Orban paye son plus grand crime : dire du bien de Salvini


Orban paye son plus grand crime : dire du bien de Salvini

Ils sont incroyablement débiles, égocentriques, intéressés… oubliant les peuples qu’ils sont censés défendre.

Telle est la conclusion que l’on peut tirer de la folle journée d’hier au Parlement européen. En effet, les « alliés » historiques d’Orban, le  PPE(1) , parti auquel est rattaché le Fidesz, son parti,  lui ont mis la tête sous l’eau en faisant basculer contre lui vote qui a permis d’adopter l’article 7 contre la Hongrie.

Et ce malgré son extraordinaire discours :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/12/vive-orban-la-hongrie-defendra-ses-frontieres-contre-limmigration-contre-lue-sil-le-faut/

Certes, le vote est symbolique puisque, pour aller jusqu’au bout du processus, il faut un vote à l’unanimité des chefs d’Etat et de gouvernement de tous les pays de l’UE… et que la Pologne de Kaczynski a déjà annoncé qu’elle voterait non – ils vont encore créer un accident d’avion pour se débarrasser de l’encombrant Kaczynski ? -.

Il n’empêche que ce qui s’est passé hier au Parlement est ahurissant.

Orban a osé soutenir le lépreux Salvini : « Je lui rends grâce d’arrêter les bateaux  « 

Et ils lui sont tous tombés dessus, accusant Salvini d’envoyer en France, Allemagne, Espagne… les migrants qu’il refuse.

Authentique. Pas un euro-député pour dire que les migrants doivent repartir de là où ils viennent, tout simplement.

Bref, ils attendaient qu’Orban cède, qu’il propose un plan sur « l’asile » qu’on veut lui imposer, qu’il fasse des compromis. Il a dit non. Ils ont vu rouge. Il ne veut pas de migrants ? Alors ses agissements sont « anti-européens ». Tout bonnement. Mais Merkel et ses amis ne veulent pas qu’on leur dise la vérité, l’UE n’existe pas, il n’y a que l’UERSS

La CDU n’a pas non plus admis qu’Orbán use du terme ironique « UERSS » pour désigner l’Union européenne. « C’est injurieux ! » s’est-il entendu dire. D’autant plus que la CDU, le parti dominant au sein du PPE, revendique fièrement cet héritage européen qu’est l’UE qu’elle a contribué à façonner depuis des décennies. « On vous demande de respecter les idées d’Helmut Kohl », a-t-elle rappelé au Premier ministre hongrois.

http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/parlement-europeen-viktor-orban-lache-par-les-siens-12-09-2018-2250730_1897.php

Même Kurz ( Autriche ) a appelé à voter contre Orban… Ecoeurant.

On signalera tout de même au passage l’attitude positive de Nadine Morano

Nadine Morano à la rescousse

Au sein de la délégation française des Républicains, les voix étaient partagées. Sans surprise, Nadine Morano a volé au secours de Viktor Orbán. L’eurodéputée s’est dite très mal à l’aise vis-à-vis de ce rapport accusatoire dont beaucoup (Allemands et Suédois compris) ont reconnu qu’il était de « mauvaise qualité ». De la même façon, la mise en accusation d’un Premier ministre d’un État souverain devant un Parlement en ne lui accordant que six minutes pour se défendre face à un déluge d’interventions accusatoires n’était pas la meilleure façon de procéder ni de faire apprécier l’Europe… Pour Morano, les eurodéputés ne sont « ni des procureurs ni des juges ». Mais l’article 7 du traité est rédigé ainsi. Et le traité a été approuvé par les États membres… « Je suis gaulliste pour un groupe de centre droit, mais je ne veux pas tomber dans le piège de la gauche », a-t-elle repris, appelant Viktor Orbán à ne pas quitter le PPE.

Il n’empêche que tout cela annonce un éclatement des groupes, des alliances… sur fond de crise des migrants.

À la fin de la réunion, chacun était devant un cas de conscience : sanctionner Orbán au nom des principes européens qu’il enfreint ou fermer les yeux sur ses incartades pour ne pas risquer la division de la famille politique ? Avec un éventuel dommage électoral collatéral à la clef : les électeurs de la droite sont de plus en plus anti-migrants et Orbán apparaît comme leur héros au même titre que Salvini…

Ça promet pour les élections européennes…

 

Il n’empêche que tout cela ne nous fait pas pleurer, au contraire. Il est clair que les politiques ne concernent plus les distinctions « gauche, droite » mais patriote ou mondialiste, pro-migrants ou anti-migrants, pro-islam ou antislam. Le reste n’est que littérature. Et c’est très bien. 

Certes, les autres sont encore majoritaires, ils ont encore tous les pouvoirs, mais pour combien de temps ? Le château de sable que constitue l’UE va peu à peu être englouti…

Note 1 :  PPE

Le Parti populaire européen (PPE/EPP) est un parti politique européen, regroupant à l’échelle du continent un ensemble de partis de droite et de centre droit d’inspiration libérale-conservatrice, disposant d’un groupe au Parlement européen et à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

Fondé en 1976, le PPE compte plus de soixante-dix partis membres de quarante pays différents, de nombreux chefs d’État et de gouvernement provenant de pays membres de l’Union européenne, treize membres de la Commission européenne, dont le président du Conseil européen, ainsi que le groupe le plus important au sein du Parlement européen. Le PPE se décrit comme « une famille se situant au centre droit de l’échiquier politique, dont les racines puisent dans l’histoire et la civilisation du continent européen et qui a, dès l’origine, œuvré pour le projet européen ».

Le Parti populaire européen détient actuellement les présidences des trois principales institutions européennes : la Commission européenne dirigée par Jean-Claude Juncker (CSV), le Conseil européen dirigé par Donald Tusk(PO), et le Parlement européen, présidé par Antonio Tajani (FI).

Source Wikipedia

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


17 thoughts on “Orban paye son plus grand crime : dire du bien de Salvini

  1. dmarie

    BRAVO MONSIEUR ORBAN !!! BAVO MONSIEUR SALVINI !!!
    CONTINUEZ DE LEUR TENIR TETE, VOUS ETES LA BOUEE DE SAUVETAGE DE L’EUROPE EN ATTENDANT LE REVEIL DES PEUPLES QUI SE FAIT PETIT A PETIT.

    HONTE AUX memererkel mak cron méééé et autres sagouins du crû qui ne pensent qu’à vendre leur peuple à l’infâme hisse lame !!!

    TANT PIS POUR CES DERNIERS QUAND LA COLERE ECLATERA !!!

    Reply
    1. Mariana

      ORBAN A RAISON et il ne
      CÈDERA PAS AUX MONDIALISTES = IMMIGRATIONNISTES ISLAMISTES .
      Son peuple le soutient contre l’UERSS , très bien vu il sait de quoi il parle , la Hongrie ayant été de l’autre côté du rideau de fer .
      BRAVO encore et toujours à ORBAN qui a publiquement soutenu SALVINI .
      Qui se ressemble s’assemble , ces deux politiques ont le même courage , le même cran 👏: nous les ADMIRONS ( si merkel et d’autres pouvaient en avoir un infarctus bon débarras des assassins des peuples européens ).

      Reply
  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    – » Nadine Morano à la rescousse

    Au sein de la délégation française des Républicains, les voix étaient partagées. – »

    3 députés sur 16 des républicains ont voté contre les sanctions, les 13 autres, be, comme toujours sont ceux que l’on appelle « Les Républicains » mais qui en fait sont membre du « Parti Unique National et Européen – PUNE).

    Madame Morano n’est pas une personne vraiment engagée pour la Nation France et les Français sinon elle aurait déjà quitté le giron « Républicain » ; non c’est une opportuniste comme pratiquement la majorité qui ont trouvé un salaire assuré jusqu’à la fin de sa vie ; c’est la motivation quasi essentielle de la majorité des parlementaires.

    Il y a quelques années, d’ailleurs il me semble bien qu’elle avait soumis à condition son adhésion à l’UMP d’alors.

    De temps en temps, selon l’ambiance du moment, on dirait que pour ce parti, elle est la carte « pseudo-réplique Marine Le Pen », le faire valoir et donner ainsi de faux signes de motivations nationalistes en vue de garder les électeurs ou d’en attirer d’autres sensibles à la souveraineté de notre Patrie mais qui pour X raisons rejettent le FN/RBM/RN.

    Comme pour la majorité de nos parlementaires, personnellement je ne crois pas vraiment à la sincérité et la force de leur engagement pour la France, Notre Nation, Nôtre Patrie, et les Français.

    Les Républicains sont avant tout Européistes, ils l’ont toujours démontré ; ce sont battus pour ; ont montré jusqu’à quel point depuis toutes les élections depuis 2005 ; les mésalliances contractées en vue de tuer la mouvance nationaliste ;leur politique et leurs actes hostiles envers les Patriotes, les Nationalistes, les Souverainistes démontrent exactement la nature de leur idéologie. Ils sont européistes et mondialistes. Donc sur le terrain du patriotisme ils sont peu crédibles et par conséquent Madame Morano idem.

    L’UMP/LR c’est le « Parti Unique National et Européen – PUNE » qui n’existe que pour faire croire au multipartisme et à la « démocrassie », diviser l’électorat afin de réduire la force nationaliste.

    Madame Morano n’est donc qu’un leurre agité à des moments précis ; ces actes et donc ses pensées profondes ne correspondent pas à ses déclarations publiques. Pour dernière preuve son appartenance au parti Les Républicains dont 13 de ses eurodéputés sur 16, sur la ligne et ordres du parti national, ont voté la mort d’Orban et du peuple Hongrois.

    Reply
    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Non, je ne suis pas d’accord sur Morano : elle s’est démarquée de l’ensemble de son groupe.

      C’est une preuve de courage.

      Reply
  3. durandurand

    L’UE , cette machine , le truc , la bidule , tout comme l’ONU ne servent à rien se sont deux hydres à broyer les nations souveraines et à réduire les peuples de souche en esclavage . Il nous faut terrasser cette bête immonde qu’est l’ue et quitter cette organisation diabolique qu’est l’onu , ce sont les maîtres et nous sommes leurs esclaves!
    Libérons-nous de ces chaines esclavagistes et .mondialistes , notre liberté et au bout et nous attend .

    Reply
  4. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Tout mon soutien à Orban et à Salvini.

    Merci Madame Nadine Moreno, vous relevez un peu l’honneur du parti LR dont les membres se sont dénudés lamentablement à cette session parlementaire de l’UERSS.

    Permettez-moi toutefois, de vous inviter à quitter ce nid de traîtres à la France et vous tourner vers les partis patriotes : RN ou DLF ou Parti Démocrate Chrétien mais fuyez, fuyez ce nid de guêpes affamés du suc du Peuple !

    Français, vous ne pouvez plus dire que vous ne saviez pas… À vous d’en tirer les conclusions qui s’imposent et si vous ne voulez pas que l’UE impose une dictature de plus en plus dure sur les peuples souverains vous savez pour qui voter aux prochaines élections parlementaires…

    Reply
  5. MaximeMaxime

    La Hongrie ferait mieux de sortir de l’UE rapidement et sans tergiverser.
    Mais j’imagine que l’argent européen la retient…
    La Hongrie fait ou faisait encore très récemment partie des bénéficiaires nets de la contribution européenne. Globalement, les pays de l’Ouest comme la France financent le plus et ceux de l’Est reçoivent le plus… dont la Hongrie.
    https://www.journaldunet.com/economie/magazine/fonds-europe.shtml
    De plus, la Hongrie n’est pas un pays libéral sur le plan des moeurs mais de droit catholique. Elle fait preuve de réticence vis-à-vis de la sécularisation de son droit. Elle ne s’est pas ralliée à l’idéologie de 1789.
    En revanche, quand ça l’arrange, la Hongrie sait être libérale… par exemple, pour refuser l’harmonisation fiscale afin d’organiser une concurrence fiscale malsaine au sein de l’Europe.
    Alors certes, Orban a raison sur la question des migrants, mais sur le reste… on se demande ce qu’attendent les Hongrois pour mettre leur comportement en adéquation avec leur discours !

    Reply
  6. jacotte

    Courage SALVINIE Courage ORBAN l’argent risque de vous manquer mais ne lâchez pas , les peuples autochtones valent plus que quelques millions d’euros.

    Reply
  7. SwanOne

    Avec Trump aux States, Orban et Salvini en Europe, la conjoncture est extraordinaire. Il ne manque plus qu’un dirigeant éclairé (=islamophobe) en France ou en Allemagne pour commencer à faire trembler les slips des islameux et de leurs collabos. On peut toujours rêver !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *