Maurice Audin tué par un de nos militaires ? Félicitations à celui-ci, mort aux traîtres


Maurice Audin tué par un de nos militaires ? Félicitations à celui-ci, mort aux traîtres

C’est reparti pour un épisode de repentance et de haine de soi.

Merci Macron. Merci Hollande qui avait ré-ouvert le dossier. Merci au député LREM Villani d’avoir relancé l’affaire. A quoi servent nos députés, ma bonne dame ? A laver notre linge sale publiquement…

Mais pour Macron, il s’agit clairement d’une énième occasion de taper sur la France, les Français, notre histoire et de donner des gages à ses amis islamos, de Ben Salade à Bouteflika.

Qui est Maurice Audin ?

Un assistant à la fac d’Alger, communiste, partisan de l’indépendance de l’Algérie.

C’était son droit.

Par contre ce qui n’était pas tout à fait normal c’est que le quidam ait mis la main à la pâte et aide le FLN, organisation terroriste posant des bombes, éventrant les femmes enceintes et autres joyeusetés dont « nos amis » sont coutumiers.

Alors, quoi d’étonnant à ce que, au plus dur de la guerre, quand les Pieds-Noirs croyaient encore qu’à Paris on les soutiendrait jusqu’au bout, des militaires français aient décidé d’arrêter un soutien des terroristes ? Un traître. Soutenir le FLN c’était un crime de guerre. Car on était en guerre.

Quoi de plus naturel que de se débarrasser définitivement des traîtres pendant leur détention ?  Quoi de plus naturel, même, que de torturer les ennemis ( membres du FLN et leurs alliés ) pour obtenir le nom des terroristes et avoir une chance de déminer une bombe avant qu’elle ne fasse des victimes ?

Maurice Audin a disparu au cours de la guerre d’Algérie. Arrêté, emprisonné et vraisemblablement tué par ceux qui le surveillaient, sur ordre d’un lieutenant ou d’un général. Tué au cours d’une séance de torture, tué pour l’éliminer ? Peu importe. Tout cela était et est normal.. Les conventions type de Genève sont faites pour aider ceux qui ne les respectent pas . Qui osera prétendre que si on avait arrêté deux jours avant le 11 septembre 2001 ou avant le 13 novembre 2015 un de ceux qui préparaient l’attentat il n’aurait pas fallu le torturer pour savoir et empêcher le carnage ?

C’est une disparition qui était officiellement restée inexpliquée jusqu’ici. 61 ans après l’enlèvement, la séquestration, la torture et l’exécution de Maurice Audin durant la guerre d’Algérie, Emmanuel Macron s’apprête à reconnaître au nom de la République française la responsabilité de l’Etat. Une décision historique, alors que la veuve du mathématicien communiste et militant de l’indépendance de l’Algérie, à qui le chef de l’Etat va rendre visite ce jeudi, multiplie les appels depuis un demi-siècle pour que la vérité éclate enfin. 

Lorsqu’il est arrêté chez lui sur dénonciation le 10 juin 1957, en pleine bataille d’Alger, par des parachutistes français chargés du maintien de l’ordre, Maurice Audin est assistant de mathématiques à la faculté d’Alger et membre du Parti communiste algérien. On le suspecte alors d’aider le FLN. Sa trace est perdue dix jours plus tard, sans qu’aucune explication officielle ne soit donnée sur la disparition de ce père de trois enfants âgé de 25 ans, si ce n’est « son évasion au cours d’un transfert ». Convaincue que le jeune mathématicien a été étranglé par un lieutenant parachutiste, sa femme, Josette, dépose plainte contre X pour homicide volontaire à Alger et un comité de soutien se constitue autour d’elle. Maurice Audin est notamment proclamé docteur es-sciences mathématiques, après que Laurent Schwartz, avec qui Maurice Audin devait passer sa thèse, a organisé la soutenance in abstentia à la Sorbonne le 2 décembre 1957.

Mort entre entre les mains d’un tortionnaire

S’en suivront cinquante ans d’enquête, sans que ni les coupables ne soient condamnés, ni la torture et l’assassinat du jeune mathématicien ne soient reconnus, la justice française ayant refermé le dossier. Après avoir décidé l’ouverture des archives concernant l’affaire en 2013, François Hollande avait déclaré dans un communiqué le 18 juin 2014 : « Les documents et les témoignages dont nous disposons aujourd’hui sont suffisamment nombreux et concordants pour infirmer la thèse de l’évasion qui avait été avancée à l’époque. M. Audin ne s’est pas évadé. Il est mort durant sa détention ».

Dans un livre paru en 1958, « L’Affaire Audin », l’historien Pierre Vidal-Naquet affirme que le jeune mathématicien est mort sous la torture. Dans un autre ouvrage, « La torture dans la République », il souligne que le nom du général Paul Aussaresses, qui avouera en 2000 « sans regrets ni remords » avoir torturé pendant la guerre d’Algérie, « ne figurera guère que dans un seul dossier publié, celui de l’affaire Audin ». Selon le quotidien communiste L’Humanité, Maurice Audin est mort le 21 juin 1957, « à la villa El Biar à Alger, entre les mains d’un tortionnaire, un lieutenant parachutiste de l’armée française, qui l’avait étranglé ». « Le tortionnaire a même été fait commandeur de la Légion d’honneur », affirme le journal le 4 décembre 1997. 

Sur ordre du général Jacques Massu

« Je ne sais rien pour ce qui est de Maurice Audin. Vraiment rien », déclarait le général Aussaresses, interrogé le 23 novembre 2000 par Le Monde sur les circonstances de la mort de Maurice Audin. Dans « La vérité sur la mort de Maurice Audin » (Equateurs), paru en janvier 2014, le journaliste Jean-Charles Deniau concluait que Maurice Audin avait été tué par un sous-officier français sur ordre du général Jacques Massu, patron de la 10e division parachutiste (DP) pendant la bataille d’Alger. Un ordre répercuté par Paul Aussaresses.

C’est à l’initiative d’une quarantaine de personnalités, dont le mathématicien et député LREM Cédric Villani, que l’affaire a été relancée. En mai 2017, elles avaient à Emmanuel Macron pour l’appeler à faire « la vérité historique » sur l' »assassinat » de Maurice Audin. Cédric Villani et son collègue communiste Sébastien Jumel ont réitéré cette demande en février. 

Et c’est au domicile de la veuve de Maurice Audin que ce triste dossier devrait connaître son ultime tournant, le chef de l’Etat devant s’y exprimer lors de sa visite ce jeudi.

https://www.lci.fr/politique/macron-va-reconnaitre-le-role-de-l-etat-dans-la-mort-de-maurice-audin-torture-par-l-armee-francaise-en-1957-retour-sur-cette-affaire-symbole-de-la-guerre-d-algerie-2098279.html

Il l’a cherché, il l’a mérité. Point barre. Et sa veuve peut bien remuer ciel et terre, ça ne le fera pas revenir. Mais ça aide Macron dans son entreprise de discréditation de la France, de haine de la France.

Et on va avoir droit cet après-midi à encore un discours anti-français… aux bottes des salopards du FLN qui ont tué dans des conditions abominables des centaines des nôtres. Et sans état d’âme.

Macron est une ordure. Oui, je sais, je me répète. Mais il faut le dire et le redire. Trop peu de gens encore, malgré tout, le savent.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


52 thoughts on “Maurice Audin tué par un de nos militaires ? Félicitations à celui-ci, mort aux traîtres

  1. Celtillos

    c’était une ordure traître a sa patrie, un terroriste lui aussi, un « porteur de valises? » en tout cas il a amplement mérité ce qui lui est arrivé!
    pas de pleurs, pas de repentance, pas d’émotions, que du mépris pour ce pourris…

    Reply
    1. Jean Tenrien

      Audin à crevé comme le traitre qu’il était. Moi, fils, petit-fils et arrière petit-fils de rapatrié de Tunisie, je bénis l’homme qui l’a abattu comme un chien.

      Reply
  2. dmarie

    L’enquête ne dit pas combien de français sont morts en algérie à cause de ce audin ? Il a joué contre la France et les français, il a ce qu’il méritait.
    A quand le tour pour les traîtres d’aujourd’hui ?
    LE PLUS TOT SERA LE MIEUX !!!

    Reply
    1. Marnie

      dmarie Vous avez entièrement raison. Ce EM ne cesse pas de raviver ce qui s’est passé et de « jeter de l’huile sur le feu ». C’est terrible de constater combien la France va mal.

      Reply
  3. Yann Kempenich

    Et si on ouvrait les archives du Parti communiste ? Il y en aurait des choses à dire sur les PC français, russe, chinois…

    Des sabotages du matériel de guerre français en 39-40 au massacre de Katyn…

    Et puis la gauche, avec les Irlandais de Vincennes ou le Rainbow warrior, c’est pas mal non plus…

    Et les archives du FLN, on les ouvre aussi ? Les européens torturés, tués, disparus. Où sont-ils ?

    Et le Parti communiste algérien, ça existe ? Ha ben non, il a été interdit en 1964, deux ans après l’indépendance et ses partisans torturés et tués !!!

    Dans les pays où règne l’islam, les communistes sont toujours les cocus de l’histoire !

    Reply
    1. dmarie

      « Dans les pays où règne l’islam, les communistes sont toujours les cocus de l’histoire ! »
      je dirais plutôt : dans les pays où règne l’islam, il n’y a que les muses qui ne sont pas cocus…. et encore…

      Reply
  4. Stephane

    On n’aimerait en savoir un plus sur la séquestration, torture et assassinat de Robert Boulin, ministre du travail, retrouvé mort le 30 octobre 1979.
    Robert Boulin était un résistant patriote à la moralité irréprochable.
    Son assassinat a été commandité par 2 hommes politiques français dont l’un deviendra par la suite président de la république et l’autre ministre de l’intérieur.
    L’état a tout fait pour dissimiler le meurtre en suicide, allant même jusqu’à détruire des pièces à conviction.
    On aimerait aujourd’hui voir Macron honorer la mémoire de Robert Boulin.

    Reply
    1. frejusien

      C’est vrai, sa femme attend toujours des excuses, des explications, une ouverture des archives des services secrets, et cela s’est passé en France, et pas pendant la guerre,

      Qu’est-il arrivé à Robert BOULIN ?

      Reply
  5. Françaixaspere

    Au train où nous conduit la repentance, il va falloir lui élever un monument, et faire entrer le commissaire politique Boudarel au Panthéon. ..
    Notre masochisme est sans limite.
    A propos, qu’en est -il des Européens enlevés et assassinés après les accords d’Evian ? Passés par pertes et profits ?

    Reply
  6. Alexcendre 62

    La guerre c’est la guerre et ce type a choisi son camp , tout mathématicien qu’il était il aurait du comprendre que sa position en tant que traître était vouée a mal finir et elle a mal fini . Ce mathématicien touchant un salaire venant des contribuables français n’avait pas a trahir son pays et aider les égorgeurs du FLN qui pratiquants les pires atrocités et la mise scène des morts sur des femmes et des enfants voir des nourrissons . Toutes solidarités envers ce type équivaut a une complicité différée dans le temps mais bien réelle ! honte a tout ce beau monde leur attitude est une insulte a toute la souffrance endurée par nos compatriotes et les militaires du contingent tombés au cours de ces sept années de guerre de merde . J’y étais je sais de quoi je parle !

    Reply
    1. vieux patriote

      a un mois pres j’ai echappé a cette horreur, remaqruez c’etait la fin de la guerre d’alerie mais le regiment ou j’etais etait fraichement rapatrié,et les soldats malgres les consignes d’omerta nous parlaient quand meme les communistes et socialistes onr fait de sacrées saloperies al ‘armée francaise, alors cette ordure qui certainement n’a pas ete arrété pour rien a merité la peine qui l’a éliminé

      Reply
  7. dmarie

    et Charles Hernu ? et Pierre Bérégovoy ?
    et combien d’autres que nous ignorons…
    Il ne faisait pas bon vivre dans certains milieux….
    Et ces décès là sont bien plus proches de nous que ce audin !

    Reply
  8. claude t.a.l

    Ça faisait longtemps – à peine un mois (  » les Gaulois réfractaires  » ) – que le macron n’avait pas craché sur la France.

    Ça devait le travailler, après les  » crime contre l’humanité « ,  » culture française qui n’existe pas « ,  » l’art français que je n’ai jamais vu « ,  » alcooliques « ,  » illettrés « .

    Fallait qu’il trouve quelque chose.
    Cette fois, c’est Audin !

    Présenté comme une sorte de  » pauvre Clément Méric  » de l’époque.
    Le mec, il cherche, il trouve, et il faut dire :  » le malheureux « .

    A l’époque, à Alger, c’était des bombes tous les jours, contre des civils.

    Le gouvernement dit à l’ Armée :  » nettoyez ça : on n’y arrive plus  » et l’Armée le fait et gagne la  » bataille d’ Alger « .
    Bravo à nos soldats !
    Et tant pis si la guerre n’est pas un dîner de gala : c’est pas des fleurs tous les jours !

    Macron veut tout détruire de la France.
    Cette fois c’est l’ Armée.
    Il avait commencé avec Villiers.

    Il veut faire passer trois héros, Massu, Bigeard, Aussaresses, pour des fumiers nazis.

    Sauf que les trois étaient dans le bon camp pendant la seconde guerre mondiale.

    La repentance, on en a plein le fion de ça !

    On se repent sans cesse, et puis, à la fin, on s’aperçoit qu’on a été, en réalité, pendu et rependu, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

    Reply
  9. alain peulet

    Et si on parlait des massacres d’Oran en 62 et autres crimes abominables commis par les Hors la Loi et autres monstres ….! Il faudrait remettre les pendules à l’heure !!! Quant aux Harkis massacrés … là j’admet une lourde responsabilité de nos gouvernants de l’époque …!!! Et ne jamais oublier la présence au divers gouvernement du PS , ceci depuis Vichy en plus … n’est ce Mr.Mitterand ..!

    Reply
  10. dmarie

    à quoi s’attendre d’autre de la part d’un mac cron ?….
    en langage du Nord, autrefois le mot cron voulait dire tordu…
    je ne sais pas s’il est encore usité… mais pour lui, ça convient parfaitement !!! donc s’il n’est plus utilisé, je le remets au gout du jour.

    Reply
  11. Celtillos

    au rythme ou ca va micron va demander pardon pour l’execution de déat, doriot, laval, bonnie et lafont, bientôt on va réhabiliter le régime de vichy….

    Reply
  12. m

    « « Je ne sais rien pour ce qui est de Maurice Audin. Vraiment rien », déclarait le général Aussaresses, interrogé le 23 novembre 2000 par Le Monde sur les circonstances de la mort de Maurice Audin

    xxxxxxxxxxxx

    connaissant le Paulo, vous pouvez imaginer qu il savait tout 😆 😆

    Reply
  13. Marco de france

    Une pourriture qui a caché des algériens qui ont commis des attentats contre des français! J’espère qu il est en enfer. Quand à sa veuve, je lui dit: votre mari était un traître à la patrie, bien fait pour lui! Quand à vous, allez en Algérie avec vos amis, vos gosses et restez y, sale bonne femme!!!

    Reply
  14. jean-marc

    depuis Mitterand les soldats français qui ont fait la guerre d’Algérie ce font cracher dessus par leurs propres dirigeants,mais aussi par une grande majorités de français, le conseil que je donnerais à tous nos soldats et à ceux qui ont décidés de faire carrière dans l’année, et de réfléchir avant de s’engager ou de partir en opérations dans un pays étranger, car dans 30, 40 50 ou 60 ans vous serez considérer comme des salops, des nazis , et de traites par votre propre pays, le pays qui vous aura envoyé aux casses pipes, aujourd’hui mon père qui a fait la guerre d’Algérie en tant que simple appellé vient de ce faire une nouvelle insulté, mais là pas par un vendu, mais par une saloperie de tarlouze.

    Reply
  15. Jean-Louis

    Je ferai une proposition : Obligation à tous les maires de toutes les communes de France de faire édifier une arche de la repentance
    Dimensions : L 17m, Profondeur : 6 m, hauteur : 15 m.
    Les contrevenants seront destitués et, si récidive, exilés en Algérie.

    Reply
  16. dmarie

    Si j’avais été de cette famille, je me serais bien gardée de demander à fouiller la m…. , car c’est bien connu, plus on touille et plus ça pue !!!
    Famille sans morale ou famille sans pudeur…. Ils ont trouvé en mac cron
    l’oreille complaisante qui leur manquait pour épancher leur hargne….
    Espérons que les familles qui ont souffert à cause de ce traître sauront leur faire savoir ce qu’elles en pensent !

    Reply
  17. Gillic

    En tant que traître et communiste, il aurait du subir le même sort que firent subir Staline et ses séïdes au général soviètique Vlassov qui en 41 avait choisi le camp allemand !! Et cela après l’ avoir déjà torturé pendant des semaines !! En 45, il fut remis aux soviétiques par leurs copains américains !!!!!

    Reply
  18. Boronlub

    C’est comme les ouvriers communistes dans les usines d’armement, qui sabotaient des armes destinées à nos militaires, en Algérie, ou en Indochine. Pour eux l’idéologie prévalait par rapport à leur appartenance nationale. C’est cette même aliénation qu’on retrouve aujourd’hui avec les connards de gauchistes.

    Reply
  19. Marnie

    C’est étrange de vouloir salir nos militaires qui on mis en œuvre des moyens adaptés à une période de guerre. Et les victimes du communisme qui les dénonce ?

    Reply
  20. Conan

    Singulière idéologie qui a toujours conduits ses militants à combattre la France..
    Curieux que le Président de l’Union Nationale des Parachutistes ne réagisse pas à cette insulte !!!….
    Sa carrière est pourtant derrière lui.
    Nous étions en guerre et c’est le gouvernement de l’époque qui avait donné
    l’ordre aux militaires de faire la police, laquelle était complétement dépassée..
    Peut-être en arriverons-nous bientôt encore là pour restaurer l’ordre dans nos banlieues-casbahs? …Entretemps, notre golden boy se sera exilé par jet privé à Miami ou au qatar …
    Des propos pareils + les appels à encore plus d’invasion migratoire, que sera devenu notre cher pays en 2022 ???………..

    Reply
  21. joseph

    Puisque Monsieur nôtre Présidentrend caduque la loi d’amnistie vôtée par le parlement, on va enfin pouvoir parler des Français de 16 à 50 ans raflés par les « képis rouges » dans les quartiers européens et relâchés dans les quartiers arabes, c’est-à-dire offerts pieds et poings liés aux égorgeurs du FLN.
    Très peu sont revenus…

    Reply
  22. joseph

    Puisque Monsieur nôtre Président rend caduque la loi d’amnistie vôtée par le parlement, on va enfin pouvoir parler des Français de 16 à 50 ans raflés par les « képis rouges » dans les quartiers européens et relâchés dans les quartiers arabes, c’est-à-dire offerts pieds et poings liés aux égorgeurs du FLN.
    Très peu sont revenus…

    Reply
  23. kovac

    Mr MACRON si vous demandez le pardon pour Mr AUDIN il faudra en faire autemps pour les massacres du 5juillet 1962 que l’état à demandait aux gendarmes et aux militaires sur place de ne pas intervenir !

    Reply
  24. joseph

    Un article bien succint.
    Je suis né (heureusement hors d’Algérie) dans une famille où l’on souhaitait une Algérie indépendante.
    L’OAS, cétait le Diable, le FLN les « gentils ».
    J’ai fini par voire les choses sous un autre angle.
    Par profession, je me rends au domicile des gens, qui tôt ou tard (comme je suis originaire d’Afrique du Nord) finissent par raconter.

    1°- Un Sicilien communiste, de Bab el Oued:
     » j’avais 16 ans, les K…s rouges ont fait une rafle dans le quartier, ils emmenaient tous les hommes de 15 à 50 ans.
    Nous étions une trentaine dans la camionnette, ils nous ont déposés dans la kasba.
    Comme j’avais le teint basané, j’ai marché en silence sans lever les yeux jusqu’à Bab el Oued.
    Je m’en suis sorti, je n’ai jamais revu les autres. »

    2° Un Breton d’Oran, qui venait de terminer son service militaire :
    même scénario, mais les voisins qui ont assisté à la scène ont prévenu l’OAS.
    « Ils sont venus armés nous récupérer. »

    3°Un juif de Bab el Oued:
    « Il y avait à gauche les Arabes, menaçants, à droite les g….s mobiles.
    Je suis allé avec mon ami chercher refuge du côté des g….s mobiles.
    Un gradé m’a mis son PM sur le ventre, et m’a dit « retourne là-bas ».
    Avec ma voiture, j’ai foncé sur les Arabes, et je suis passé.
    Nous avons été repris plus loin par les g….s mobiles, qui nous ont mis dans un camion.
    Le camion s’est arrêté en zone arabe, l’escorte s’est éloignée « pour fumer une cigarette ».
    Les Arabes étaient déjà agrippés aux ridelles du camion, le chauffeur, originaire d’Algérie, a rappelé l’escorte, menaçant de faire un scandale.
    Les prisonniers ont fini dans un camp avec miradors et barbelés.
    L’une des sentinelles, un jeune appelé, s’est laissée attendrir, et les a laissé partir.

    4° Une femme d’une troisième ville :
    « Les ge……es tiraient au fusil à lunette sur les enfants qui jouaient sur les toits ».
    « Nous ne pouvions plus y étendre nôtre linge ».

    5°Une employée d’une entrprise de Bab el Oued:
    « Ils ont emmené tous les hommes, on ne les a jamais revus… »

    Je pense qu’un journaliste, en faisant appel aux témoins pourrait retrouver et documenter des dizaines de cas de ce genre.
    Il est encore temps.

    Reply
  25. frejusien

    Un descendant de ces rescapés d’Algérie devrait se charger de recueillir tous ces témoignages horrifiants, que les nouvelles générations ne connaissent pas,

    il faudrait le faire, avant que la gauche sournoise ne transforme ces évènements en  » crime contre l’humanité »,
    crimes , certes , de qui contre qui ????

    Dénoncer l’attitude du gouvernement français contre ses propres citoyens

    Reply
  26. solfin

    audin=un collabo de moins , mort aux traitres collabos , bon débarras l armée a fait simplement son boulot comme au bon vieux temps VIVE LA FRANCE ET NON l alfrance.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *