Dupont-Aignan : assez de l’arabisation de la France !


Dupont-Aignan : assez de l’arabisation de la  France !

Contre le discours de Blanquer qui  souhaite favoriser l’enseignement de l’arabe en France (merci pour les Imazighen au passage) :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/10/ben-blanquer-veut-que-tout-le-monde-apprenne-larabe-a-lecole/

Dupont-Aignan rappelle les fondamentaux de l’assimilation républicaine :

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et député de l’Essonne, a accusé, mardi 11 septembre sur France inter, Jean-Michel Blanquer de « démagogie » après que le ministre de l’Éducation s’est dit favorable au développement de l’enseignement de l’arabe à l’école, souhaitant redonner du « prestige » à cette langue, dans le but de lutter contre le fondamentalisme islamiste.

Cette idée correspond à l’une des préconisations d’un rapport sur cette question publié par l’Institut Montaigne. Dans ce rapport, l’auteur, Hakim El Karoui, souligne que « le nombre d’élèves qui apprennent l’arabe au collège et au lycée a été divisé par deux » et qu’il « a été multiplié par dix dans les mosquées ».

« Islamisation » et « arabisation »

Nicolas Dupont-Aignan a estimé, lui, que cet enseignement de l’arabe se ferait au détriment de la langue française. « Je trouve ça très malsain », a déclaré Nicolas Dupont-Aignan au micro de France inter. Pour lui, cet enseignement d’une langue vivante, qualifiée de « très grande langue littéraire » par Jean-Michel Blanquer, serait synonyme d’« islamisation de la France » et d’« arabisation ».

 

 

On notera aussi la hargne des deux journalistes.

De Demorand, il n’y a rien à attendre : voyou il était, voyou il reste.

Quant à   Salamé, rappelons que c’est une chrétienne libanaise d’origine.

Rappelons, aussi,  qu’elle a dû fuir son pays en proie à la guerre civile déclenchée par les musulmans dans un pays devenu ingérable par la multiplication des communautés (17 !).

C’est un problème de mathématiques classique  que de calculer qu’avec 17 communautés, il y a un nombre astronomique de coalitions qui peuvent être constituées (près de 82 milliards !) de la guerre de toutes les communautés entre elles à la guerre de 16 communautés contre la dix-septième …

La seule solution pratique  à cela est l’assimilation.

L’assimilation à la « schlague » (sic) s’il le faut    comme le dit fort énergiquement et fort justement Elisabeth Lévy ….

Sans cela, c’est la guerre civile et c’est ce que, justement,  Salamé a fui.

Alors il est indigne de la voir, en France, faire la promotion du modèle communautariste  de son pays d’origine, le Liban, dont nous pouvons constater l’échec monstrueux et dont, surtout, elle a, elle-même, constaté l’échec monstrueux par son départ.

Un grand merci à claude t.a.l de nous avoir indiqué cet article.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




45 thoughts on “Dupont-Aignan : assez de l’arabisation de la France !

  1. Jean marc

    a l’école si ont nous fait apprendre l’anglais, c’est parce que cette langue nous est utile, c’est une langue commerciale, le monde parlent anglais pour commercer, et aussi pour les échanges politiques, mais l’arabe cela sert à quoi, à part préparer nos enfants à un changement de cultures ,car je ne vois pas pourquoi nos enfants apprendraient une langue qu’ils ne leurs serviraient à rien, sauf à les préparer aux grands remplacement, ce qui veut dire aussi que la théorie de ce complot existe belle et bien.

    Reply
    1. Alain Bobo

      Blanquer prends les devants.
      Il faut bien se préparer à s’intégrer quand même, si l’on veut devenir musulman, il faut commencer par apprendre la langue !
      Mais il ne veut pas nous le dire directement pour ne pas nous enthousiasmer !
      C’est aux lépreux de deviner.

      Reply
    2. Simone GUTTIERREZ

      à Jean Marc

      D’ accord avec vous !

      Petit aspect technique dont personne ne parle : enseigner l’ arabe , mais quel arabe ? L’ arabe littéraire n’ est parlé par aucun musulman en dehors des quelques  » lettrés  » ( chez les mahométans , un lettré est un type qui sait lire et compter jusqu’ à dix ) …. quant à l’ arabe populaire , il en existe des centaines de dialectes , un Marocain ne comprenant pas un Tunisien , ni un Libyen et encore moins un Qatari ou un Pakistanais .
      Ben Blanquer se fout de nous en pensant que les égorgeurs de l’ Etat Islamique vont nous faire des câlins parce que les écoliers français apprendront l’ arabe .

      L’ imam Ben Macron va encore continuer sa dégringolade dans les sondages . Que cet imbécile et sa clique continuent dans cette voie …. il s’ auto détruisent avec brio .

      Reply
  2. sitting bull

    des du Pont- Aignan il en faudrait beaucoup plus , on nous parle d intégration et les politicien gauchistes font tout le contraire , ils font de l islamisation , avec mosquées , minarets , école coranique , fêtes musulmanes , jours fériés musulmans , bouffe Hallal , et maintenant la dernière apprendre l arabe a l école il s agit simplement de trahison et de lâcheté permanente , il vende notre continent a l ennemi conquérant , ils prostitue l Europe dans son ensemble a un ennemi sournois , ils veulent détruire l Europe et la France surtout , veulent changé l ethnicité et la composition des peuples de souche , ce sont des criminels qui pratique un génocide contre leur peuple

    Reply
  3. Amélie Poulain

    C’est fou, ils s’enfoncent de plus en plus dans leur bêtise. Cela fait du bien de voir que certains sont lucides, cela fera des petits c’est sûr.

    « Assimilation »… c’est comme si on voulait rendre homogène d »huile et d’eau…

    Pour cette libanaise, cela dépend comment elle a compris ce qui s’est passé dans son pays et l’on a des exemples en France qui montrent que ce n’est pas donné à tout le monde.

    Reply
  4. clairement

    Je le répète : cf internet ISESCO onglet STRATEGIE

    L’arabe ne sert à rien. si ce n’est à islamiser les jeunes dont le cerveau aura été bien formaté par le pouvoir politique, son relais dans les médias et des parents islamophiles. Un point c’est tout

    Que nos jeunes apprennent à parler français ce sera dejà bien…

    Reply
  5. Françoise

    Je suis tout à fait d’accord avec NDA en France dans les écoles publiques ont développe l’apprentissage de la langue française et ceci commence dès la maternelle, et non l’apprentissage de l’arabe qui n’est certainement pas notre langue car exogène, le modèle de l’assimilation à la française est en train de disparaître, et ce n’est certainement pas en favorisant ce projet que cela freinera voire stoppera le djihadisme mais au contraire le favorisera ça tout le monde le sait, je trouve cela extrêmement dangereux pour la société française et ça provoquera à terme la séparation des communautés pouvant mener à la confrontation, personnellement je pense qu’une partie du peuple français acceptera ce fait mais en opposition une autre partie ne sera jamais d’accord pour voir sa progéniture faire l’apprentissage de l’arabe dans les écoles publiques,car le premier enseignement de la langue commence avec ses parents et cela se poursuit à l’école maternelle et ensuite l’école primaire.

    Reply
  6. Christian Jour

    Oui je suis pour qu’ils apprennent l’arabe, mais CHEZ EUX dans leur pays d’origine. Qu’ils se barrent tous pour apprendre leur langue qui écorche la gueule et surtout qu’ils ne reviennent pas. Chez nous on apprend LE FRANÇAIS et accessoirement l’Anglais en deuxième langue.. Putain il va bientôt faire le ménage. Marre de ses cons de collabos qui rêvent de devenir arabe.

    Reply
    1. Yann Kempenich

      D’autant plus (mais il faudrait que Samia le confirme) qu’ils éradiquent, par exemple en Algérie, l’apprentissage du français. Ces types du Maghreb qui veulent tous venir en France, chez l’ancien ennemi colonialiste, parleront bientôt le même français qu’un Érythréen de la brousse… et se sentiront stigmatisés (« ouin-ouin », la chouinerie habituelle quoi)

      Résultat : l’État offrira des heures de cours de langue pour insérer ces « migrants » non francophones pendant que nos enfants apprendront l’arabe…

      Reply
      1. Samia

        Le français est en perte de vitesse en Algérie notamment dans les régions arabophones. En Kabylie, le français reste une langue parlée couramment et appréciée par la population et pour cela en partie les arabes traitent les kabyles de vendus à la France.
        Il y a quelques années, j’étais allée à Alger rendre visite à une tante. Là bas, j’étais rentrée dans un magasin, le vendeur ne parlait pas un mot de français. Il m’a houspillé car horreur je ne parlais ni ne comprenais l’arabe. Un vrai scandale selon lui. Je ne voulais pas me prendre la tête avec lui sinon je lui aurais dit français oui je connais, kabyle oui je connais, arabe moi pas connaître et pas vouloir connaître. La langue de mes ancêtres est tous les jours attaquée, humiliée, combattue par le baathisme, le pouvoir arabo islamique algérien.

        Reply
        1. Yann Kempenich

          Le baathisme ? C’est l’équivalent du baassisme du Liban et de la Syrie des années 40 ? Je ne savais pas qu’il avait cours en Algérie…

          Reply
          1. SarisseSarisse

            Oui c’est plutôt paradoxal parce que le Baath en Syrie et en Irak c’est plutôt un parti socialiste laïque dur qui a eu tendance à combattre les Frères musulmans et les salafistes Bachar el-Assad , Hafez el-Assad et enfin le parti Baas ou Baath socialiste (je ne fais pas l’apologie de ce parti , même si c’est bien moins pire pour les Syriens ou les Libanais que d’avoir des islamistes au pouvoir )a été fondé en Syrie par un syrien chrétien qui s’appelait Michel Aflak).
            Il me semble qu’en Algérie c’était plutôt le FLN et sa clique qui tenait les rênes du pouvoir.
            Il y a souvent des conclusions comme ça en Syrie il y a des alaouite et au Maroc on parle aussi de la monarchie alaouite sauf que les Alaouites de Syrie sont des chiites et la monarchie alaouite marocaine est plutôt sunnite.

          2. Machinchose

            et je crois bien que son fondateur en Algérie ce fut un Français: Hubert Bonisseur de la Baath

            dont le siège est en France chez ….room graffiti 😆

          3. Samia

            Hélas, il fait rage. Osez dire que vous parlez kabyle pas l’arabe, vous verrez la réaction. Vous avez attaqué alors la nation panarabe un vrai crime. Pour moi, je le redis ne pas parler arabe, plus qu’un choix c’est un acte militant. N’en déplaise au zig Blanquer.
            Je m’intéresse aux langues comme l’anglais, l’espagnol, l’italien. J’essaie tous les jours d’en apprendre, de m’améliorer. Le français est la langue à laquelle je suis intrinsèquement liée ce qui ne m’empêche pas de parler couramment le kabyle. J’ai mis du temps à l’apprendre mais j’y suis arrivée pour pouvoir communiquer avec ma petite grand mère.

  7. Françoise BAY SIES

    L’arabe à l’école ? certainement pas ! NDA a tout à fait raison, en France l’apprentissage de sa langue maternelle commence avec ses parents et se poursuit ensuite à l’école maternelle et primaire, et je ne vois pas en quoi le fait d’apprendre l’arabe à l’école stopperais le djihadisme, je pense au contraire que cela va provoquer et provoque déjà la séparation des communautés ce qui pourrait à terme mener à la confrontation, car l’arabe est déjà parler par des millions de locuteurs,y compris les immigrés de fraîche c’est déjà de fait une langue communautaire, il suffit de faire un petit tour dans les banlieues françaises pour en être convaincus, le modèle d’assimilation la gauche fait tout pour le faire disparaître depuis 30 ans, ce n’est pas pour rien que l’on parle de partitions de territoires d’après l’infâme hollande, ensuite c’est quoi ? la conversion de force et le port du voile islamique pour toute les femmes y compris celles qui comme moi ne sont et ne seront jamais musulmanes ? en définitif que veulent ils faire de notre pays ? le 58 ème pays musulman ?

    Reply
  8. rinocero

    Le gouvernement se fait des illusions ou plutôt cherche devant l’impopularité croissante du Président eu du 1er Ministre et donc d’une partie de la majorité présidentielle notamment chez les électeurs de droite a compensé cette perte d’influence en visant ostensiblement.  » la part de gâteau électoral » que sont les électeurs Français d’origine maghrébine.
    Ce projet s’appuie sur 2 arguments l’un énoncé par le Ministre de l’Education nationale dans son intervention télévisée, l’autre plus officieux et non abordé publiquement qui fera l’objet d’un autre commentaire.
    Pour l’argument officiel le ministre met en avant le fait que l’arabe est une grande langue de culture qui mériterait en somme d’être plus largement diffusée.
    On peut tout de suite le rassurer cette langue est en extension continu, ne serait-ce que par la croissance démographique du monde arabe et il appartient aux pays arabophones d’en faire la promotion et non à notre pays. Devrait-on lui rappeler que le français est aussi une grande langue de culture et que l’étude des auteurs français tant classiques que contemporains est négligé.
    On est dans une inversion complète, comment peut-on donner la priorité à la diffusion d’une langue étrangère, au demeurant pas anodine, tant elle est le véhicule d’une religion aux effets mortifère.
    Outre les arrières pensées électorales évidentes, cette décision répond sans doute à la volonté de plaire aux investisseurs des pays du Golfe dans notre pays et aux entreprises françaises du CAC 40 qui exportent au Proche orient et au Maghreb Enfin cette décision illustre le renoncement évident à l’intégration et à l’assimilation de la forte communauté musulmane vivant dans notre pays et à la volonté de substituer au modèle républicain, un modèle multiculturaliste à l’anglo-saxonne . Ce choix répond aussi à la volonté d’affaiblir la cohésion nationale en attaquant la place de la langue française dans notre pays qui bien que reconnu dans notre constitution tend à perdre son statut de langue nationale pour n’être qu’une langue parmi d’autre sur le territoire français avec le but évident d’imposer de plus en plus l’anglais comme première langue dans notre pays sous la pression de l’UE, des milieux patronaux et de la « super classe mondialisée ».

    Reply
  9. Machinchose

    je crois de plus en plus fermement que nous serons obligés d’ imiter les pays musulmans qui expulsèrent sans le moindre ménagement tout ce qui n’ était pas musulman de leurs terriers quand ils eurent leurs indépendances

    le bon sens élémentaire nous y mènera

    parceque : pourquoi eux ont décidé de le faire et pas nous ?

    ils ont voulu se retrouver entre eux, avec leurs coutumes, leurs traditions, leur religion avec tout ce que ça pouvait impliquer autour, soit!

    et ils ont peut etre bien fait en évitant a ceux qui comme les Coptes d’ Egypte ou les Maronites Libanais, de les subir, de supporter leurs prétentions, leurs exigences, leurs persécutions, larvées ou affichées….

    alors…..ou serait le problème de chasser tous ces allogènes qui nous empoisonnent l’ existence depuis plus de 30 ans….les expulser, en leur laissant , comme nous le subirent un délai de quelques semaines, voire mois, on est humains nous….

    c’est a cet endroit du film que ça se dérègle

    on me serine depuis des années que la démographie française est en recession, qu il faut faire appel et garder nos « CPF » dont nous sommes chaque année convaincus que ce ne sont surement pas eux qui paieront nos retraites comme eurent le culot monstrueux de nous l’ affirmer les Giscard, les Chirac et autres miteurants

    trés sincèrement, je préferere mille fois voir la France s’ affaisser, comme un grand corps vieillissant et disparaitre, plutot que de la céder, l’ offrir a ces envahisseurs nuisibles et utiles en absolument rien du tout, du moins de vital pour la nation…je pense aux personnels hospitaliers mélanisés, aux chauffeurs joyeux de la RATP, aux autres chauffeurs de taxi dont le monopole turco-maughrébin a envahi la France
    et sans oublier les charmants « jeunes » qui trafiquent leurs saloperies sur des milliards d’ euros, nonobstant les voyous voleurs, braqueurs, assassins….

    j’ envie ces pays musulmans ou le tarif est rigoureusement juste!
    tu vole on te coupe la main, tu violes on te coupe la tête, tu deale et tu te drogues, on te pend…..

    quelle merveille!! 😆

    pas de prisons qui coutent des fortunes, pas de révoltes (va donc courir quand , récidiviste a Riyad, on t’ a coupé la main droite et le pied gauche….) pas de grèves de la faim ridicules , vite guéries par cent coups de fouet !!!

    admirables ces pays arabo musulmans!avec de telles condamnations et execution de la peine dans la foulée!

    marre de ces avocats défendant un multi récidiviste, marre de ces assoces tentant de se gagner une part de Paradis en se prostituant devant des ordures qui les égorgeront en premier….

    tu as faim et tu veux bouffer ? simple: tu bosses !!

    sinon Allah inoube……Aqllah pourvoiera a tes besoins….t’ es libre de bouffer du Allah wakbar….ça peut nourrir son âme…

    mes rêves qui finiront par devenir réalité, ce sont des milliers de Carmagnoles au son du canon !! qui nous débarrasseront a jamais des traitres a notre Patrie qui ont favorisé cette chienlit mortellement invasive !!

    au poteau! a la lanterne! pas de temps a perdre en proçès et autres camps d’ internement….

    la racaille d’ importation n’ est sensible qu a ce genre d’ arguments, elle rejoindra au pilori nos bons collabos!

    Reply
    1. SwanOne

      C’est justement pour éviter ces abominations d’un autre âge que nous devons nous battre pour éradiquer l’islam en Occident. La justice peut être sévère sans en arriver à mutiler ou tuer des gens (fussent-ils musulmans).

      Le problème c’est qu’elle est de moins en moins sévère, et ce laxisme semble être proportionnel à la couleur foncée de la peau. On glorifie les délinquants (majoritairement noirs et arabes) à la télévision, on les laisse trafiquer et agresser dans les banlieues, ils pourrissent les classes de nos écoles avec la bénédiction des chefs d’établissements, des recteurs et du ministère, qui ne veulent surtout pas faire de vagues. Notre culture recule au profit d’un sous-culture de rue : ce sont toujours les mêmes branleurs qui investissent nos trottoirs pour ne rien foutre de leurs journées.

      Tout cela est évident et révoltant mais nous ne pouvons pas prendre exemple sur leurs moeurs rétrogrades pour invoquer une justice qui fonctionnerait à la hache. Défendons l’Occident et nos valeurs contre ces pouilleux en réclamant de la sévérité certes mais aussi de la mesure.

      Reply
      1. claude t.a.l

        De la mesure, il en faut, bien évidemment …. dans une situation normale .

        Mais pour gagner une guerre, et nous sommes en guerre !,
        la démesure est souvent nécessaire.

        Tiens, nous sommes le 11 septembre.

        Justement l’anniversaire du jour où l’islam a décrété qu’il pouvait conquérir l’occident, et ce par tous les moyens : la terreur, l’immigration, et le mensonge, notamment.

        Alors …… la mesure, on en est encore là ?

        Reply
  10. dmarie

    Nous sommes en plein délire avec ces pourris de collabo !!!
    Quand allons-nous nous lever contre cette vermine et tout virer à grands coups de pompe dan le derche ?
    Ils ne se contentent pas de nous bouffer la laine sur le dos, il faut qu’ils vendent aussi le bétail sur pied !
    Comme nos anciens, il faut nous organiser et vite !

    Reply
  11. Marie

    Je suis impatiente de voir comment vont réagir les bretons qui chouinaient il n’y a pas si longtemps quand le méchant état français les obligeait à laisser tomber leur langue régionale pour le français. Je les vois tous les jours passer du socialisme au macronisme, chanter les louanges du vivre ensemble et de l’accueil de toute la planète, ça va être dur pour eux de refuser d’apprendre la langue de leurs chéris tout en perdant un peu plus leur identité.

    Reply
    1. SarisseSarisse

      Je pense que la meilleure résistance à l’islam passera par des conservateurs classiques je ne crois plus tellement au clan Le Pen il faudrait voir surgir ce grand français de la trempe des Churchill et de Gaulle, je ne sais pas si Nicolas Dupont-Aignan est de cette trempe mais en tout cas il faut que surgisse cet homme-là où cette femme-là qui aura le courage d’appeler un chat un chat.
      Les temps à venir vont être très durs et le combat sera âpre.

      Reply
  12. Gérard

    Bien, Monsieur Dupont, mais, j’ai ouï dire que vous auriez refusée la main tendue de la Marine. Le peuple se moque bien des Dupont, des Marine, des Marion, même si elle a une belle frimousse, si elle est cataloguée Saint Pie … quelque chose. Qu’est-ce que c’est que ces gens qui ne savent pas compter jusqu’à …. comme disait Prévert.
    Nous ne sommes pas suffisamment nombreux pour se vautrer dans des queurelles de chapelles. On aura l’air malin quand le muezin montera dans le clocher.
    ACTION, HALTE AU VERBIAGE

    Reply
  13. Joël

    « on nous prépare le début d’une arabisation de la France ».
    Ben là, il a quand même un train de retard le gars pour le coup, parce qu’elle est déjà bien entamée l’arabisation.

    Reply
  14. Machinchose

    « il est indigne de la voir, en France, faire la promotion du modèle communautariste de son pays d’origine, le Liban, dont nous pouvons constater l’échec monstrueux et dont, surtout, elle a, elle-même, constaté l’échec monstrueux par son départ. »

    xx

    Salamé ya Salama 😆

    les nouveaux sales amis de la France….

    pour ces gens c’est toujours mieux le shithole qui les a virés que le pays qui les a accueillis généreusement…

    Reply
  15. TEMPLIERTEMPLIER

    mais a coté de ca les amis du faite d apprendre l arabe a l école ou pas école d ailleurs….voyons d un autre coté cette situation…
    devenons aussi un peu philosophe….
    je m explique…en apprenant cette langue pas belle…c est vrai qu elle n est pas belle…donc on comprend ce que disent les musuls quand ils parlent entre eux…
    en jouant aux ESPIONS….en écoutant et faisant mine de pas comprendre…hé hé….on peut savoir des choses n est ce pas…

    voyer ce que je veus dire….

    utiliser cette connaissance de la langue arabe au moins le comprendre pour l utiliser et servir nos intérêts notre cause…..

    pourquoi pas…cette une méthode comme une autre pour lutter contre l islam…

    Reply
    1. Dorylée

      Eh non ! Parce que ces gens là parlent  » leur  » arabe. Les Algériens ne parlent pas le même que les Libyens qui en parlent un autre que les Irakiens. Les Marocains ne comprennent pas les Yéménites etc. Même les pays arabes, dans les transactions commerciales parlent l’anglais. Le seul arabe  » international  » c’est l »arabe du coran et il ne sert à rien d’autre qu’à réciter les sourates. C’est cet arabe là que Blanquer veut fourrer dans le crâne de nos enfants qui ne leur servira donc à rien d’autre qu’à lire le coran. Nos enfants et petits enfants, s’il ont encore du temps de libre dans leur programme scolaire, pourraient apprendre….la langue des signes beaucoup plus importante que l’arabe.

      Reply
  16. inconnue

    scandaleux, honteuxn ce type est aussi traître à anotre pays que les autes gouvernants, ils doivent sûrement se faire remplir les poches par certai ns pays arabes

    Reply
  17. MALI

    Qui a voté Macron? Si on pose la question autour de soi, personne! Et pourtant… Une de mes soeurs ne trouvait pas le futur président très franc, elle ne le « sentait pas ». Mais au 2ème tour de la présidentielle, elle a voté… contre Marine. Parmi les gens de ma famille et mes amis proches, je connais au moins 25 personnes qui ont voté Macron. Eux, mais pas moi, puisque j’ai voté Marine aux deux tours. Macron, SOCIALISTE ministre des finances de Hollande, qui nous a laissé 8 milliards de déficit en plus à la fin de son mandat. Macron, que les médias nous ont vendu comme le gendre idéal, et qui continue la politique de ses prédécesseurs, en nous écrasant d’impôts. Macron le mondialiste qui considère que la France appartient à un passé révolu. Macron, vendu à l’islam, comme ceux qui nous ont gouvernés auparavant. Alors, maintenant que la menace de disparition de notre pays se précise avec l’enseignement de l’arabe à l’école, les lobotomisés ayant voté pour Macron, et les abstentionnistes endormis ayant préféré ne pas prendre le destin de leur pays – et le leur – en main, vont-ils enfin se réveiller? Des millions de compatriotes se sont réunis pour chanter la victoire des Bleus, mais laissent leur pays, ses traditions et ses valeurs disparaître peu à peu… Voilà la réalité d’aujourd’hui. Que sera devenu la France dans vingt ans (j’aurai alors 85 ans, Inch’Allah (sic)), si on laisse la situation empirer? Je n’ose l’imaginer…

    Reply
  18. palimola

    L’arabe a l’école française …..et après ce sera quoi ? ….suppression du cours de science ? on leur apprendra que la terre est plate ? et a dix heures on sort les tapis pour lever le fion en l’air ? …incroyable …ce sont les évolués qui devraient régresser alors que ce devrait être le contraire !

    Reply
  19. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Comme d’habitude, nos zélites prennent les problèmes par le mauvais côté. Ils « pensent » que la généralisation de l’enseignement de l’arabe imposé – et non plus par le volontariat des élèves – résoudra la montée du fondamentalisme islamique.

    Au collège, lorsque l’on demandait aux élèves qui voulaient apprendre l’arabe, il y avait peu qui levaient le doigt, je soupçonnais une paresse intellectuelle vu leur propension à prétendre la supériorité de leur religion et de leur langue à la moindre occasion offerte, involontairement soi-dit en passant. Mais s’il est vrai qu’après les cours au collège certains allaient à la mosquée du coin pour apprendre l’arabe et par la même occasion des versets mortifères du coran, je comprends mieux maintenant leurs réticences d’alors.

    Par ailleurs, déjà que la majorité des élèves massacre la langue française et ne sait pas aligner trois phrases sans faire de fautes de syntaxe ni d’orthographe à chacune d’elles, s’il faut aussi leur imposer l’arabe en plus de l’anglais et de la deuxième langue vivante dès la 3ème, langues dont la plupart n’a aucune maîtrise même à ce niveau, je vous laisse deviner la suite.

    Reply
  20. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    « Hakim El Karoui, souligne que « le nombre d’élèves qui apprennent l’arabe au collège et au lycée a été divisé par deux » et qu’il « a été multiplié par dix dans les mosquées ».

    Certes, ceci n’est pas faux mais ce n’est pas cela qui empêcherait les parents d’envoyer leurs enfants apprendre l’arabe dans les mosquées avec tous les dangers d’islamisation radicale que cela comporte.

    Reply
  21. Jean marc

    admettons qu’ils nous imposent quand même cette langue de merde dans nos écoles, où vont ils trouver les enseignents en Algérie, et qui sera t’il, un professeur fanatique et déséquilibré qui va leurs faire croire que l’islam et une religion d’amour et faire de nos enfants des moutons et aussi déséquilibré que leurs professeurs.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *