Les impostures du « plan pauvreté » de Macron : tout pour les autres, rien pour les nôtres


Les impostures du « plan pauvreté » de Macron : tout pour les autres, rien pour les nôtres

La corde à neuneu…

Le premier de cordée, se penche sur les gueux !

Derrière son air cool, perce un peu le morgeux…

Avec sa corde qu’il se pende !

On s’en fout de sa propagande !

De ses emballements, ses discours chichiteux…

 

PACO. Grimpe aux arbres. Seul !

 

Môssieur est vexé d’être appelé « Président des riches » ?

Môssieur veut se faire passer pour un homme proche du peuple, proche des petits…

Môssieur va simplement accroître les différences de traitement entre nationaux et immigrés, en pratiquant la préférence étrangère. Une fois de plus.

Cela avait commencé avec le dédoublement des classes de CP… réservé aux zones peuplées majoritairement d’immigrés ou de descendants d’immigrés. Ah ! Que diraient nos anciens, qui apprenaient à lire dans une classe de 40 à plusieurs niveaux, issus de familles où l’illettrisme le disputait souvent à l’analphabétisme… Mais fermons la parenthèse, là n’est pas notre propos.

Macro-con va donc lancer un grand plan pauvreté… qui sera mis en application sur 4 ans  ! D’ici là vous pouvez danser devant le buffet vide et crever de faim, il s’en torche le derrière, bien nourri au caviar quotidien de l’Elysée.

Mais comme ce plan ne vous concerne pas, de façon évidente, aujourd’hui ou en 2022, ça ne changera pas grand-chose. Sauf  que vos impôts vont augmenter pour financer les profiteurs du système, toujours les mêmes.

 

Récapitulons :

 

I Il a annoncé une « loi en 2020 » visant à créer « un revenu universel d’activité » qui fusionnerait plusieurs prestations sociales pour « garantir un seuil minimal de dignité » à tous.

 

C’est pour garantir un seuil minimal de dignité à tous qu’il a supprimé la prime d’activité aux personnes qui travaillent et ont une pension d’invalidité, leur faisant perdre en moyenne 150 euros par mois ?

https://www.faire-face.fr/2018/03/06/invalidite-suppression-prime-activite/

Ainsi un actif payé au smic travaillant à temps partiel parce que malade, payé par son employeur 700 euros mensuels reçoit un complément d’invalidité de 200 euros. Total 900… allez payer votre loyer, les charges, la nourriture, les frais de voiture nécesessaire pour aller au turbin. La prime d’activité de 150 euros n’était pas pour le superflu mais pour  le nécessaire, pour survivre.  Fini. Crevez, vous qui, bien que handicapés ou malades, faites l’effort d’aller travailler.

Quant à l’arlésienne du revenu universel d’activité, chacun sera ravi de voir Macron faire du Hamon… Développer le nombre de traîne-savates payés à ne rien faire au lieu d’encourager et valoriser celui qui fait l’effort de se lever de bonne heure… L’expérience du RSA ne sert à rien ? Le RSA est très insuffisant pour vivre pour celui qui cherche vraiment un emploi, qui doit faire garder ses enfants, se vêtir, aller chez le coiffeur… pour les entretiens d’embauche. Mais nous connaissons tous des « profiteurs », des glandeurs qui se contentent du RSA en vivant au crochet de leurs parents, en demandant chaque mois la lune à l’assistante sociale, en travaillant au noir… Le Revenu universel d’activité va donc pérenniser cela… Et qui va en profiter un maximum dans les « territoires perdus de la République  » où l’on travaille beaucoup, beaucoup moins qu’ailleurs ?

Quartiers aux handicaps multiples

Les chiffres sont là pour le prouver. Et témoignent de la discrimination à tous les étages dont sont victimes les habitants de ces territoires. 40% de la population de ces quartiers « politique de la ville » vivent dans la « pauvreté ». Contre 16% dans l’ensemble de la population. 25% sont au chômage, soit 15 points de plus que la moyenne nationale. Et 45% pour les jeunes de moins de 25 ans (20 points de plus que la moyenne). En outre, 44% sont inactifs, soit 20 points de plus que dans la moyenne nationale.

Voilà pour le constat. Mais comme le reconnait l’entourage d’Emmanuel Macron : « Il y a un cumul des difficultés ». C’est là que l’on trouve le plus de « Français par acquisition » (comme l’Insee appelle pudiquement les habitants d’origine étrangère), de foyers monoparentaux, d’allocataires du RSA, de bénéficiaires de l’aide au logement et de la CMU…

https://www.challenges.fr/politique/chomage-services-publics-les-chiffres-desesperants-des-banlieues-pauvres_513286

Et chacun de nos lecteurs sait que s’il y a plus de chômage dans les « quartiers » ce n’est pas à cause du racisme des employeurs… Chacun sait que s’il y a moins de médecins qu’ailleurs c’est à cause des agressions que subissent ces derniers, qui ne veulent plus se déplacer.  Chacun sait que chaque bus de nuit est suivi par un voiture banalisée avec des policiers à l’intérieur pour intervenir en cas de problème. Problème lié à la pauvreté, vraiment ?

 

II Il a annoncé que 50 millions seraient consacrés à l’aide sociale à l’enfance et sa volonté d’étendre le repas à un euro dans les cantines pour les plus fragiles.

 

La cantine à un euro dans les cantines ?En voilà une idée qu’elle est bonne !

La cantine à un euro dans les cantines ? Histoire de faire payer le repas du non assimilé par les familles de Français moyen qui bossent, elles, et respectent les lois, elles. Ça ne coûtera pas un centime à Macron puisque, dans nombre de communes « socialistes », on paye déjà  la cantine en fonction de ses revenus. Tout ça pour oublier qu’il y a déjà énormément de prestations compensatrices, les impôts, les allocations familiales, l’allocation logement, les primes de rentrée scolaire, primes de Noël, aides sociales diverses et variées… Tout cela permet de dire qu’en France, l’égalité en droit ça n’est pas un vain mot. J’ai été élevée, dans les années 60, par une mère célibataire, femme de ménage, quand il n’y avait ni allocation, ni aide… Elle aurait été vexée de me voir à part, avec un prix de cantine différent…

 

Quant à l’aide sociale à l’enfance… elle concerne dorénavant essentiellement les migrants mineurs ou se prétendant tels

« L’aide sociale à l’enfance est, depuis les Lois de décentralisation de 1983, un service du Département, placé sous l’autorité du président du Conseil départemental et dont la mission essentielle est de venir en aide aux enfants et à leur famille par des actions de prévention individuelle ou collective, de protection et de lutte contre la maltraitance. Lorsqu’un mineur ne peut être maintenu dans sa famille, l’aide sociale à l’enfance est chargée de répondre à l’ensemble de ses besoins. Il est alors accueilli soit dans une famille d’accueil agréée soit dans un établissement d’enfants à caractère social. Wikipedia. »

Or, les familles d’accueil accueillent de plus en plus de prétendus mineurs étrangers, des « migrants » qui arrivent par charters…

http://resistancerepublicaine.eu/2017/09/01/famille-daccueil-jai-demissionne-plutot-que-de-devoir-accepter-des-enfants-migrants/

http://resistancerepublicaine.eu/2013/09/03/les-enfants-venus-dailleurs-prennent-ils-vraiment-la-place-des-notres-en-famille-daccueil/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/09/les-familles-daccueil-nont-plus-de-place-pour-les-petits-envahies-de-migrants-mineurs-de-20-a-55-ans/

Et pendant ce temps, nos pauvres gosses sont, eux, en centres collectifs… sans la chaleur de parents de substitution, sans le bonheur de la vie de famille.

 

III Le plan prévoit notamment d’ouvrir davantage les crèches aux enfants de quartiers prioritaires ou défavorisés.

 

Ben oui, dorénavant les crèches dont on manque drastiquement en France seront réservées prioritairement aux étrangers… ne travaillant pas. Les parents pourront se consoler en confiant leurs bébés à des nounous voilées qui les priveront de jambon-purée et les initieront à la prière coranique. C’est déjà le cas dans plusieurs municipalités communistes ou socialistes, les places en crèche sont attribuées prioritairement aux étrangers ou descendants d’étrangers, qu’ils travaillent ou pas.

 

IV  Créer un fonds pour financer des petits-déjeuners dans les écoles prioritaires.

 

Autrement dit, le con-tribuable français va prendre en charge complètement les frais de nourriture des enfants pour lesquels les parents perçoivent déjà… des allocations familiales et autres compléments. Les dits parents vont pouvoir continuer de pondre, vautrés devant TF1 pendant que les voisins surveillent les gosses sur le parking et que le Français du premier se lève tôt pour aller gagner durement sa vie, avec un salaire ponctionné pour engraisser la pondeuse.

 

V  Pour les jeunes, l’obligation de formation passera de 16 à 18 ans. Des moyens supplémentaires seront attribués aux missions locales pour qu’elles repèrent les décrocheurs du système scolaire et leur proposent des formations

 

Ça c’est la cerise sur le gâteau. On va obliger les  a-scolaires qui amènent à la dépression des milliers d’enseignants tous les ans à rester deux ans de plus à l’école. Et ce n’est pas une blague. Macron ne sait pas, évidemment, qu’on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif…

Et pour qu’un âne ait soif, il faut qu’il n’ait rien, qu’il soit obligé de se lever, de travailler… pour pouvoir manger, tout simplement. Ils vont continuer à bousiller des classes, des éducateurs, formateurs, assistantes sociales… vont être mobilisées pour leur trouver des formations qui ne mèneront à rien…

Quant à financer les missions locales pour qu’elles « repèrent » les décrocheurs, c’est un gag ? C’est plutôt encore une façon de créer des sinécures réservées aux associations, histoire d’acheter la paix sociale dans les quartiers.

 

Voilà, le Grand Remplacement impliquait le Plan pauvreté. Les hordes débarquent, il faut les nourrir, les occuper ( parce que les former… pour la majorité d’entre eux, c’est sans espoir si on lit les chiffres du chômage et si on connaît les difficultés des profs dans les territoires perdus de la République ).

Quant à savoir qui paiera nos retraites dans 20 ans… Vous comprenez sans doute pourquoi ils repoussent sans cesse l’âge de départ de celle-ci. Nos jeunes ont un avenir noir, à cause de l’immigration, de l’islamisation et des salauds comme Macron. 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


17 thoughts on “Les impostures du « plan pauvreté » de Macron : tout pour les autres, rien pour les nôtres

  1. Charles Martel 02

    Rien a ajouter, analyse parfaite Mme Tasin. Quand j’ai entendu les grandes lignes de ce « plan pauvreté » j’ai de suite compris qu’un fois de plus c’étaient les étrangers, ceux qui détestent la France et qui y vivent comme des parasites qui allaient encore une fois bénéficier du travail des français qui bossent et sur lesquels Maconnard 1er chie allègrement… Pas bon du tout d’être un français de souche en France, vraiment pas bon.

    Reply
  2. Fomalo

    Décidément, les articles de ces temps-ci , de Christine Tasin et autres contributeurs je les trouve de mieux en mieux pertinents et complets. Bravo à celui-ci. Je garde le lien dans ma liste sous la rubrique « action sociale ». Eh oui, le maqueron fait du Hamon. Alors les retraités au niveau du RSA, que prévoit-il pour eux? Je parle bien sûr des Français de souche retraités, veufs ou veuves, pas encore en maison de retraite, encore assez valides pour aller acheter à deux cent mètres leurs deux bananes, leur vermicelle, leur bouillon Kub et le pain à l’épicerie ou la supérette du coin- quand elles existent – avant d’essayer, (sur la pression de quelques voisins parfois sympathiques) de demander à l’assistante sociale de leur commune lorsqu’elle est de permanence, une dizaine d’heures par mois de « ménage ».. qui leur assureront au moins l’impression de vivre dans un endroit propre. Et au fait: la suppression de la taxe d’habitation, c’est pour demain ou dans quatre ans?

    Reply
  3. J-Louis

    Faut bien donner les moitiés des manteaux trop larges et douillets, que portent Pierre et Paul, à Mamadou et Mohamed qui eux, les pauvres, ne sont vêtus que que d’étuis péniens et peau d’ovins. Sinon, il y aurait rupture d’égalité et non-respect des valeurs de la République.

    Reply
  4. MaximeMaxime

    On ne relance pas l’activité économique en passant son temps à tout réformer. Car tout y passe avec Macron…
    Les entreprises comme les particuliers ont besoin d’un environnement législatif stable, de repères normatifs clairs afin de savoir comment ils peuvent agir, innover, recruter…
    Par ailleurs, la décroissance est un concept peut-être bien plus adapté à notre temps que l’élite économique veut nous le faire croire. Mais la décroissance menace le pouvoir des plus riches et ils ont intérêt à maintenir les foules dans l’aveuglement.

    Reply
  5. neo

    Le plus navrant mais le plus révélateur, ce sont les déclarations de la fondation Abbée Prière…collabo de l’institut mon « taigne ». Devenue une ONG de plus en faveur de la préférence étrangère. Stopper les dons pour ces carriériste à 2 balles.

    Reply
  6. jojo ( le plombier )

    Le loto  » qui est le pluspovre » ? Est ouvert ! Tank hou Mister presidan M. Çà va être chaud !!!! dans tous les cas c’est pas les froncais qui payent les impôts et la CSG . Eux ce sont juste des  » pauvres conx » qu’on plume. Welcome m’y friend. Hou are lucki to bi in fronce. Et félicitations pour les premiers de cordées qui êtes lesmacrons meilleurs ( et en même temps) défiscalisez tout ce que vous pouvez. Conclusion: vive le presidan et vive l’idée qu’il se fait de la république et de l ‘histoire du pays . Tank hou ., you are Thé Best . ! Tank you vive You . Et surtout Vive l ‘Algérie et le FLN et surtout continuez votre job .. Nik la France et li froncais.. que les .  » You you  » De la foule à votre passage soient nombreux

    Reply
  7. jean-marc

    Cela me rappelle le téléfilm de 1965, Les sans famille, je vois encore les images de ce téléfilm ou des riches lors d’une œuvre de bienfaisance donner aux pauvres tout ce qu’ils leurs seraient plus.

    Reply
  8. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ÉLECTIONS EUROPÉENNES 2019

    Dès janvier 2018, Emmanuel Macron a obtenu la transnationalisation des listes.
    _________________________________________________
    Listes transnationales pour les élections européennes  : une première étape franchie pour Macron

    Le Parlement européen vote en commission le principe d’une liste paneuropéenne pour 27 eurodéputés.
    :::: https://www.lemonde.fr/emmanuel-macron/article/2018/01/25/listes-transnationales-macron-franchit-une-premiere-haie-a-bruxelles_5246875_5008430.html
    LE MONDE | 25.01.2018
    __________________________________________________
    Ma p’tite idée, mon impression :
    – Les pro-LREM européens, ou les européistes tout court ont dû déjà être en action pour attaquer Orban et la Hongrie, tout comme ils sont en train de saborer le nouveau gouvernement italien et tous les partis eurosceptiques ou euroallergiques.

    Fort à parier qu’après les élections ils ne restera plus qu’un parti en europe et ce sera celui-là.

    S’en suivra donc, probablement, l’achèvement de la construction européenne ; allez savoir, probablement avec Macron aux manettes. Le cout d’accélérateur sur toutes les institutions européennes pour finir d’asseoir « le régime dictatorila, totalitaire européen » avec Manu président.

    Plus l’UE est en danger et vascille, plus perdurera et s’accélèrera l’invasion des pays d’Europe par les foules africaines d’Afrique Noire, et du Maghreb tout par celles du Moyen-Orient et des peuples appartenant à la Oumma. Oui ! plus l’Europe se voit menacée, pour sa survie elle inondera le sol européen de ces nouveaux électeurs qui la sauveront car ils ont un intérêt objectif commun.

    C’est pourquoi, les musulmans, même si à priori les règles et les modes de vie, les moeurs occidentaux les répugnent seront du côté des européistes car la construction européenne est tout bénef pour eux ; d’une pierre deux coups dit-on ; là c’est d’une pierre trentaine de coups +1 ; la trentaine de nations plus le ralliement à la Oumma de cette europe islamisée et tout cela sans combattre, offert sur un coussin ourlé d’or.

    C’est dire combien d’aversaires nous avons pro-européistes si peu nationalistes européens et beaucoup de nationalistes pour la oumma.

    Il convient de ne pas perdre de vue cette perspective et de ne pas s’éparpiller ; de se rallier uniquement à ceux qui offrent la meilleure garantie de préserver notre Nation et à protéger notre droit à rester nous-même ; même si nous ne sommes pas d’accord sur toute les propositions. Attention aux chants de sirènes ; restés focalisés sur la meilleure garantie Intérêts (personnels et collectifs)/Nation. Si nous l’emportions, les choses se mettrons en ordre et se perfectionneront par la suite ; le danger étant plutôt celui de tout perdre à cibler large.

    Reply
  9. Fomalo

    Excellent rappel, qui me semble faire partie de la stratégie macronesque évidente, perceptible dès son élection. La question est de se rallier à qui? Je pense comme d’autres, qu’une crise économique majeure se prépare. Qu’elle soit -comme de par hasard- concomitante aux échéances électorales européennes ne serait pas si surprenant. Quant aux « institutions européennes » vous n’avez pas idée. Ce que Jacques Delors a inventé comme tunnels /chausses-trappes tels que filiales, fondations, agences de coordination, sous-services, annexes etc… passe l »imagination, même avec une Europe à 28. Il faut absolument sortir de ce « parlement » européen qui n’est que le levier vicieux d’une union européenne qui fait tourner en rond pour son plus grand bénéfice les soi-disant « états -membres ». Nous pouvons agir un peu au printemps prochain, mais avec qui??????

    Reply
  10. Amélie Poulain

    « L’expérience du RSA ne sert à rien ? Le RSA est très insuffisant pour vivre pour celui qui cherche vraiment un emploi, qui doit faire garder ses enfants, se vêtir, aller chez le coiffeur… »

    Non, le RSA pour un couple (RSA couple + allocations logement, familiales, CMU et autres aides dont cantines…) avec deux enfants est supérieur aux revenus d’un travailleur payé au SMIC dans la même situation, faite le calcul.

    De plus le RSA, ce qui n’est pas le cas du travailleur, n’a pas de mutuelle à payer est ne paie pas les 1 euros par consultations ou examens médicaux divers et les franchises médicaments (ce qui chiffre énormément si on a le malheur de se faire soigner et qu’il y a cumul au niveau sécu).

    Eh oui, il y a cumul des aides ce que l’on oublie toujours…. et ce que le RSA ne paie pas donc qui est un avantage en nature tel qu’il est défini pour les salariés ou autres aux impôts.

    Reply
  11. Amélie Poulain

    « Elle aurait été vexée de me voir à part, avec un prix de cantine différent… »

    Oui je suis d’accord, je trouve cela lamentable ce prix de cantine discriminant. Du coup, le prix augmente pour les autres et j’ai lu quelque part que de plus en plus de parents avaient du mal à payer cette cantine. Les autres paient mais ils ont déjà tant à payer par ailleurs….

    Reply
  12. Amélie Poulain

    « Elle aurait été vexée de me voir à part, avec un prix de cantine différent… »

    Oui je suis d’accord, je trouve cela lamentable ce prix de cantine discriminant. Du coup, le prix augmente pour les autres et j’ai lu quelque part que de plus en plus de parents avaient du mal à payer cette cantine. Les autres paient mais ils ont déjà tant à payer par ailleurs….

    Excellent article.

    Reply
  13. Gilberte

    Ce qui m’a outrée c’est qu’il s’attribue la « parabole » de la cordée qu’un élu du parlement européen lui avait lancé en lui offrant une corde

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *