Le « Loto du patrimoine » de Stéphane Bern, c’est ce soir !


Le « Loto du patrimoine » de Stéphane Bern, c’est ce soir !

 

Ce vendredi, jusqu’à 20h, c’est le lancement du « Loto du Patrimoine », une initiative dédiée au sauvetage de nos sites historiques. On a parlé d’un ticket à 15€, d’un faible pourcentage reversé réellement à la Fondation du patrimoine, d’un boycott des buralistes… Qu’en-est-il vraiment ?

C’est peu dire que Stéphane Bern s’est démené pour faire aboutir le projet. Propriétaire lui-même d’un monument historique (l’ancien collège royal et militaire de Thiron-Gardais en Eure-et-Loir) et présentateur de Secrets d’histoire sur France 2, le journaliste au phrasé si particulier a été missionné par Emmanuel Macron « pour établir une liste des monuments et des bâtiments en péril et identifier les trésors méconnus du patrimoine français ».

Cette liste comporte désormais 270 monuments identifiés, dont 18 sites « emblématiques » qui figureront sur les billets de loto vendus.

Quelques « sites emblématiques » de la Mission Bern : le château de Bussy-Rabutin (Côte d’Or)…

… le couvent Saint-François de Pino (Haute-Corse)…

… l’aqueduc romain du Gier (Rhône)…

… la rotonde ferroviaire de Montabon (Sarthe).

Évidemment, comme avec l’acteur Lorànt Deutsch et son « Métronome », certains, à l’extrême gauche, s’offusquent des convictions monarchistes de Stéphane Bern et de sa « vision héroïsée et chrétienne de l’Histoire de France. »

Mais n’en déplaise aux communistes et autres indigénistes, l’histoire de France est essentiellement faite de héros et de rois « très chrétiens ». Et puis, Stephane Bern ne s’applique pas à « déconstruire » l’histoire de France pour mieux la détruire au profit de l’islam et de ses sectataires.

Pour ce vendredi 14 septembre 2018, le « Loto du patrimoine » propose donc une grille identique au Superloto évènementiel et coûte 3€. Il suffit de cocher 5 numéros de 1 à 49 et un numéro chance de 1 à 10 pour tenter de gagner 13 millions d’euros (ou 20 000€ pour 50 grilles tirées au sort). 0,75€ seront reversés à la Fondation du patrimoine, soit 25% du prix de la grille.

Coût d’une grille de Superloto « Mission Patrimoine » : 3€

 

Coût d’un ticket à gratter Illiko « Mission Patrimoine » : 15€

L’autre versant de l’opération concernait le jeu à gratter : lancé depuis le 3 septembre, il faut débourser 15€ pour espérer décrocher un chèque de 1,5 millions d’euros. Selon la FDJ, « 72% des mises sont retournées au client et les chances de remporter le gros lot sont également plus élevées, avec une sur deux millions. » (Europe 1). En revanche, la Fondation du patrimoine ne récolte que 10% du prix du ticket, l’Etat, 7% et le détaillant 5,2%.

Par rapport au jeu à gratter, ces derniers rechignent à promouvoir le « Loto du patrimoine » :

« Aux clients qui souhaitent aider le patrimoine, je leur donne le conseil de faire un don direct à une association qui s’occupe du patrimoine. Ce qui, en fonction des associations, leur donne droit, pour 15 euros, à une réduction d’impôts de 9 euros. Il suffit de faire le calcul pour constater que tout le monde y gagne. Je précise que le boycott ne porte pas sur le ticket à gratter. »

      -Éric Hermeline et son association Buralistes en colère (Sud-Ouest)

Évidemment ! Puisque la grille ne leur rapporte que 16 centimes contre 78 centimes pour le ticket à 15€ ! Sachant que la FDJ espère écouler 12 millions de cartes pendant 4 à 6 mois, le jeu à gratter est effectivement plus rémunérateur pour tout le monde…

 

 

En attendant de gagner son pari, Stéphane Bern semble avoir le moral… en berne.

Extraits de l’entretien à VSD

VSD :  Comment avez-vous été embarqué dans cette histoire ? 

Stéphane Bern : « Quand le chef de l’Etat vous demande « Le patrimoine, c’est ton truc ? Tu veux servir le pays ? » … Forcément, vous répondez « oui » […] Après, vous recevez une douche froide : la réalité de la politique »

C’était un piège ou un cadeau ?

« Je me pose encore la question. Je veux croire que je ne suis pas un cache-misère d’une politique peu favorable au patrimoine »

En quoi est-ce si important ?

« Mais le patrimoine, c’est notre histoire, notre identité ! On ne peut pas le brader, ni le négliger. En plus, on est à un moment où nous sommes en quête d’identité. Et c’est là qu’il faudrait lâcher ?

Etes-vous passéiste ?

« C’est tout le contraire. J’aime les lieux qui ont une âme, qui racontent des histoires […] Ils sont de formidables leviers de redynamisation de régions où il ne se passe plus rien […] Je vous rappelle que plus de 50% du patrimoine se trouve dans des communes de moins de 2000 habitants. »

Qu’est-ce- qui vous a le plus blessé ?

«… C’est, dès le début, le procès en illégitimité auquel j’ai eu droit… »

Il y a d’autres priorités que le patrimoine.

« Mais moi, je suis choqué. Ca montre le niveau d’incurie et de négligence de tous ces braves gens en costard, dans les ministères, qui n’ont absolument rien fait. C’est à cause d’eux que 7% de notre patrimoine est réellement en péril. Il y a eu quelques mises à pied, d’ailleurs, après mon audit. »

N’est-ce pas un luxe dans un climat économique tendu ?

«… Nous sommes premiers sur la liste des pays les plus visités au monde avec près de 90 millions de personnes par an. On est assis sur un tas d’or et on n’en fait rien. Que l’on devienne un jardin à ciel ouvert ou un musée grandeur nature pour Chinois en goguette, où est le problème ? Nous ne sommes plus une grande puissance industrielle. Misons encore davantage sur le tourisme. »

Il faudrait un plan Marshall alors ?

« L’Etat alloue 326 millions d’euros aux missions de sauvegarde. Il en faudrait 2 milliards. C’est 3% du budget du Ministère de la Culture, qui, lui-même, ne représente que 1% du budget national. On peut faire mieux, non ? Et en plus, on ne taxe pas les nouveaux riches, qui ont de l’argent en banque, mais ceux qui ont un patrimoine qu’ils peinent à entretenir. C’est absurde. »

Comptez-vous rempiler pour un an ?

« Houlà ! Cette année, j’y ai laissé ma peau, je me suis épuisé dans cette mission […] Mais je ne lâcherai jamais le patrimoine : j’ai ma propre fondation et je compte bien continuer à œuvrer. »

Propos recueillis par Marie Grézard

Addenda :

SUPERLOTO « Mission Patrimoine »

Fondation du Patrimoine

Fondation Stéphane Bern pour l’Histoire et le Patrimoine (Institut de France)

« Secrets d’histoire » : prochain épisode « Les démons de Michel-Ange » (samedi 22 septembre sur France 2)

Le thème de l’abandon du patrimoine n’est pas nouveau et, par exemple, l’émission « Chef d’œuvre en péril » (1962-1975), de Pierre de Lagarde, a marqué les esprits.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Le « Loto du patrimoine » de Stéphane Bern, c’est ce soir !

  1. MaximeMaxime

    Si vraiment Stéphane Bern aime la France, pourquoi fait-il partie de l’entourage de Macron ? J’ai un peu de mal à adhérer à l’hommage qui semble lui être ici rendu…
    Si, de plus, il se reconnaît davantage dans la France de l’Ancien Régime que dans la République, pourquoi appartient-il aux soutiens du candidat qui, au moins dans la prose, se référait à la République, quand Marine le Pen choisissait de porter la parole de la France ? à moins qu’en réalité, le moins républicain des deux anciens adversaires ne soit pas celle que l’on croit…
    L’idée que le patrimoine national puisse relever des jeux de grattage me semble vulgaire et indigne. Justement, le patrimoine national ne devrait pas appartenir à la sphère commerciale. Cette évolution n’est sans doute pas étrangère à la jurisprudence qui permet désormais de faire monnayer l’utilisation commerciale de l’image du patrimoine français… (http://resistancerepublicaine.eu/2018/06/07/le-citoyen-francais-devra-payer-pour-utiliser-limage-de-lelysee-de-chambord-versailles/).

    1. Yann Kempenich Post author

      Je vous trouve un peu bougon avec mon article… Ce n’est pas à proprement parler un « hommage » mais je reconnais que l’action de Stéphane Bern est méritoire. J’aurais bien aimé que Marine Le Pen parle aussi de la sauvegarde du patrimoine, au moins de temps en temps.
      La Loterie royale existait déjà au XVIIe siècle et le loto, c’est l’héritier de la Loterie nationale des « Gueules cassées », donc je ne vois pas de vulgarité à gratter un ticket ou à miser sur des numéros pour sauvegarder le patrimoine ! Et personne ne vous oblige à acheter une grille (dont 10 à 25% vont à la cause, ce qui n’est pas mal)

      Entre le « tout-étatique » et le « monnayage » du patrimoine, il y a un juste milieu.

      1. MaximeMaxime

        Je comprends que ça part d’une bonne intention Yann, mais si vous considérez l’article de Claude t.a.l de ce jour, d’anciens articles plus critiques sur Bern et mon texte sur la jurisprudence du Conseil d’Etat, je pense qu’il y a assez d’éléments qui montrent que l’idée est de mettre le patrimoine national dans le commerce. Ils l’ont décidé en haut lieu.
        Car avec Macron, tout peut être vendu. On pourra peut-être demain vendre même notre vieux père ou notre vieille mère…
        Marine le Pen avait d’ailleurs bien mis en évidence cet aspect de Macron lors du débat de l’entre-deux tours.
        Bern aurait dû soutenir Marine s’il était cohérent.
        Or Bern est vraiment au coeur du fan club de Macron…
        https://photo.gala.fr/generale-a-tort-et-a-raison-au-theatre-hebertot-14828
        Comme écrirait Paco, ne vous laissez pas berner!

  2. Keren

    « Évidemment, comme avec l’acteur Lorànt Deutsch et son « Métronome », certains, à l’extrême gauche, s’offusquent des convictions monarchistes de Stéphane Bern et de sa « vision héroïsée et chrétienne de l’Histoire de France. » »

    Ces querelleurs ont mal lu la liste des monuments qui seront concernés.
    Y figure entre autres une synagogue du 19e siècle.
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/emissions/rund-um-0/synagogue-thann-retenue-loto-du-patrimoine-1534684.html

    Il y a peut être 2 ou 3 mosqués, je ne saurais dire.

  3. MaximeMaxime

    Ce qui est gênant aussi dans cette initiative, c’est l’idée que le produit des impôts ne suffit pas à entretenir les monuments nationaux, qu’une contribution supplémentaire est nécessaire… Et pourtant, de l’argent public gaspillé, il y en a…
    Est-ce que les bâtiments nationaux vont finir par faire partie des « bijoux de famille » à vendre prochainement ?
    http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/11/ils-bradent-nos-bijoux-de-famille-suite-ouverture-a-la-concurrence-de-la-RATP/
    La prochaine étape, est-ce la possibilité d’acquérir grâce au loto une part privative dans un bâtiment national ?
    Début d’un engrenage?

    1. Keren

      Qataris, chinois et peut-être même russes finiront par tout racheter, vu que l’Etat français en passe d’être un califat ne protège pas la terre, alors que d’autres interdisent aux intérêts étrangers de devenir propriétaires.

      Les chinois rachètent déjà les terres agricoles 3 fois leur prix, les qataris et autres probablement. Les russes ça fait longtemps qu’ils s’installent sur la côte d’Azur

  4. Daniel PollettDaniel Pollett

    Stéphane Bern fait ce qu’il peut et peut-être mange-t-il à plusieurs gamelles pour parvenir à préserver notre patrimoine. Il a le mérite de sensibiliser les Français à leur propre histoire et à ce qui leur appartient. La cause du patrimoine n’est bien sûr pas celle du petit maCrON et il utilise Stéphane Bern pour faire oublier l’équipe de bras cassés dont il s’est entouré au gouvernement pour être sûr de régner en maître absolu. Lequel de ces branquignols aurait seulement rêvé d’être ministre ? Il utilise des gens motivés et enthousiastes pour faire croire qu’il s’intéresse à la France et aux Français. Stéphane Bern en fait les frais, il commence à s’en rendre compte. Laissons lui au moins l’honneur de défendre ce qui est à nous et à nos glorieux Anciens. Bravo pour cet article fort intéressant.

  5. alf77

    Hello
    Il y a de nombreuses années , j’ai découvert Stéphane Bern à la tv et je me suis dit (à l’époque) c’est quoi cette tafiotte ? . Depuis j’ai vraiment découvert cet animateur tv et radio , maintenant je l’apprécies beaucoup , c’est un vrais amoureux de la France est de son patrimoine . Même chose en ce qui concerne Laurent Deutsch ,je l’appréciais beaucoup en tant qu’acteur et maintenant bien plus en tant qu’historien vulgarisateur , il sait de façon simple faire découvrir l’histoire de France , la vrais . Evidement , ces des hommes dérange les biens pensent gauchos bobos .
    Un seul regret est que les sommes versées par les jeux soient si petites par rapport à la mise , je pense aussi que pour sauver le patrimoine de la France , il vaut mieux faire un don de 15 roros . L’état abandonne notre histoire , c’est encore aux Français de la sauver .
    a+
    alain

    1. Fomalo

      Dommage que Stéphane Bern passe son temps à plagier Franck Ferrand et à piller sans vergogne ses idées. Ceci dit, F.F est peut être d’accord avec lui? Où il y a de la place pour un, il y en a sûrement pour deux?
      Concernant les pourcentages de « redistribution » du patrimoine je n’ai pas tout à fait les mêmes de voisins buralistes.. Nous pourrons faire la relation lors du projet de loi sur les successions, qui ne saurait tarder!

  6. Joël

    Avec les milliards qu’elle brasse chaque année grâce aux bobos-gogos, la FDJ aurait pu faire un geste. Ça ne lui représentait même pas 5% de ses gains.

  7. frejusien

    Stéphane Bern fait partie de ces quadras qui ont placé leurs espoirs en minusmac,
    encore un qui se retrouve bien marri !

    Bern se passionne pour l’histoire de la France et décrit très bien sa grandeur passée, ce n’est pas pour cela qu’il faut le classer dans les monarchistes, le raccourci est un peu simpliste !
    l’article me convient

Comments are closed.