a été torturé puis exécuté ou torturé à mort par des militaires qui l’avaient arrêté à son domicile. […] Il est mort sous la torture du fait du système institué alors en Algérie par la France. »

Au lieu d’un « en même temps », Emmanuel Macron nous sert là un coup double : un, je me repends auprès des communistes (à la veille de la Fête de l’Humanité), deux, j’envoie un nouveau message de condescendance envers le gouvernement FLN de l’Algérie. Et on serait tentés de dire que les immigrés d’origine algérienne et leurs descendants ainsi que les militaires de l’époque, les rapatriés Pied-noir et les Harkis ne sont pas non plus oubliés, en tant que destinataires de messages subliminaux au sujet de l’Algérie Française.

Sous couvert de réparation morale envers la veuve de Maurice Audin, le président français a surtout tenu à présenter officiellement l’irrépressible besoin de repentance de certains français. Mais alors, pourquoi seulement dans le cas « Audin » ?

« C’est l’occasion pour Emmanuel Macron de reconnaître une forme de responsabilité de l’État dans l’utilisation de la torture pendant la guerre d’Algérie à travers l’existence d’un « système légalement institué » répond France Inter.

Maurice AUDIN était un militant communiste au Parti Communiste Algérien  et il fréquente aussi l’association des étudiants musulmans, l’AEMAN (devenue en 1955 l’UGEMA).

En tant que terroriste, ou supposé tel par les services compétents du renseignement de l’époque, il était de ceux qui prônent la violence comme moyen de déstabilisation d’un pays dans lequel on cherche à  implanter un changement radical et anti-démocratique de gouvernance. Il était de ceux qui cherchent à inverser le paradigme « je suis un peuple oppressé, donc je me révolte, j’assassine et je détruis » pour le remplacer par le très efficace « je me révolte publiquement, j’assassine avec fracas et je détruis aux yeux de tous, donc mes spectateurs pensent que je suis un peuple oppressé ». Il était de ceux qui fabriquaient ou fournissaient au FLN ou posaient des bombes dans des lieux publics à Alger en 1956 et 1957. Il fut arrêté par des éléments du 10ièmeREP qui étaient en charge du maintien de la paix dans Alger et ses environs, à la suite d’un attentat commis par un autre militant du PCA et qui fît 8 morts et 92 blessés. L’auteur de l’attentat fut hébergé et soigné au domicile des Audin et c’est cela qui constitua la raison de l’arrestation de Maurice Audin.

Les associations de défense des droits des familles de disparus de l’Algérie Française, ne pourront que souscrire à cette démarche de vérité sur cette affaire Audin. Le respect dû à sa famille et ses proches exigeait une déclaration claire et honnête, même si les faits étaient connus ou largement pressentis depuis longtemps.

Pour autant, il est nécessaire de rappeler que la vérité sortant du puit éclaire soudain de tous les côtés : si la déclaration élyséenne nous explique pourquoile gouvernement français est responsable de cette mort, alors il explicite et justifie aussi, aux yeux de tous, pourquoi Maurice Audin a été arrêté et torturé.

S’il a été arrêté et torturé à travers l’existence d’un « système légalement institué », c’est donc que Maurice Audin avait commis ou était supposé (par ce système) avoir commis des actes répréhensibles envers le peuple Français.

Voici maintenant clairement posé le schéma logique des causalités, que la déclaration de Macron nous engage à accepter : Maurice Audin est un militant communiste et activiste qui commet des actes qui contreviennent à l’ordre public => il est arrêté et torturé par les militaires qui ont été investis légalement de la mission de maintien de l’ordre par le gouvernement de l’époque => le gouvernement actuel s’engage à une obligation de reconnaissance du crime commis envers Maurice Audin ainsi qu’à une obligation de transparence totale vis à vis des archives militaires et civile de l’époque.

Mais alors, il faudra venir expliquer auprès des veuves des veufs et de tous les descendants de Pieds-noirs et de Harkis quelles bombes avaient fabriqué ou posé les 282 victimes civiles de la rue d’Isly en mars 1962, il faudra aussi nous révéler quels crimes avaient commis les 2000 ou 3000 disparus du mois d’août 1962 dans l’Oranais ainsi que les dizaines de milliers de Harkis pendant la guerre. Car là aussi, figurez-vous, c’est le fameux  « système légalement institué » qui a ordonné l’exécution des manifestants pacifistes de la rue d’Isly à Alger. Car là aussi, c’est ce trop fameux « système légalement institué »qui a demandé aux militaires français de ne pas intervenir lors des émeutes d’août 1962 à Oran, encadrées par le FLN.

Toutefois, une déclaration annexe du président est à même de nous faire espérer que la reconnaissance de la responsabilité de l’état français pourrait un jour être officiellement reconnue, comme pour Maurice Audin.

Selon les sources d’informations sur ces déclarations, on trouve ainsi :
« Le chef de l’État va annoncer sa décision d’ouvrir toutes les archives liées aux disparus de la guerre d’Algérie »qu’il ne faut pas confondre et réduire à
« Emmanuel Macron va reconnaître une forme de responsabilité de l’État dans la torture pendant la guerre d’Algérie, un « système légalement institué » » et encore moins être substituée par la formulation très restrictive
« Le président de la République va annoncer sa décision d’ouvrir toutes les archives nationales pour qu’enfin on sache ce qui est arrivé exactement au mari de Josette Audin ».

Donc, à la condition que l’ouverture des archives nationales et militaires de l’époque ne se limite pas à « ce qui est arrivé exactement au mari de Josette », les associations seront probablement reconnaissantes au gouvernement français de l’application de son devoir de mémoire.

Pour les morts et les disparus de la guerre d’Algérie. Pour le respect et la compassion dus à leurs proches et à leurs familles.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Responsable Résistance républicaine du Var


8 thoughts on “Macron reconnaît donc qu’Audin avait fait des actes répréhensibles envers le peuple français

  1. Reconquista

    L’es militaires Français terrorisaient donc les terroristes et assassinait les assassins d’enfants, de femmes et d’homles innocents, comme c’est bizarre et de quel droit au fait!!!!
    Il faudrait dinc laisser agir les assassins ? Remarquez bien qu’on condamne aujourd’hui lourdement ceux qui se défendent contre des aggresseurs « antifa » et qui se sont légitimement défendus mais avec des conséquences dramatiques piur ces petits fachos qui voient des fachos partout dès que l’on ne pense pas extrémisme comme eux.

    Reply
  2. La moutarde me monte au nez

    Si Macron avait été président à l’époque des événements d’algerie que pensez vous qu’il aurait fait?
    Certainement ce qu’il fait aujourd’hui:
    félicité les fellagas,
    décoré les porteurs de valises,
    chassé les membres de l’OAS.
    Les temps, les lieux, les noms, les hommes changent, mais l’histoire se répète,
    et les salauds et les traitres sont toujours là.

    Reply
  3. Machinchose

    Audin …………Audin, c’est vite dit ça, surtout avec cette tronche de sémito-levantin …. (selon mon dico d’ étymologie) : Audin Porté dans le Nord et dans l’Aisne ainsi que dans l’Allier, c’est un nom de personne d’origine germanique,
    non mais t’ as vu la tronche du Germanique 😆 😆

    encore une variété d’ Alexandre Benallah de l’ époque

    c’est comme ce pain rassis, qu on nous sert pour nous faire oublier la toute fraiche brioche de Bennallah

    «  » » » » » » »
    Affaire Fillon : des procès-verbaux accablants pour l’ancien candidat à la présidentielle
    «Le Journal du Dimanche» divulgue ce matin le contenu des procès-verbaux des enquêtes dans le cadre de l’affaire Fillon. L’ancien Premier ministre a été mis …

    Paris Match
    il y a 2 heures
    Affaire Fillon : ce qui incrimine l’ancien Premier ministre
    Avec les preuves accumulées par la justice, la menace d’un procès est imminente pour François Fillon. L’affaire Fillon n’est pas encore terminée. Après vingt …

    Actu Orange
    il y a 5 heures
    Affaire Fillon : de nouvelles révélations sur les costumes offerts par Robert Bourgi
    POLITIQUE – D’après de nouvelles révélations du JDD, plus de trois costumes ont été offerts par Robert Bourgi à François Fillon, qui aurait aussi bénéficié de …

    Europe 1
    aujourd’hui
    EXCLUSIF. Fillon : en plus des costumes, il y avait aussi des chemises
    L’enquête confirme que des vêtements sur mesure ont été offerts à François Fillon. Il y en a même plus qu’on ne le croyait.

    Le Journal du dimanche
    aujourd’hui
    Affaire Fillon: contradictions et détails troublants, ce que révèlent les procès-verbaux
    Note mystérieuse, « éléments de langage », organigramme, témoignages… Le Journal du Dimanche révèle le contenu des procès-verbaux du dossier François …

    BFMTV.COM
    il y a 4 heures
    ………

    on n’ en n’ a plus rien afoutre de Fillon, de sa Pine et Lope, de ses costards, de ses chemises, de ses capotes et ses chaussettes !!

    nous ce qu on veut et exigeons c’ et du

    BENNALLAH !! BENALLAH !! BENNALLAH ……………….

    tout frais du jour !! et si Macrounet et son équipe d’ imams aux nez bouché s’ imaginent qu on va abandonner la « Bête » on attend de la forcer , jusqu a la curée et le  » Service » a l’ épieu !!

    Reply
  4. frejusien

    AUDIN, le traitre, AUDIN le collabo FLN,

    un communiste comme ceux d’aujourd’hui, comme les parents Meric, des gens ignobles et fiers de l’être, certains d’être des héros en œuvrant contre leur pays, POUAH !!!

    Reply
  5. Adalbert le Grand

    Heureusement, nous pouvons compter sur les merdias infestés de gauchistes pour nous présenter la version correcte (politiquement) de l’affaire Audin.

    A peine l’information sortie, ils ont tout de suite pris le biais du juste combat contre l’oppresseur colonial. Le traître Audin est présenté en creux comme un héros, une victime des méchants Français.

    Si ce n’est pas dit aussi directement, le texte sous-jacent a bien cette tonalité-là.

    Qu’on reconnaisse effectivement ce qui s’est passé, tout à fait d’accord, il est peut-être temps de sortir les vérités sur cette guerre.

    Mais il faut qu’elle soit pleine et entière, qu’on n’épargne personne, et surtout pas les criminels du FLN et leurs complices Français.

    J’ai bien peur que ce soit un vœu pieux. Nous allons certainement avoir droit uniquement à la propagande gauchiste visant à culpabiliser les seuls Français et à dédouaner les « résistants » et les « opprimés » (et non pas oppressés, oppressé est le participe passé), et un lavage de cerveau intensif sur le thème de la « repentance ».

    Je n’ai aucune raison de me repentir, je n’étais même pas né.

    Reply
  6. Dorylée

    La patrie du militant communiste c’est le communisme. C’est ce qui a conduit au pacte germano soviétique parce qu’à ce moment là, les intérêts communistes et nazi coïncidaient. Il en est de même des hauts faits de résistance des réseaux communistes parce que, à ce moment bien précis, les intérêts communistes coïncidaient avec ceux de la France. En Indochine, ces intérêts étaient contradictoires et les communistes français aidaient le Viet Minh communiste en leur envoyant les colis médicaux destinés aux troupes françaises et en sabotant les munitions de nos soldats;Ils ont poursuivi leur traîtrise en Algérie toujours pour les mêmes raisons.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *