Abdeslam au maton : « Moi, je suis musulman… un jour, ça va changer vous allez m’embrasser les pieds »


Abdeslam au maton : « Moi, je suis musulman… un jour, ça va changer vous allez m’embrasser les pieds »

Illustration :  insupportable à la plupart des Français,  sa photo a été remplacée par son plat préféré, tout aussi répugnant mais inoffensif.

 

« Pourquoi tu me regardes, espèce de minus. T’es qu’un minus, viens dans ma cellule et on va s’expliquer. Moi, je suis musulman et vous êtes mécréants, des chiens ; un jour, ça va changer vous allez m’embrasser les pieds.»

C’est dans ces termes peu aimables que le 7 septembre, Salah Abdeslam, mécontent de son plat refroidi de coquillettes-jambon de dinde halal, s’est adressé à l’agent XXX de Fleury-Mérogis.

Faut dire que la cantoche en prison fait partie de l’épreuve carcérale et bouffer du halal, aux qualités organoleptiques plus que douteuses, c’est carrément immonde. Alors, malgré sa cellule individuelle, sa petite salle de musculation, ses promenades quotidiennes, son Coran et son tapis de prière, Abdeslam commence à péter les plombs.

« Tant mieux ! », serait-on tenté de dire.

Naïf, le surveillant a voulu avertir la Justice. Mais pourquoi faire ? Que peut craindre un terroriste musulman du laxisme des juges « Mur des Cons » ou de l’arsenal juridique français, digne d’une cour de récré (admonestations, privations de sortie, rappels à la loi… ) et à faire hurler de rire un tribunal islamique. Quant à Nicole Belloubet, notre ministre de la Justice à l’expression si chevaline, elle pense déjà à vider les prisons en misant sur « la redéfinition de l’échelle des peines » qui « permettra de réduire la surpopulation carcérale de 8 000 personnes » (Le Monde).

Bref, dans 10 ans, tout ce petit monde sera dehors, y-compris Abdeslam, l’Iznogoud fétichiste des pieds. Resteront juste les mécréants, les patriotes, les Identitaires islamophobes, sévèrement punis par la nouvelle Justice chariatique.

Le terroriste Salah Abdeslam garde la haine au ventre. Insultes, menaces, agressivité… L’un des détenus les plus dangereux de France fait vivre une situation difficile au personnel pénitientiaire chargé de sa surveillance. Après deux ans d’incarcération au quartier d’isolement de Fleury-Mérogis, ce détenu particulièrement surveillé entretient des relations difficiles avec les personnels pénitentiaires chargés de le surveiller.

Le 7 septembre dernier, le relevé d’incident de la plus grande prison d’Europe rapporte que «Le TIS ABDESLAM Salah a menacé le surveillant XXX lors de la distribution du repas, en ces termes: ‘Pourquoi tu me regardes, espèce de minus. T’es qu’un minus, viens dans ma cellule et on va s’expliquer. Moi, je suis musulman et vous êtes mécréants, des chiens ; un jour, ça va changer vous allez m’embrasser les pieds’.»

Des propos suffisamment graves pour que l’établissement ait tout à la fois averti le parquet antiterroriste et la direction de l’administration pénitentiaire.

Le 28 juin, Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos djihadistes du 13 novembre 2015, a brièvement comparu devant un juge antiterroriste, pour la septième fois depuis sa mise en examen, il y a deux ans. Une fois de plus, il avait choisi le mutisme, confirmant sa décision de faire du silence sa stratégie judiciaire. »

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/09/11/01016-20180911ARTFIG00106-salah-abdeslam-un-detenu-tumultueux-et-agressif.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




37 thoughts on “Abdeslam au maton : « Moi, je suis musulman… un jour, ça va changer vous allez m’embrasser les pieds »

  1. Charles Martel 02

    Ce sale type ne mérite que e knout chaque jour et de pourrir au fond d’un cachot humide avec les rats et au milieu d’excréments de porc, c’est tout ce qu’il mérite et là vous le verriez en mode pleurnichard minable et couille molle comme tous ces muzz de merde qui font les forts quand ils savent qu’ils ne craignent rien et qui sont des lavettes putrides dès qu’ils se sentent en position de faiblesse. Mais on est en France, le pays où la vermine musulmane est traitée avec les plus grands égards par nos gouvernants et nos magistrats pourris du mur des cons, qui eux, Macron en tête, ont déjà commencé à leur embrasser les pieds à ces ordures,

  2. Celtillos

    moi ce qui me révolte c’est que cette sous merde soit encore en vie et a nos frais en plus, la justice serais de faire en sorte qu’il rejoigne illico son prophète de merde!

      1. TEMPLIERTEMPLIER

        ouais bien écrit PAT 54…
        DE BEAUX GLAVIAUX VERTS/JAUNES….
        PEUT ETRE QUE J Y RAJOUTERAI DISCRETEMENT UN PEU DE MATIERES FECALES….BON FAUDRA ENSUITE BIEN MELANGE LE TOUT…

        J EPROUVERAI DU PLAISIR A LE VOIR CREVER A PTIT FEU CETTE CETTE ORDURE….

        1. frejusien

          un petit concentré de virus exotiques, hein ?
          en voilà-ty pas une idée qu’elle est bonne ?

          au lieu d’aller pleurnicher en haut lieu, faut agir mec, !

          au moment où ben banquette veut donner du prestige à la langue arabe, il serait temps de couper la langue à abdeslam,
          une chiasse bien carabinée, pour empuantir sa cellule, et le laisser dans ses excréments hallal

      1. Machinchose

        salut trésor, perso, comme toi je ne vois pas ce qu ils attendent de ce bouffon minable

        tu imagines les dépenses, les frais, la perte de temps, d’ énergie alors que le balancer en mer en lui calant les pattes dans un sceau de ciment rapide , ce serait une oeuvre pie….

  3. hathoriti

    Embrasser les pieds de ce crasseux ? de ce porc ? mais si nous sommes des mécréants,nous en sommes fiers ! qu’est-ce qu’on en a à foutre de ses conneries d’arriérés qui s’imaginent que l’Au-delà est un gigantesque boxon ? Un bordel répugnant ? qui pensent qu’il faut s’essuyer le Q avec les doigts de la main gauche et pas de la droite, sinon…qu’est-ce qu’on a à foutre de sa divinité et de son « prophète » ? hein? qu’est-ce qu’on en a à foutre de ces mahométans qui ne pensent qu’à tuer, violer, baiser, voler ? Owww ! repartez dans votre désert fertile en sable et…bouffez-le, abrutis ! VOTRE ISLAM, VOS ORIPEAUX HIDEUX ET GROTESQUES, ON N’EN VEUT PAS !

  4. Marco de france

    Si t’es pas content sale chien d’abdeslam, tu n’as qu’à bouffer ta merde! Pauvre porc d’islamiste! Ta religion, ton allah à la con, on l’encu..! Mets toi à 4 pattes et soumets toi aux français, pauvre cafard!

  5. Simone GUTTIERREZ

    Adeslam , ce dégonflé , fanfaronne car il sait qu’ en France il est protégé par ces  » droits de l’ homme  » qu’ il ne songe qu’ à détruire .
    Cette situation à la fois ubuesque et schizophrénique ne semble pas l’ émouvoir le moins du monde .

    Chez Vladimir Poutine , on aurait retrouvé par hasard ce  » combattant de l’ islam  » avec une balle dans la tête , dans une benne à ordures …. un  » ben  » dans une benne , comme aurait pu dire Pierre Dac .
    Que d’ économies pour l’ institution judiciaire , déjà si surchargée !

  6. Jean-Louis

    Il dit tout haut ce que beaucoup de musulmans et d’immigrés en liberté pensent tout bas… Ajoutons à cela les collabos par intérêt ou par conviction…

  7. Christian

    Et si on le piquait tout simplement cet Abdel mes couilles cela serait plus simple et on ferait de sacrés économies

  8. Amélie Poulain

    Avant, les prisons c’était le pain sec et à l’eau…. On devrait reprendre ce régime pour certains et encore, leur faire payer le pain.

  9. Samia

    Un enfoiré qui ne mérite pas qu’on parle de lui, c’est lui faire trop d’honneur. Moins que rien il est, moins que rien il restera.

  10. Samia

    Je rajoute la musulmanie est bourrée de nazes, de sans cerveau. Je n’attends plus rien de bien de ces bourricots sanguinaires, misogynes, teigneux rien…

  11. cyrilpatriot

    cet abdeslamn et vraiment q’un sale chien pardon non une grosse MERDE par ce qu’un chien je le respecte contrairement a cet énergumène qui puent la haine,a la place du surveillant je cracherai dans sa bouffe halal de merde et y mettrai de l’alcool et regarde toi pauvre minus t’e tombé bin bas pauvre tache

  12. pauledesbaux

    et pas que les pieds chose courante dans les prisons surtout avec les matonnes
    avec les exemples d’un « résident » -car pour beaucoup ce n’est pas un PRESIDENT DIGNE DE LA REPUBLIQUE FRANCE – …….valait mieux HERRIOT homme normal

  13. Boronlub

    Ils pensent qu’ils seront bientôt les maîtres, les islamistes le disent haut et fort, les autres le pensent, tous l’espèrent, et y croit dur comme fer.
    Si on ne fait rien l’avenir leur donnera raison, et on ne pourra rien faire de décisif et de vraiment efficace tant qu’on aura des gouvernants comme on en a eu depuis des décennies. Qui sera notre Orban ou notre Salvini ? Déjà on verra ce qui se passera aux prochaines élections européennes …

  14. embryon

    Je l’ai déjà dit, la priorité c’est de s’occuper de nos gouvernants d’abord, les islamistes après. Il faut prendre le mal à la racine, là où il a commencé.Quand on aura fait la révolution et virer nos gouvernants, nous auront certainement moins de mal à rétablir l’ordre et virer nos islamistes. Si vous faites le contraire vous resterez alors dans le cas de la situation présente. Les traites d’abord, les autres ensuite. Pour moi c’est clair et dans l’ordre des choses. De plus, je pense qu’un traite à son pays a plus la vermine en lui qu’un islamiste tenté par le pouvoir car j’ose penser malgré tout qu’un islamiste ne vendrait pas sa famille, alors qu’à présent nous le voyons bien le traite vend le berceau de son enfance en reniant les siens. Quelle reconnaissance, et tout ça pour de l’argent.

  15. Chevalier d'Eon

    Bonjour à tous et à toutes
    cela me dégoute de savoir que ce type se croit encore au dessus de tout et provoque librement le monde
    son plat favoris on devrait lui lancer en pleine gueule !mais vraiment la france devient un pays lamentable d’injustice

  16. Dorylée

    Juste un détail, amis résistants : quand on parle des surveillants ou gardiens de prison, préférons ce terme à  » maton  » qui relève du vocabulaire des ordures que ces fonctionnaires surveillent. De même qu’ on ne parle pas du  » lardu  » ou du  » poulet  » Sébastien Jallamion et que l’on n’évoque pas les  » cognes  » en parlant des gendarmes. Démarquons nous de toute cette vérole en ne parlant pas comme eux. Quand aux magistrats qui chérissent cette vermine, le vocabulaire est libre. J’aime bien le mot de Georges BRASSENS  » les chats fourrés  » . Ceci dit, vous êtes libres de faire comme vous l’entendez. Mais…….

    1. Yann Kempenich Post author

      Le terme « maton » est assez ancien, c’est de l’argot et n’a rien à voir avec cette nouvelle population carcérale qui mélange l’arabe et le (mauvais) français. Audiard et Frédéric Dard devaient l’employer…
      « Poulet », « gabelou », « Schmitt »… moi, cela ne me gêne pas.
      « Lardu » et « cogne », je ne connaissais pas.

      Vous remarquerez qu’Abdeslam utilise le terme « minus »… c’est un peu inattendu comme insulte chez ces racailles

      1. frejusien

        Ha ! la série des San Antonio, dans la collection  » fleuve noir », quel langage fleuri et savoureux, et le gros Béru…

Comments are closed.